Publié le 6 commentaires

8 vertus de la cannelle

Fatigue, cholestérol, rhume, troubles digestifs… Faites confiance à la cannelle pour rebooster votre santé ! Utilisée dans de nombreux plats et pâtisseries, cette épice est un excellent remède au quotidien. Mode d’emploi et conseils pour bien la choisir avec le Dr Christine Cieur-Tranquard, docteur en pharmacie.

Cannelle en baton

1 Elle combat les rhumes et les états grippaux

« La cannelle est riche en aldéhyde cinnamique, un puissant antibactérien, antiviral, antifongique et antiparasitaire à large spectre. Elle stimule en plus le système immunitaire », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Faire chauffer l’équivalent d’un bol d’eau avec 1 cuillère à café d’écorce de cannelle et 2 clous de girofle. Couvrir dès ébullition et retirer du feu. Laisser infuser 10 à 15 min en ajoutant un demi citron et 1 cuillère à soupe de miel. A faire 1 à 2 fois par jour jusqu’à rétablissement.

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

2 Elle calme les ballonnements

« Les propriétés antiseptiques et anti-infectieuses de la cannelle s’accompagnent d’une protection et d’une modification positive de la flore intestinale. La cannelle calme les crampes gastro-intestinales, combat les ballonnements et les flatulences, et soigne les diarrhées », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Verser 150ml d’eau sur 1 cuillère à café rase d’écorce de cannelle finement coupée (ou en poudre). Couvrir, laisser infuser 15 min. Filtrer. Boire 3 tasses par jour, après les repas, par cures de 7 à 10 jours quand surviennent les symptômes.

Précaution : Respectez les doses. En grande quantité, cette tisane entraîne de la tachycardie, une augmentation de la fréquence respiratoire, du péristaltisme intestinale*, de la sudation, et des somnolences.

* contractions physiologiques du tube digestif qui se font du haut vers le bas pour permettre la progression des aliments.

3 Elle donne de l’énergie

« La cannelle a une action sur le système sympathique de l’organisme. Elle est énergisante, stimulante physique et psychique, et même euphorisante », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Verser 150ml d’eau sur 1 cuillère à café rase d’écorce de cannelle finement coupée (ou en poudre). Couvrir, laisser infuser 15 min. Filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, en dehors des repas, sur des cures de 10 jours quand vous ressentez la fatigue psychique s’installer.

Précaution : Respectez les doses. La tisane de cannelle en trop grande quantité entraîne de la tachycardie, une augmentation de la fréquence respiratoire, du péristaltisme intestinale* et de la sudation, suivie de somnolence.

* contractions physiologiques du tube digestif qui se font du haut vers le bas pour permettre la progression des aliments.

4 Elle fait baisser le taux de triglycérides et de cholestérol

En faisant baisser la glycémie dans le sang, la cannelle entraîne une diminution du taux de cholestérol sanguin et des triglycérides. L’insuline (hormone régulatrice de la glycémie) joue un rôle important dans la régulation des gras. Selon une étude pakistanaise (2003), la prise journalière de 1 à 6g de cannelle pendant 40 jours diminuerait les taux de triglycérides de 23 % à 30 % et le « mauvais cholestérol » (LDL) de 7 % à 27 %. Une étude allemande (2006) a conclu aux mêmes bienfaits avec de 3 g de cannelle pendant 4 mois.

Consommation : 1 cuillère à café par jour dans l’alimentation.

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

5 Elle lutte contre les effets du vieillissement

« La cannelle contient en très grandes quantités des tanins (ex : la proanthocyanidine) qui ont un fort pouvoir antioxydant, piégeant ainsi les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : 1 cuillère à café par jour dans l’alimentation

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

6 Elle fait baisser la glycémie

La cannelle réduit l’augmentation de la glycémie après le repas et peut ainsi aider les pré-diabétiques et les diabétiques à mieux tolérer les repas. Une étude pakistanaise menée en 2003 a démontré que la prise quotidienne de 1 à 6 g de cannelle pendant 40 jours pouvait faire baisser la glycémie de 18 % à 29 % chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Une étude allemande (2006) a donné les mêmes résultats avec 3 g de cannelle pendant 4 mois.

Consommation : 1 cuillère à café par jour dans l’alimentation.

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

7 Elle stimule l’appétit

« La cannelle est un stimulant des glandes salivaires et des muqueuses gastriques. Elle contient un composé puissant, l’aldéhyde cinnamique, qui stimule l’appétit naturellement », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Verser 150ml d’eau sur une cuillère à café rase d’écorce de cannelle finement coupée (ou une quantité équivalente en poudre). Couvrir et laisser infuser 15 min. Filtrer. Boire 2 tasses par jour, 30 minutes avant les repas en cas de perte d’appétit sur une semaine.

Précaution : Respectez les doses. La tisane de cannelle en trop grande quantité entraîne de la tachycardie, une augmentation de la fréquence respiratoire, du péristaltisme intestinale* et de la sudation, suivie de somnolence.

