Publié le Un commentaire

Les 25 vertus de la bière

Une Lager glacée vous rafraîchira pendant un après-midi d’été chaud. Alors qu’une bonne Porter vous réconfortera plus efficacement qu’un câlin devant un feu de cheminée au cours d’une froide nuit d’hiver. Mais boire une bière a aussi des bienfaits sur la santé que peu de gens connaissent. Bien sûr, les personnes qui font attention à leur ligne ont tendance à éviter cette fameuse boisson au malt à cause de sa haute teneur en calorie

En effet, le nombre de calories pour une bière varie de 100, pour une bière légère, à quelques 220 calories pour une bière au malt, du style d’une Olde English High Gravity. Évidemment, boire plusieurs bières par jour conduit assurément à des abdos Kronenbourg ! Mais ce n’est pas une raison pour faire vœu de sobriété.

Voici 12 bienfaits de la bière qui vont vous surprendre :

1. Mieux contrôler sa consommation d’alcool

La bière a l’avantage d’être conditionnée en bouteille. C’est ainsi plus facile de se limiter à n’en boire qu’une seule ou au moins de savoir combien vous en avez bu !

2. La bière est riche en vitamines B

Grâce à sa levure, la bière est riche en vitamines B(B1, B2, B6 et B12).. Une bière non filtrée comporte un taux élevé de vitamines B3, B6 et d’acide folique. La vitamine B3 aide à la réparation des cellules et la B6 diminue les syndromes prémenstruels. L’acide folique est aussi reconnu pour diminuer les risques de cancer du colon. Pour exemple, une étude néerlandaise a constaté que les buveurs de bière avaient des niveaux de vitamine B6 de 30% plus importantes que leurs homologues ne buvant pas de bière et de deux fois plus importantes que les buveurs de vin.

La bière est également abondamment pourvue de vitamines B12 qui est un facteur anti-anémique présent dans très peu d’aliments.

3. Elle a une teneur élevée en fibres

La bière contient naturellement des fibres, qui agissent comme un laxatif naturel. La bière (en particulier les bières sombres) contient jusqu’à un gramme de fibres solubles dans chaque verre de 30 cl : contrairement au vin, par exemple, qui n’en contient pas. Or, les fibres ont un rôle important dans le transit intestinal (une carence en fibres peut conduire à des troubles gastriques et intestinaux : constipation ou diarrhée).

4. La bière : pour une meilleure digestion

Les fibres ralentissent aussi la vitesse à laquelle notre estomac élimine la nourriture. Résultat, cela réduit l’appétit. Donc pour éviter de trop manger, accordez-vous une bière avant le repas.

5. Elle réduit le stress

La bière protège du stress et des attaques cardiaques. Une consommation modérée d’alcool peut réduire le stress et l’anxiété qui sont des facteurs de maladies du cœur. Selon la Mayo Clinic, l’alcool diminue le risque d’avoir une attaque cardiaque et un accident vasculaire cérébral. Qu’est-ce qu’une consommation modérée ? Chez une femme, c’est environ 360 ml et chez un homme 720 ml d’alcool. Ne dépassez donc pas cette quantité. Des chercheurs de l’université de Montréal ont établi que deux verres de bière par jour diminuent le stress ou les angoisses liées au travail.

6. Les buveurs de bière ont moins de risques d’avoir un diabète de type 2

De nombreuses études scientifiques ont démontré que les buveurs de bière ont un risque d’avoir un diabète de type 2 inférieur de 30 % au reste de la population qui s’abstient de boire de la bière. Selon une étude de Harvard, les hommes qui boivent 1 ou 2 verres de bière par jour réduisent de jusqu’à 25 % le risque de développer un diabète de type 2. Le Dr Michel Joosten a mené son impressionnante étude sur pas moins de 38 000 hommes d’âge mûr. Il a observé que l’alcool de la bière augmente la sensibilité à l’insuline, ce qui a un effet positif sur la prévention du diabète. De plus, la bière est riche en fibres alimentaires solubles. Ces fibres d’origine végétale régulent le taux de sucre dans le sang et jouent un rôle alimentaire important chez les personnes atteintes de diabète.

7. Les buveurs de bière ont moins de risques d’avoir des calculs biliaires

Boire de la bière est associé à un risque moindre de développer des calculs biliaires, selon la Mayo Clinic. Les calculs biliaires sont constitués de cholestérol, de bile et de bien d’autres choses qui provoquent des douleurs à l’estomac. Et personne n’a envie de vivre ça…

8. La bière a des vertus antimicrobiennes

Le houblon, ces fleurs amères utilisées dans le brassage de la bière, sont connues pour être des antimicrobiens, ce qui pourrait permettre de lutter contre certaines maladies.

9. La bière, c’est bon pour les muscles

Le houblon comporte des éléments qui évitent aux muscles de se détériorer. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on conseille de boire une bière pour éviter les courbatures après le sport.

10. La bière améliore la mémoire

Elle a taux élevé de silicium Boire 2 bières par jour pourrait aider à la prévention de la maladie d’Alzheimer, selon une étude réalisée en 2007 à l’Université de Alcala en Espagne. Les buveurs de bière présentent un risque plus faible de développer un trouble cognitif, tels que la maladie d’Alzheimer et la démence. Selon plusieurs études, dont certaines remontant jusqu’en 1977, la bière réduit le risque de ces troubles cognitifs jusqu’à 23 %. Cependant, ​les chercheurs ne savent toujours pas pourquoi la bière a le pouvoir de lutter contre les troubles cognitifs. Pourtant les statistiques parlent d’eux-même car au total, ces études ont été menées sur plus de 365 000 personnes. Une théorie suggère qu’une consommation modérée d’alcool améliorerait la circulation sanguine et donc le métabolisme du cerveau. Une autre explication probable est liée à la haute teneur en silicium de la bière. En effet, les chercheurs pensent que le silicium protège le cerveau en atténuant les effets nocifs de l’aluminium dans le corps, qui est l’une des causes probables d’Alzheimer.

