Publié le Laisser un commentaire

L’œuf !

Je ne prends plus de petit-déjeuner, donc ce que je fais c’est que je mange 2 à 3 œufs durs coupés en morceaux dans une salade au déjeuner…ou avec un avocat

Et puis je peux aussi en manger 1 ou 2 au dîner.

Ou parfois, je me fais une omelette avec 5 œufs, un peu de bacon, du fromage râpé et des poivrons…

Ou je me prépare des gaufres aux œufs et au fromage (qui sont d’ailleurs INCROYABLES !).

Maintenant, avant de vous expliquer pourquoi je mange autant d’œufs, je vais juste casser un mythe courant qui dit que…

« Les œufs augmentent votre taux de cholestérol et sont mauvais pour votre santé. »

Le cholestérol en lui-même n’est pas mauvais pour votre santé.

Votre corps fabrique du cholestérol, donc si vous n’en absorbez pas assez via votre alimentation, votre corps va en produire plus pour compenser.

Alors s’il vous plaît, n’ayez pas peur de manger des œufs.

Ils ont aussi un très fort effet anabolisant.

Cela signifie qu’ils se transforment en protéines, notamment en protéines musculaires.
Cette accumulation de protéines dans le corps contribue à préserver votre masse musculaire maigre.

Ils sont également très riches en vitamines et en nutriments, et… Ils contiennent quasiment toutes les vitamines, à l’exception de la vitamine C.

Ils sont aussi remplis de matières grasses saines qui vous aident à brûler plus de graisse.

Donc si vous voulez brûler plus de graisse, commencez par manger plus d’œufs. 🙂

Extrait de la lettre de nutrisolution

Publié le Laisser un commentaire

10 Aliments Pour Vivre Plus Longtemps.

Vous voulez vivre plus longtemps ? C’est bien ce que je pensais. Eh bien sachez qu’il existe de nombreux aliments pour rester en pleine santé.

Voici les 10 aliments à privilégier pour vivre plus longtemps. Découvrez-les sans attendre :

1. L’Ail S’il fallait en choisir un seul, ce serait l’ail ! Les Egyptiens l’utilisaient déjà pour soigner les maux de tête ou l’hypertension. L’ ail a une action très bénéfique sur le système cardio-vasculaire. Mais ce n’est pas tout ! L’ail possède bien d’autres vertus : – antibactérien grâce à l’allicine, – antiseptique grâce à ses acides phénoliques, – antioxydant grâce aux flavonoïdes, – anti-inflammatoire et anti-microbien, – réparateur de la flore intestinale grâce à l’insuline qu’il contient, – « boosteur » du système immunitaire grâce à ses vitamines A, B, C et E. Cuit ou cru, l’ail peut se consommer au quotidien, alors n’attendez plus !

2. Les Fruits rouges Leur couleur est due à la présence de pigments naturels comme le lycopène dans la fraise, ou les anthocyanes dans les mûres. Quoi qu’il en soit, ces pigments rouges, mauves, roses, bleus sont extrêmement efficaces pour lutter contre le vieillissement cellulaire. La plus efficace reste peut être la cranberry (connue aussi sous le nom de ou canneberge), qui est la championne des antioxydants !

3. Le Chocolat noir Bonne nouvelle pour les gourmands : le chocolat noir est bon pour la santé, et c’est scientifiquement prouvé ! Le chocolat noir est bénéfique pour le système cardio-vasculaire. Ceci s’explique par la présence de flavonoïdes, des fameux antioxydants. Mais ce n’est pas une raison pour vous goinfrer ! Il convient de se montrer raisonnable et de privilégier le chocolat noir, moins sucré et moins gras que le chocolat au lait, ou le « chocolat » blanc.

4. Les Céréales complètes Les céréales complètes comme le blé ou le riz sont sont nettement plus riches en fibres et en minéraux que les céréales raffinées. Les fibres ne sont pas seulement utiles pour lutter contre la paresse intestinale. Elles sont également essentielles pour prévenir certains troubles comme les maladies cardio-vasculaires ou le diabète. Les céréales complètes permettraient de vieillir en bonne santé et même d’allonger l’espérance de vie. Des chercheurs ont en effet relevé un risque réduit de maladies respiratoires et cardio-vasculaires chez tous ceux qui consomment ces céréales.

5. L’huile d’Olive Parmi les aliments pour vivre longtemps, il y a évidemment l’huile d’olive. Symbole de la cuisine méditerranéenne, elle est réputée pour ses effets bénéfiques sur la santé : – Elle contient des polyphénols aux fortes propriétés antioxydantes qui luttent contre la formation de radicaux libres en excès. – La présence de vitamine E protège les cellules. – L’acide oléique fait baisser le taux de mauvais cholestérol dans le sang.

6. Les Algues Poumons de la Terre, véritables sources de bienfaits, les algues constituent les alliées d’une alimentation saine. Extrêmement riches en minéraux et en vitamines, on a tout intérêt à inclure les algues dans nos menus crus ou cuits. Tonifiantes, elles sont conseillées aux femmes enceintes ou allaitantes mais aussi aux personnes âgées et aux enfants. En Asie, elles sont réputées pour prévenir l’hypertension, l’hyperthyroïdie et les tumeurs.

7. Le Thé vert Pauvre en théine, mais très riche en vitamines et antioxydants, le thé vert est le thé le plus réputé pour ses vertus médicales. Il se consomme comme un aliment et peut être utilisé comme un cosmétique. Les thés verts du Japon sont les plus riches en en pouvoirs antioxydants (notamment grâce à leur forte concentration en catéchines). Il paraît même que le thé vert favorise la prévention de la maladie d’Alzheimer. voir aussi « 3 tasses de Thé vert par jour« 

8. Les Herbes Aromatiques Le romarin, le thym, l’origan, le basilic, la menthe, etc. sont très riches en huiles essentielles et auraient des vertus anti-cancer. Par ailleurs, chaque herbe aromatique possède ses spécificités : le basilic a des propriétés antibactériennes, la ciboulette favorise l’élasticité des vaisseaux, la menthe est particulièrement riche en antioxydants…citron

9. Les agrumes Les agrumes sont connus pour leur richesse en vitamine C, championne pour stimuler le système immunitaire. Un des autres rôles importants de la vitamine C est son effet antioxydant qui protège les cellules. Les agrumes sont également riches en flavonoïdes qui agissent en synergie avec la vitamine C. Si pour vous le citron est trop acide, favorisez le pamplemousse, la mandarine ou encore l’orange !

10. Les noix Les noix contiennent de la vitamine E, un antioxydant puissant combattant les radicaux libres à l’origine de l’oxydation des cellules. Elles renferment aussi des stérols végétaux qui réduisent le taux de cholestérol. En moyenne, 85 % des matières grasses des fruits à coque sont non saturées. Une consommation régulière de fruits à coque a des bienfaits sur la santé : – diminution du taux de mauvais cholestérol ; – diminution du risque de maladies cardio-vasculaires ; – diminution du diabète de type 2 ; – diminution du risque de calculs biliaires ; – diminution du risque de certains cancers, et notamment du cancer du côlon chez les femmes. Toutes ces vertus sont une bonne raison d’intégrer les fruits à coque dans votre alimentation, sans en abuser bien sûr.

Bref, vous l’avez compris, nos aliments peuvent être nos meilleurs amis ! Mais veillez à les consommer avec modération pour garder leurs bienfaits.

Publié le 2 commentaires

40 Utilisations de L’Aloe Vera

L’aloe vera, cette plante aux épines souples et à la sève douce, possède une multitude d’utilisations. À travers l’histoire, plusieurs cultures et personnages célèbres ont profité des vertus bienfaisantes de ce bijou de la nature.

Il y a 6 000 ans, les Égyptiens la surnommaient « plante de l’immortalité » — ce n’est pas pour rien !

En effet, un des soins de beauté de Cléopâtre était l’application de gel d’aloe vera sur tout son corps. Les Grecs l’utilisaient aussi comme remède pour combattre la calvitie et traiter l’insomnie. Et en raison de ses multiples vertus, les Indiens d’Amérique la surnommaient « baguette magique du paradis ». Les Égyptiens, les Grecs, les Indiens… maintenant c’est à vous de découvrir les 40 utilisations de l’aloe vera ! Pourquoi l’aloe vera est-elle si efficace ? L’aloe vera produit pas moins de 6 antiseptiques naturels. Ces composants peuvent éliminer : – la moisissure, – les bactéries, – les mycoses ou autres champignons, – et même les virus. En effet, les propriétés médicinales de cette plante sont d’une telle puissance que plusieurs scientifiques mènent des études sur son potentiel à lutter contre le SIDA et le cancer.

Comment utiliser l’aloe vera ?

Que ce soit pour de simples soins de beauté ou des remèdes pour la santé, les utilisations de l’aloe vera sont nombreuses.

Sous forme de gel.

En usage externe, le moyen le plus simple d’utiliser l’aloe vera est de couper une feuille en deux, dans le sens de la longueur. Vous pouvez ainsi profiter du gel dont regorgent les feuilles d’aloe vera. Sous forme de jus. En usage interne, on peut aussi ingérer l’aloe vera. Pour ce faire, on vous conseille d’utiliser le jus d’aloe vera certifié bio. Mais attention : que ce soit pour en usage externe ou interne, il est toujours conseillé de consulter son médecin au préalable. Nous ne sommes pas médecins – simplement des adeptes de la formidable et miraculeuse aloe vera. Où trouver de l’aloe vera ? Idéalement : dans son propre jardin ! Mais si vous n’en cultivez pas, vous pouvez facilement trouver du gel d’Aloe vera dans les magasins bio. Pareillement pour le jus d’Aloe vera certifié bio : on en trouve facilement dans les magasins bio.

Les 40 utilisations de l’aloe vera

En usage externe (application de gel d’aloe vera) :

1. Un gommage exfoliant. Pour un gommage rapide et apaisant, coupez des feuilles d’aloe vera dans le sens de la longueur. Utilisez la partie intérieure de la feuille comme éponge exfoliante sous la douche. Et en bonus : une fois finie, votre « éponge » est biodégradable.

2. Soigne les brûlures légères. Vous avez touché un ustensile chaud dans la cuisine ? Ou peut-être qu’une éclaboussure d’huile vous a brûlé ? Vous pouvez soigner ces petits accidents de cuisine avec de l’aloe vera.

3. Soigne les brûlures plus sérieuses. L’aloe vera peut aussi vous aider pour les accidents plus sérieux en cuisine. Voici comment faire : dans un petit récipient, mélangez du gel d’aloe vera avec de l’huile de vitamine E. Ce mélange fait-maison est un remède efficace contre les brûlures.

4. Élimine les hématomes. Appliquez du gel d’aloe vera directement sur les bleus pour un apaisement rapide.

5. Soulage et soigne les coups de soleil. L’aloe vera possède des propriétés apaisantes similaires au menthol. Et en plus, le traitement est 100% bio.

6. Soulage les piqûres d’insectes. L’aloe vera apaise la douleur d’une piqûre et élimine la sensation de démangeaison.

7. Réduit les dégâts causés par une gelure. Vous avez les orteils gelés ? Pas de problème : l’aloe vera réduit les dégâts causés à l’épiderme.

8. Traite les infections cutanées. Aristote ou Hippocrate l’utilisaient déjà, en leur temps, pour ses vertus cicatrisantes. C’est parce qu’il contient des enzymes qui favorisent la régénération cellulaire, qu’il aide à soigner les petites blessures, l’eczéma, le psoriasis, les coupures, brûlures et irritations, les coups de soleil (mieux que la Biafine, qui d’ailleurs, ne peut être exposée au soleil), l’acné ou encore la cellulite. Il se dit que certains Indiens l’utilisaient pour soigner les plaies ouvertes, à la place des sutures ! Résultat : moins de marques à la guérison. Je m’en sers aussi sous forme de gel pour tous ces petits bobos du quotidien.

9. Soin exfoliant pour les pieds. Vous voulez des pieds doux comme une peau de bébé ? Pour vous faire un masque exfoliant « spécial pieds », il suffit de mélanger ces ingrédients :

– 150 g de flocons d’avoine, – 90 g de semoule de maïs, – 4 cuillères à soupe de gel d’aloe vera, – et 10 cl de lait de corps.

10. Atténue les éruptions de boutons de fièvre. L’aloe vera combat l’herpès et les boutons de fièvre.

11. Combat les mycoses.

12. Soulage les ampoules. Appliquez de l’aloe vera sur vos ampoules pour apaiser la douleur de manière rapide et efficace.

13. Antidote pour les réactions allergiques de la peau. Si vous avez des plaques ou autre réactions allergiques, appliquez de l’aloe vera sur votre peau.

14. Remplace les crèmes hydratantes. Vous avez l’habitude d’utiliser des crèmes hydratantes et du lait corporel pour traiter la peau sèche ? Essayez plutôt d’appliquer du gel d’aloe vera : il hydrate rapidement la peau.

