Publié le Laisser un commentaire

Cancer : ce qu’ils ne vous disent pas

Dès qu’on parle solutions naturelles face au cancer, tout le système médical se met à crier au loup.

On s’inquiète que les patients renoncent aux traitements conventionnels pour se soigner uniquement avec de la « poudre de perlimpinpin ». A force de détourner le regard, les médecins privent pourtant les malades de solutions de soutien incomparables comme :

  • Le top 5 des aliments protecteurs : certains agissent en affamant la tumeur car ils bloqueraient l’angiogenèse, c’est-à-dire l’afflux de sang nourricier vers les cellules cancéreuses.
  • En cas de radiothérapie, l’huile essentielle de niaouli aide à protéger votre peau de graves brûlures. Et juste après la séance, appliquez cette huile solaire sur la zone irradiée pour aider à réparer la peau.
  • Certains champignons aident à soutenir l’immunité. C’est le cas du maiitaké, du shiitaké et du reishi. Des chercheurs néozélandais ont prouvé qu’à partir de 5gr par jour, la supplémentation en reishi permettrait d’augmenter de 50% le niveau de nos cellules naturelles tueuses, chargées d’attaquer les cellules tumorales ou infectées.30 31
  • Si vous devez subir une chimiothérapie, il est indispensable de protéger votre foie et de l’aider à se débarrasser des toxines. Pour cela, donnez la priorité au desmodium, la plante qui soulagent les foies intoxiqués par les médicaments.

Vous découvrirez toutes les posologies exactes et les autres solutions oubliées par notre système médical dans le chapitre Mieux s’armer contre le cancer.Vous allez voir que, face au cancer, vous pouvez mettre en place un véritable plan de bataille et espérer :

  • Retrouver l’énergie qu’il vous manquait pour vous battre contre la maladie ;
  • Purifier votre corps des toxines accumulées avec les traitements ;
  • Vous libérer du stress et de l’anxiété qui entravent la guérison ;
  • Booster votre système immunitaire pour l’aider à tuer les cellules cancéreuses ;
  • Arrêter de nourrir le cancer en changeant vos habitudes alimentaires.
Publié le Laisser un commentaire

Cancer et Ivermectine

🇫🇷

Quand vous allez sur le site de l’institut national de la santé américain( NIH) et que vous tapez Ivermectine et Cancer vous tombez sur ça « L’ivermectine a de puissants effets antitumoraux, notamment l’inhibition de la prolifération, des métastases et de l’activité angiogénique, dans une variété de cellules cancéreuses. Cela peut être lié à la régulation de multiples voies de signalisation par l’ivermectine via la kinase PAK1. D’autre part, l’ivermectine favorise la mort programmée des cellules cancéreuses, notamment l’apoptose, l’autophagie et la pyroptose. L’ivermectine induit l’apoptose et l’autophagie sont mutuellement régulées » Allez vérifier par vous même https://www.nih.gov/

🇺🇸

Go check it out for yourself https://www.nih.gov/

Voir aussi l’ail tue 14 types de cancer

Ivermectine – le traitement du Covid est maintenant soutenu par 113 études, dont 73 ont été examinées par des pairs. https://t.me/drue86/11936

Le charbon actif, la chlorophylle, la chlorelle, la spiruline, la mousse de mer irlandaise, le C-60, Power Immunity, le sauna infrarouge, le thé vert, l’eau alcaline, les probiotiques, la cannelle et le miel cru, l’avocat, l’ail, le curcuma, la coriandre, le gingembre, les légumes crucifères et les légumes à feuilles sont également d’excellents détoxifiants pour le corps.

Publié le Un commentaire

L’ail tue 14 types de cancer et 13 types d’infection

L’ail tue 14 types de cancer et 13 types d’infection. Pourquoi les médecins n’en prescrivent pas?

L’ail est connu pour être un légume extrêmement efficace, qui peut fournir un nombre immense de bienfaits pour la santé. La liste des maladies que l’ail peut tuer est longue, et comprend:

Infection par Helicobacter pylori

Infection à Candida (levure)

Muguet (prolifération fongique dans la cavité orale)

Aflatoxicose associée aux mycotoxines

Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (MRSA)

Infection à Klebsiella

Infection par le VIH-1

Infection à Vibrio

Pseudomonas Aerigonosima (y compris les souches résistantes aux médicaments)

Mycobacterium tuberculosis, infection à Clostridium résistante aux médicaments

Infection à Cytomégalovirus

Infections virales (Herpes Simplex 1 et 2, virus Parainfluenza de type 3, virus de la vaccine, virus de la stomatite vésiculaire et le rhinovirus humain de type 2)

Infection au streptocoque du groupe B

Ce n’est qu’une petite partie des problèmes de santé où l’ail peut être d’une grande utilité en raison de ses puissantes propriétés pour lutter contre les infections.

