Publié le Laisser un commentaire

LA SAUGE ou la plante qui sauve et qui guérit

« Salvia savatrix » ou la plante qui sauve et qui guérit, la sauge est connue depuis l’Antiquité pour ses vertus multiples. Elle fut longtemps associée à l’immortalité et à la longévité dans plusieurs cultures, le célèbre dicton provençal dit d’ailleurs : « qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin » De nos jours, elle reste une plante importante de la pharmacopée et entre dans de nombreuses préparations de phytothérapie. Je vous laisse découvrir les principaux bienfaits de cette plante miracle.

Propriétés médicinales
La sauge et en particulier la sauge officinale, possède plusieurs vertus médicinales, En effet en phytothérapie, la sauge est souvent utilisée en décoction ou en infusion contre plusieurs maux, notamment sur le système hormonal féminin ainsi que les affections de la cavité buccale et de la sphère ORL. Voici quelques une des vertus les plus connues de la sauge.

Système digestif
La sauge est un puissant antispasmodique et un gastro protecteur, elle soulage les crampes d’estomac, les ballonnements et les gaz intestinaux. La sauge est aussi connue pour ouvrir l’appétit, elle régularise la digestion. Une infusion de sauge permettra de faire passer un repas trop copieux.

Système Nerveux
De plus en plus de recherches scientifiques s’intéressent aux propriétés neurologiques de la sauge. En plus de stimuler la mémoire, elle permettrait en effet grâce à ses propriétés tranquillisantes ,de calmer les crises d’agitation survenant au cours de la maladie d’Alzheimer et d’améliorer les fonctions cognitives. Il apparaît toutefois que la sauge ne soit efficace qu’à un stade peu avancé de la de malade l’Alzeihmer.
Hildegard von Bingen disait d’ailleurs à propos des vertus apaisantes de la sauge : » La sauge est de nature chaude et sèche. Elle est bonne à manger aussi bien crue que cuite, pour ceux qui souffrent d’humeurs nocives, car elle apaise ces humeurs «

Système respiratoire
La sauge est un traitement traditionnel utilisé contre les problèmes pulmonaires et affections respiratoires courantes. Les propriétés aromatiques liées aux huiles volatiles présentes dans la sauge comme le camphre, terpène et salvene sont efficaces en inhalation pour dissiper les troubles pulmonaires.

Système reproducteur féminin
La sauge a des propriétés oestrogène-like, c’est en effet un régulateur hormonal, utilisé couramment en phytothérapie pour réguler le cycle menstruel et éviter le phénomène de syndrome pré-menstruel. Elle permet également de réguler les bouffées de chaleur ainsi que la transpiration. La sauge est par ailleurs la plante souveraine en cas d’infertilité féminine, dans l’Antiquité, les égyptiennes l’utilisaient pour booster la fertilité.
La plante parvient à stabiliser les menstrues grâce principalement à sa teneur élevée en phyto-estrogènes. En plus des règles irrégulières, la sauge peut permettre de soulager les règles douloureuses et trouver une solution lorsqu’elles sont peu ou trop abondantes.
L’infusion de sauge est aussi utilisée pour préparer l’accouchement, lors du dernier mois de grossesse. Elle est également utilisée pour réduire la lactation et donc pour le sevrage de bébé à l’allaitement.
Attention : La sauge est fortement déconseillée dans les premiers mois de la grossesse pour ses effets abortifs!

Sphère ORL
Une chose est sure, la sauge adoucit la gorge (j’en connais un rayon, je carbure aux bonbons à la sauge que je ramène d’Allemagne mes Salbei Bonbons appelés bonbons magiques par mon petit loulou)
En cas de maux de gorge, une infusion de sauge peut être préparée et utilisée en gargarismes jusqu’à cinq fois par jour. La sauge est aussi indiquée en cas de sinusite, de laryngite et de pharyngite, en infusion ou en fumigation ou en inhalation.


Sphère Buccale
Grâce à ses propriétés antiseptiques et astringentes, la sauge favorise l’hygiène buccale. Elle limite le développement des bactéries responsables de la formation de la plaque dentaire et de la détérioration des gencives. En bain de bouche, la sauge est efficace contre les différentes affections buccales : aphtes, inflammation des gencives, des muqueuses de la bouche, gingivite.