15. Un traitement contre les boutons d’acné. Le gel d’aloe vera est un traitement efficace contre l’acné.

16. Soulage le psoriasis.

17. Évite les cicatrices et les vergetures.

18. Soigne la rosacée. Cette maladie cutanée, aussi connue sous le nom de couperose, est incurable. En revanche, l’aloe vera est un traitement efficace contre l’acné symptomatique de cette maladie.

19. Réduit la taille des verrues.

20. Un traitement anti-vieillesse de la peau. Combattez les rides et le vieillissement de la peau en appliquant de l’aloe vera. C’est exactement ce que faisait Cléopâtre !

21. Contribue à l’élimination de l’eczéma.

22. Éclaircit la peau. L’aloe vera réduit les taches pigmentaires de la peau, ainsi que la pigmentation en général.

23. Un masque exfoliant pour le corps. Rajeunissez votre peau avec un soin exfoliant 100% bio. Il suffit de mélanger ces ingrédients : – 2 cuillères à soupe d’aloe vera, – 2 cuillères à soupe de sucre de canne bio, – et 1 cuillère à soupe de jus de citron bio.

24. Un masque exfoliant pour les peaux rugueuses. Pour les zones plus rugueuses de la peau (les coudes, par exemple), vous pouvez essayer un soin exfoliant plus adapté (et toujours bio).

Voici les ingrédients : – 550 g de sel de marin, – 225 g de gel d’aloe vera, – 200 g d’huile de coco, – et 2 cuillères à soupe de miel bio. Vous pouvez trouver de l’huile de coco dans les magasins bio.

25. Fait pousser les cheveux. L’aloe vera peut accélérer la croissance capillaire. Voici comment faire : massez votre cuir chevelu avec du gel d’aloe vera. Puis, laissez agir 30 min et rincez abondamment.

26. Élimine les pellicules. Pour contrôler les pellicules, voici comment préparer un traitement fait-maison. Il vous faut les ingrédients suivants :

– du jus d’aloe vera, – du lait de coco, – et de l’huile de germe de blé. Mélangez ces ingrédients, à parts égales. Puis, massez votre cuir chevelu avec le mélange et rincez abondamment. Vous pouvez trouver du lait de coco et de l’huile de germe de blé dans les magasins bio.

27. Remplace l’après-shampooing. Pour des cheveux lisses et soyeux, remplacez votre après-shampooing par du gel d’aloe vera.

28. Un démaquillant naturel. Et oui, saviez-vous que l’aloe vera est aussi efficace qu’un démaquillant acheté en commerce ? Sauf que ça vient du jardin ! 🙂

29. Soulage les irritations vaginales légères.

En usage interne (ingestion de jus d’aloe vera) :

30. Vous souffrez d’une indigestion ? Buvez du jus d’aloe vera pour apaiser vos troubles gastro-intestinaux.

31. Facilite le transit. Sirotez du jus d’aloe vera quand vous êtes constipé : c’est un laxatif efficace.

32. Apaise les symptômes du syndrome de l’intestin irritable. Buvez du jus d’aloe vera pour atténuer les douleurs et le ballonnement associés à cette maladie.

33. Soulage les aigreurs d’estomac, l’arthrose, et le rhumatisme. Et oui, rien que ça ! Il suffit de boire un peu de jus d’aloe vera

34. Soulage l’asthme. Pour soigner votre asthme, faites une inhalation à base de feuilles d’aloe vera. Il suffit d’en faire bouillir et de respirer les vapeurs (mais prenez garde à ne pas vous brûler les narines).

35. Diminue le taux de glycémie. Si vous êtes diabétique, boire du jus d’aloe vera est bénéfique à votre taux de glycémie.

36. Renforce les gencives et favorise la santé des dents. Boire du jus d’aloe vera et se brosser les dents avec du dentifrice à base d’aloe vera : ces 2 gestes sont bénéfiques à la santé de vos gencives et de vos dents. Vous pouvez trouver du dentifrice à base d’aloe vera dans les magasins bio.

37. Soulage la congestion, les ulcères, la colite, les hémorroïdes, les infections urinaires, et les problèmes liés à la prostate. Boire du jus d’aloe vera aide à soulager les douleurs de toutes ces maladies.

38. Réduit le taux de cholestérol et de triglycérides. Boire du jus d’aloe vera est également bénéfique à la santé du cœur.

39. Un traitement pour les maladies des oreilles et des yeux. Le jus d’aloe vera réduit les inflammations et traite les infections de ces précieux organes.

40. Une plante miraculeuse. Voilà, vous savez tout sur les bienfaits de la « plante de l’immortalité » ! On espère que, comme nous, vous allez devenir adepte des propriétés bienfaisantes de l’aloe vera.

Aucune contre-indication

L’aloé vera est à éviter pendant les 6 premiers mois de grossesse, et pour les enfants de moins de 6 ans. A part cela, aucune toxicité n’est connue et donc il n’y a aucune contre-indication a priori. Mais, comme je vous le dis toujours, le mieux est tout de même de demander l’avis de votre médecin traitant, en cas d’utilisation en médication spécifique, car lui, il vous connaît, et saura si l’aloé vera est une bonne idée pour votre problème.

Publié le Laisser un commentaire

L’arnaque du cholestérol

J’ai déclenché un mini-scandale il y a quelques semaines en écrivant noir sur blanc dans cette lettre que les médicaments contre le cholestérol (les « statines ») déclenchent une telle cascade d’effets secondaires qu’elles peuvent carrément aggraver l’état de santé du patient.

Hé oui, ça ne se fait pas souvent que quelqu’un ose écrire une chose pareille. C’est même considéré comme un délit dans notre système de santé organisé pour vendre un maximum de médicaments, et je m’attends à des ennuis avec les autorités.

Mais les faits sont là :

Les statines sont l’exemple type de la pilule chimique « miracle », présentée au public comme efficace contre les maladies du cœur, alors qu’il n’a jamais été prouvé qu’elles diminuent le risque de mortalité.

Bien au contraire : les recherches (honnêtes) montrent que les statines diminuent les facteurs d’énergie musculaire, (1) à commencer par celle du myocarde (muscle du cœur), le comble pour un médicament donné aux personnes qui ont le cœur fragilisé par un infarctus !!

De plus, selon le spécialiste français du sujet, Michel de Lorgeril, cardiologue et chercheur au CNRS :

« Les statines peuvent ruiner la vie sexuelle des individus traités, considérablement diminuer leurs capacités cognitives, augmenter le risque de troubles de la vision, augmenter ou aggraver le risque de dépression et augmenter le risque de cancer. » (2)

Enfin, selon une étude effectuée sur un panel de 650 patients sous statines, 87 % des patients ont consulté leur médecin suite à des effets secondaires, tels que des douleurs musculaires (3).

Le médicament idéal… pour la pharma-industrie

Un des avantages énormes des statines, en revanche, c’est qu’il faut en prendre à vie. Cela en fait un des médicaments les plus rentables pour l’industrie pharmaceutique. En France, huit millions de personnes innocentes ont été mises sous statines, ce qui rapporte un milliard d’euros par an à l’industrie.

Quant à la baisse du taux de cholestérol, bien réelle après avoir avalé une pilule de statines, on s’aperçoit aujourd’hui qu’elle n’entraîne nullement la baisse du risque d’infarctus ni d’attaque cérébrale. (4)

C’est que le cholestérol ne bouche pas à lui seul les artères, comme des chercheurs en ont fait l’hypothèse dans les années soixante ; aujourd’hui, on sait que vous pouvez parfaitement avoir un taux élevé de cholestérol et vous porter comme un charme.

Par contre, les personnes qui ont un faible taux de cholestérol ont un risque de dépression et de mortalité plus élevé que les autres. Et la raison est simple :

Le cholestérol est une substance vitale pour vos cellules

Le cholestérol n’est pas un poison : c’est une substance vitale essentielle pour la paroi de vos cellules, pour votre production d’hormones (avec un effet anti-vieillissement), et pour votre cerveau – d’où le risque de dépression chez les personnes qui manquent de cholestérol, et même de malformation et de handicap mental en cas de déficit grave (SLO syndrome).

Cependant, depuis les années soixante, la majorité des médecins ont cru que, malgré tous ses bienfaits pour le corps et l’esprit, le cholestérol posait aussi un danger pour les artères.

Ils avaient en effet imaginé que, tel le calcaire se déposant sur votre robinetterie, le cholestérol pouvait se déposer le long des artères jusqu’à les boucher et déclencher une embolie (blocage de la circulation sanguine).

C’était, dans leur imagination, la cause de l’infarctus si l’embolie avait lieu dans la région du cœur, ou d’un accident vasculaire cérébral (AVC) si elle avait lieu dans le cerveau.

En réalité, 75 % des gens ayant des crises cardiaques ont un taux de cholestérol normal. (5)

Lors d’un récent colloque de la British Medical Association, le Dr Malcom Kendrick a montré qu’un taux de cholestérol élevé n’entraîne pas de maladie cardiaque. En utilisant les données du projet MONICA de l’Organisation Mondiale de la Santé dans quinze populations, il a montré l’absence de relation entre le risque de maladies cardiaques et le taux de cholestérol.

Et on pense savoir aujourd’hui pourquoi :

Vos artères sont attaquées par des « molécules carnivores »

Ce que pensent aujourd’hui les chercheurs les plus en pointe, c’est que l’apparition de la plaque artérielle est une réaction d’auto-défense de votre corps, face à des dommages causés dans vos artères par des substances oxydantes et inflammatoires.

La paroi intérieure de vos artères est normalement protégée par une fine pellicule qui permet au sang de couler sans s’accrocher, exactement comme de l’eau sur les feuilles des arbres : des gouttelettes peuvent se former à la surface, mais elles finissent par ruisseler, sans laisser de trace.

Le problème apparaît lorsque votre sang contient des « molécules carnivores », qui griffent la paroi de vos artères et y font des trous.

Ces molécules carnivores sont appelées les « radicaux libres ». Elles proviennent de l’environnement (gaz d’échappement, fumée de cigarette, polluants), de la mauvaise alimentation, et des déchets naturels dus à la production d’énergie par vos cellules. Ces radicaux libres rongent les parois de vos artères comme l’oxygène rouille une barre de fer humide.

Heureusement, au lieu de se laisser attaquer sans rien faire, votre corps réagit en réparant les fissures dans la paroi de vos artères grâce à un ciment spécial et plus efficace que l’enduit de rebouchage vendu chez Leroy-Merlin : le cholestérol, mélangé à du calcium et d’autres substances.

Vous comprenez donc que, au départ, cette réaction de votre corps est non seulement souhaitable, mais même indispensable à votre survie !

Un problème de santé n’apparaît que si vous laissez ces « molécules carnivores » se multiplier et attaquer la paroi de vos artères encore et encore. En effet, votre corps va rajouter des couches de ciment jusqu’à ce que se forme une couche problématique, la plaque artérielle (ou plaque athéromateuse, dans le vocabulaire médical).

Comment lutter contre ces molécules carnivores (radicaux libres) ? Comment empêcher ces substances agressives d’apparaître, et les éliminer si elles tentent une offensive ?

Les molécules qui détruisent les radicaux libres

Il existe dans la nature des substances miracles qui protègent votre organisme contre les radicaux libres : ce sont les anti-oxydants.

Les anti-oxydants sont des composés chimiques qui ont cette capacité remarquable de détruire les radicaux libres, dès qu’ils sont mis en contact : ils transforment ces molécules carnivores, qui attaquaient la paroi de vos artères, en des corps inoffensifs et doux comme des moutons, qui glissent dans le flux sanguin sans plus chercher à griffer ni à faire des trous.

Comment maximiser vos apports d’anti-oxydants ? C’est très simple :

Fruits et légumes frais sont bourrés d’anti-oxydants, surtout lorsqu’ils sont colorés en vert (épinards, blettes, petits pois), en rouge (poivrons, tomates, cerises, groseilles), en bleu (myrtilles, mûres, cassis, aubergine avec la peau), mais on en trouve aussi énormément dans le pamplemousse, le raisin et le vin. Ces anti-oxydants qui parfument et colorent les végétaux s’appellent des « polyphénols ».

La meilleure façon d’avoir votre dose quotidienne d’anti-oxydants est de manger beaucoup de fruits et légumes mûrs et frais, de saison, et si possible au plus proche de leur forme naturelle, c’est-à-dire peu ou pas cuits ni transformés.

Préférez les fruits et légumes biologiques, cultivés près de chez vous : moins ils auront été transportés et stockés dans des frigos, plus ils seront riches en anti-oxydants.

Bien entendu, il n’est pas toujours possible, tous les jours, de manger autant de fruits et légumes frais que nécessaire et c’est pourquoi beaucoup d’entre nous prenons des anti-oxydants sous forme de jus spéciaux (comme le jus de grenade par exemple) ou de compléments alimentaires, dont les plus répandus sont la vitamine E et la vitamine C.