Ce légume étonnant a été utilisé pour traiter et guérir le cancer à travers les âges. Hippocrate recommandait la consommation de grandes quantités d’ail écrasé en tant que remède contre le cancer.

Si vous décidez de guérir votre cancer en utilisant cet ingrédient comme anti-fongique, vous devriez prendre au moins 5-6 gousses d’ail (écrasé) par jour. Il y a environ 12 gousses dans une tête d’ail entière.

Notez que vous devez le laisser reposer pendant au moins 15 minutes après qu’elles aient été écrasées. Ce laps de temps est nécessaire pour libérer une enzyme (allinase) qui produit ces composés anti-fongiques et anticancéreux.

Vous pouvez manger de l’ail cru ou cuit dans le cadre des repas, mais selon les recherches, les suppléments d’ail ne produisent pas les mêmes résultats anticancéreux et anti-fongiques.

L’ail s’imprègne dans la littérature de recherche: la base de données biomédicale connue sous le nom de MEDLINE, fournie par la National Library of Medicine, contient 4245 résumés d’études sur l’ail.

D’après les données qui y sont fournies, l’ail est extrêmement important pour prévenir ou traiter plus de 150 problèmes de santé, allant du cancer au diabète, des infections à l’accumulation de plaque dans les artères, des dommages à l’ADN à l’empoisonnement au mercure.

Dans la recherche sur Greenmedinfo.com, il est indiqué que l’ail est efficace dans 167 problèmes de santé ou symptômes de maladie, mais la plus grande densité de la recherche se trouve dans le rôle de l’ail pour la prévention et/ou le traitement des maladies cardiovasculaires et des cancers, les deux principales causes de décès dans les pays à revenu élevé.

Peu coûteux, à l’épreuve du temps, sûr et délicieux, les remèdes naturels et les épices comme l’ail sauvent des vies, et par conséquent, dans les temps anciens, beaucoup valaient leur pesant d’or.

voir aussi :L’ail 100 fois plus puissant que les antibiotiques, L’ail cru c’est bon pour la santé, le baume antibiotique a l’ail

Publié le Un commentaire

Les 25 vertus de la bière

Une Lager glacée vous rafraîchira pendant un après-midi d’été chaud. Alors qu’une bonne Porter vous réconfortera plus efficacement qu’un câlin devant un feu de cheminée au cours d’une froide nuit d’hiver. Mais boire une bière a aussi des bienfaits sur la santé que peu de gens connaissent. Bien sûr, les personnes qui font attention à leur ligne ont tendance à éviter cette fameuse boisson au malt à cause de sa haute teneur en calorie

En effet, le nombre de calories pour une bière varie de 100, pour une bière légère, à quelques 220 calories pour une bière au malt, du style d’une Olde English High Gravity. Évidemment, boire plusieurs bières par jour conduit assurément à des abdos Kronenbourg ! Mais ce n’est pas une raison pour faire vœu de sobriété.

Voici 12 bienfaits de la bière qui vont vous surprendre :

1. Mieux contrôler sa consommation d’alcool

La bière a l’avantage d’être conditionnée en bouteille. C’est ainsi plus facile de se limiter à n’en boire qu’une seule ou au moins de savoir combien vous en avez bu !

2. La bière est riche en vitamines B

Grâce à sa levure, la bière est riche en vitamines B(B1, B2, B6 et B12).. Une bière non filtrée comporte un taux élevé de vitamines B3, B6 et d’acide folique. La vitamine B3 aide à la réparation des cellules et la B6 diminue les syndromes prémenstruels. L’acide folique est aussi reconnu pour diminuer les risques de cancer du colon. Pour exemple, une étude néerlandaise a constaté que les buveurs de bière avaient des niveaux de vitamine B6 de 30% plus importantes que leurs homologues ne buvant pas de bière et de deux fois plus importantes que les buveurs de vin.

La bière est également abondamment pourvue de vitamines B12 qui est un facteur anti-anémique présent dans très peu d’aliments.

3. Elle a une teneur élevée en fibres

La bière contient naturellement des fibres, qui agissent comme un laxatif naturel. La bière (en particulier les bières sombres) contient jusqu’à un gramme de fibres solubles dans chaque verre de 30 cl : contrairement au vin, par exemple, qui n’en contient pas. Or, les fibres ont un rôle important dans le transit intestinal (une carence en fibres peut conduire à des troubles gastriques et intestinaux : constipation ou diarrhée).