Quelques remèdes à base de sauge

=> Pour traiter une angine ou tout autre mal de gorge
En décoction : Dans un litre d’eau, faites bouillir 15 grammes de feuilles pendant 5 min, puis laissez infuser 5 min. Utilisez en gargarisme et répétez souvent.

En infusion : Dans une tasse d’eau bouillante, faites infuser 1 à 3 g de feuilles séchées à couvert durant 10 minutes. Boire trois tasses par jour.

==> Pour traiter le rhume
En infusion : Faites infuser 1 cuillère à thé de feuilles de sauge dans une tasse de lait bouillant..

=> Pour traiter la toux et autres infections des voies respiratoires
En infusion : Préparez une 1 tasse d’infusion de sauge et ajoutez-y une cuillère de miel et 1 goutte d’huile essentielle de gaulthérie.

==> Pour traiter la sinusite ou la rhinite
En inhalation : Dans une casserole d’eau chaude, jetez une poignée de feuilles de sauge sèches. Couvrez votre tête d’une serviette et respirez pendant 5 minutes la vapeur que la plante dégage.

==> Pour traiter la diarrhée, flatulences et autres troubles digestifs
En infusion : Faites infuser 1 cuillère à thé de feuilles de sauge dans une tasse d’eau bouillante. Boire trois verres par jour.

=> Pour calmer l’herpès labial
En usage externe : Mélangez quelques gouttes d’huile essentielle de tea- tree à de l’huile essentielle de sauge sclarée, diluez-les dans de l’huile végétale. Appliquez sur le bouton et le pourtour . Vous pouvez aussi appliquez une feuille de sauge fraîche directement sur le bouton.

==> Pour traiter les aphtes, la gingivite et autres infections de la cavité buccale
En bain de bouche : Diluez 3 gouttes d’huile essentielle dans 100 ml d’eau et utilisez en bain de bouche 3 fois par jour. On peut aussi utiliser cette préparation pour soulager les douleurs causées par le port d’une prothèse dentaire.
Pour avoir des dents plus blanches, frottez vos dents avec une feuille de sauge fraîche.

==> Pour traiter un problème de peau
En décoction très concentrée : Faites bouillir 100 g de feuilles dans 1 litre d’eau et laissez réduire. Appliquer ensuite en compresses. Pour soulager une piqûre de guêpe ou d’abeille appliquez dessus une compresse de feuilles de sauge fraîches hachées menu.

==> Pour préparer l’accouchement
En infusion : La sauge peut être utilisée uniquement en fin de grossesse, pour faciliter le travail. Une tasse d’infusion par jour prépare à l’accouchement en stimulant l’utérus via des contractions douces comme l’infusion de feuilles de framboisier.

==> Pour réguler le cycle menstruel
Afin de rétablir un cycle artificiel il est possible de prendre 1 cuillère à café d’extrait de plantes fraîches standardisées de sauge officinale et alchémille chaque le matin.

==> Pour usage capillaire
Contre les chutes de cheveux et les pellicules : Faites macérer 50 g de feuilles de sauge dans un litre d’alcool. A utiliser en frictions hebdomadaires.

Pour redonner tonus et brillance aux cheveux : Massez le cuir chevelu avec de l’infusion de sauge filtrée et refroidie. Vous pouvez aussi faire une macération avec 50 g de feuilles de sauge que vous aurez fait macérer pendant 8 jours dans un 1/2 litre de vinaigre de cidre. Filtrez et appliquez à la racine des cheveux de la sauge en massant le cuir chevelu du bout des doigts.

==> Pour usage cosmétique
Contre la peau grasse : Après le démaquillage, passez sur le visage un coton imprégné d’infusion de sauge filtrée et refroidie.

Pour avoir bonne mine : Versez 6 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée dans un quart de litre d’eau tiède et utilisez quotidiennement pour nettoyer votre visage.


En masque pour un teint éclatant : Diluez de l’argile dans une quantité d’infusion de sauge pour avoir une pâte que vous appliquerez sur votre visage durant 15 minutes, puis rincez.

En crème anticellulite : Massez-vous avec votre crème hydratante pour le corps additionnée de 10 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée.