Boostez l’effet de vos anti-oxydants

Ce que peu de gens savent, en revanche, c’est qu’il est absolument crucial de consommer ces anti-oxydants sous leur forme « réduite », par opposition à leur forme « oxydée ». Vous vous en apercevez à leur aspect : la vitamine C « réduite » se présente sous la forme d’une poudre blanche. Si elle est oxydée, elle devient brune. Le jus de grenade, pourtant extrêmement riche en anti-oxydants, perd ses vertus lorsqu’il est exposé à l’air parce qu’il s’oxyde.

De même, à l’intérieur de votre corps, dès que vos anti-oxydants agissent pour détruire des radicaux libres, ils sont à leur tour oxydés, et ne peuvent plus avoir d’effet.

Pour qu’ils soient à nouveau efficaces, votre corps doit régénérer ces anti-oxydants, et il ne peut le faire que s’il contient des enzymes recycleurs. Et parmi, tous ces enzymes, le plus important est très probablement un enzyme au nom barbare, fabriqué par votre foie : le co-enzyme Q10, ou CoQ10.

Le plus puissant anti-oxydant fabriqué naturellement par votre organisme !

Il se trouve que le CoQ10 est capable de renouveler et renforcer l’action des autres anti-oxydants comme la vitamine C, les tocotriénols (vitamine E) et les caroténoïdes comme l’astaxanthine, en les régénérant chaque fois qu’ils se font oxyder.

C’est déjà un petit miracle en soi ; mais les vertus pour la santé du CoQ10 ne s’arrêtent pas là :

En lui-même, le CoQ10 est une des plus puissantes substances anti-oxydantes qui existe dans notre corps.

De plus, le CoQ10 est aussi, littéralement, « l’étincelle de la vie », car il intervient directement dans le cycle de la production d’énergie cellulaire, au niveau de mini-centrales énergétiques appelées « mitochondries » qui se trouvent dans vos muscles et qui leur permettent de se contracter.

C’est donc une substance extraordinaire pour les personnes qui vieillissent et ont l’impression de perdre de l’énergie.

Le CoQ10 possède en effet la propriété remarquable d’aider les mitochondries à convertir les graisses et les sucres en adénosine triphosphate (ATP), principale source d’énergie des muscles, et en particulier du myocarde (muscle du cœur).

A noter que les bienfaits du CoQ10 ne se limitent pas au cœur, loin de là : il est présent dans tout l’organisme, notamment dans les muqueuses des gencives et de l’estomac, dans les tissus de tous les organes qui jouent un rôle dans le système immunitaire, dans le foie, les reins et la prostate. D’où son autre nom d’« ubiquinone » (qui a la même étymologie que le mot « ubiquité », qui veut dire « omniprésence »).

Le CoQ10 a fait l’objet d’un millier de publications scientifiques, de 15 conférences internationales, sans compter plus de 39 essais contrôlés par placébo au Japon, au US, en Italie, en Allemagne et en Suède.

Ce sont les Japonais qui en ont découvert ses propriétés au début des années 1960. Il est prescrit au Japon depuis 1974, et des millions de patients en prennent quotidiennement. Mais la plupart des médecins occidentaux continuent à ignorer superbement le CoQ10, allez savoir pourquoi.

Peut-être parce que c’est une molécule naturelle, donc non brevetable, et qui n’intéresse donc pas l’industrie pharmaceutique ?

Le niveau de CoQ10 baisse fortement avec l’âge

Quand vous êtes jeune, en bonne santé et plein de vie, votre foie fabrique suffisamment de CoQ10 pour fournir la puissance nécessaire à votre cœur, vos poumons, vos muscles, et pour contrer les radicaux libres. L’énergie et la protection de vos organes vitaux (cœur et cerveau), de votre peau, de vos cheveux et de vos yeux est assurée.

Le problème survient quand le vieillissement, la mauvaise santé, la prise de médicaments et une mauvaise alimentation diminuent la production naturelle de CoQ10 dans votre corps. A votre 50e anniversaire, vous produisez 25 % de CoQ10 en moins qu’à 20 ans, ce qui peut expliquer pour une grande partie les symptômes du vieillissement (à 80 ans, la diminution peut atteindre 65 %).

Sans CoQ10, votre corps ne parvient plus à régénérer vos anti-oxydants (vitamine E et C, ainsi que les polyphénols). De plus, la production d’énergie cellulaire est fortement entravée.

Pour toutes ces raisons, il peut être nécessaire de prendre du CoQ10 sous forme de compléments alimentaires. Mais cela est plus vrai encore pour les personnes qui prennent des statines :

Le CoQ10 s’oppose aux effets secondaires des statines

En 1990, des chercheurs de Merck, un géant pharmaceutique, s’aperçoivent qu’il suffit d’ajouter à leurs statines une substance naturelle, le CoQ10, pour lutter contre les effets secondaires des statines.

La découverte fut faite, soigneusement brevetée, puis… enterrée.

Il pourrait s’agir d’un des plus grands scandales de l’histoire de la pharmacie moderne.

En effet, les statines font baisser le niveau de cholestérol en bloquant sa production dans la voie métabolique du mévalonate, qui est précisément la voie où est également produit… le CoQ10 !!

La prise régulière de statine bloque donc la production de CoQ10 en même temps qu’elle bloque la production de cholestérol ! (6) Cela aboutit à une baisse du niveau de CoQ10 dans les mitochondries, et donc à une baisse de la production d’énergie cellulaire, avec des effets évidents sur les muscles, à commencer par le cœur – et une plus grande vulnérabilité aux radicaux libres.

Prendre du CoQ10 pourrait donc être crucial pour les personnes sous statines, à tel point que des médecins aux Etats-Unis militent depuis 10 ans pour que la prise de CoQ10 devienne obligatoire avec les statines ! (7)

Comment faire le PLEIN d’énergie cellulaire

Je vous ai dit plus haut que la CoQ10 aide vos mitochondries à convertir les graisses et les sucres en adénosine triphosphate (ATP), la principale source d’énergie de notre corps.

Mais savez-vous quelle quantité d’ATP votre organisme produit, chaque jour ?

L’équivalent de votre poids corporel.

Ainsi, si vous faites 65 kg, vos mitochondries doivent fabriquer 65 kg d’ATP par jour, et votre CoQ10 est donc mobilisé en permanence à cette tâche exténuante. Tous vos muscles ont une soif inextinguible de CoQ10, en particulier votre muscle cardiaque car son métabolisme est le plus actif de tous les tissus.

Il est donc choquant que la « solution » proposée par la médecine traditionnelle pour guérir des maladies cardiaques soit de prendre des hypocholestérolémiants, qui font baisser le taux de CoQ10, ce qui peut effectivement épuiser votre corps.

En fait, des niveaux faibles de CoQ10 dans les tissus et le sang ont été signalés dans un large éventail de problèmes cardio-vasculaires, par une étude indiquant que plus grande est la déficience, plus sévères sont les symptômes.

A l’inverse, plusieurs études prouvent que des personnes avec des niveaux élevés de CoQ10 favorisent leurs tissus musculaires, leurs mitochondries et même leur sang, le CoQ10 intervenant dans le fonctionnement des globules rouges (hématies). Ce qui peut provoquer d’étonnants retournements du destin :

Sauvé de la mort de justesse

Le Professeur Folkers – le scientifique, qui a décrit la structure chimique précise du CoQ10 en 1958 – a dirigé la première étude contrôlée par placebo avec le Dr Per H. Langsjoen (entre 1983-1985), spécialiste du CoQ10 et des effets secondaires des statines.

Leur étude, publiée dans la prestigieuse revue Proceedings of the National Academy of Sciences, rapporte que 19 patients qui devaient mourir ont connu une « amélioration clinique extraordinaire » grâce à des niveaux accrus de CoQ10 !

Cinq études contrôlées par placébo, de 1984 à 1991, montrent que l’augmentation du taux de CoQ10 apporte une amélioration rapide et nette des douleurs à la poitrine, et accroît la capacité d’exercice physique. L’une de ces études montre que la durée de l’exercice est directement relative au niveau de CoQ10.

Récupération jusqu’à 90 % plus rapide en cas d’intervention chirurgicale !

De plus, dans une étude spectaculaire publiée en 1983 dans le Journal of Clinical Investigation, des patients cardiaques ont pris soit un placébo soit du CoQ10 pendant 14 jours avant la chirurgie et 30 jours après.

Dans le groupe ayant pris du CoQ10, non seulement la circulation sanguine, l’ATP et les fonctions cardiaques se sont améliorées avant l’intervention chirurgicale, mais leur récupération a été…COURTE (3 à 5 jours) et SIMPLE.Alors que les patients qui ont reçu le placebo avaient une récupération…LONGUE (15 à 30 jours) et COMPLIQUÉE.

Le CoQ10 n’a aucun effet indésirable

Le Dr Peter Langsjoen a analysé 34 études contrôlées par placébo, portant sur 2 152 patients souffrant de problèmes cardio-vasculaires. Il déclare qu’il n’y a aucune toxicité et aucune interaction médicamenteuse. Il dit aussi que le CoQ10 est « entièrement sûr, sans aucune toxicité, selon plus de 1000 études publiées ».

Mais pour être très précis, mon avis est que cela dépend du type de CoQ10 que vous choisissez :

Vous trouvez sur le marché, trois formes de CoQ10 : la synthétique, la semi-synthétique, et les molécules naturelles d’extraction.

D’un point de vue moléculaire, les trois formes se ressemblent beaucoup, mais les deux premières formes sont moins propres, car elles contiennent plus d’impuretés liées aux molécules.

D’autre part, si vous enquêtez sur les prix, vous vous apercevrez que vous pouvez trouver des niveaux très variables. Cela s’explique, outre la politique de marge du fournisseur, par l’origine du CoQ10 qu’ils vendent.

A 15 euros la boîte de 60 gélules, il s’agit très probablement de CoQ10 d’origine chinoise. Il n’est pas forcément mauvais en soi, mais vous avez plus de risque qu’il contienne des impuretés et, potentiellement, des polluants.

A 25 ou 30 euros la boîte de 60 gélules, ce sera du CoQ10 d’origine indienne. C’est déjà moins risqué, et tous les lots ne sont pas forcément contaminés, loin de là.

Mais s’il s’agit du corps de mes enfants, de celui de personnes de ma famille, ou du mien, je préfère payer plus cher et avoir du CoQ10 d’origine des USA ou du Japon, et sous la forme de molécules naturelles d’extraction (la troisième forme citée ci-dessus). Cela coûte plus cher, évidemment (40 à 60 euros la boîte).

Encore plus cher, il y a l’ubiquinol, qui est la forme réduite du CoQ10 (ubiquinone). Mais il s’agit en fait d’une astuce marketing pour des résultats quasi-identiques, qui ne justifient pas à mon avis la différence de prix. Le seul cas où cela se justifierait serait pour des personnes de 90 ans ou plus, qui ont un système enzymatique très affaibli.

Comment prendre votre CoQ10

Pour nous résumer, je considère que la prise de CoQ10 peut faire une différence cruciale pour les personnes qui prennent des statines, mais aussi pour toutes celles qui se préoccupent du vieillissement de leur cœur et de leurs artères.

Aucune autre substance n’alimente vos cellules et ne capture les radicaux libres dès leur apparition – à l’intérieur de la cellule elle-même – tout en travaillant avec d’autres anti-oxydants pour traquer les inflammations dans tout votre organisme.

Concernant les doses, il est recommandé d’en parler d’abord avec votre thérapeute, mais, d’une indication à l’autre, il est globalement conseillé de prendre 2 fois 50 mg par jour.

Il vaut mieux prendre les gélules de co-enzyme Q10 au cours d’un repas contenant des lipides, le CoQ10 étant mieux absorbé en présence d’huile ou de graisse.

Précautions à prendre

Attention, le CoQ10 est tout sauf un produit à « effet placebo », comme voudraient le faire croire certains. C’est un complément alimentaire qui a réellement un effet, et la preuve en est qu’il est nécessaire d’abord de consulter votre médecin avant de l’introduire dans votre régime. Il vous indiquera notamment que : Du fait de la ressemblance de structure entre le CoQ10 et la vitamine K, la complémentation ne doit pas être concomitante avec la prise de warfarine (Coumadine®, anti-vitamine K) ;

Le CoQ10 doit être évité chez l’insuffisant hépatique ou la personne porteuse d’une obstruction des voies biliaires, et chez le diabétique lors de la prescription concomitante de médicaments hypoglycémiants.

A noter également qu’en cas de complémentation en vitamine E à des taux élevés, l’augmentation du taux de CoQ10 sera plus lente du fait de la participation de celui-ci à la régénération de la vitamine E quand elle vient d’être oxydée.

Je ne sais pas ce que je peux faire de plus pour vous encourager à prendre en charge votre santé cardiaque et préserver vos cellules et votre niveau d’énergie. Il me semble qu’il y a là une voie phénoménale à explorer, le CoQ10 ayant été désigné comme une des « stars anti-âge » par le magazine Alternatif Bien-Être (n°66).