4. La bière : pour une meilleure digestion

Les fibres ralentissent aussi la vitesse à laquelle notre estomac élimine la nourriture. Résultat, cela réduit l’appétit. Donc pour éviter de trop manger, accordez-vous une bière avant le repas.

5. Elle réduit le stress

La bière protège du stress et des attaques cardiaques. Une consommation modérée d’alcool peut réduire le stress et l’anxiété qui sont des facteurs de maladies du cœur. Selon la Mayo Clinic, l’alcool diminue le risque d’avoir une attaque cardiaque et un accident vasculaire cérébral. Qu’est-ce qu’une consommation modérée ? Chez une femme, c’est environ 360 ml et chez un homme 720 ml d’alcool. Ne dépassez donc pas cette quantité. Des chercheurs de l’université de Montréal ont établi que deux verres de bière par jour diminuent le stress ou les angoisses liées au travail.

6. Les buveurs de bière ont moins de risques d’avoir un diabète de type 2

De nombreuses études scientifiques ont démontré que les buveurs de bière ont un risque d’avoir un diabète de type 2 inférieur de 30 % au reste de la population qui s’abstient de boire de la bière. Selon une étude de Harvard, les hommes qui boivent 1 ou 2 verres de bière par jour réduisent de jusqu’à 25 % le risque de développer un diabète de type 2. Le Dr Michel Joosten a mené son impressionnante étude sur pas moins de 38 000 hommes d’âge mûr. Il a observé que l’alcool de la bière augmente la sensibilité à l’insuline, ce qui a un effet positif sur la prévention du diabète. De plus, la bière est riche en fibres alimentaires solubles. Ces fibres d’origine végétale régulent le taux de sucre dans le sang et jouent un rôle alimentaire important chez les personnes atteintes de diabète.

7. Les buveurs de bière ont moins de risques d’avoir des calculs biliaires

Boire de la bière est associé à un risque moindre de développer des calculs biliaires, selon la Mayo Clinic. Les calculs biliaires sont constitués de cholestérol, de bile et de bien d’autres choses qui provoquent des douleurs à l’estomac. Et personne n’a envie de vivre ça…

8. La bière a des vertus antimicrobiennes

Le houblon, ces fleurs amères utilisées dans le brassage de la bière, sont connues pour être des antimicrobiens, ce qui pourrait permettre de lutter contre certaines maladies.

9. La bière, c’est bon pour les muscles

Le houblon comporte des éléments qui évitent aux muscles de se détériorer. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on conseille de boire une bière pour éviter les courbatures après le sport.

10. La bière améliore la mémoire

Elle a taux élevé de silicium Boire 2 bières par jour pourrait aider à la prévention de la maladie d’Alzheimer, selon une étude réalisée en 2007 à l’Université de Alcala en Espagne. Les buveurs de bière présentent un risque plus faible de développer un trouble cognitif, tels que la maladie d’Alzheimer et la démence. Selon plusieurs études, dont certaines remontant jusqu’en 1977, la bière réduit le risque de ces troubles cognitifs jusqu’à 23 %. Cependant, ​les chercheurs ne savent toujours pas pourquoi la bière a le pouvoir de lutter contre les troubles cognitifs. Pourtant les statistiques parlent d’eux-même car au total, ces études ont été menées sur plus de 365 000 personnes. Une théorie suggère qu’une consommation modérée d’alcool améliorerait la circulation sanguine et donc le métabolisme du cerveau. Une autre explication probable est liée à la haute teneur en silicium de la bière. En effet, les chercheurs pensent que le silicium protège le cerveau en atténuant les effets nocifs de l’aluminium dans le corps, qui est l’une des causes probables d’Alzheimer.

11. La bière : bonne pour les os!

Boire modérément de la bière est bon pour la densité osseuse. Une étude de 2009 a conclu que les niveaux élevés de silicium dans la bière peuvent être bons pour votre densité osseuse. La bière pourrait permettre de conserver des os solides. Des chercheurs de l’Université de Tufts ont découvert un lien entre la consommation de bière et une haute densité osseuse. Mais selon la même étude, la consommation excessive d’alcool conduit à une perte de la densité osseuse.

Différentes études ont montré que la bière a une forte teneur en silicium. Cela favorise la connexion entre les muscles et les tissus osseux et augmente la densité osseuse. La bière brune en particulier, avec sa grande quantité de houblon, contient du silicium. Une consommation modérée de bière brune peut effectivement prévenir du développement de l’ostéoporose. Conclusion, buvez avec modération !

12. La bière empêche la formation des caillots de sang

Les ingrédients contenus dans la bière préviennent la formation des caillots dans le sang.