Précautions d’emploi de la sauge

On recommande de ne pas utiliser la sauge plus de deux semaines en usage interne et une semaine en application locale.
Nous vous rappelons également que l’huile essentielle de sauge contient de la thuyone, une substance abortive et neurotoxique. Elle est déconseillée aux femmes enceintes, mais aussi aux personnes souffrant d’épilepsie.
En ne respectant pas les doses et en usage prolongé, la sauge peut provoquer des effets indésirables tels que des nausées ou des vomissements, causer des palpitations, des bouffées de chaleur ou des convulsions et des vertiges.
La sauge est contre-indiquée pour tous les cas d’hyper-oestrogénie et de cancers hormono-dépendants (sein, utérus…). Par ailleurs, consommée en grande quantité, la sauge peut provoquer chez les hommes des troubles de l’érection.

INTERACTIONS AVEC DES MÉDICAMENTS

La sauge contient une quantité importante de vitamine K, en raison de son action coagulante, elle doit être utilisée avec précaution chez les personnes se trouvant sous traitement médicamenteux anticoagulant. La sauge est également susceptible d’interagir avec des médicaments contre l’anxiété (les benzodiazépines), les troubles psychiques (neuroleptiques) et l’épilepsie.

Attention ! la sauge médicinale ne doit jamais être prise si on prend d’autres médicaments, sans consulter son médecin..

Source: https://secretsdeplantes.wordpress.com

Publié le Laisser un commentaire

20 Anti-douleurs naturels que vous avez déjà dans votre cuisine.

Saviez-vous que certains ingrédients de votre cuisine sont des anti-douleurs efficaces qui peuvent remplacer les médicaments ? Des études indiquent même que certains aliments peuvent surpasser les médicaments ! Voici 20 anti-douleurs naturels que vous pouvez trouver dans votre cuisine

1. Soigner une douleur musculaire avec du gingembre

Des chercheurs Danois ont demandé à des participants souffrant de douleurs musculaires d’agrémenter leur repas avec du gingembre. En moins de 2 mois, le changement de régime a soulagé jusqu’à 63 % leurs douleurs musculaires et articulaires, ainsi que leurs gonflements et raideurs. Les experts attribuent ces vertus anti-douleurs à un des composants du gingembre, le gingérol. Ils pensent que le gingérol prévient la production des hormones qui déclenchent la douleur. La dose quotidienne prescrite par l’étude : ajoutez au moins 1 cuillère à café de gingembre séché ou 2 cuillères à café de gingembre frais haché à vos repas.

2. Soulager une douleur de dents avec des clous de girofle

Vous avez un mal de dent mais ne pouvez pas consulter un dentiste ? Selon une recherche de l’Université de Californie à Los Angeles, mâcher délicatement un clou de girofle peut atténuer la douleur et réduire l’inflammation des gencives pendant près de 2 h. Les experts indiquent que c’est dû à un composant du girofle, l’eugénol, un anesthésiant puissant et naturel. En bonus : ¼ de cuillère à café de girofle moulu pourrait aussi être bénéfique pour le cœur. Les scientifiques estiment que cette simple action stabilise notre taux de glycémie et réduit la production de cholestérol (qui bloque nos artères) en moins de 3 semaines.

3. Atténuer les brûlures d’estomac avec du vinaigre de cidre

Les experts pensent que siroter 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre mélangée à un grand verre d’eau (200 cl) avant chaque repas peut mettre fin aux brûlures d’estomac en moins de 24 h. « Le vinaigre de cidre est riche en acides malique et tartrique. Ce sont des aides digestifs puissants qui accélèrent la décomposition de graisses et protéines de manière à ce que l’estomac les évacue rapidement avant que les aliments remontent dans l’œsophage, ce qui déclenche les brûlures d’estomac », explique le Dr. Joseph Brasco, gastro-entérologue au Centre des Maladies de l’Appareil Digestif de Huntsville, aux États-Unis.