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

PS : A noter qu’un Dossier de Santé & Nutrition sur le cholestérol a été publié récemment. C’est, à ma connaissance, la meilleure synthèse qui ait été faite sur le sujet, dans un style facile et agréable à lire.

Sources :

Berthold HK, Naini A, Di Mauro S, Hallikainen M, Gylling H, Krone W, Gouni-Berthold I. Effect of ezetimibe and/or simvastatin on coenzyme Q10 levels in plasma: a randomised trial. Drug Saf. 2006;29(8):703-12.

M. de Lorgeril, Prévenir l’infarctus et les maladies cardiovasculaires, Thierry Souccar Editions, 2011, page 198.

Golomb BA, McGraw JJ, Evans MA, et al.: Physician response to patient reports of adverse drug effects: Implications for patient-targeted adverse effect surveillance. Drug Safety 30: 669–675, 2007.

M. de Lorgeril, Cholestérol, mensonges et propagande, Thierry Souccar Editions, 2008.

Framingham Heart Study.

La prise d’inhibiteur de l’HMG-CoA réductase comme la pravastatine, la simvastatine, ou la lovastatine, par des patients sujets à l’hypercholestérolémie, (pour réduire la synthèse de cholestérol), entraîne une baisse de la synthèse de coenzyme Q10 qui provoque une diminution d’environ 50 % de sa concentration plasmatique. Source : Berthold HK, Naini A, Di Mauro S, Hallikainen M, Gylling H, Krone W, Gouni-Berthold I. Effect of ezetimibe and/or simvastatin on coenzyme Q10 levels in plasma: a randomised trial. Drug Saf. 2006;29(8):703-12.

Cf la pétition du Dr Whitaker, déposée à la FDA le 24 novembre 2002.

Publié le Laisser un commentaire

Une autre façon de se soigner… à la cuillère

Le vinaigre de cidre, sous forme de cocktail ou pris à la cuillère, présente bien des vertus thérapeutiques. Les indications ci-dessous montrent l’étendue de son spectre d’action :

Faiblesse, fatigue, fragilité face aux microbes et virus

Vous êtes souvent fatigués ? vous tombez malade dès qu’une personne tousse ou renifle dans votre entourage ? vous êtes allergique pour un rien… Faites des cures régulières du cocktail de Jarvis (sur environ 4 semaines et sans interruption en préventif) ou durant les périodes où vous vous sentez fragiles. Complétez cette cure en prenant de la vitamine C naturelle.

Rhumes et troubles des voies respiratoires

En cas de mal de gorge et d’enrouement, faites des gargarismes de vinaigre de cidre dilué (75 ml d’eau tiède avec 25 ml de vinaigre). Si l’inflammation est aiguë, gargarisez toutes les heures (recracher !).

En cas de toux bronchique, le vinaigre de cidre va favoriser la liquéfaction et l’expectoration des mucosités. Prenez 1 c. à café de ce sirop : 4 c. à soupe de miel liquide avec 5 c. à café de vinaigre de cidre. Buvez beaucoup de liquide (des infusions de thym très chaudes) pour aider les mucosités épaisses à se liquéfier.

Troubles cardiaques et circulatoires

Le vinaigre de cidre, on l’a vu, a la capacité de dissoudre les dépôts calcaires dans les parois artérielles (une coquille d’œuf se dissout en moins de 2 jours dans du vinaigre de cidre) et la pectine contenue dans le vinaigre de cidre stabilise le taux de cholestérol.

Si vous êtes concernés, buvez le cocktail de Jarvis plusieurs fois par jour et utilisez le plus possible le vinaigre de cidre pour cuisiner. Sa haute teneur en potassium renforcera en plus le muscle cardiaque.

Si vous souffrez de varices, imbibez un tissu de vinaigre de cidre et enveloppez vos jambes pendant 20 minutes.

En cas d’hémorroïdes, prenez des bains de siège où vous diluerez un verre de vinaigre de cidre et un verre d’infusion de sauge dans de l’eau tiède.

Troubles intestinaux

En cas de diarrhée, qu’elle soit provoquées par de méchantes bactéries ou par des médicaments, le corps perd quantité de liquide et de minéraux vitaux. Le vinaigre de cidre, bactéricide doux (il agit non par destruction mais par répulsion), reminéralisant, favorise le développement de la flore intestinale et régule le transit. Diluez 2 c. à café de vinaigre de cidre dans un verre d’eau et buvez-le avant les repas par petites gorgées jusqu’à disparition des maux.

En cas de constipation, buvez plusieurs fois par jour 2 c. à café de vinaigre de cidre diluées dans un verre d’eau et/ou prenez des bains de pieds tièdes (4 litres d’eau, un verre de vinaigre de cidre et 4 c. à café de sel).

Douleurs articulaires (arthrose, arthrite, rhumatismes, goutte)

En fluidifiant le sang épaissi par les aliments riches en protéines (comme les viandes), le vinaigre de cidre nettoie les toxines qui s’accumulent dans les jointures, les tissus et les organes. Pour prévenir les douleurs articulaires, buvez le cocktail de Jarvis dans un demi-verre d’eau avant le petit-déjeuner.

En cas de douleurs aiguës, faites un enveloppement froid du membre concerné ou, si la douleur est chronique, un enveloppement chaud au vinaigre de cidre dilué.

Troubles des reins et de la vessie

Le vinaigre de cidre favorise le rinçage des reins et de la vessie et prévient la formation de calculs rénaux et vésicaux. Buvez aux repas 2 c. de vinaigre de cidre diluées dans un verre d’eau. Là aussi, buvez des infusions (de pissenlit ou d’ortie) pour mieux éliminer.

Problèmes de dents et de bouche

Le vinaigre de cidre stoppe les inflammations d’origine bactérienne, stimule l’irrigation de la gencive. Pour conserver des gencives saines, rincez-vous la bouche matin et soir après vous être brossé les dents avec du vinaigre de cidre dilué dans l’eau (1 c. à café dans un verre d’eau).

Problèmes de peau

Acné : les composants du vinaigre de cidre purifient la peau et empêchent les inflammations, y compris celles qui sont dues au dérèglement hormonal de la puberté. Il est conseillé de boire un verre d’eau dans lequel vous aurez dilué deux c. à café de vinaigre de cidre avant chaque repas. Vous pouvez aussi vous faire des saunas faciaux. Remplissez un grand bol avec 1 l d’eau bouillante, 4 c. à soupe de vinaigre de cidre et des fleurs de camomille. Couvrez-vous la tête d’une serviette et placez le visage au-dessus du récipient dans la vapeur.

•Inflammations cutanées provoquées par des virus ou des bactéries : buvez un verre d’eau avec 2 c. à café de vinaigre de cidre aux repas. Appliquez des compresses de vinaigre de cidre et de farine de maïs ou de pommes de terre. En cas de virus (herpès ou le zona), tamponnez les zones concernées avec du vinaigre de cidre non dilué.

Piqûres de petits insectes : le vinaigre, appliqué immédiatement, arrête les démangeaisons (moustiques, aoûtats)

•Coups de soleil : le vinaigre de cidre calme et rafraîchit la peau rouge et douloureuse et empêche les infections. Appliquez le non dilué, doucement, sur les zones rouges. Et prenez un bain d’eau fraîche dans lequel vous aurez dilué 3 c. à soupe de vinaigre de cidre.

Affections gynécologiques

Le vinaigre de cidre régule aussi la flore vaginale (pertes blanches, etc.). Diluez une dose de vinaigre pour 4 doses d’eau, le tout à la température du corps. Achetez en pharmacie une seringue de 10 ml, coupez l’embout, pompez la solution préparée avec votre seringue et injectez la prudemment dans le vagin.

Dans le cas de règles abondantes, prendre le cocktail de Jarvis le matin. Il agit contre les saignements. Vous pouvez aussi pratiquer des bains de siège avant le début des règles (diluer un demi-verre de vinaigre de cidre dans de l’eau chaude).

Soins du corps

Buvez le matin à jeun un verre du cocktail de Jarvis. Il vous fortifiera tout en stimulant l’irrigation sanguine et les fonctions de la peau. Complétez ce régime par :

•des bains : pour détendre la peau et régénérer son film protecteur, prenez un bain dans lequel vous aurez versé 1 à 2 verres de vinaigre de cidre. Restez au moins 15 minutes et relaxez-vous.

•des massages : après le bain ou la douche, pratiquez un massage une fois par semaine. Remplissez votre lavabo d’eau chaude et versez un verre de vinaigre de cidre. Massez-vous le corps avec cette eau vinaigrée pour qu’elle pénètre bien dans la peau. Ne vous essuyez pas.

Pour nourrir, hydrater, lisser et protéger votre peau, voici comment faire une crème de soins à partir de ce que vous pourrez trouver dans votre cuisine :

– au yaourt et au vinaigre de cidre : mélangez 3 c. à soupe de yaourt nature, 1 c. à soupe de crème fraîche, 1 c. à soupe de miel (chauffé et bien fluide), 1 c. à café de vinaigre de cidre et 1 c. à café de jus de tomate. Remuez jusqu’à obtenir une pâte lisse. Appliquez cette crème la nuit.

– à l’avocat et au vinaigre de cidre : mélangez 3 c. à soupe d’avocat écrasé, 3 c. à café de miel, 2 c. à soupe de vinaigre de cidre et 2 c. à café de son de blé. Épaississez la pâte obtenue avec le son de blé. Étalez la préparation obtenue sur votre peau et laissez agir 30 minutes.

– See more at: http://www.alternativesante.fr/vingt-recettes-pour-vous-soigner-avec-le-vinaigre-de-cidre/#sthash.EiREVfCm.dpuf

Vinaigre de cidre : de nouveaux bienfaits découverts !

Pour contrôler les niveaux de sucre et d’insuline dans le sang

Voilà une bonne nouvelle pour les diabétiques. D’après une étude publiée dans la revue spécialisée Diabetes Care, le vinaigre de cidre peut réduire le niveau de sucre dans le sang après les repas. Une autre étude a permis de démontrer que boire un verre d’eau avec du vinaigre de cidre avant d’aller dormir aide à réguler le niveau de sucre pendant la nuit.

Dans une autre étude également publiée dans la revue spécialisée Diabetes Care, un groupe de personnes présentant une résistance à l’insuline a bu un mélange d’eau et de vinaigre de cidre juste avant un repas. Résultats : les patients qui avaient bu ce mélange avant de manger présentaient des niveaux plus bas d’insuline et une sensibilité beaucoup plus accrue à cette hormone, en comparaison avec le groupe témoin.

En d’autres termes, boire un mélange d’eau et de vinaigre de cidre avant les repas et avant d’aller dormir peut aider les patients souffrant de diabète de type II ou présentant une résistance à l’insuline (pré-diabétiques) à améliorer leur niveau de sucre et d’insuline dans le sang.

Pour réduire le cholestérol

D’après une étude publiée dans le British Journal of Nutrition, le niveau de graisse dans le sang avait considérablement diminué chez les souris qui avaient été alimentées avec de l’acide acétique (une substance présente dans le vinaigre de cidre) pendant 20 jours. Il est donc probable que le vinaigre de cidre puisse également avoir cet effet sur le niveau de cholestérol et de triglycérides des humains.

Du vinaigre de cidre pour maigrir

Les résultats d’une étude publiée dans une importante revue scientifique européenne montrent que manger un peu de pain imbibé de vinaigre de cidre avant chaque repas aide à augmenter la sensation de satiété, et donc à manger moins. De cette façon, cette habitude permettrait de perdre du poids à long terme. Il est probable que ce morceau de pain imbibé de vinaigre de cidre ne soit pas très agréable au palais pour beaucoup d’entre nous, mais on peut également le remplacer par un verre d’eau avec un peu de vinaigre avant chaque repas, afin de manger moins et d’ingérer beaucoup moins de calories.

Pour soulager les maux de gorge

Faire des gargarismes avec une solution diluée à base d’eau et de vinaigre de cidre aide à soulager les maux de gorge grâce à l’effet antiseptique et analgésique du vinaigre. Il faut bien se brosser les dents après chaque séance de gargarismes, car l’acide présent dans le vinaigre de cidre pourrait abîmer l’émail des dents.

Ainsi, boire trois verres d’eau avec une cuillère à café de vinaigre de pomme par jour apporte de multiples bienfaits à notre organisme. Mais il faut tout de même rester vigilant, car un excès de vinaigre de cidre pourrait endommager la muqueuse gastrique et l’émail de nos dents. N’oubliez pas non plus de consulter votre médecin traitant en cas de doute sur ce traitement !