11. La bière : bonne pour les os!

Boire modérément de la bière est bon pour la densité osseuse. Une étude de 2009 a conclu que les niveaux élevés de silicium dans la bière peuvent être bons pour votre densité osseuse. La bière pourrait permettre de conserver des os solides. Des chercheurs de l’Université de Tufts ont découvert un lien entre la consommation de bière et une haute densité osseuse. Mais selon la même étude, la consommation excessive d’alcool conduit à une perte de la densité osseuse.

Différentes études ont montré que la bière a une forte teneur en silicium. Cela favorise la connexion entre les muscles et les tissus osseux et augmente la densité osseuse. La bière brune en particulier, avec sa grande quantité de houblon, contient du silicium. Une consommation modérée de bière brune peut effectivement prévenir du développement de l’ostéoporose. Conclusion, buvez avec modération !

12. La bière empêche la formation des caillots de sang

Les ingrédients contenus dans la bière préviennent la formation des caillots dans le sang.

13 La bière protège contre les infarctus

Un buveur de bière a 40 à 60% moins de risques de faire un infarctus que les gens qui n’en boivent jamais. La bière peut réduire le risque de maladies cardiaques Le vin rouge est souvent présenté comme un bon choix d’alcool pour la santé. Mais une étude de Kaiser Permanente y met un bémol. L’incidence des maladies du cœur pour les buveurs de bière restent toujours plus bas que pour les buveurs de vin ou de whisky. Des chercheurs de l’université de Scranton en Pennsylvanie ont découvert que les bières de type ale (bière brune à haute fermentation) et de type stout (telle que la Guiness) peuvent diminuer le risque d’une crise cardiaque. L’athérosclérose est une affection des parois artérielles, qui s’épaississent à cause du cholestérol et autres matières grasses. Selon l’Université d’Harvard, plus de 100 études ont déterminé un lien entre la consommation modérée de bière et la réduction du risque d’attaque cardiaque allant de 25 à 40%.

14. Cela facilite le lien social

Boire une bière de temps en temps peut aussi avoir des avantages en société. Une bière peut vous aider à vous détendre pour un premier rendez-vous galant, une réunion de famille ou un événement de réseautage. L’alcool peut aussi augmenter le courage et l’aptitude à bavarder facilement avec des inconnus, selon une étude de l’Université de Washington. Malheureusement, certaines personnes ne s’arrêtent pas à 1 seule bière. Pourquoi ? Car elles pensent que si 1 bière a des bienfaits sur eux, alors en boire d’autres aura certainement encore plus de bienfaits… Mais nous savons tous que boire plus de bière ne nous rend ni plus charmant ni plus attractif. Et tout le monde sait comment cette histoire se termine…

15. réduit de 40 % le risque des calculs rénaux

Une étude Finlandaise a constaté que la bière avait plus d’avantages rénaux que les autres boissons alcoolisées. En effet, chaque bouteille de bière consommée réduit le risque de développer des calculs rénaux de 40%. Selon une étude de 2015 de l’Institut national de Santé publique d’Helsinki, le risque de développer des calculs rénaux diminue avec l’augmentation de la consommation de bière. L’équipe de chercheurs du Dr Tero Hirvonen a mené une étude minutieuse sur 27 000 hommes d’âge mur.

16. La bière : contre le mauvais cholestérol

Les fibres contenues dans la bière aident également à réduire vos niveaux de mauvais cholesterol (LDL). Des scientifiques ont prouvé que la consommation de bière contribue à augmenter le taux de bon cholestérol grâce à l’éthanol qu’elle contient. Deux bières par jour peuvent avoir un effet positif sur le taux de cholestérol..

17 . La bière : un bon remède contre l’insomnie

La bière contient de l’acide nicotinique et du lactoflavin, tous deux connus pour favoriser le sommeil !!! La bière est un somnifère naturel, notamment les bières de type ale, stout et lager (bière à fermentation basse). Dans le cerveau, ces bières stimulent la production de la dopamine, une molécule prescrite en traitement aux personnes souffrant d’insomnie. Une simple gorgée de bière suffit à augmenter les niveaux de dopamine dans le cerveau, selon une étude de la faculté de médecine de l’université de l’Indiana. Par conséquent, les buveurs de bière sont plus calmes et détendus. Pour profiter des bienfaits de la bière contre l’insomnie, les chercheurs précisent qu’une petite dose de 15 ml est suffisante, soit l’équivalent d’une cuillère à café.

18. La bière : remède contre les rhumes

Boire de la bière chaude est un très bon remède contre les rhumes! En effet, l’orge chauffée améliore la circulation sanguine et la respiration, elle aide également contre les douleurs articulaires et renforce votre système immunitaire.

Comment faire? Réchauffez une bouteille de bière au bain-marie et ajoutez-y ensuite quatre petites cuillères de miel.

19. La bière réduit les risques d’un AVC

La faculté de médecine de Harvard et l’American Heart Association (un organisme américain de soins cardiaques) ont tous deux mené des études sur les personnes qui boivent une quantité modérée de bière. Elles ont conclu que les buveurs de bière réduisent le risque d’un AVC jusqu’à 50 %, en comparaison aux non-buveurs. Les accidents vasculaires cérébraux les plus courants se produisent lorsqu’un caillot sanguin bloque la circulation de sang et d’oxygène vers le cerveau. Or, lorsque vous buvez de la bière, vos artères deviennent plus souples, augmentant ainsi le flux sanguin de manière significative. Par conséquent, boire de la bière empêche la formation des caillots sanguins. Et résultat, le risque d’un AVC réduit aussi exponentiellement.

20. La bière réduit le risque de la cataracte

Tout le monde sait que boire trop de bière rend la vision trouble. En revanche, à dose thérapeutique, la bière peut être hautement bénéfique à la santé de vos yeux ! Des chercheurs de l’université de Western Ontario ont démontré que la haute teneur en antioxydants de la bière, particulièrement les bières de type ale et s​tout, réduit le risque des maladies mitochondriales. En quelque sorte, les mitochondries sont les « centrales énergétiques » des cellules, convertissant le glucose en énergie. La cataracte résulte d’une lésion des mitochondries du cristallin de l’œil. Les antioxydants protègent les mitochondries de ces lésions. Par conséquent, les chercheurs de cette étude recommandent 1 verre de bière quotidien pour éviter les visites chez l’ophtalmo.