* contractions physiologiques du tube digestif qui se font du haut vers le bas pour permettre la progression des aliments.

8. Sinusite chronique

Une pâte que vous pouvez utiliser pour soigner la sinusite chronique est composée d’1 cuillère à café de cannelle mélangée à 1 goutte d’eau. Mélangez jusqu’à obtenir une texture pâteuse. Appliquez la pâte sur les zones des sinus en évitant les yeux. Cette pâte rougit la peau et donne de légers picotements mais son efficacité contre la sinusite est remarquable.

Quelle cannelle choisir ?

Quelle provenance : « Choisissez la cannelle de Ceylan car elle renferme le plus de principes actifs. La meilleure cannelle est importée du Sri Lanka, de Malaisie, de Madagascar ou des Seychelles », explique Christine Cieur-Tranquard.

En poudre ou en rouleaux : Les falsifications sont fréquentes avec l’épice réduite en poudre car elle est mélangée avec d’autres espèces de cannelle de Chine ou du Vietnam par exemple. Préférez l’achat de rouleaux de cannelle que vous débiterez en petits copeaux le moment venu.

La conserver : Les bâtons perdent rapidement leur arôme. Conservez-les au frais, au sec, à l’abri de la lumière.

A savoir : La cannelle de Ceylan doit être de couleur ocre. La cannelle de Chine étant d’un rouge plus foncé tirant sur le brun.

Publié le Un commentaire

Persil : 10 raisons santé d’en abuser

Plante aromatique très fréquente dans notre cuisine, le persil est excellent pour la santé.

Le persil facilite la digestion. On peut aussi utiliser le persil pour ses propriétés décongestives et diurétiques. Le persil élimine la mauvaise haleine et purifie le sang.

Vos yeux sont irrités à cause d’une conjonctivite ? Ils vous brûlent et pleurent… Et vous savez que si vous n’intervenez pas rapidement ils gonflent. pour soulager rapidement les conjonctivites, il suffit d’utiliser du persil.

Comment faire 1. Faites bouillir 1 litre d’eau. 2. Rincez une botte de persil. 3. Enlevez les tiges. 4. Faites infuser le persil dans l’eau chaude, préalablement bouillie, pendant 10 minutes. 5. Trempez une compresse stérile dans l’infusion. 6. Appliquez la compresse sur votre œil pendant environ 15 minutes. Note : veillez à ce que la compresse ne soit pas trop chaude.

Une infusion de persil contre les troubles digestifs

Crampes ou brûlures d’estomac ? Douleurs dans le ventre ? Remontées acides ? Pas de doute, si ces symptômes apparaissent après le repas, vous digérez mal. Rien de mieux alors que de faire appel au persil.

En pratique : Jetez une cuillère à soupe de persil plat dans 250 ml d’eau, et laissez infuser 10 minutes environ. Filtrez et buvez après le repas. Attention : Si les symptômes persistent, consultez un médecin. Le remède proposé ici ne peut en aucun cas se substituer aux médications classiques

Un cataplasme contre les rhumatismes

Une articulation douloureuse n’est jamais une partie de plaisir. Pour vous soulager, testez le persil.

En pratique : Le cataplasme : Faites chauffer un gros bouquet de persil dans un demi litre d’eau. Une fois l’ébullition atteinte, baissez le feu et laissez frissonner 2 min. Mixez le persil grossièrement égoutté avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive jusqu’à l’obtention d’une pâte. Etalez-la ensuite encore chaude sur un tissu de coton fin. Appliquez le cataplasme sur l’articulation douloureuse. Renouvelez-le au bout de 2 heures après avoir rincé la peau à l’eau tiède.

Ou l’infusion : 1 cuillère à soupe pour 250ml d’eau, à infuser pendant 10 min.

Soulager la toux de la bronchite

Le symptôme le plus évident de la bronchite reste cette toux persistante, nécessaire pour dégager les bronches chargées en mucus. Favorisant l’expectoration, le persil est conseillé dans ce cas-là. En pratique : Ciselez du persil et laissez-le infuser dans de l’eau bouillante pendant 5 minutes. Filtrez le mélange et buvez.

Il aiderait à maigrir ! Le persil a des vertus diurétiques importantes et ses fibres permettent de réduire le stockage des graisses. Il possède aussi des propriétés modératrices d’appétit. En clair, il est d’une aide précieuse quand on veut perdre du poids et se débarrasser de la cellulite disgracieuse.

En pratique : Agrémentez vos plats de persil frais le plus souvent possible.

Pour une meilleure efficacité, consommez-le sous forme de jus ou de suc. Pour cela, passez un demi bouquet de persil frais rincé au mixeur, seul ou en association avec d’autres légumes.

La tisane de graines de persil est également extrêmement diurétique. Laisser tremper 15 minutes 1/2 cuillère à café de graines par tasse d’eau. Buvez une demie tasse de la préparation 2 à 3 fois par jour, sans dépasser 15 jours de prises au maximum.