Publié le Un commentaire

Les 25 vertus de la bière

Une Lager glacée vous rafraîchira pendant un après-midi d’été chaud. Alors qu’une bonne Porter vous réconfortera plus efficacement qu’un câlin devant un feu de cheminée au cours d’une froide nuit d’hiver. Mais boire une bière a aussi des bienfaits sur la santé que peu de gens connaissent. Bien sûr, les personnes qui font attention à leur ligne ont tendance à éviter cette fameuse boisson au malt à cause de sa haute teneur en calorie

En effet, le nombre de calories pour une bière varie de 100, pour une bière légère, à quelques 220 calories pour une bière au malt, du style d’une Olde English High Gravity. Évidemment, boire plusieurs bières par jour conduit assurément à des abdos Kronenbourg ! Mais ce n’est pas une raison pour faire vœu de sobriété.

Voici 12 bienfaits de la bière qui vont vous surprendre :

1. Mieux contrôler sa consommation d’alcool

La bière a l’avantage d’être conditionnée en bouteille. C’est ainsi plus facile de se limiter à n’en boire qu’une seule ou au moins de savoir combien vous en avez bu !

2. La bière est riche en vitamines B

Grâce à sa levure, la bière est riche en vitamines B(B1, B2, B6 et B12).. Une bière non filtrée comporte un taux élevé de vitamines B3, B6 et d’acide folique. La vitamine B3 aide à la réparation des cellules et la B6 diminue les syndromes prémenstruels. L’acide folique est aussi reconnu pour diminuer les risques de cancer du colon. Pour exemple, une étude néerlandaise a constaté que les buveurs de bière avaient des niveaux de vitamine B6 de 30% plus importantes que leurs homologues ne buvant pas de bière et de deux fois plus importantes que les buveurs de vin.

La bière est également abondamment pourvue de vitamines B12 qui est un facteur anti-anémique présent dans très peu d’aliments.

3. Elle a une teneur élevée en fibres

La bière contient naturellement des fibres, qui agissent comme un laxatif naturel. La bière (en particulier les bières sombres) contient jusqu’à un gramme de fibres solubles dans chaque verre de 30 cl : contrairement au vin, par exemple, qui n’en contient pas. Or, les fibres ont un rôle important dans le transit intestinal (une carence en fibres peut conduire à des troubles gastriques et intestinaux : constipation ou diarrhée).

4. La bière : pour une meilleure digestion

Les fibres ralentissent aussi la vitesse à laquelle notre estomac élimine la nourriture. Résultat, cela réduit l’appétit. Donc pour éviter de trop manger, accordez-vous une bière avant le repas.

5. Elle réduit le stress

La bière protège du stress et des attaques cardiaques. Une consommation modérée d’alcool peut réduire le stress et l’anxiété qui sont des facteurs de maladies du cœur. Selon la Mayo Clinic, l’alcool diminue le risque d’avoir une attaque cardiaque et un accident vasculaire cérébral. Qu’est-ce qu’une consommation modérée ? Chez une femme, c’est environ 360 ml et chez un homme 720 ml d’alcool. Ne dépassez donc pas cette quantité. Des chercheurs de l’université de Montréal ont établi que deux verres de bière par jour diminuent le stress ou les angoisses liées au travail.

6. Les buveurs de bière ont moins de risques d’avoir un diabète de type 2

De nombreuses études scientifiques ont démontré que les buveurs de bière ont un risque d’avoir un diabète de type 2 inférieur de 30 % au reste de la population qui s’abstient de boire de la bière. Selon une étude de Harvard, les hommes qui boivent 1 ou 2 verres de bière par jour réduisent de jusqu’à 25 % le risque de développer un diabète de type 2. Le Dr Michel Joosten a mené son impressionnante étude sur pas moins de 38 000 hommes d’âge mûr. Il a observé que l’alcool de la bière augmente la sensibilité à l’insuline, ce qui a un effet positif sur la prévention du diabète. De plus, la bière est riche en fibres alimentaires solubles. Ces fibres d’origine végétale régulent le taux de sucre dans le sang et jouent un rôle alimentaire important chez les personnes atteintes de diabète.

7. Les buveurs de bière ont moins de risques d’avoir des calculs biliaires

Boire de la bière est associé à un risque moindre de développer des calculs biliaires, selon la Mayo Clinic. Les calculs biliaires sont constitués de cholestérol, de bile et de bien d’autres choses qui provoquent des douleurs à l’estomac. Et personne n’a envie de vivre ça…

8. La bière a des vertus antimicrobiennes

Le houblon, ces fleurs amères utilisées dans le brassage de la bière, sont connues pour être des antimicrobiens, ce qui pourrait permettre de lutter contre certaines maladies.

9. La bière, c’est bon pour les muscles

Le houblon comporte des éléments qui évitent aux muscles de se détériorer. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on conseille de boire une bière pour éviter les courbatures après le sport.

10. La bière améliore la mémoire

Elle a taux élevé de silicium Boire 2 bières par jour pourrait aider à la prévention de la maladie d’Alzheimer, selon une étude réalisée en 2007 à l’Université de Alcala en Espagne. Les buveurs de bière présentent un risque plus faible de développer un trouble cognitif, tels que la maladie d’Alzheimer et la démence. Selon plusieurs études, dont certaines remontant jusqu’en 1977, la bière réduit le risque de ces troubles cognitifs jusqu’à 23 %. Cependant, ​les chercheurs ne savent toujours pas pourquoi la bière a le pouvoir de lutter contre les troubles cognitifs. Pourtant les statistiques parlent d’eux-même car au total, ces études ont été menées sur plus de 365 000 personnes. Une théorie suggère qu’une consommation modérée d’alcool améliorerait la circulation sanguine et donc le métabolisme du cerveau. Une autre explication probable est liée à la haute teneur en silicium de la bière. En effet, les chercheurs pensent que le silicium protège le cerveau en atténuant les effets nocifs de l’aluminium dans le corps, qui est l’une des causes probables d’Alzheimer.

11. La bière : bonne pour les os!

Boire modérément de la bière est bon pour la densité osseuse. Une étude de 2009 a conclu que les niveaux élevés de silicium dans la bière peuvent être bons pour votre densité osseuse. La bière pourrait permettre de conserver des os solides. Des chercheurs de l’Université de Tufts ont découvert un lien entre la consommation de bière et une haute densité osseuse. Mais selon la même étude, la consommation excessive d’alcool conduit à une perte de la densité osseuse.

Différentes études ont montré que la bière a une forte teneur en silicium. Cela favorise la connexion entre les muscles et les tissus osseux et augmente la densité osseuse. La bière brune en particulier, avec sa grande quantité de houblon, contient du silicium. Une consommation modérée de bière brune peut effectivement prévenir du développement de l’ostéoporose. Conclusion, buvez avec modération !

12. La bière empêche la formation des caillots de sang

Les ingrédients contenus dans la bière préviennent la formation des caillots dans le sang.

13 La bière protège contre les infarctus

Un buveur de bière a 40 à 60% moins de risques de faire un infarctus que les gens qui n’en boivent jamais. La bière peut réduire le risque de maladies cardiaques Le vin rouge est souvent présenté comme un bon choix d’alcool pour la santé. Mais une étude de Kaiser Permanente y met un bémol. L’incidence des maladies du cœur pour les buveurs de bière restent toujours plus bas que pour les buveurs de vin ou de whisky. Des chercheurs de l’université de Scranton en Pennsylvanie ont découvert que les bières de type ale (bière brune à haute fermentation) et de type stout (telle que la Guiness) peuvent diminuer le risque d’une crise cardiaque. L’athérosclérose est une affection des parois artérielles, qui s’épaississent à cause du cholestérol et autres matières grasses. Selon l’Université d’Harvard, plus de 100 études ont déterminé un lien entre la consommation modérée de bière et la réduction du risque d’attaque cardiaque allant de 25 à 40%.

14. Cela facilite le lien social

Boire une bière de temps en temps peut aussi avoir des avantages en société. Une bière peut vous aider à vous détendre pour un premier rendez-vous galant, une réunion de famille ou un événement de réseautage. L’alcool peut aussi augmenter le courage et l’aptitude à bavarder facilement avec des inconnus, selon une étude de l’Université de Washington. Malheureusement, certaines personnes ne s’arrêtent pas à 1 seule bière. Pourquoi ? Car elles pensent que si 1 bière a des bienfaits sur eux, alors en boire d’autres aura certainement encore plus de bienfaits… Mais nous savons tous que boire plus de bière ne nous rend ni plus charmant ni plus attractif. Et tout le monde sait comment cette histoire se termine…

15. réduit de 40 % le risque des calculs rénaux

Une étude Finlandaise a constaté que la bière avait plus d’avantages rénaux que les autres boissons alcoolisées. En effet, chaque bouteille de bière consommée réduit le risque de développer des calculs rénaux de 40%. Selon une étude de 2015 de l’Institut national de Santé publique d’Helsinki, le risque de développer des calculs rénaux diminue avec l’augmentation de la consommation de bière. L’équipe de chercheurs du Dr Tero Hirvonen a mené une étude minutieuse sur 27 000 hommes d’âge mur.

16. La bière : contre le mauvais cholestérol

Les fibres contenues dans la bière aident également à réduire vos niveaux de mauvais cholesterol (LDL). Des scientifiques ont prouvé que la consommation de bière contribue à augmenter le taux de bon cholestérol grâce à l’éthanol qu’elle contient. Deux bières par jour peuvent avoir un effet positif sur le taux de cholestérol..

17 . La bière : un bon remède contre l’insomnie

La bière contient de l’acide nicotinique et du lactoflavin, tous deux connus pour favoriser le sommeil !!! La bière est un somnifère naturel, notamment les bières de type ale, stout et lager (bière à fermentation basse). Dans le cerveau, ces bières stimulent la production de la dopamine, une molécule prescrite en traitement aux personnes souffrant d’insomnie. Une simple gorgée de bière suffit à augmenter les niveaux de dopamine dans le cerveau, selon une étude de la faculté de médecine de l’université de l’Indiana. Par conséquent, les buveurs de bière sont plus calmes et détendus. Pour profiter des bienfaits de la bière contre l’insomnie, les chercheurs précisent qu’une petite dose de 15 ml est suffisante, soit l’équivalent d’une cuillère à café.

18. La bière : remède contre les rhumes

Boire de la bière chaude est un très bon remède contre les rhumes! En effet, l’orge chauffée améliore la circulation sanguine et la respiration, elle aide également contre les douleurs articulaires et renforce votre système immunitaire.

Comment faire? Réchauffez une bouteille de bière au bain-marie et ajoutez-y ensuite quatre petites cuillères de miel.

19. La bière réduit les risques d’un AVC

La faculté de médecine de Harvard et l’American Heart Association (un organisme américain de soins cardiaques) ont tous deux mené des études sur les personnes qui boivent une quantité modérée de bière. Elles ont conclu que les buveurs de bière réduisent le risque d’un AVC jusqu’à 50 %, en comparaison aux non-buveurs. Les accidents vasculaires cérébraux les plus courants se produisent lorsqu’un caillot sanguin bloque la circulation de sang et d’oxygène vers le cerveau. Or, lorsque vous buvez de la bière, vos artères deviennent plus souples, augmentant ainsi le flux sanguin de manière significative. Par conséquent, boire de la bière empêche la formation des caillots sanguins. Et résultat, le risque d’un AVC réduit aussi exponentiellement.

20. La bière réduit le risque de la cataracte

Tout le monde sait que boire trop de bière rend la vision trouble. En revanche, à dose thérapeutique, la bière peut être hautement bénéfique à la santé de vos yeux ! Des chercheurs de l’université de Western Ontario ont démontré que la haute teneur en antioxydants de la bière, particulièrement les bières de type ale et s​tout, réduit le risque des maladies mitochondriales. En quelque sorte, les mitochondries sont les « centrales énergétiques » des cellules, convertissant le glucose en énergie. La cataracte résulte d’une lésion des mitochondries du cristallin de l’œil. Les antioxydants protègent les mitochondries de ces lésions. Par conséquent, les chercheurs de cette étude recommandent 1 verre de bière quotidien pour éviter les visites chez l’ophtalmo.

21. La bière pourrait lutter contre le cancer

La bière pourrait-elle aider à guérir du cancer ? C’est ce que pense une équipe de chercheurs scientifiques de l’université d’Idaho. Ces chercheurs ont présenté leurs résultats lors d’une conférence de la American Chemical Society (société savante américaine active dans le domaine de la chimie). Ils indiquent que le houblon, un des ingrédients principaux de la bière, serait efficace pour lutter contre le cancer et les maladies inflammatoires. En effet, l’humulone et la lupuline, 2 composants du houblon, possèdent la propriété d’arrêter la croissance bactérienne et des maladies bactériennes. Par conséquent, des recherches sont en cours pour trouver un moyen d’extraire ces composants du houblon ou de les synthétiser en laboratoire.

Des scientifiques allemands ont trouvé que le xanthohumol contenait du houblon qui peut prévenir la consommation excessive de testostérone, un facteur de risque important dans le cancer de la prostate. Dans le même temps, les chercheurs tentent d’examiner le xanthohumol tout seul et de l’introduire dans la recherche contre le cancer.