13 La bière protège contre les infarctus

Un buveur de bière a 40 à 60% moins de risques de faire un infarctus que les gens qui n’en boivent jamais. La bière peut réduire le risque de maladies cardiaques Le vin rouge est souvent présenté comme un bon choix d’alcool pour la santé. Mais une étude de Kaiser Permanente y met un bémol. L’incidence des maladies du cœur pour les buveurs de bière restent toujours plus bas que pour les buveurs de vin ou de whisky. Des chercheurs de l’université de Scranton en Pennsylvanie ont découvert que les bières de type ale (bière brune à haute fermentation) et de type stout (telle que la Guiness) peuvent diminuer le risque d’une crise cardiaque. L’athérosclérose est une affection des parois artérielles, qui s’épaississent à cause du cholestérol et autres matières grasses. Selon l’Université d’Harvard, plus de 100 études ont déterminé un lien entre la consommation modérée de bière et la réduction du risque d’attaque cardiaque allant de 25 à 40%.

14. Cela facilite le lien social

Boire une bière de temps en temps peut aussi avoir des avantages en société. Une bière peut vous aider à vous détendre pour un premier rendez-vous galant, une réunion de famille ou un événement de réseautage. L’alcool peut aussi augmenter le courage et l’aptitude à bavarder facilement avec des inconnus, selon une étude de l’Université de Washington. Malheureusement, certaines personnes ne s’arrêtent pas à 1 seule bière. Pourquoi ? Car elles pensent que si 1 bière a des bienfaits sur eux, alors en boire d’autres aura certainement encore plus de bienfaits… Mais nous savons tous que boire plus de bière ne nous rend ni plus charmant ni plus attractif. Et tout le monde sait comment cette histoire se termine…

15. réduit de 40 % le risque des calculs rénaux

Une étude Finlandaise a constaté que la bière avait plus d’avantages rénaux que les autres boissons alcoolisées. En effet, chaque bouteille de bière consommée réduit le risque de développer des calculs rénaux de 40%. Selon une étude de 2015 de l’Institut national de Santé publique d’Helsinki, le risque de développer des calculs rénaux diminue avec l’augmentation de la consommation de bière. L’équipe de chercheurs du Dr Tero Hirvonen a mené une étude minutieuse sur 27 000 hommes d’âge mur.

16. La bière : contre le mauvais cholestérol

Les fibres contenues dans la bière aident également à réduire vos niveaux de mauvais cholesterol (LDL). Des scientifiques ont prouvé que la consommation de bière contribue à augmenter le taux de bon cholestérol grâce à l’éthanol qu’elle contient. Deux bières par jour peuvent avoir un effet positif sur le taux de cholestérol..

17 . La bière : un bon remède contre l’insomnie

La bière contient de l’acide nicotinique et du lactoflavin, tous deux connus pour favoriser le sommeil !!! La bière est un somnifère naturel, notamment les bières de type ale, stout et lager (bière à fermentation basse). Dans le cerveau, ces bières stimulent la production de la dopamine, une molécule prescrite en traitement aux personnes souffrant d’insomnie. Une simple gorgée de bière suffit à augmenter les niveaux de dopamine dans le cerveau, selon une étude de la faculté de médecine de l’université de l’Indiana. Par conséquent, les buveurs de bière sont plus calmes et détendus. Pour profiter des bienfaits de la bière contre l’insomnie, les chercheurs précisent qu’une petite dose de 15 ml est suffisante, soit l’équivalent d’une cuillère à café.

18. La bière : remède contre les rhumes

Boire de la bière chaude est un très bon remède contre les rhumes! En effet, l’orge chauffée améliore la circulation sanguine et la respiration, elle aide également contre les douleurs articulaires et renforce votre système immunitaire.

Comment faire? Réchauffez une bouteille de bière au bain-marie et ajoutez-y ensuite quatre petites cuillères de miel.

19. La bière réduit les risques d’un AVC

La faculté de médecine de Harvard et l’American Heart Association (un organisme américain de soins cardiaques) ont tous deux mené des études sur les personnes qui boivent une quantité modérée de bière. Elles ont conclu que les buveurs de bière réduisent le risque d’un AVC jusqu’à 50 %, en comparaison aux non-buveurs. Les accidents vasculaires cérébraux les plus courants se produisent lorsqu’un caillot sanguin bloque la circulation de sang et d’oxygène vers le cerveau. Or, lorsque vous buvez de la bière, vos artères deviennent plus souples, augmentant ainsi le flux sanguin de manière significative. Par conséquent, boire de la bière empêche la formation des caillots sanguins. Et résultat, le risque d’un AVC réduit aussi exponentiellement.