4. Soigner une otite avec de l’ail

Les otites mènent des milliers de français à consulter leur médecin chaque année. Pour guérir une otite rapidement, versez 2 gouttes d’huile d’ail tiède dans votre oreille, 2 fois par jour pendant 5 jours. Ce traitement simple peut guérir les infections plus rapidement que les médicaments prescrits par votre médecin, selon des experts de l’École de Médecine de l’Université du Nouveau-Mexique aux États-Unis. Plusieurs substances actives de l’ail (le germanium, le sélénium, et des composés du soufre) sont naturellement toxiques pour des douzaines de bactéries génératrices de ces douleurs. Pour préparer votre propre huile d’ail, voici la recette suggérée par le Dr. Teresa Graedon, co-auteur du livre Meilleurs Sélections de la Pharmacie Populaire : faire revenir 3 gousses d’ail dans 120 ml d’huile d’olive extra vierge pendant 2 minutes puis filtrer l’huile. Vous pouvez la conserver au réfrigérateur pendant au moins 2 semaines.

Pour que le traitement soit plus facile à mettre dans votre canal auditif, réchauffez légèrement l’huile avant de la verser dans votre oreille.

5. Apaiser les douleurs articulaires et les maux de tête avec des cerises

Selon les dernières études, 1 femme sur 4 souffre d’arthrose, de goutte et de maux de tête chroniques. Les chercheurs de l’Université de Michigan pensent qu’un simple bol de cerises par jour pourrait atténuer ces douleurs – et ce, sans les troubles d’estomac associés aux médicaments antidouleurs. Leur étude indique que les anthocyanes, le composant qui donne à la cerise sa couleur rouge, sont des anti-inflammatoires 10 fois plus puissants que l’aspirine et l’ibuprofène.

Le Dr Muraleedharan Nair, professeur de sciences alimentaires à L’Université de Michigan, explique : « Les anthocyanes aident à bloquer les enzymes puissants qui lancent l’inflammation du tissu. Ils sont par conséquent efficaces dans la prévention, ainsi que le traitement, de plusieurs types de douleurs. » Sa recommandation : savourez 20 cerises par jour (fraîches, surgelées ou séchées, peu importe), et continuez jusqu’à ce que votre douleur disparaisse.

6. Traiter les douleurs intestinales avec du poisson

Indigestion, syndrome de l’intestin irritable, maladie inflammatoire chronique de l’intestin… vous connaissez ?

Si vous ressentez souvent des douleurs intestinales, essayez de manger 500 g de poisson par semaine. En effet, plusieurs études indiquent que les acides gras du poisson, nommés EPA et DHA, réduisent de manière significative l’inflammation intestinale, les crampes, et les douleurs en général. Ces acides peuvent même soulager autant que les corticostéroïdes et autres médicaments sur ordonnance. « Les EPA et DHA sont des anti-inflammatoires puissants, naturels, et sans effets secondaires. Ils peuvent améliorer le fonctionnement de tout l’ensemble de l’appareil digestif » explique le biochimiste Barry Sears, président de la Fondation pour la Recherche sur l’Inflammation à Marblehead, Massachusetts aux États-Unis. Pour un meilleur résultat, privilégiez les poissons gras comme le saumon, les sardines, le thon, le maquereau, la truite et le hareng.

7. Soulager le syndrome prémenstruel avec du yaourt

Selon des chercheurs de Yale, pas moins de 80 % des femmes souffrent du syndrome prémenstruel et de ses symptômes désagréables. L’explication : leur système nerveux réagit mal aux fluctuations mensuelles d’œstrogène et de progestérone. Mais une étude de l’Université de Columbia à New York indique que manger 2 pots de yaourt par jour réduit ces symptômes de 48 %. « Le yaourt est riche en calcium, un minéral qui apaise naturellement le système nerveux. Par conséquent, il a un effet préventif sur les symptômes douloureux, même quand les niveaux d’hormones fluctuent » explique le Dr Mary Jane Minkin, professeur de gynécologie à l’Université de Yale aux États-Unis.

8. Atténuer la douleur chronique avec du curcuma

Des études démontrent que le curcuma, une épice populaire en Inde, est 3 fois plus efficace pour le traitement des douleurs que l’aspirine, l’ibuprofène, ou le naproxène. En plus, selon une étude de l’Université de Cornell, le curcuma soulage les douleurs chroniques chez 50 % des patients qui souffrent d’arthrose et de fibromyalgie. C’est parce que l’actif principal du curcuma, la curcumine, inhibe naturellement la cyclo-oxygénase 2, une enzyme qui produit des hormones génératrices de douleur, explique le chercheur en nutrition Dr Julian Whitaker, auteur du livre Inverser le Diabète. Voici la dose quotidienne préconisée par l’étude : saupoudrez 1/4 de cuillère à café de curcuma sur vos plats de riz, volaille, viande ou légumes.