21. La bière pourrait lutter contre le cancer

La bière pourrait-elle aider à guérir du cancer ? C’est ce que pense une équipe de chercheurs scientifiques de l’université d’Idaho. Ces chercheurs ont présenté leurs résultats lors d’une conférence de la American Chemical Society (société savante américaine active dans le domaine de la chimie). Ils indiquent que le houblon, un des ingrédients principaux de la bière, serait efficace pour lutter contre le cancer et les maladies inflammatoires. En effet, l’humulone et la lupuline, 2 composants du houblon, possèdent la propriété d’arrêter la croissance bactérienne et des maladies bactériennes. Par conséquent, des recherches sont en cours pour trouver un moyen d’extraire ces composants du houblon ou de les synthétiser en laboratoire.

Des scientifiques allemands ont trouvé que le xanthohumol contenait du houblon qui peut prévenir la consommation excessive de testostérone, un facteur de risque important dans le cancer de la prostate. Dans le même temps, les chercheurs tentent d’examiner le xanthohumol tout seul et de l’introduire dans la recherche contre le cancer.

22. La bière aide à perdre du poids

Ce bienfait peut vous paraître contradictoire, vu la fameuse bedaine des gros buveurs de bière ! Cependant, des chercheurs de l’université d’État de l’Oregon pensent réellement que la bière peut aider à perdre des kilos en trop. Leur étude démontre que le xanthohumol, un composant végétal présent uniquement dans le houblon, réduit considérablement les risques du syndrome métabolique. Cette maladie est associé à l’obésité, l’hypertension, l’hyperglycémie et aussi à la diminution des taux du « bon » cholestérol, les lipoprotéines de haute densité (HDL). Toutefois, pour profiter des bienfaits de cette molécule « miracle », les chercheurs estiment qu’il faudrait boire plus de 3 500 pintes de bière par jour.

23. La bière nous protège de la démence.

Cela peut paraître étrange de consommer de l’alcool pour combattre la démence ! Toutes les personnes ayant déjà eu un blackout à cause de l’alcool doivent secouer la tête énergiquement. Mais le xanthohumol précédemment mentionné aide à prévenir le stress oxydant, l’un des facteurs de la démence. De fait, la consommation de bière (avec modération) vous aide à garder toute votre tête.

24. La bière plus efficace que le paracétamol pour combattre la douleur ?

Selon une nouvelle étude britannique, boire deux pintes de bière seraient plus efficaces pour combattre la douleur que prendre des analgésiques comme le paracétamol. Vous avez mal à la tête ? Ou des courbatures ? Et si vous preniez une bière pour vous soulager ? Ce conseil n’est pas aussi absurde qu’il n’y parait. En une certaine quantité, l’alcool lutterait en effet plus efficacement contre la douleur que les médicaments classiques. C’est du moins ce qu’affirme une étude britannique publiée fin 2016 dans la revue The Journal of Pain. Pour en arriver là, les auteurs de l’étude, des scientifiques de l’Université de Cambridge, ont analysé les résultats de 18 expériences incluant quelque 400 participants. Ces expériences consistaient à évaluer l’effet de différentes boissons alcoolisées et non-alcoolisées sur la douleur en matière de seuil et/ou d’intensité de souffrance. A l’issue de leur méta-analyse, les scientifiques ont constaté qu’une alcoolémie d’environ 0,8 gramme par litre produisait une « légère élévation du seuil de douleur » et une « réduction importante à modérée de l’intensité de la douleur ». Cette alcoolémie correspond à la consommation d’environ trois-quatre verres d’alcool ou deux pintes de bière.

L’alcool, un analgésique inefficace Ces résultats « suggèrent que l’alcool est un analgésique efficace qui fournit une réduction cliniquement significative de l’intensité de la douleur », écrivent les chercheurs. Néanmoins, l’étude ne permet pas de déterminer comment l’alcool réduit la douleur, par exemple s’il affecte les récepteurs du cerveau ou s’il agit plutôt sur l’anxiété qui accroit la sensation de douleur. Interrogé par The Sun, le Dr Trevor Thompson qui a dirigé l’équipe a résumé : « Nous avons trouvé des preuves solides que l’alcool est un anti-douleur efficace. Il peut être comparé aux opioïdes comme la codéine et son effet est plus puissant que celui du paracétamol ». Néanmoins, les scientifiques tiennent à rester prudents. Cette étude ne signifie évidemment pas qu’il faut opter pour une pinte de bière au moindre mal de tête. A titre de comparaison, une alcoolémie de 0,08 g/l correspond au taux légal autorisé au Royaume-Uni ou au Canada. Mais il dépasse celui autorisé en France fixé à 0,05 g/l. De même, l’étude ne signifie pas non plus que l’alcool est bon pour la santé.

25. La bière rend la peau plus belle

Bonne nouvelle pour le sexe féminin! Certaines vitamines présentes dans la bière régénèrent la peau et jouent un rôle positif sur les pigments. Votre peau est donc plus lisse et plus souple.

Convaincue? Alors c’est parti!

Deux bières pour la mémoire, deux pour la digestion, une autre pour les os, encore une pour les reins et le reste pour lutter contre le froid…Normalement avec ça, on devrait être en bonne santé…

… Non ???? …….de toutes façons cela se termine toujours par une mise en bière

Publié le Laisser un commentaire

10 Remèdes de champion contre les courbatures.

Vous voulez éviter les courbatures après avoir fait du sport ?

C’est vrai que ça fait mal et que ce n’est pas très agréable. Heureusement, il existe des astuces qui marchent contre les courbatures.

Voici les 10 remèdes que les champions utilisent :

1. Le Remède Naturel Contre les Crampes et les Courbatures.

Vous avez des crampes nocturnes ? Des courbatures de temps en temps ? Ce sont des symptômes douloureux et gênants. Heureusement, il existe une solution pour les atténuer ou les éviter. Il s’agit de consommer du miel, tout simplement. le miel aide à atténuer les courbatures et éviter les crampes

Comment Faire 1. Mettez le jus d’1/2 citron dans un verre.