20. La bière réduit le risque de la cataracte

Tout le monde sait que boire trop de bière rend la vision trouble. En revanche, à dose thérapeutique, la bière peut être hautement bénéfique à la santé de vos yeux ! Des chercheurs de l’université de Western Ontario ont démontré que la haute teneur en antioxydants de la bière, particulièrement les bières de type ale et s​tout, réduit le risque des maladies mitochondriales. En quelque sorte, les mitochondries sont les « centrales énergétiques » des cellules, convertissant le glucose en énergie. La cataracte résulte d’une lésion des mitochondries du cristallin de l’œil. Les antioxydants protègent les mitochondries de ces lésions. Par conséquent, les chercheurs de cette étude recommandent 1 verre de bière quotidien pour éviter les visites chez l’ophtalmo.

21. La bière pourrait lutter contre le cancer

La bière pourrait-elle aider à guérir du cancer ? C’est ce que pense une équipe de chercheurs scientifiques de l’université d’Idaho. Ces chercheurs ont présenté leurs résultats lors d’une conférence de la American Chemical Society (société savante américaine active dans le domaine de la chimie). Ils indiquent que le houblon, un des ingrédients principaux de la bière, serait efficace pour lutter contre le cancer et les maladies inflammatoires. En effet, l’humulone et la lupuline, 2 composants du houblon, possèdent la propriété d’arrêter la croissance bactérienne et des maladies bactériennes. Par conséquent, des recherches sont en cours pour trouver un moyen d’extraire ces composants du houblon ou de les synthétiser en laboratoire.

Des scientifiques allemands ont trouvé que le xanthohumol contenait du houblon qui peut prévenir la consommation excessive de testostérone, un facteur de risque important dans le cancer de la prostate. Dans le même temps, les chercheurs tentent d’examiner le xanthohumol tout seul et de l’introduire dans la recherche contre le cancer.

22. La bière aide à perdre du poids

Ce bienfait peut vous paraître contradictoire, vu la fameuse bedaine des gros buveurs de bière ! Cependant, des chercheurs de l’université d’État de l’Oregon pensent réellement que la bière peut aider à perdre des kilos en trop. Leur étude démontre que le xanthohumol, un composant végétal présent uniquement dans le houblon, réduit considérablement les risques du syndrome métabolique. Cette maladie est associé à l’obésité, l’hypertension, l’hyperglycémie et aussi à la diminution des taux du « bon » cholestérol, les lipoprotéines de haute densité (HDL). Toutefois, pour profiter des bienfaits de cette molécule « miracle », les chercheurs estiment qu’il faudrait boire plus de 3 500 pintes de bière par jour.

23. La bière nous protège de la démence.

Cela peut paraître étrange de consommer de l’alcool pour combattre la démence ! Toutes les personnes ayant déjà eu un blackout à cause de l’alcool doivent secouer la tête énergiquement. Mais le xanthohumol précédemment mentionné aide à prévenir le stress oxydant, l’un des facteurs de la démence. De fait, la consommation de bière (avec modération) vous aide à garder toute votre tête.

24. La bière plus efficace que le paracétamol pour combattre la douleur ?

Selon une nouvelle étude britannique, boire deux pintes de bière seraient plus efficaces pour combattre la douleur que prendre des analgésiques comme le paracétamol. Vous avez mal à la tête ? Ou des courbatures ? Et si vous preniez une bière pour vous soulager ? Ce conseil n’est pas aussi absurde qu’il n’y parait. En une certaine quantité, l’alcool lutterait en effet plus efficacement contre la douleur que les médicaments classiques. C’est du moins ce qu’affirme une étude britannique publiée fin 2016 dans la revue The Journal of Pain. Pour en arriver là, les auteurs de l’étude, des scientifiques de l’Université de Cambridge, ont analysé les résultats de 18 expériences incluant quelque 400 participants. Ces expériences consistaient à évaluer l’effet de différentes boissons alcoolisées et non-alcoolisées sur la douleur en matière de seuil et/ou d’intensité de souffrance. A l’issue de leur méta-analyse, les scientifiques ont constaté qu’une alcoolémie d’environ 0,8 gramme par litre produisait une « légère élévation du seuil de douleur » et une « réduction importante à modérée de l’intensité de la douleur ». Cette alcoolémie correspond à la consommation d’environ trois-quatre verres d’alcool ou deux pintes de bière.