22. La bière aide à perdre du poids

Ce bienfait peut vous paraître contradictoire, vu la fameuse bedaine des gros buveurs de bière ! Cependant, des chercheurs de l’université d’État de l’Oregon pensent réellement que la bière peut aider à perdre des kilos en trop. Leur étude démontre que le xanthohumol, un composant végétal présent uniquement dans le houblon, réduit considérablement les risques du syndrome métabolique. Cette maladie est associé à l’obésité, l’hypertension, l’hyperglycémie et aussi à la diminution des taux du « bon » cholestérol, les lipoprotéines de haute densité (HDL). Toutefois, pour profiter des bienfaits de cette molécule « miracle », les chercheurs estiment qu’il faudrait boire plus de 3 500 pintes de bière par jour.

23. La bière nous protège de la démence.

Cela peut paraître étrange de consommer de l’alcool pour combattre la démence ! Toutes les personnes ayant déjà eu un blackout à cause de l’alcool doivent secouer la tête énergiquement. Mais le xanthohumol précédemment mentionné aide à prévenir le stress oxydant, l’un des facteurs de la démence. De fait, la consommation de bière (avec modération) vous aide à garder toute votre tête.

24. La bière plus efficace que le paracétamol pour combattre la douleur ?

Selon une nouvelle étude britannique, boire deux pintes de bière seraient plus efficaces pour combattre la douleur que prendre des analgésiques comme le paracétamol. Vous avez mal à la tête ? Ou des courbatures ? Et si vous preniez une bière pour vous soulager ? Ce conseil n’est pas aussi absurde qu’il n’y parait. En une certaine quantité, l’alcool lutterait en effet plus efficacement contre la douleur que les médicaments classiques. C’est du moins ce qu’affirme une étude britannique publiée fin 2016 dans la revue The Journal of Pain. Pour en arriver là, les auteurs de l’étude, des scientifiques de l’Université de Cambridge, ont analysé les résultats de 18 expériences incluant quelque 400 participants. Ces expériences consistaient à évaluer l’effet de différentes boissons alcoolisées et non-alcoolisées sur la douleur en matière de seuil et/ou d’intensité de souffrance. A l’issue de leur méta-analyse, les scientifiques ont constaté qu’une alcoolémie d’environ 0,8 gramme par litre produisait une « légère élévation du seuil de douleur » et une « réduction importante à modérée de l’intensité de la douleur ». Cette alcoolémie correspond à la consommation d’environ trois-quatre verres d’alcool ou deux pintes de bière.

L’alcool, un analgésique inefficace Ces résultats « suggèrent que l’alcool est un analgésique efficace qui fournit une réduction cliniquement significative de l’intensité de la douleur », écrivent les chercheurs. Néanmoins, l’étude ne permet pas de déterminer comment l’alcool réduit la douleur, par exemple s’il affecte les récepteurs du cerveau ou s’il agit plutôt sur l’anxiété qui accroit la sensation de douleur. Interrogé par The Sun, le Dr Trevor Thompson qui a dirigé l’équipe a résumé : « Nous avons trouvé des preuves solides que l’alcool est un anti-douleur efficace. Il peut être comparé aux opioïdes comme la codéine et son effet est plus puissant que celui du paracétamol ». Néanmoins, les scientifiques tiennent à rester prudents. Cette étude ne signifie évidemment pas qu’il faut opter pour une pinte de bière au moindre mal de tête. A titre de comparaison, une alcoolémie de 0,08 g/l correspond au taux légal autorisé au Royaume-Uni ou au Canada. Mais il dépasse celui autorisé en France fixé à 0,05 g/l. De même, l’étude ne signifie pas non plus que l’alcool est bon pour la santé.

25. La bière rend la peau plus belle

Bonne nouvelle pour le sexe féminin! Certaines vitamines présentes dans la bière régénèrent la peau et jouent un rôle positif sur les pigments. Votre peau est donc plus lisse et plus souple.

Convaincue? Alors c’est parti!

Deux bières pour la mémoire, deux pour la digestion, une autre pour les os, encore une pour les reins et le reste pour lutter contre le froid…Normalement avec ça, on devrait être en bonne santé…

… Non ???? …….de toutes façons cela se termine toujours par une mise en bière

Publié le 6 commentaires

8 vertus de la cannelle

Fatigue, cholestérol, rhume, troubles digestifs… Faites confiance à la cannelle pour rebooster votre santé ! Utilisée dans de nombreux plats et pâtisseries, cette épice est un excellent remède au quotidien. Mode d’emploi et conseils pour bien la choisir avec le Dr Christine Cieur-Tranquard, docteur en pharmacie.

Cannelle en baton

1 Elle combat les rhumes et les états grippaux

« La cannelle est riche en aldéhyde cinnamique, un puissant antibactérien, antiviral, antifongique et antiparasitaire à large spectre. Elle stimule en plus le système immunitaire », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Faire chauffer l’équivalent d’un bol d’eau avec 1 cuillère à café d’écorce de cannelle et 2 clous de girofle. Couvrir dès ébullition et retirer du feu. Laisser infuser 10 à 15 min en ajoutant un demi citron et 1 cuillère à soupe de miel. A faire 1 à 2 fois par jour jusqu’à rétablissement.

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

2 Elle calme les ballonnements

« Les propriétés antiseptiques et anti-infectieuses de la cannelle s’accompagnent d’une protection et d’une modification positive de la flore intestinale. La cannelle calme les crampes gastro-intestinales, combat les ballonnements et les flatulences, et soigne les diarrhées », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Verser 150ml d’eau sur 1 cuillère à café rase d’écorce de cannelle finement coupée (ou en poudre). Couvrir, laisser infuser 15 min. Filtrer. Boire 3 tasses par jour, après les repas, par cures de 7 à 10 jours quand surviennent les symptômes.

Précaution : Respectez les doses. En grande quantité, cette tisane entraîne de la tachycardie, une augmentation de la fréquence respiratoire, du péristaltisme intestinale*, de la sudation, et des somnolences.

* contractions physiologiques du tube digestif qui se font du haut vers le bas pour permettre la progression des aliments.

3 Elle donne de l’énergie

« La cannelle a une action sur le système sympathique de l’organisme. Elle est énergisante, stimulante physique et psychique, et même euphorisante », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Verser 150ml d’eau sur 1 cuillère à café rase d’écorce de cannelle finement coupée (ou en poudre). Couvrir, laisser infuser 15 min. Filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, en dehors des repas, sur des cures de 10 jours quand vous ressentez la fatigue psychique s’installer.

Précaution : Respectez les doses. La tisane de cannelle en trop grande quantité entraîne de la tachycardie, une augmentation de la fréquence respiratoire, du péristaltisme intestinale* et de la sudation, suivie de somnolence.

* contractions physiologiques du tube digestif qui se font du haut vers le bas pour permettre la progression des aliments.

4 Elle fait baisser le taux de triglycérides et de cholestérol

En faisant baisser la glycémie dans le sang, la cannelle entraîne une diminution du taux de cholestérol sanguin et des triglycérides. L’insuline (hormone régulatrice de la glycémie) joue un rôle important dans la régulation des gras. Selon une étude pakistanaise (2003), la prise journalière de 1 à 6g de cannelle pendant 40 jours diminuerait les taux de triglycérides de 23 % à 30 % et le « mauvais cholestérol » (LDL) de 7 % à 27 %. Une étude allemande (2006) a conclu aux mêmes bienfaits avec de 3 g de cannelle pendant 4 mois.

Consommation : 1 cuillère à café par jour dans l’alimentation.

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

5 Elle lutte contre les effets du vieillissement

« La cannelle contient en très grandes quantités des tanins (ex : la proanthocyanidine) qui ont un fort pouvoir antioxydant, piégeant ainsi les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : 1 cuillère à café par jour dans l’alimentation

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

6 Elle fait baisser la glycémie

La cannelle réduit l’augmentation de la glycémie après le repas et peut ainsi aider les pré-diabétiques et les diabétiques à mieux tolérer les repas. Une étude pakistanaise menée en 2003 a démontré que la prise quotidienne de 1 à 6 g de cannelle pendant 40 jours pouvait faire baisser la glycémie de 18 % à 29 % chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Une étude allemande (2006) a donné les mêmes résultats avec 3 g de cannelle pendant 4 mois.

Consommation : 1 cuillère à café par jour dans l’alimentation.

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

7 Elle stimule l’appétit

« La cannelle est un stimulant des glandes salivaires et des muqueuses gastriques. Elle contient un composé puissant, l’aldéhyde cinnamique, qui stimule l’appétit naturellement », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Verser 150ml d’eau sur une cuillère à café rase d’écorce de cannelle finement coupée (ou une quantité équivalente en poudre). Couvrir et laisser infuser 15 min. Filtrer. Boire 2 tasses par jour, 30 minutes avant les repas en cas de perte d’appétit sur une semaine.

Précaution : Respectez les doses. La tisane de cannelle en trop grande quantité entraîne de la tachycardie, une augmentation de la fréquence respiratoire, du péristaltisme intestinale* et de la sudation, suivie de somnolence.

* contractions physiologiques du tube digestif qui se font du haut vers le bas pour permettre la progression des aliments.

8. Sinusite chronique

Une pâte que vous pouvez utiliser pour soigner la sinusite chronique est composée d’1 cuillère à café de cannelle mélangée à 1 goutte d’eau. Mélangez jusqu’à obtenir une texture pâteuse. Appliquez la pâte sur les zones des sinus en évitant les yeux. Cette pâte rougit la peau et donne de légers picotements mais son efficacité contre la sinusite est remarquable.

Quelle cannelle choisir ?

Quelle provenance : « Choisissez la cannelle de Ceylan car elle renferme le plus de principes actifs. La meilleure cannelle est importée du Sri Lanka, de Malaisie, de Madagascar ou des Seychelles », explique Christine Cieur-Tranquard.

En poudre ou en rouleaux : Les falsifications sont fréquentes avec l’épice réduite en poudre car elle est mélangée avec d’autres espèces de cannelle de Chine ou du Vietnam par exemple. Préférez l’achat de rouleaux de cannelle que vous débiterez en petits copeaux le moment venu.

La conserver : Les bâtons perdent rapidement leur arôme. Conservez-les au frais, au sec, à l’abri de la lumière.

A savoir : La cannelle de Ceylan doit être de couleur ocre. La cannelle de Chine étant d’un rouge plus foncé tirant sur le brun.

Publié le Un commentaire

16 Bienfaits du concombre pour votre corps

Les concombres sont des légumes très savoureux et très appréciés en été. Ils sont délicieux dans les salades et on peut même les manger juste comme ça pour se rafraîchir et éviter le grignotage. De plus, ils sont très faciles à cultiver. Mais, saviez-vous que les concombres ont des utilisations bien étonnantes ? Voici toutes les choses que vous pouvez faire avec des concombres :

Ajoutez quelques beaux concombres bien fermes à votre caddie la prochaine fois que vous faites les courses. Et félicitez-vous car ce fruit aux apparences ordinaires cache en fait une mine de bienfaits pour votre corps. Si vous le trouvez déjà délicieux, voici 16 raisons supplémentaires de mettre du concombre dans vos salades.

1. Permet de faire le plein de vitamines

Le concombre cru non pelé contient du potassium, de la vitamine K et C. Il est aussi une bonne source de phosphore, de manganèse, de magnésium, d’acide pantothénique et de vitamine A. Atout majeur, il est pauvre en sodium, cholestérol et en acides gras saturés. Parfait pour « se caler » lorsque l’on doit respecter un régime.

2. Donne un coup de pep’s

Si vous vous sentez fatigué, préférez les concombres plutôt que la caféine. Et oui, le concombre contient des glucides et de la vitamine B. C’est un en-cas parfait pour les petits coups de fatigue.Le concombre avec ses vitamines A, B et C va vous donner de l’énergie pendant plusieurs heures. De quoi éviter les coups de barre de l’après-midi.

3. Il Rafraîchit Avec ses 96% d’eau,

le concombre va vous hydrater et vous rafraîchir durablement. C’est l’aliment parfait pour les chaudes journées d’été.

4. Il Soigne les Coups de Soleil

Les propriétés anti-oxydantes et analgésiques du concombre permettent de lutter efficacement contre les coups de soleil. Appliquez du concombre sur votre peau pour soulager rapidement la sensation de brûlure de vos coups de soleil.

Vos coups de soleil vous font mal ? Soulagez brûlures et tiraillements avec un masque naturel à base de concombre, aliment idéal pour apaiser les coups de soleil.

Le meilleur moyen de soigner un coup de soleil avec un concombre est de le passer au mixeur pour en faire une petite pâte. Il ne vous reste plus qu’à appliquer la pâte sur la peau. Vous pouvez aussi appliquer directement de fines tranches de concombre sur vos coups de soleil, mais cela sera moins efficace car c’est le jus qui imprègne la peau.

5. Il élimine les toxines

Avec toute cette eau qu’il contient, le concombre est l’aliment idéal pour nettoyer votre corps de ses toxines et l’assainir naturellement. D’ailleurs, le concombre est connu pour dissoudre les calculs rénaux si on le consomme régulièrement.