2. Ajoutez 1 cuillère à soupe de miel.

3. Terminez de remplir le verre avec de l’eau.

4. Buvez ceci 2 ou 3 fois par jour entre les repas. Faîtes cette cure pendant vos périodes de crampes nocturnes.

Vous pouvez également boire cette décoction les jours où vous faîtes du sport. Les miels les plus efficaces sont ceux de châtaigne ou d’aubépine.

Pourquoi ça marche Le miel contient du magnésium et du potassium. C’est lorsque l’on manque de ces minéraux, qu’on a des crampes ou des courbatures.

Si vous êtes sujets à ces crampes très régulièrement, remplacez le plus souvent possible le sucre blanc de votre alimentation par du miel. voir les bienfaits du miel

2. Boire une Bière Aussi étonnant que cela puisse paraître, boire une bière après le sport aide à ne pas avoir de courbatures.

Voici le conseil original que mon prof de sport m’a donné hier soir pour éviter les courbatures après le sport : buvez une petite bière ! Hier soir, en sortant du boulot, je me suis motivé pour aller faire une séance de sport intense. Au programme, exercices cardio et renforcement musculaire. Après avoir transpiré pendant 1heure, notre coach nous recommande de continuer à boire beaucoup d’eau dans l’heure qui suit, ainsi…qu’une petite bière ! Je n’avais jamais entendu un prof de sport vanter les mérites de la bière et j’étais très surpris, mais il m’a convaincu. En effet, après une séance de sport, les muscles ont accumulé des toxines qui peuvent être acides, entrainant par la suite des courbatures. Or la bière, grâce à la levure naturelle qu’elle contient, est riche en sels minéraux et oligo-éléments – tels que la vitamine B6 et l’acide folique – nécessaires au rétablissement de l’équilibre acido-basique. Tous ces micro-nutriments vont favoriser l’élimination des toxines dans le muscle et prévenir ainsi les mauvaises courbatures du lendemain. Je me suis donc empressé de tester cette astuce hier soir en allant boire une petite bière fraîche avec mes acolytes .

Résultat ce matin : je sens que mes cuisses ont travaillé quand même, mais pas de mauvaises courbatures à l’horizon ! Attention néanmoins, il s’agit ici de boire une seule bière, et non le pack entier, dans les 2 heures suivant l’effort, histoire de profiter des bienfaits de la levure naturelle, mais pas des méfaits de l’alcool ! Économies Réalisées Avant d’acheter des crèmes chauffantes et relaxantes vendues dans le commerce, essayez cette astuce simple, naturelle et économique pour éviter les courbatures musculaires. Une bière blonde classique de 33cl coûte en moyenne entre 50 centimes et 1€ dans le commerce… Vraiment pas grand chose comparé aux crèmes vendues en pharmacie entre 5 et 10€ ! voir 7 vertus de la levure de bière

3. Manger une Orange Avant votre séance de sport, mangez une orange. L’eau, le sucre et les vitamines qu’elle contient aident à éviter les courbatures.

Le truc très simple pour éviter d’avoir des courbatures est de bien s’hydrater. Pour une séance de sport bien efficace, rien de tel que de manger une orange une demi-heure avant. L’orange est bourrée d’eau, de sucre naturel et de vitamines qui aident à hydrater et nourrir les muscles. Ces éléments sont utilisés par les muscles pendant toute votre séance de sport, ce qui évite les courbatures.

4. Boire du Lait Après chaque séance, buvez du lait. Il contient tout ce qu’il faut pour éviter crampes et courbatures.

Si l’on est sujet aux crampes, ou que l’on souhaite éviter les courbatures liées à nos séances de sport, on peut tous compter sur un p’tit truc bien utile qui a fait ses preuves : Contre les Crampes et les Courbatures, on Boit du Lait Pourquoi ? Parce que les contractions musculaires créent des molécules d’acide lactique, qui empêchent la libération du calcium. C’est cette action qui rigidifie les muscles, conduisant à la crampe ou aux courbatures. Sachant cela, j’ai toujours glissé dans les sacs de sport de mes enfants une petite gourde ou brique de lait ! En plus de leurs étirements habituels, ils se précipitent ainsi sur leur dose de calcium, car ils adorent ça et le méritent bien, après leurs efforts. Et si votre enfant est allergique au lait de vache, il existe des laits de soja ou d’autres végétaux, dont certains sont enrichis en calcium.

5. S’hydrater au Maximum Boire beaucoup, et avant d’avoir soif, aide à éliminer les toxines et éviter les courbatures. voir « Bienfaits de l’eau pour votre corps« 

Témoins de la reconstruction des fibres musculaires et donc de la bonne santé de vos muscles, les courbatures peuvent cependant devenir insupportables. Pour éviter ces lendemains de séance difficiles, respectez ces quelques règles simples.

Règle numéro 1 : bien s’hydrater L’hydratation favorise l’élimination des toxines. Pensez-donc à boire de l’eau avant la séance (1/2 litre 30 minutes avant), puis régulièrement tout au long de l’entraînement (une gorgée toutes les 5 minutes). À la sortie de la douche, complétez votre apport par 250 ml d’eau (l’équivalent de deux verres). Éventuellement, buvez une petite bière ! N’attendez pas d’avoir soif !

Règle numéro 2 : Récupérer Activement Terminez votre séance par 5 à 10 minutes de retour au calme progressif : course à pied, rameur, vélo, séries de musculation à charges légères, voir une petite marche… le tout à allure modérée. Ce travail à faible intensité permet de décharger vos muscles des toxines accumulées au cours de la séance.