Moins de risque d’AVC grâce au persil

Les antioxydants présents dans le persil, notamment l’apigénine, permettent de réduire les dommages causés par les radicaux libres du corps, impliqués dans l’apparition des maladies cardiovasculaires. Le persil pourrait ainsi contribuer à prévenir les risques d’AVC, sous réserve d’une alimentation équilibrée.

En pratique : Si vous faites partie des sujets à risque, consommez, à titre préventif, du persil régulièrement, que ce soit en assaisonnement, en jus, en tisane…

Attention toutefois, le persil est une herbe riche en vitamine K. Pour les personnes suivant des traitements anticoagulants (comme le Coumadine® ou Sintrom®), ne consommez pas de persil à des fins thérapeutiques sans avoir au préalable consulté votre médecin.

Contre les cystites et calculs rénaux

Si vous souffrez de troubles urinaires telles la cystite(à condition qu’elle ne soit pas aiguë) et l’urétrite, la racine de persil vous soulagera grâce à ses propriétés diurétiques. Elle peut être également utilisée pour prévenir et traiter les calculs rénaux. Au quotidien, elle favorise l’élimination rénale des déchets toxiques, responsables des douleurs et des contractures musculaires.

En pratique : Consommez un maximum de 6 g par jour de feuilles et de racines de persil, via l’alimentation ou en infusion. Laissez infuser 2 g dans 150 ml d’eau bouillante. Buvez cette préparation 3 fois par jour. Attention : Si les symptômes persistent, consultez un médecin. Le remède proposé ici ne peut en aucun cas se substituer aux médications classiques.

Il diminuerait le risque de cancer

Cancer du foie, de l’estomac, de la peau, du cerveau, du sein ou encore de la thyroïde, autant de tumeurs que le persil pourrait prévenir ! Cette herbe aromatique contient en quantités significatives de l’apigénine. Des chercheurs américains* ont prouvé, sur des rats, l’efficacité de cette substance de la famille des flavonoïdes, dans la lutte contre le cancer. Elle limiterait la propagation des cellules cancéreuses. Une alimentation riche en apigénine contribuerait à diminuer les risques de cancer. En pratique : Ajoutez du persil plat dans votre alimentation le plus souvent possible.

* Molecular basis for the action of a dietary flavonoid revealed by the comprehensive identification of apigenin human targets,S 2013, Daniel Arango, Kengo Morohashi, Alper Yilmaz, Kouji Kuramochi, Arti Parihar, Bledi Brahimaj, Erich Grotewold and Andrea I. Doseff

Il réveille le teint

Lorsque vous vous regardez dans le miroir, la seule chose que vous voyez c’est ce voile gris qui ternit votre teint ! Une lotion au persil éliminera les impuretés présentes sur votre visage, rendant tout son éclat à votre peau ! Légèrement anti-inflammatoire, cette lotion, idéale pour les peaux sèches, fragiles ou irritables, atténuera les rougeurs. En pratique : Portez à ébullition 50 cl d’eau dans laquelle vous aurez plongé un bouquet de persil plat ou frisé. Baissez ensuite le feu et laissez frémir 15 min. Filtrez. Votre lotion est prête à être utilisée matin et soir. Vous pouvez la conserver 5 à 6 jours, dans un flacon opaque fermé, dans le panier à légumes de votre réfrigérateur. Pensez à la sortir 15 min avant l’utilisation pour qu’elle ne soit pas trop froide.

Le persil régule les cycles menstruels

Grâce à la présence de l’apiol dans son essence, le persil possède des propriétés emménagogues. En effet, cette substance agit sur l’appareil circulatoire et sur les muscles lisses, permettant ainsi de stimuler le flux sanguin dans la région pelvienne et l’utérus. Il peut ainsi être conseillé en cas d’aménorrhée et de dysménorrhée, pour rétablir les règles interrompues ou perturbées, tout en soulageant les douleurs menstruelles. En pratique : Laissez infuser 2 ou 3 cuillères à soupe de persil dans 1 ou 2 tasses d’eau bouillante, selon votre goût.

Pourquoi il est déconseillé pendant l’allaitement

Le persil fait partie des plantes capables de ralentir voire de stopper la montée de lait. Il est donc déconseillé aux mamans allaitantes d’en consommez en grande quantité (1/2 botte). En revanche, une pointe de persil en assaisonnement dans une salade n’aura pas de conséquence sur la lactation. Si vous souhaitez ralentir ou stopper la montée de lait, buvez une tisane de persil 2 à 3 fois par jour.

Sources

– Les herbes aromatiques, c’est malin, Alix Lefief-Delcourt, Ed. Leduc’s, 2013

– Herbes aromatiques, Marie Borrel, Ed. Eyrolles, 2013

– Les plantes médicinales, Andrew Chevallier, Gründ, 2008

– Mini-encyclopédie des médecines naturelles, France Loisirs