L’alcool, un analgésique inefficace Ces résultats « suggèrent que l’alcool est un analgésique efficace qui fournit une réduction cliniquement significative de l’intensité de la douleur », écrivent les chercheurs. Néanmoins, l’étude ne permet pas de déterminer comment l’alcool réduit la douleur, par exemple s’il affecte les récepteurs du cerveau ou s’il agit plutôt sur l’anxiété qui accroit la sensation de douleur. Interrogé par The Sun, le Dr Trevor Thompson qui a dirigé l’équipe a résumé : « Nous avons trouvé des preuves solides que l’alcool est un anti-douleur efficace. Il peut être comparé aux opioïdes comme la codéine et son effet est plus puissant que celui du paracétamol ». Néanmoins, les scientifiques tiennent à rester prudents. Cette étude ne signifie évidemment pas qu’il faut opter pour une pinte de bière au moindre mal de tête. A titre de comparaison, une alcoolémie de 0,08 g/l correspond au taux légal autorisé au Royaume-Uni ou au Canada. Mais il dépasse celui autorisé en France fixé à 0,05 g/l. De même, l’étude ne signifie pas non plus que l’alcool est bon pour la santé.

25. La bière rend la peau plus belle

Bonne nouvelle pour le sexe féminin! Certaines vitamines présentes dans la bière régénèrent la peau et jouent un rôle positif sur les pigments. Votre peau est donc plus lisse et plus souple.

Convaincue? Alors c’est parti!

Deux bières pour la mémoire, deux pour la digestion, une autre pour les os, encore une pour les reins et le reste pour lutter contre le froid…Normalement avec ça, on devrait être en bonne santé…

… Non ???? …….de toutes façons cela se termine toujours par une mise en bière

Publié le Laisser un commentaire

La plante qui combat le cancer

La plante qui combat le cancer et dont personne ne parle

Une étude menée à l’Université de Purdue à Lafayette (États-Unis) a récemment découvert que les feuilles de l’arbre Graviola tuent les cellules cancéreuses chez six lignées cellulaires humaines et sont particulièrement efficaces contre les cancers de la prostate, du pancréas et du poumon. Le corossol (son nom en anglais), connu en Italie comme le fruit de Graviola est donc un remède miracle (et naturel) pour éradiquer les cellules cancéreuses, 10.000 fois plus puissant que la chimiothérapie.

Les tests de laboratoire effectués depuis 1970 ont montré son efficacité, et tuer les cellules malignes dans 12 types de cancer, y compris le côlon, du sein, de la prostate, du poumon et du pancréas, et est jusqu’à 10.000 fois plus forte en ralentissant la croissance des cellules cancéreuses par rapport à «l’Adriamycine, un médicament de chimiothérapie couramment utilisé dans le traitement du cancer. Contrairement à la chimiothérapie, le composé extrait de «l’arbre Graviola seulement tue les cellules cancéreuses sans nuire aux cellules saines.

Une importante société pharmaceutique américaine a alors investi près de sept ans à essayer de synthétiser deux des ingrédients anti-cancer Graviola. Mais il n’a pas été possible de synthétiser en aucune façon les ingrédients actifs de Graviola contre le cancer. L’original tout simplement n’a pas pu être reproduit. Il n’y avait aucune façon dont la société pharmaceutique en question avait été en mesure de protéger leurs propres intérêts, et récupérer l’argent investi dans la recherche. Cette société pharmaceutique a abandonnée le projet et a alors décidée de ne pas publier les résultats de ses recherches.

Le National Cancer Institute a effectué la première recherche scientifique en 1976. Les résultats ont montré que les feuilles et les tiges de Graviola se sont révélés efficaces pour attaquer et détruire les cellules malignes. Inexplicablement, les résultats ont été publiés dans un rapport interne, mais jamais rendus publics.

Source : http://voceuniversale.myblog.it/archive/2013/07/27/la-pianta-che-combatte-il-cancro-e-di-cui-nessuno-parla-5535319.html

https://crowdbunker.com/v/qP7TDKrhBz Un Vaccin qui fait froid dans le dos

Publié le Un commentaire

Les Bienfaits des Oignons sur la Santé.

On ne parle pas souvent des bienfaits de l’oignon, et pourtant… Légume universel de toutes les cuisines du monde mais également utilisé comme remède par nos grands mères, il a de nombreuses vertus : nous vous livrons nos secrets sur les atouts de cette plante potagère.voici le guérit tout, fait tout , répare tout , Soulage tout et des fois soigne presque tout. Bien plus qu’un simple légume ,l’oignon est une panacée, le nombre d affections et de maladies guéries grâce à l’oignon est phénoménal : fièvres, verrues, brûlures..même certains cancers sont guéris par ce merveilleux don de la nature qui entre dans un grand nombre de préparations maison curatives ou préventives –

De différentes formes ou différentes couleurs, l’oignon est plus assimilé à un légume au goût savoureux ou au condiment de cuisine qu’ à ses propriétés médicinales. Issu de la même famille que l’ail, celle des liliacées, ce sont ses composants qui offrent de multiples utilisations bénéfiques pour la santé. L’oignon, un médicament naturel:

Antioxydants, fluidifiants sanguins, anticholéstérol, diurétiques… Dans l’oignon, on retrouve le sélénium, un antioxydant très efficace. Il renferme également des fructosanes et du potassium, des éléments connus essentiellement pour leur effet diurétique, ainsi que quelques composés soufrés aux vertus anticancer. L’oignon exerce également une action hypoglycémiante et lutte contre la prolifération des bactéries. À part tout cela, ce bulbe de la famille des alliacées aide à prévenir contre les maladies cardiovasculaires, surtout lorsqu’il est consommé cru et particulièrement frais.

L’oignon est un véritable concentré de nutriments : manganèse, vitamines A, B et C, sodium, potassium, fer, soufre, iode, etc.

Les oignons de couleur rouge et jaune sont particulièrement riches en antioxydants.

Leur consommation est donc associée à un plus faible risque de maladies coronariennes et de certains cancers.

Mais ses principes actifs le rendent aussi utile pour soigner un grand nombre de maladies, à commencer par les affections

hivernales (rhume, grippe, bronchite, toux…).

1 – Soigner les Maux de Gorge En cas d’infection bucco-pharyngée provoquant des aphtes, des maux de gorge, des angines, des bronchites et surtout des toux irritantes, l’oignon s’avère très efficace. Pour utiliser efficacement l’oignon pour se soigner, vous pouvez préparer une infusion avec 4 oignons pour un litre d’eau. Laissez infuser l’oignon avec du miel (environ 100 g) pour sucrer votre boisson. Ensuite passez votre préparation au tamis, avant de la boire par petites doses tout au long de la journée ou de la soirée.

2 – Un Bon Diurétique Pour cet effet, le mieux est de manger l’oignon cru. Soit en salade, ou en préparant un vin d’oignon, qui sera plus facile à prendre quotidiennement pour un effet assuré. Pour le réaliser, il vous faut broyer 300 g d’oignons auxquels vous rajoutez 100 g de miel sous forme liquide. Puis versez 600 g de vin blanc léger avant de mélanger le tout. Votre remède est prêt, vous pouvez prendre jusqu’à 3 cuillères par jour. Ce remède serait aussi très bon comme remède préventif du cancer, notamment celui du colon, mais aussi pour les maladies cardio-vasculaires.

3 – Cicatriser les Plaies Il faut tout simplement râper un peu d’oignon, le faire cuire un peu pour le réduire en bouillie et l’appliquer sur les plaies, les engelures ou encore pour des douleurs articulaires. Si vous vous êtes brûlé, rajoutez un peu d’huile d’olive à la bouillie et appliquez-la de la même façon.

4 – Bon pour la Santé en Général Consommer régulièrement de l’oignon diminue les risques de problèmes cardio-vasculaires, certains cancers, facilite la digestion et nettoie l’intestin, soigne les bronches et les plaies. Il est même recommandé pour les cas de rétention d’eau ou de calculs rénaux.

5 – Soigner le rhume :

c est l’utilisation la plus commune et répandue.il peut être manger cru ce qui dégagera les sinus, en infusion avec gingembre et miel il aura une action antibiotique et apaisera la gorge irritée.

6 – Congestion due à un rhume

Cuisez à la vapeur quelques oignons dans une poêle avec un peu d’eau et faîtes épaissir en rajoutant un peu de maïzena. Appliquez sur le thorax dans une taie d’oreiller et couvrez avec une couverture chauffante.

7 – Faire baisser la fièvre :

C’est une utilisation peu connue de l’oignon mais très efficace pour baisser une fièvre élevée, en voici la recette :

-dans une paire de chaussettes mélanger oignon et pomme de terre hachés finement avec une gousse d’ail écrasée -mettez vos chaussettes et allongez vous dans votre lit -placez un chiffon imbibé de vinaigre sur votre front.

8 – Soigne la toux

– Pour soigner une toux persistante ce remède maison très efficace : – Peler un gros oignon ,coupez le en deux – Couvrez chaque moitié d’une cuillère de sucre brun – Laisser reposer pendant une heure puis en récupérer le jus – Prenez en deux fois par jour. Le sucre brun extrait le jus de l’oignon et rend son goût acceptable. on peut aussi mélanger le jus d’oignon avec du miel pour leurs vertus apaisantes et antibiotiques.

9 – Contre l’otalgie et le bouchon de cérumen

Si vous avez mal à l’oreille et que vous êtes gêné par un bouchon de cérumen placez y le cœur d’ un oignon avant de dormir .Au réveil le cérumen assoupli sera retiré facilement et l action anti-inflammatoire de l’oignon calmera la douleur de l’oreille.