Règle numéro 3 : ne pas s’étirer le Jour de la Séance Contrairement à ce que pensent les anciens, les étirements trop poussés sont à proscrire le jour de la séance. En effet, au même titre que les exercices, ils créent des micro-lésions au sein du muscle, entraînant davantage de courbatures. Étirez-vous légèrement, sans forcer, lors de votre séance. Si vous souhaitez gagner en souplesse, profitez des jours « off » pour vous étirer plus sérieusement. La meilleure astuce pour finir, sachez que si votre pratique est régulière et fréquente (plus d’une séance par semaine), vos muscles s’habitueront progressivement : au bout de deux semaines, ils ne se courbatureront déjà plus… à moins que vous ne stoppiez votre entraînement pendant plus d’une semaine.

6. Prendre un Bain à la Camomille La camomille relaxe, c’est pour ça qu’on s’en fait des infusions pour dormir. Avec nos muscles, c’est pareil, elle les détend.

A chaque fois que vous faites du sport, vous avez des petites courbatures désagréables ? Voici un remède naturel à la camomille approuvé par les sportives pour combattre les courbatures facilement. Le lendemain d’une bonne séance de sport, on se réveille souvent avec des courbatures dans les jambes, les fessiers ou les épaules… Pour venir à bout des courbatures qui nous font regretter d’avoir fait du sport, il existe un remède naturel à base de camomille que je verse directement dans mon bain. Je l’adore et m’en sers tout le temps car il est très facile à préparer. 1. Je prends une casserole dans laquelle je place une grosse poignée de camomille romaine que l’on peut trouver chez un herboriste ou dans un magasin bio, je verse ensuite un litre d’eau froide puis je remue doucement le tout. 2. Je porte le mélange à ébullition puis je laisse chauffer ma potion magique pendant un petit quart d’heure, le temps de me préparer un bon bain chaud. 3. Je fais couler l’eau et je règle la température pour éviter de me brûler puis lorsque ma décoction est prête je l’ajoute dans mon bain relaxant avant de plonger à l’intérieur pour me détendre. Je reste environ 20 minutes dans l’eau à ne rien faire, le temps que la camomille fasse effet pour enfin en finir avec les courbatures.

7. S’échauffer L’échauffement est très important pour mettre vos muscles en condition. Ne zappez surtout pas cette étape primordiale.

Malgré des heures et des heures de sport, vous ne parvenez pas à brûler ces fichus kilos gagnés pendant les vacances? Lisez nos astuces simples à appliquer avant, pendant ou après le sport pour avoir à nouveau une taille de guêpe ! Beaucoup pensent qu’il suffit de se dépenser sans compter pour avoir rapidement un corps de rêve. Mais, comme disait La Fontaine, « rien ne sert de courir, il faut partir à point »…

Voici quelques règles à respecter pour rendre le sport plus efficace et amusant.

Connaître ses Limites L’erreur qu’on commet tous en commençant le sport, c’est d’en faire trop. A force de mettre son corps à l’épreuve, on provoque crampes et douleurs articulaires. En réalité, l’essentiel, c’est d’être réaliste. Les docteurs préconisent 1h30 d’exercice par semaine pour un débutant, ainsi que 30 minutes de marche par jour. De cette façon, vous verrez progressivement votre résistance à l’effort augmenter et pourrez passer au niveau supérieur!

Bien s’échauffer Il est extrêmement important de s’échauffer avant le sport pour préparer vos muscles à l’effort et faciliter la circulation sanguine, en particulier pour les débutants et autres habitués du canapé. Sinon, gare aux courbatures!

Bien se nourrir Il est important de bien manger avant ou pendant le sport afin d’éviter les coups de pompe ou les lourdeurs d’estomac. Les sucres lents (riz,pâtes…) sont vos meilleurs alliés, et, en cas de petite baisse de régime pendant l’exercice, je vous recommande chaleureusement les fruits secs ou les noix.

voir aussi Bienfaits des noix sur la santé

Coup de boost garanti! Surveiller son Rythme Cardiaque Il existe une astuce imparable pour optimiser la perte de graisse : contrôler votre fréquence cardiaque maximale (les battements de votre cœur) et tenter de vous en approcher le plus possible. L’important, donc, ce n’est pas de vous dépenser longtemps mais de façon intense, sur une courte période. Comme chacun sait, le sprint c’est plus sympa que le marathon!

Respirer correctement Il ne suffit pas de respirer, encore faut-il respirer correctement. Contrairement à ce que beaucoup pensent, ce n’est pas la poitrine qu’il faut faire marcher, mais le ventre. Alors on inspire et on gonfle le ventre!

Bien s’hydrater Le mot d’ordre, c’est s’hydrater! 1% d’eau en moins dans le corps équivaut à 10% d’énergie perdue. Alors, si vous ne voulez pas vous effondrer en plein footing, n’ayez pas peur de boire régulièrement. L’eau est votre meilleure alliée pour éviter les courbatures !

voir aussi les Bienfaits de l’eau pour votre corps

Varier les exercices Le corps humain est comme vous et moi, il se lasse vite des choses répétitives. Ainsi, dès qu’il s’est habitué à une série d’exercices, ceux-ci perdent de leur efficacité. Il est donc important de varier la nature des stimulations musculaires afin de continuer à évoluer physiquement. Là encore, peu importe la quantité pourvu qu’il y a la qualité !

Ne pas rester seul La seule chose qui pourrait vous empêcher de faire du sport après avoir lu nos astuces santé, c’est le manque de motivation. Et quoi de mieux pour se motiver qu’une bande d’amis prêts à se dépenser autant que vous? Allez, désormais plus d’excuse, on enfile son short et ses baskets, et en route!

8. Se Masser avec de l’Huile de Lavande Préparez vous de l’huile de macération à la lavande. En massage contre les courbatures, ça fait des miracles. En plus, c’est doux et ça sent bon !

Nous vous avons déjà parlé de quelques bienfaits de la lavande. Je vais vous les rappeler et vous en exposer de nouveaux, en 6 recettes essentielles. Tout cela pour votre santé et vos économies de la rentrée !

1. Recette Tisane Avec 1/4 de litre d’eau bouillante et 1 cs de fleurs de lavande, j’obtiens une tisane que je sucre avec du miel. C’est délicieux. J’en bois jusqu’à 4 tasses par jour lorsque j’ai un rhume ou une grippe. Elle lutte également contre la nervosité, les maux d’estomac ou d’intestins.