6. Il donne un coup de boost

Le concombre avec ses vitamines A, B et C va vous donner de l’énergie pendant plusieurs heures. De quoi éviter les coups de barre de l’après-midi.

7. Il hydrate et renforce la peau

Riche en minéraux, magnésium et potassium, un masque de soin fait maison au concombre et idéal pour renforcer votre épiderme. Il va tendre et lisser votre peau naturellement. C’est d’ailleurs pour cela que vous retrouvez des extraits de concombre dans tant de crèmes hydratantes.

8. Il Rafraîchit l’Haleine

Le concombre élimine les bactéries que vous avez dans la bouche. Ce sont ces bactéries qui sont responsables de la mauvaise haleine. Croquez dans un concombre et mâchez tout doucement pour laisser le temps au concombre d’éliminer les bactéries.

9. Il Réduit le Cholésterol

Il contient une molécule appelée Stérol qui permet de réduire le mauvais cholésterol.

10. Réduit la cellulite

Réduisez l’aspect peau d’orange sur votre corps en frottant des tranches de concombre sur les zones concernées. Ça fonctionne parce que le collagène et les composés phytochimiques du concombre réagissent ensemble pour resserrer la peau. Ça marche aussi pour les rides.

11. Soigne la gueule de bois

Les concombres peuvent vous aider à éviter les maux de tête et la gueule de bois causés par l’alcool. Il suffit de manger un concombre avant d’aller dormir. Vous vous réveillerez comme rafraîchi. Les concombres sont riches en électrolytes, vitamines B et sucres qui rééquilibrent votre corps.

12. Lutte contre les fringales

Éliminez la sensation de faim, sans manger un truc bourré de calories. Mangez des concombres, car ils sont beaucoup plus sains, et contiennent zéro calorie. Vous aurez une sensation de satiété presque immédiate.Les concombres sont des légumes très savoureux et très appréciés en été. Ils sont délicieux dans les salades et on peut même les manger juste comme ça pour se rafraîchir et éviter le grignotage. De plus, ils sont très faciles à cultiver.

13. Il enlève le Stress

Déstressez-vous en utilisant du concombre ! Pour cela coupez la totalité d’un concombre et mettez-le à cuire dans l’eau bouillante. Les nutriments et les produits chimiques vont se diffuser dans la vapeur et provoquer la sensation de détente. Pour encore plus d’efficacité, vous pouvez en faire une inhalation.

Faites une inhalation à base de concombre en le faisant bouillir dans une casserole remplie d’eau. La vapeur dégagée est un remède efficace pour vous débarrasser d’un stress passager… C’est une astuce idéale avant un examen ou avant un entretien d’embauche.

14. Élimine la mauvaise haleine

Éliminez la mauvaise haleine en appuyant une tranche de concombre avec votre langue contre votre palais. Les composés phyto-chimiques du concombre vont tuer les bactéries qui produisent la mauvaise haleine.

15. Il fait disparaître les cernes sous les yeux

Qui n’a jamais vu cette image de concombre sur les yeux pour lutter contre les cernes ? Si c’est un cliché bien connu, ce n’est pas pour rien. Placer une tranche de concombre bien fraîche sur chaque œil permet de gommer efficacement les cernes.

16. Il lisse et renforce les cheveux

Le Silica contenu dans le concombre est un minéral exceptionnel. Il va renforcer, lisser et donner plus d’éclat à vos cheveux.

Publié le Laisser un commentaire

10 vertus du concombre pour votre corps.

La prochaine fois que vous faites les courses, ajoutez quelques beaux concombres bien fermes à votre caddie. Et félicitez-vous car ce fruit aux apparences ordinaires cache en fait une mine de bienfaits pour votre corps. Si vous le trouvez déjà délicieux, voici 10 raisons supplémentaires de mettre du concombre dans vos salades.

1. Il rafraîchit

Avec ses 96 % d’eau, le concombre va vous hydrater et vous rafraîchir durablement. C’est l’aliment parfait pour les chaudes journées d’été.

2. Il soigne les coups de soleil

Les propriétés anti-oxydantes et analgésiques du concombre permettent de lutter efficacement contre les coups de soleil. Appliquez du concombre sur votre peau pour soulager rapidement la sensation de brûlure de vos coups de soleil.

3. Il élimine les toxines

Avec toute cette eau qu’il contient, le concombre est l’aliment idéal pour nettoyer votre corps de ses toxines et l’assainir naturellement. D’ailleurs, le concombre est connu pour dissoudre les calculs rénaux si on le consomme régulièrement.

4. Il donne un coup de boost

Le concombre avec ses vitamines A, B et C va vous donner de l’énergie pendant plusieurs heures. De quoi éviter les coups de barre de l’après-midi.

5. Il hydrate et renforce la peau

Riche en minéraux, magnésium et potassium, un masque de soin fait maison au concombre et idéal pour renforcer votre épiderme. Il va tendre et lisser votre peau naturellement. C’est d’ailleurs pour cela que vous retrouvez des extraits de concombre dans tant de crèmes hydratantes.

6. Il rafraîchit l’haleine

Le concombre élimine les bactéries que vous avez dans la bouche. Ce sont ces bactéries qui sont responsables de la mauvaise haleine. Croquez dans un concombre et mâchez tout doucement pour laisser le temps au concombre d’éliminer les bactéries.

7. Il réduit le cholestérol

Il contient une molécule appelée Stérol qui permet de réduire le mauvais cholestérol.

8. Il enlève le stress

Faites une inhalation à base de concombre en le faisant bouillir dans une casserole remplie d’eau. La vapeur dégagée est un remède efficace pour vous débarrasser d’un stress passager… C’est une astuce idéale avant un examen ou avant un entretien d’embauche.

9. Il fait disparaître les cernes sous les yeux

Qui n’a jamais vu cette image de concombre sur les yeux pour lutter contre les cernes ? Si c’est un cliché bien connu, ce n’est pas pour rien. Placer une tranche de concombre bien fraîche sur chaque œil permet de gommer efficacement les cernes.

10. Il lisse et renforce les cheveux

Le silica contenu dans le concombre est un minéral exceptionnel. Il va renforcer, lisser et donner plus d’éclat à vos cheveux.

Publié le 5 commentaires

26 bienfaits du miel .

Avez-vous déjà remarqué le nombre de remèdes de grand-mère qui font appel au miel ? Ce n’est pas pour rien : les propriétés curatives du miel sont reconnues et utilisées depuis l’antiquité. Mais saviez-vous que plusieurs études se sont penchées sur les bienfaits du miel et son utilisation en tant que médicament ?

En Amérique et au Canada, plusieurs maisons de soins infirmiers ont traités des patients avec succès et ont trouvé, qu’en vieillissant, les artères et les veines perdent leur flexibilité et s’obstruent; le miel et la cannelle revitalisent les artères et les veines.

Nous avons sélectionné pour vous 26 bienfaits du miel qui sont scientifiquement prouvés.

Chaque miel a son champ d’action bien particulier, le miel est efficace s’il est cru : si vous voulez qu’il soit efficace, le plus important est de choisir un « bon miel ». Un miel de bonne qualité, et qui est adapté à ce que vous voulez traiter. 

Et pour ça… le miel liquide n’est pas forcément le meilleur ! En fait, plus il est cristallisé, moins il a été chauffé en général. 

Quel est la meilleure provenance (il y a des pays à éviter quand même…)

Le miel de tournesol, pour toutes les problématiques osseuses (c’est le plus riche en calcium)…  🙂 

MALADIES CARDIAQUES:

Faites une pâte en mélangeant le miel et de la cannelle en poudre, appliquer sur du pain, plutôt que de la gelée ou de la confiture, et mangez en régulièrement pour le petit déjeuner.

Cela réduit le taux de cholestérol dans les artères et sauve le patient de crise cardiaque.

Ainsi ceux qui ont déjà eu une crise, s’ils font cela tous les jours, ils seront gardés à bonne distance d’une nouvelle attaque.

L’utilisation régulière de cette pâte soulage la perte du souffle et renforce les battements du cœur.

ARTHRITE:

Les patients souffrants d’arthrite peuvent prendre tous les jours, matin et soir, une tasse d’eau chaude avec deux cuillères de miel et une petite cuillère à café de cannelle en poudre.

Si elles sont prises régulièrement, même l’arthrite chronique peut être guérie.

Dans une récente recherche menée à l’Université de Copenhague, il a été constaté que, lorsque les médecins traitent leurs patients avec un mélange d’une cuillère à soupe de miel et une demi cuillère à café de cannelle en poudre avant le petit déjeuner, ils ont constaté que dans l’intervalle d’une semaine, sur les 200 personnes qui ont été traitées, pratiquement 73 patients étaient totalement soulagés de la douleur, et en un mois, presque tous les patients qui ne pouvaient pas marcher ou se déplacer à cause de l’arthrite, on commencé à marcher sans douleur.

Mettre deux cuillères à soupe de cannelle en poudre et une cuillère à café de miel dans un verre d’eau tiède et boire. Cela détruit les germes dans la vessie.

voir aussi les bienfaits de la cannelle

Régule le transit intestinal

Le miel est un laxatif naturel et doux qui respecte la flore intestinale et combat aussi les parasites. Pour tirer le meilleur parti de cet atout, préparez-vous tous les matins un verre d’eau tiède dans lequel vous ajoutez une cuillerée à soupe de miel d’acacia et le jus d’un demi citron. C’est un cocktail détonnant pour votre transit, lequel renforce aussi vos défenses immunitaires et vous donne de l’énergie pour toute la journée.

MAL DE DENT:

Faites une pâte d’une cuillère à café de cannelle en poudre et de cinq cuillères à café de miel et d’appliquer sur la dent douloureuse. Cela peut être appliqué trois fois par jour jusqu’à ce que le mal s’arrête.

Favorise le sommeil

Le miel est aussi connu pour ses propriétés sédatives. Il peut faciliter votre endormissement si vous choisissez du miel de tilleul : diluez une cuillerée à café de ce miel dans un verre d’eau tiède et buvez-le une heure avant de vous coucher.

CHOLESTÉROL:

Deux cuillères à soupe de miel et trois cuillères à café de cannelle en poudre mélangé dans 16 onces de thé, données à un patient ayant un taux de cholestérol élevé on réduit le niveau de cholestérol dans le sang de 10 pour cent en deux heures. Comme il a été mentionné pour les patients arthritiques, si on en prend trois fois par jour, tous ceux qui souffrent de cholestérol chronique seront guéris. Selon les informations reçues dans ce journal, le miel pur pris quotidiennement avec de la nourriture, soulage le cholestérol.

Mieux digérer et lutter contre les virus

Le miel de thym détend l’appareil digestif après un repas copieux. Vous pouvez en mettre dans une tisane après les repas. Ce miel a aussi le pouvoir de donner plus de tonus à l’organisme. C’est donc l’ingrédient idéal pour freiner le développement d’un rhume ou d’un mal de gorge.

GRIPPE:

Le thym, c’est mieux si vous avez des soucis ORL

Le miel soulage la toux Des chercheurs de l’université d’État de Pennsylvanie ont analysé les effets du miel sur la toux des enfants. Dans l’étude, les chercheurs ont comparé l’efficacité du miel à celle du dextrométhorphane, un des médicaments contre la toux les plus utilisés. Le résultat ? Le miel est encore plus efficace que le dextrométhorphane pour calmer les toux nocturnes des enfants. Par ailleurs, les chercheurs ont aussi constaté que les enfants qui prennent du miel ont une meilleure qualité de sommeil. Une autre étude, publiée dans la revue médicale américaine Pediatrics, s’est intéressée aux bienfaits du miel sur la toux. Les chercheurs ont examiné 270 enfants enrhumés, âgés de 1 à 5 ans, qui présentaient tous les symptômes de la toux nocturne. Les chercheurs ont trouvé que les enfants à qui l’on donnait 2 cuillères à café de miel avant le coucher avaient des quintes de toux moins fréquentes et moins aiguës (en comparaison aux enfants à qui l’on ne donne pas de miel). Par ailleurs, les enfants qui prennent du miel sont moins susceptibles d’avoir le sommeil perturbé.

MAUX D’ESTOMAC:

Le miel pris avec de la cannelle en poudre guérit des maux d’estomac et des ulcères d’estomac.

Traite les aphtes et les gingivites

Le miel de Manuka, un arbrisseau qui pousse en Nouvelle-Zélande, est une véritable panacée pour soigner les aphtes et les gingivites, en raison de ses propriétés antiseptiques décuplées. Gargarisez-vous avec un verre d’eau tiède dans lequel vous aurez dilué une cuillerée à café de miel de Manuka. Recrachez le liquide après quelques minutes de gargarismes car il contient toutes les bactéries que le miel aura éliminées.

GAZ:

Selon les études réalisées en Inde et au Japon, il est dit que si du miel est pris avec de la cannelle en poudre, l’estomac est soulagée de gaz.