9. Soulager les douleurs de l’endométriose avec de l’avoine

La solution pour soulager ces douleurs pourrait bien être un simple bol d’avoine. Chez les femmes atteintes d’endométriose, le tissu recouvrant la cavité utérine (l’endomètre) se développe dans d’autres organes. Les experts pensent que ce sont ces cellules migratoires qui transforment la menstruation en un véritable cauchemar. Elles provoquent une inflammation importante, qui à son tour déclenche des douleurs qui précèdent ou accompagnent les règles. Ces douleurs peuvent même perdurer l’intégralité du mois. Heureusement, les chercheurs ont découvert qu’un régime riche en avoine réduisait les douleurs de l’endométriose chez 60% des femmes et, ce, en moins de 6 mois.

Selon le Dr Peter Green, professeur de médecine à l’Université de Columbia, aux États-Unis, c’est parce que l’avoine ne contient pas de gluten, une protéine qui est à l’origine des douleurs chez les femmes. En effet, le gluten déclenche des inflammations chez beaucoup de femmes, ce qui rend l’endométriose douloureuse.

10. Apaiser la douleur des ongles incarnés avec du sel

Les experts disent que des milliers de Français souffrent d’ongles incarnés chaque année. Mais des chercheurs de L’Université de Stanford en Californie ont trouvé que tremper ses pieds régulièrement dans des bains de sel tièdes peut guérir ces infections douloureuses en moins de 4 jours seulement.

Le sel va naturellement soulager l’inflammation. En plus, le bain de sel agit comme antiseptique et élimine rapidement les bactéries qui génèrent le gonflement et la douleur. Voici comment faire : mélanger 1 cuillère à café par 250 ml d’eau et chauffer l’eau au plus chaud possible sans que cela vous brûle bien sûr. Trempez vos pieds 2 fois par jour pendant 20 minutes jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’infection.

11. Prévenir le ballonnement avec de l’ananas

Vous êtes ballonné ? Les chercheurs de L’Université de Stanford ont découvert qu’avec 165 g d’ananas, votre problème peut se résoudre en moins de 3 jours.

Pourquoi ? Parce que l’ananas est plein d’enzymes protéolytiques, qui aident à la digestion et accélèrent la décomposition des protéines génératrices de douleurs dans l’estomac et l’intestin grêle.

12. Détendre les courbatures avec de la menthe poivrée

Vous souffrez de courbatures et de douleurs musculaires ? Selon Mark Stengler, docteur en médecine naturopathe et auteur du livre Thérapies Soignantes du Médecin Naturel, les « nœuds » musculaires perdurent pendant des mois s’ils ne sont pas soignés convenablement. Sa recommandation : prendre des bains avec 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée 3 fois par semaine. L’eau chaude détend les muscles tandis que l’huile de menthe poivrée agit sur les nerfs.

Selon Stengler, cette combinaison soulage les crampes avec 25 % plus d’efficacité que les antidouleurs en vente libre. La probabilité que les courbatures réapparaissent est aussi réduite de 50 %. Et si vous n’avez plus d’huile essentielle de menthe poivrée, vous pouvez en trouver ici.

13. Soigner les douleurs de dos avec du raisin

Mal au dos ? Les raisins pourraient bien être la solution. Des études récentes de l’Université de l’Ohio suggèrent que manger 100 g de raisin par jour détend les vaisseaux sanguins et améliore le flux sanguin vers le tissu endommagé du dos. Et, ce, en moins de 3 h après la dégustation du raisin !

C’est une nouvelle particulièrement bonne car les vertèbres et disques intervertébraux, qui absorbent les chocs, dépendent du flux sanguin pour son apport d’oxygène. Voilà pourquoi le flux sanguin est essentiel pour soulager le tissu endommagé.