2. Huile de macération Avec 3 poignées de fleurs de lavande macérées au soleil dans 1L d’huile d’olive, j’obtiens une huile de macération qui me permet de soulager mes courbatures, éventuels lumbagos, douleurs dorsales, ou encore piqûres d’insectes.

3. Vinaigre de macération Dans un flacon je mets jusqu’à mi-hauteur des fleurs de lavande, puis je complète avec du vinaigre de Cidre. Je laisse macérer un mois au soleil. Un verre de ce vinaigre dans mon bain m’aide à me calmer et me relaxer. Et en plus l’odeur est très agréable.

4. Recette eau florale Je fais bouillir 1L d’eau avec 3 poignées de fleurs de lavande. Je laisse infuser, je filtre. J’ajoute 5 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse pour la conservation. Je conserve cette eau 1 mois dans mon frigo sans problème. Elle me sert de lotion démaquillante, tonique pour la peau fatiguée, aide les peaux fragiles et grasses et combat l’acné.

5. Huile essentielle Je me sers de l’huile essentielle de lavande car elle est sédative et anti-dépressive. Elle lutte contre les maux de tête et facilite également la circulation du sang. Enfin, elle est un excellent vermifuge et un anti-parasites. vois aussi « les Huiles Essentielles« 

6. En crème cicatrisante la lavande désinfecte et guérit les plaies. Elle soigne les brûlures et les piqûres d’insectes

9. Faire des étirements doux Les étirements, c’est comme les échauffements. Il faut apprendre les bons gestes. Mais quand on les connaît, on n’a plus aucune courbature.

10. Prendre un Bain à la Moutarde Vous connaissiez peut-être les bains de bicarbonate, de lavande ou encore de camomille. Mais la moutarde, c’est étonnant, non ? Et pourtant, ça fonctionne très bien pour détendre les muscles.

La moutarde peut aider de plusieurs manières à relaxer vos muscles. Si vous avez mal partout, essayez un bain à la moutarde infusée. Mélangez 2 cuillères de moutarde et une cuillère de sel de bain. La moutarde amplifie les effets thérapeutique du sel, ce qui enlève la douleur beaucoup plus rapidement que le sel seul. Vous avez mal aux pieds ?

Voici comment faire un bain de pieds relaxant : Mélangez une cuillère de moutarde dans l’eau chaude d’une bassine (pas trop chaude pour ne pas brûler vos pieds).

Publié le Laisser un commentaire

20 Anti-douleurs naturels que vous avez déjà dans votre cuisine.

Saviez-vous que certains ingrédients de votre cuisine sont des anti-douleurs efficaces qui peuvent remplacer les médicaments ? Des études indiquent même que certains aliments peuvent surpasser les médicaments ! Voici 20 anti-douleurs naturels que vous pouvez trouver dans votre cuisine

1. Soigner une douleur musculaire avec du gingembre

Des chercheurs Danois ont demandé à des participants souffrant de douleurs musculaires d’agrémenter leur repas avec du gingembre. En moins de 2 mois, le changement de régime a soulagé jusqu’à 63 % leurs douleurs musculaires et articulaires, ainsi que leurs gonflements et raideurs. Les experts attribuent ces vertus anti-douleurs à un des composants du gingembre, le gingérol. Ils pensent que le gingérol prévient la production des hormones qui déclenchent la douleur. La dose quotidienne prescrite par l’étude : ajoutez au moins 1 cuillère à café de gingembre séché ou 2 cuillères à café de gingembre frais haché à vos repas.

2. Soulager une douleur de dents avec des clous de girofle

Vous avez un mal de dent mais ne pouvez pas consulter un dentiste ? Selon une recherche de l’Université de Californie à Los Angeles, mâcher délicatement un clou de girofle peut atténuer la douleur et réduire l’inflammation des gencives pendant près de 2 h. Les experts indiquent que c’est dû à un composant du girofle, l’eugénol, un anesthésiant puissant et naturel. En bonus : ¼ de cuillère à café de girofle moulu pourrait aussi être bénéfique pour le cœur. Les scientifiques estiment que cette simple action stabilise notre taux de glycémie et réduit la production de cholestérol (qui bloque nos artères) en moins de 3 semaines.

3. Atténuer les brûlures d’estomac avec du vinaigre de cidre

Les experts pensent que siroter 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre mélangée à un grand verre d’eau (200 cl) avant chaque repas peut mettre fin aux brûlures d’estomac en moins de 24 h. « Le vinaigre de cidre est riche en acides malique et tartrique. Ce sont des aides digestifs puissants qui accélèrent la décomposition de graisses et protéines de manière à ce que l’estomac les évacue rapidement avant que les aliments remontent dans l’œsophage, ce qui déclenche les brûlures d’estomac », explique le Dr. Joseph Brasco, gastro-entérologue au Centre des Maladies de l’Appareil Digestif de Huntsville, aux États-Unis.

4. Soigner une otite avec de l’ail

Les otites mènent des milliers de français à consulter leur médecin chaque année. Pour guérir une otite rapidement, versez 2 gouttes d’huile d’ail tiède dans votre oreille, 2 fois par jour pendant 5 jours. Ce traitement simple peut guérir les infections plus rapidement que les médicaments prescrits par votre médecin, selon des experts de l’École de Médecine de l’Université du Nouveau-Mexique aux États-Unis. Plusieurs substances actives de l’ail (le germanium, le sélénium, et des composés du soufre) sont naturellement toxiques pour des douzaines de bactéries génératrices de ces douleurs. Pour préparer votre propre huile d’ail, voici la recette suggérée par le Dr. Teresa Graedon, co-auteur du livre Meilleurs Sélections de la Pharmacie Populaire : faire revenir 3 gousses d’ail dans 120 ml d’huile d’olive extra vierge pendant 2 minutes puis filtrer l’huile. Vous pouvez la conserver au réfrigérateur pendant au moins 2 semaines.