SYSTÈME IMMUNITAIRE:

L’usage quotidien du miel et de la cannelle en poudre renforce le système immunitaire et protège le corps contre les bactéries et les attaques virales. Les scientifiques ont constaté que le miel contient diverses vitamines et du fer en grandes quantités. L’utilisation constante de miel renforce les globules blancs (système immunitaire) pour lutter contre les bactéries et les maladies virales. Saupoudrés la cannelle en poudre sur deux cuillères à soupe de miel avant de prendre de la nourriture soulage l’acidité et digère le plus lourd des repas.

Renforce les globules blancs

–    En massage, il aide le corps à se débarrasser de ses toxines, qu’il absorbe au fur et à mesure des mouvements.

Le miel est un traitement prometteur et abordable contre l’abaissement du taux de globules blancs suite à une chimiothérapie. Dans une étude, des chercheurs ont donné du miel (2 cuillères à café chaque jour pendant le traitement de chimiothérapie) à des patients cancéreux qui courent un haut risque de neutropénie (un trouble caractérisé par un taux de globules blancs trop bas). Le résultat : 40 % des patients n’ont plus eu aucun épisode de neutropénie. Bien évidemment, ces études doivent être confirmées par d’autres, mais le miel a énormément de potentiel dans le traitement de la neutropénie.

Soulage les allergies saisonnières

Beaucoup de personnes ont recours au miel pour soulager les symptômes de l’allergie saisonnière. Ce n’est pas surprenant quand on tient compte de ses puissantes propriétés anti-inflammatoires et de son pouvoir apaisant contre les quintes de toux. Cependant, les chercheurs n’ont pas encore trouvé de preuves scientifiques qui confirmeraient l’efficacité du miel contre les symptômes de l’allergie saisonnière. Même si les études n’ont pas encore totalement confirmé que le miel est un remède efficace contre les allergies, ne sous-estimez jamais le pouvoir de guérison de l’effet placebo !

Améliore la mémoire

Des chercheurs ont examiné les effets de 3 traitements différents sur 102 femmes en bonne santé qui ont atteint l’âge de la ménopause. Ces femmes ont suivi soit un traitement à base de miel (20 gr de miel par jour), soit un traitement hormonal substitutif (à base d’estrogène et de progestérone) soit aucun traitement du tout. Après 4 mois, les chercheurs leur ont fait passer un test de mémoire à court terme. Sur 15 nouveaux mots à apprendre, les femmes qui suivent le traitement au miel ou le traitement hormonal se rappellent d’un mot supplémentaire. Cela dit, on peut critiquer la validité scientifique de cette étude à cause de la petite taille de l’échantillon et de sa courte durée. Néanmoins, les résultats de cette étude sont prometteurs.

LONGÉVITÉ:

Un thé fait avec du miel et de la cannelle en poudre, lorsque pris régulièrement, arrête les ravages de la vieillesse. Prendre quatre cuillères de miel, une cuillère de cannelle en poudre et trois tasses d’eau et faites bouillir pour faire, comme un thé. Buvez 1 / 4 de tasse, trois à quatre fois par jour. Cela conserve la peau douce et fraîche et arrête le vieillissement. L’espérance de vie augmente également.

Soigne les infections urinaires

Si vous souffrez d’infections urinaires bénignes, le miel de bruyère peut vous aider à soulager vos symptômes dès qu’ils se manifestent. Buvez des tisanes (d’ortie, de préférence) sucrées au miel de bruyère (ou de tout autre miel bio) tout le long de la journée pour désinfecter et nettoyer l’appareil urinaire.

ACNÉS:

Trois cuillères à soupe de miel et une cuillère à café de cannelle en poudre pâte. Appliquer cette pâte sur les boutons avant de dormir et lavez le lendemain matin à l’eau tiède. Si c’est fait tous les jours pendant deux semaines, cela élimine les boutons de la racine.

–    En crème, il joue le même rôle « désinfectant » pour les peaux qui ont de l’acné ou de l’eczéma, si vous le mélangez avec un peu d’huile et de cire.

MALADIES DE LA PEAU:

–    Vous pouvez l’utiliser en cataplasme, directement sur les blessures (il y a tout un rituel à respecter, pour traiter les zones abîmées ou infectées, qu’on utilise même dans certains hôpitaux). Exactement comme les abeilles qui l’utilisent pour ses propriétés antibactériennes, vous pouvez l’appliquer pour éloigner les bactéries des plaies, et aider les tissus à se reconstruire. 

Appliquer le miel et la cannelle en poudre en parts égales sur les zones touchées guérit l’eczéma, la teigne et tous les types d’infections de la peau. La lavande, c’est particulièrement régénérant pour les peaux abîmées (utilisé sur une jeune femme qui souffrait d’une maladie de peau particulièrement intense, juste en cataplasme, et ça a résorbé toutes les irritations)

Atténue les taches et les cicatrices sur la peau

Si vous voulez vous débarrasser d’une cicatrice ou d’une tache disgracieuse, il vous suffit de mélanger une cuillerée à café de miel et une autre d’huile d’olive ou de noix de coco et de laissez reposer ce mélange sur la zone à traiter pendant 15 minutes. Répétez cette opération tous les jours et l’apparence de votre imperfection se sera nettement estompée. Le miel de thym est ici le mieux indiqué, mais vous pouvez utiliser n’importe quel autre miel, s’il est bio.

Soulage les démangeaisons du cuir chevelu et élimine les pellicules

Des chercheurs ont étudié l’effet d’un traitement à base de miel sur des patients souffrants de dermatite séborrhéique et de pellicules. Pour le traitement, les patients ont appliqué du miel (dilué avec 10 % d’eau tiède) aux zones affectées de leur cuir chevelu. Puis, ils l’ont laissé agir 3 h avant de le rincer à l’eau tiède. Les résultats sont surprenants. Après 1 semaine de ce traitement, les démangeaisons et les plaques rouges avaient disparu chez tous les patients. Après 2 semaines de traitement, les lésions cutanées étaient complètement cicatrisées et les patients présentaient des améliorations subjectives de perte de cheveux. Avec une application hebdomadaire pendant les 6 prochains mois, aucun des patients n’a montré un signe de rechute.

Guérit les petites blessures

Plusieurs études soulignent l’efficacité du miel pour le traitement des plaies. Des chercheurs norvégiens se sont intéressés aux bienfaits de 2 variétés de miel : le Medihoney (un miel thérapeutique provenant de Nouvelle-Zélande soumis à des procédés spécifiques de purification) et du miel des forêts norvégiennes. Résultat : les 2 miels éliminent toutes les souches de bactéries qui se développent dans les plaies. Dans une autre étude, 59 personnes souffrant de plaies et d’ulcères de la jambe (dont 80 % n’avaient pas guéri avec la médecine conventionnelle) ont suivi un traitement de miel non-transformé. Résultat : une simple application topique de miel a cicatrisé les plaies et ulcères de 58 de ces 59 personnes ! Plus spécifiquement, les plaies stérilisées sont restées stériles. Les plaies et ulcères infectés ont été stérilisés après seulement 1 semaine d’applications topiques de miel. Par ailleurs, le miel est fréquemment utilisé dans les hôpitaux pour traiter les brûlures, soit par application topique ou en pansement. Les pansements sont changés toutes les 24-48 h. En application topique, on utilise entre 15 et 30 ml de miel sur la zone affectée, que l’on change toutes les 12-48 h. Le miel est recouvert d’une compresse de gaze stérile ou un pansement en polyuréthane.

Élimine les bactéries résistantes aux antibiotiques

Selon plusieurs études, le miel de qualité médicale élimine les pathogènes alimentaires tels que le colibacille (E. coli) et la salmonelle. En plus, le miel est aussi efficace pour éliminer le staphylocoque doré et le bacille pyocyanique, que l’on retrouve couramment dans les hôpitaux et les salles d’attente des médecins. Impressionnant, car ces 2 pathogènes sont résistants à la méticilline !

PERTE DE POIDS:

Quotidiennement, à jeun, le matin, une demi-heure avant le petit-déjeuner et le soir, avant de dormir, boire du miel et de la cannelle en poudre dans une tasse d’eau bouillie. Si pris régulièrement, cela réduit le poids de la personne la plus obèse. Aussi, boire régulièrement ce mélange ne permet pas d’accumuler de la graisse dans le corps.

Apporte de nombreux nutriments

Selon une étude du National Honey Board, le miel contient une diversité incroyable de vitamines et minéraux : niacine, riboflavine, acide pantothénique, calcium, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium et zinc. Par conséquent, pensez à remplacer le sucre par du miel pour adoucir les aliments et les boissons. Pourquoi ? Car cela vous apportera plus de nutriments et moins de calories.

CANCER:

Des recherches récentes au Japon et en Australie ont révélé que le cancer avancé de l’estomac et les os ont été soignés avec succès. Les patients souffrant de ces types de cancer devraient prendre quotidiennement une cuillerée à soupe de miel avec une cuillère à café de cannelle en poudre pour un mois, trois fois par jour.

FATIGUE:

Des études récentes ont montré que la teneur en sucre du miel est plus utile, plutôt que d’être préjudiciable à la force du corps. Les personnes âgées, qui prennent le miel et la cannelle en poudre, à parts égales, sont plus éveillés et plus souple.

Le Dr Milton, qui a effectué la recherche, a déclaré qu’une demi-cuillère à soupe de miel prise dans un verre d’eau et saupoudrée de cannelle, pris à chaque jour après le brossage et l’après-midi, à environ 15:00h, lorsque la vitalité de l’organisme commence à diminuer, augmente la vitalité de l’organisme en une semaine.

Le miel de châtaigner est extrêmement efficace pour vous redonner du tonus si vous souffrez de fatigue passagère et d’un peu d’anémie. Il est riche en oligo-éléments susceptibles de renforcer un organisme affaibli. Buvez une tisane sucrée au miel de châtaigner après chaque repas pour retrouver une forme optimale.

Recharge les batteries après un entraînement De plus en plus d’athlètes consomment des boissons énergétiques, qui sont littéralement bourrées de sucre. Ces boissons leur apportent de l’énergie avant et pendant un effort physique. Et elles aident aussi à régénérer les muscles. Avec ses 17 g de glucides par cuillère à café, le miel est une excellente source d’énergie 100 % naturelle à la différence de ces boissons énergétiques. Par ailleurs, le miel est bien supérieur aux énergisants conventionnels, puisqu’il possède plein d’autres nutriments essentiels. Pour avoir plus d’énergie pendant vos séances d’entraînements, le National Honey Board recommande d’ajouter du miel dans votre bouteille d’eau. Vous pouvez aussi grignoter une barre de céréales à base de miel avant et après un entraînement. Une cuillerée à soupe de miel consommée avant toute activité sportive assez intensive vous permet d’avoir toutes les vitamines et oligo-éléments dont vous avez besoin pour rester en forme pendant et après un effort prolongé.

MAUVAIS HALEINE:

Les habitants de l’Amérique du Sud, en se levant le matin, se gargarise avec une cuillère à café de miel et de la cannelle en poudre dans de l’eau chaude, de sorte que leurs haleines restent fraîche toute la journée.

Lutte contre les allergies saisonnières

Ici, le miel agit comme un vaccin : son pollen vous donne la minuscule dose de poison dont vous avez besoin pour résister aux allergies, surtout celles du printemps. Il vous suffit de manger une cuillerée à café de miel bio trois fois par jour ou d’en sucrer vos tisanes pour renforcer vos défenses immunitaires et ne plus souffrir de rhinites à répétition.

Atténue les crises d’asthme modérées

Pris régulièrement et en petites quantités, le miel permet de désengorger les voies respiratoires et de soulager des crises d’asthme assez légères. Le miel de sapin bio est le plus indiqué pour ce type de traitement car il assainit les poumons et la gorge.

PERTE AUDITIVE:

Quotidiennement, matin et soir, le miel et la cannelle en poudre, pris à part égale rétablissent l’ouïe.

Aide l’organisme à éliminer l’alcool

Voici un bienfait qui peut intéresser les buveurs occasionnels. Selon le NYU Langone Medical Center, le miel « augmente les capacités de l’organisme à métaboliser l’alcool. Par conséquent, il aide à limiter l’intoxication et contribue à réduire le taux d’alcoolémie. »

Deux cuillerées à soupe de miel dans une tisane ou un verre d’eau tiède viendront à bout de vos excès d’alcool de la veille. Le miel agit en pompant les excès d’alcool dans l’organisme et en accélérant sa métabolisation. L’or des abeilles est aussi un excellent dépuratif du foie.

Conclusion Il y a 2 choses importantes à retenir concernant le miel :

1. D’une part, ce n’est pas parce que le miel possède des propriétés curatives extraordinaires que l’on doit ignorer son apport calorique. En effet, 1 cuillère à soupe contient tout de même 64 calories.

2. Par ailleurs, le miel n’est pas adapté pour les bébés de moins de 12 mois, car il contient une bactérie qui peut provoquer le botulisme !