14. Traiter les douleurs liées aux blessures en buvant de l’eau

Que ce soient vos pieds, vos genoux, ou vos épaules qui vous lancent, les experts de l’University de Manhattan sont certains : boire 8 verres de 235 ml par jour peut réduire votre temps de guérison à 1 semaine seulement. Pourquoi ? Les experts pensent que l’eau dilue puis purge l’histamine, un composant produit par le tissu musculaire endommagé qui génère la douleur. « De plus, l’eau est un pièce maîtresse du cartilage qui sert d’amortisseur aux os, du lubrifiant des articulations, et aussi des disques intervertébraux » ajoute Dr Susan M. Kleiner, auteur du livre Régime de la Bonne Humeur. « Quand ces tissus sont suffisamment hydratés, ils se meuvent et glissent l’un sur l’autre sans créer de douleur. » Attention : il faut s’assurer de bien respecter les doses prescrites. Un verre d’eau standard contient 26 ml, mais cela varie beaucoup entre les différents verres. Il est donc important de bien mesurer la contenance du verre qu’on utilise pour ce traitement.

15. Guérir la sinusite avec du raifort

Les études les plus récentes soulignent l’envergure du problème de la sinusite. En effet, c’est une infection qui ne se limite pas à l’obstruction des sinus et aux maux de tête. Ceux qui souffrent de sinusite sont 6 fois plus susceptibles de ressentir des douleurs généralisées. Le raifort à la rescousse ! Selon des chercheurs Allemands, ce condiment, qui nous fait parfois pleurer, peut naturellement stimuler la circulation du sang vers les cavités sinusales et guérir les infections plus rapidement que les décongestionnant en spray nasal. Voici la dose conseillée par l’étude : 1 cuillère à café par jour, soit nature ou en condiment, jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.

16. Soigner la cystite avec les myrtilles

150 g de myrtilles, sous toutes ses formes (fraîches, surgelés, ou en jus), peut réduire votre risque d’infections urinaires de 60 %, selon une étude conduite par l’Université Rutgers dans le New Jersey. C’est parce que les myrtilles sont chargées de tanin, un composant naturel des plantes. Le tanin entoure les bactéries de la vessie et les empêche de s’implanter et créer une infection, selon Dr Amy Howell de l’Université de Rutgers, aux États-Unis.

17. Soulager les aphtes avec du miel

Appliquez un peu de miel sur vos aphtes 4 fois par jour jusqu’à ce qu’ils disparaissent, et ils guériront 43 % plus rapidement que si vous aviez utilisé une crème prescrite par le médecin, selon une étude du Centre médical spécialisé de Dubaï, aux Émirats arabes unis. Les chercheurs ont découverts que les enzymes naturels du miel agissent sur l’inflammation, éliminent les virus envahissants et accélèrent les procédés réparateurs des tissus endommagés.

18. Apaiser les douleurs au sein avec les graines de lin

Une étude récente conclut qu’un ajout de 3 cuillères à soupe de graines de lin moulues soulage la sensibilité mammaire en moins de 12 semaines. Les chercheurs pensent que c’est parce que le lin produit naturellement des phytoœstrogènes, qui régulent les niveaux de l’estrogène – un générateur potentiel de douleur. Autre bonne nouvelle : pas besoin d’être cordon bleu pour incorporer cette graine bienfaisante dans votre alimentation. Essayez tout simplement de saupoudrer des graines de lin moulues sur un yaourt, une compote de pomme, ou même de l’incorporer dans une pâte à tartiner ou un smoothie.

19. Soulager la migraine avec du café

Vous avez tendance à avoir des migraines ? Boostez l’effet de votre antalgique en le suivant d’un café. Quoique soit le médicament que vous utilisez, les chercheurs de la Fondation Nationale des Maux de Tête, aux États-Unis, ont découvert que prendre votre médicament accompagné de 350 ml de café filtre augmente l’efficacité du traitement d’au moins 40 %. Les experts pensent que la caféine stimule les parois de l’estomac de manière, ce qui accélère l’absorption et l’efficacité des antidouleurs.

20. Atténuer les crampes aux jambes avec du jus de tomate

Au moins 1 personne sur 5 a des problèmes de crampes aux jambes. Le coupable ? Le manque de potassium. La douleur apparaît quand le potassium est éliminé par les boissons contenant de la caféine, ou une forte transpiration lors d’exercice physique. Mais des chercheurs de l’Université de Californie à Los Angeles ont découvert qu’en buvant 300 ml de jus de tomate par jour, non seulement on accélère la guérison des crampes mais on réduit aussi le risque qu’elles réapparaissent.