Pour que le traitement soit plus facile à mettre dans votre canal auditif, réchauffez légèrement l’huile avant de la verser dans votre oreille.

5. Apaiser les douleurs articulaires et les maux de tête avec des cerises

Selon les dernières études, 1 femme sur 4 souffre d’arthrose, de goutte et de maux de tête chroniques. Les chercheurs de l’Université de Michigan pensent qu’un simple bol de cerises par jour pourrait atténuer ces douleurs – et ce, sans les troubles d’estomac associés aux médicaments antidouleurs. Leur étude indique que les anthocyanes, le composant qui donne à la cerise sa couleur rouge, sont des anti-inflammatoires 10 fois plus puissants que l’aspirine et l’ibuprofène.

Le Dr Muraleedharan Nair, professeur de sciences alimentaires à L’Université de Michigan, explique : « Les anthocyanes aident à bloquer les enzymes puissants qui lancent l’inflammation du tissu. Ils sont par conséquent efficaces dans la prévention, ainsi que le traitement, de plusieurs types de douleurs. » Sa recommandation : savourez 20 cerises par jour (fraîches, surgelées ou séchées, peu importe), et continuez jusqu’à ce que votre douleur disparaisse.

6. Traiter les douleurs intestinales avec du poisson

Indigestion, syndrome de l’intestin irritable, maladie inflammatoire chronique de l’intestin… vous connaissez ?

Si vous ressentez souvent des douleurs intestinales, essayez de manger 500 g de poisson par semaine. En effet, plusieurs études indiquent que les acides gras du poisson, nommés EPA et DHA, réduisent de manière significative l’inflammation intestinale, les crampes, et les douleurs en général. Ces acides peuvent même soulager autant que les corticostéroïdes et autres médicaments sur ordonnance. « Les EPA et DHA sont des anti-inflammatoires puissants, naturels, et sans effets secondaires. Ils peuvent améliorer le fonctionnement de tout l’ensemble de l’appareil digestif » explique le biochimiste Barry Sears, président de la Fondation pour la Recherche sur l’Inflammation à Marblehead, Massachusetts aux États-Unis. Pour un meilleur résultat, privilégiez les poissons gras comme le saumon, les sardines, le thon, le maquereau, la truite et le hareng.

7. Soulager le syndrome prémenstruel avec du yaourt

Selon des chercheurs de Yale, pas moins de 80 % des femmes souffrent du syndrome prémenstruel et de ses symptômes désagréables. L’explication : leur système nerveux réagit mal aux fluctuations mensuelles d’œstrogène et de progestérone. Mais une étude de l’Université de Columbia à New York indique que manger 2 pots de yaourt par jour réduit ces symptômes de 48 %. « Le yaourt est riche en calcium, un minéral qui apaise naturellement le système nerveux. Par conséquent, il a un effet préventif sur les symptômes douloureux, même quand les niveaux d’hormones fluctuent » explique le Dr Mary Jane Minkin, professeur de gynécologie à l’Université de Yale aux États-Unis.

8. Atténuer la douleur chronique avec du curcuma

Des études démontrent que le curcuma, une épice populaire en Inde, est 3 fois plus efficace pour le traitement des douleurs que l’aspirine, l’ibuprofène, ou le naproxène. En plus, selon une étude de l’Université de Cornell, le curcuma soulage les douleurs chroniques chez 50 % des patients qui souffrent d’arthrose et de fibromyalgie. C’est parce que l’actif principal du curcuma, la curcumine, inhibe naturellement la cyclo-oxygénase 2, une enzyme qui produit des hormones génératrices de douleur, explique le chercheur en nutrition Dr Julian Whitaker, auteur du livre Inverser le Diabète. Voici la dose quotidienne préconisée par l’étude : saupoudrez 1/4 de cuillère à café de curcuma sur vos plats de riz, volaille, viande ou légumes.

9. Soulager les douleurs de l’endométriose avec de l’avoine

La solution pour soulager ces douleurs pourrait bien être un simple bol d’avoine. Chez les femmes atteintes d’endométriose, le tissu recouvrant la cavité utérine (l’endomètre) se développe dans d’autres organes. Les experts pensent que ce sont ces cellules migratoires qui transforment la menstruation en un véritable cauchemar. Elles provoquent une inflammation importante, qui à son tour déclenche des douleurs qui précèdent ou accompagnent les règles. Ces douleurs peuvent même perdurer l’intégralité du mois. Heureusement, les chercheurs ont découvert qu’un régime riche en avoine réduisait les douleurs de l’endométriose chez 60% des femmes et, ce, en moins de 6 mois.

Selon le Dr Peter Green, professeur de médecine à l’Université de Columbia, aux États-Unis, c’est parce que l’avoine ne contient pas de gluten, une protéine qui est à l’origine des douleurs chez les femmes. En effet, le gluten déclenche des inflammations chez beaucoup de femmes, ce qui rend l’endométriose douloureuse.

10. Apaiser la douleur des ongles incarnés avec du sel

Les experts disent que des milliers de Français souffrent d’ongles incarnés chaque année. Mais des chercheurs de L’Université de Stanford en Californie ont trouvé que tremper ses pieds régulièrement dans des bains de sel tièdes peut guérir ces infections douloureuses en moins de 4 jours seulement.

Le sel va naturellement soulager l’inflammation. En plus, le bain de sel agit comme antiseptique et élimine rapidement les bactéries qui génèrent le gonflement et la douleur. Voici comment faire : mélanger 1 cuillère à café par 250 ml d’eau et chauffer l’eau au plus chaud possible sans que cela vous brûle bien sûr. Trempez vos pieds 2 fois par jour pendant 20 minutes jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’infection.

11. Prévenir le ballonnement avec de l’ananas

Vous êtes ballonné ? Les chercheurs de L’Université de Stanford ont découvert qu’avec 165 g d’ananas, votre problème peut se résoudre en moins de 3 jours.

Pourquoi ? Parce que l’ananas est plein d’enzymes protéolytiques, qui aident à la digestion et accélèrent la décomposition des protéines génératrices de douleurs dans l’estomac et l’intestin grêle.

12. Détendre les courbatures avec de la menthe poivrée

Vous souffrez de courbatures et de douleurs musculaires ? Selon Mark Stengler, docteur en médecine naturopathe et auteur du livre Thérapies Soignantes du Médecin Naturel, les « nœuds » musculaires perdurent pendant des mois s’ils ne sont pas soignés convenablement. Sa recommandation : prendre des bains avec 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée 3 fois par semaine. L’eau chaude détend les muscles tandis que l’huile de menthe poivrée agit sur les nerfs.

Selon Stengler, cette combinaison soulage les crampes avec 25 % plus d’efficacité que les antidouleurs en vente libre. La probabilité que les courbatures réapparaissent est aussi réduite de 50 %. Et si vous n’avez plus d’huile essentielle de menthe poivrée, vous pouvez en trouver ici.

13. Soigner les douleurs de dos avec du raisin

Mal au dos ? Les raisins pourraient bien être la solution. Des études récentes de l’Université de l’Ohio suggèrent que manger 100 g de raisin par jour détend les vaisseaux sanguins et améliore le flux sanguin vers le tissu endommagé du dos. Et, ce, en moins de 3 h après la dégustation du raisin !

C’est une nouvelle particulièrement bonne car les vertèbres et disques intervertébraux, qui absorbent les chocs, dépendent du flux sanguin pour son apport d’oxygène. Voilà pourquoi le flux sanguin est essentiel pour soulager le tissu endommagé.

14. Traiter les douleurs liées aux blessures en buvant de l’eau

Que ce soient vos pieds, vos genoux, ou vos épaules qui vous lancent, les experts de l’University de Manhattan sont certains : boire 8 verres de 235 ml par jour peut réduire votre temps de guérison à 1 semaine seulement. Pourquoi ? Les experts pensent que l’eau dilue puis purge l’histamine, un composant produit par le tissu musculaire endommagé qui génère la douleur. « De plus, l’eau est un pièce maîtresse du cartilage qui sert d’amortisseur aux os, du lubrifiant des articulations, et aussi des disques intervertébraux » ajoute Dr Susan M. Kleiner, auteur du livre Régime de la Bonne Humeur. « Quand ces tissus sont suffisamment hydratés, ils se meuvent et glissent l’un sur l’autre sans créer de douleur. » Attention : il faut s’assurer de bien respecter les doses prescrites. Un verre d’eau standard contient 26 ml, mais cela varie beaucoup entre les différents verres. Il est donc important de bien mesurer la contenance du verre qu’on utilise pour ce traitement.

15. Guérir la sinusite avec du raifort

Les études les plus récentes soulignent l’envergure du problème de la sinusite. En effet, c’est une infection qui ne se limite pas à l’obstruction des sinus et aux maux de tête. Ceux qui souffrent de sinusite sont 6 fois plus susceptibles de ressentir des douleurs généralisées. Le raifort à la rescousse ! Selon des chercheurs Allemands, ce condiment, qui nous fait parfois pleurer, peut naturellement stimuler la circulation du sang vers les cavités sinusales et guérir les infections plus rapidement que les décongestionnant en spray nasal. Voici la dose conseillée par l’étude : 1 cuillère à café par jour, soit nature ou en condiment, jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.

16. Soigner la cystite avec les myrtilles

150 g de myrtilles, sous toutes ses formes (fraîches, surgelés, ou en jus), peut réduire votre risque d’infections urinaires de 60 %, selon une étude conduite par l’Université Rutgers dans le New Jersey. C’est parce que les myrtilles sont chargées de tanin, un composant naturel des plantes. Le tanin entoure les bactéries de la vessie et les empêche de s’implanter et créer une infection, selon Dr Amy Howell de l’Université de Rutgers, aux États-Unis.

17. Soulager les aphtes avec du miel

Appliquez un peu de miel sur vos aphtes 4 fois par jour jusqu’à ce qu’ils disparaissent, et ils guériront 43 % plus rapidement que si vous aviez utilisé une crème prescrite par le médecin, selon une étude du Centre médical spécialisé de Dubaï, aux Émirats arabes unis. Les chercheurs ont découverts que les enzymes naturels du miel agissent sur l’inflammation, éliminent les virus envahissants et accélèrent les procédés réparateurs des tissus endommagés.

18. Apaiser les douleurs au sein avec les graines de lin

Une étude récente conclut qu’un ajout de 3 cuillères à soupe de graines de lin moulues soulage la sensibilité mammaire en moins de 12 semaines. Les chercheurs pensent que c’est parce que le lin produit naturellement des phytoœstrogènes, qui régulent les niveaux de l’estrogène – un générateur potentiel de douleur. Autre bonne nouvelle : pas besoin d’être cordon bleu pour incorporer cette graine bienfaisante dans votre alimentation. Essayez tout simplement de saupoudrer des graines de lin moulues sur un yaourt, une compote de pomme, ou même de l’incorporer dans une pâte à tartiner ou un smoothie.

19. Soulager la migraine avec du café

Vous avez tendance à avoir des migraines ? Boostez l’effet de votre antalgique en le suivant d’un café. Quoique soit le médicament que vous utilisez, les chercheurs de la Fondation Nationale des Maux de Tête, aux États-Unis, ont découvert que prendre votre médicament accompagné de 350 ml de café filtre augmente l’efficacité du traitement d’au moins 40 %. Les experts pensent que la caféine stimule les parois de l’estomac de manière, ce qui accélère l’absorption et l’efficacité des antidouleurs.

20. Atténuer les crampes aux jambes avec du jus de tomate

Au moins 1 personne sur 5 a des problèmes de crampes aux jambes. Le coupable ? Le manque de potassium. La douleur apparaît quand le potassium est éliminé par les boissons contenant de la caféine, ou une forte transpiration lors d’exercice physique. Mais des chercheurs de l’Université de Californie à Los Angeles ont découvert qu’en buvant 300 ml de jus de tomate par jour, non seulement on accélère la guérison des crampes mais on réduit aussi le risque qu’elles réapparaissent.