10 – Soigner les yeux irrités

Rien de plus simple que de couper un oignon, et laisser couler ses larmes qui nettoient pour soigner l irritation des yeux, en évitant bien sûr de les frotter pour ne pas aggraver leur état.

11 – Soigner une blessure

En cas de coupure coupez un oignon en deux et appliquer une moitié sur la plaie , le jus de l’oignon la nettoiera et préviendra l infection, ensuite récupérez la peau de l oignon et couvrez votre blessure avec, ça arrêtera le saignement et la gardera propre. Si la coupure est très étendue couvrez la d’une peau d’oignon et d’un pansement et changez le deux fois par jour.

12- Guérir les blessures chirurgicales

Même si on ne verra pas tout de suite des pansements à l oignon dans les blocs chirurgicaux et postopératoires tout de suite, ses action antibiotique et anti inflammatoire et cicatrisante sont une alternative naturelle aux médicaments après une opération chirurgicale.

13 – Soigner une infection

Pour soigner une coupure ,une piqûre d’insecte ou une brûlure déjà infectée, il suffit de nettoyer la zone infectée et y appliquer cette préparation :

  • – Faire bouillir du lait et en imbiber une tranche épaisse de pain – Y ajouter un oignon râpé et mélanger en pâte – Nettoyer l’infection , y appliquer la pâte et laisser durcir. Laisser agir quelques heures , l’infection commencera à se résorber. Ensuite nettoyer, et répéter l’opération deux fois par jour jusqu’à guérison.

14 – Guérir une brûlure

Vous vous êtes brûlé avec une casserole sur le feu, prenez vite un oignon coupez le en deux et placer la moitié sur la brûlure , son action apaisante et cicatrisante est instantanée. Pour favoriser la guérison appliquer sur la brûlure quelques blancs d’œuf battus et laisser sécher , couvrez avec une gaze propre pour une guérison rapide et sans cicatrices.

15 – Apaiser les piqûres d abeilles et autres insectes.

En cas de piqûre d’abeille , retirez vite le dard et couvrir l’endroit de la morsure par un oignon râpé il agira en antihistaminique et anti inflammatoire.

16 – Guérir les verrues

Pour ce faire mettez un morceau d oignon sur la verrue et les couvrir d’un pansement Il la brûlera en quelques jours. Pour ne pas brûler la peau autour le morceau d’oignon doit être de la taille de la verrue.

17 – Abaisser la pression artérielle

Tout comme l’ail, l’oignon aide a baisser une tension élevée par l action de la Quercétine qui en plus de baisser la tension, vous protégera contre les AVC et les maladies cardio-vasculaires. Mangez un oignon ou deux par jour crus ou légèrement sautés pour profiter de ses vertus curatives.

18 – Réduire le taux de cholestérol

Consommer un oignon cru par jour abaissera un taux de cholestérol et vous épargnera un traitement médicamenteux de plus.

19 – Arrêter les vomissements

Contre les vomissements , ce remède Yogi à base d oignon est très efficace quand il est préparé correctement selon ces instructions : -râper un oignon blanc ou jaune, placez le dans une serviette en papier et appuyer pour en extraire le jus. -préparer un thé à la menthe poivrée, et laisser le refroidir. -prenez 2cuillères à café de jus d’oignon, attendez quelques minutes, et prenez 2 cuillères à café de thé à la menthe. Les vomissements cesseront immédiatement et la nausée disparaît après 15 minutes, sinon répéter jusqu’ à amélioration.

20 – Lutte contre le cancer : l’oignon thérapie.

Même si ce n’est pas prouvé par des études scientifiques, ce remède naturel est adopté par beaucoup de personnes pour prévenir et même guérir le cancer.il s agit de choisir des oignons jaunes , issus de la culture biologique et de les presser avec un presse agrumes et boire le jus..et d y croire.

21 – Anti-asthmatique

Les oignons, provenant de la même famille que l’ail, possèdent des propriétés anti-asthmatiques. L’action de l’oignon en soulageant l’asthme est due à sa capacité d’empêcher la production de composés chimiques qui occasionnent un spasme du muscle des bronches, et également à sa capacité de relâcher ce muscle. Placez un bol d’oignons hachés près de votre lit. Respirer les vapeurs de l’oignon permettra l’ouverture et la purification des sinus.

22 – Enfants avec des vers

Coupez deux oignons crus et laissez-les macérer dans 1 litre d’eau pendant 24 heures. Égouttez, et donnez le jus d’oignons à votre enfant durant la journée. Il est possible de rajouter de l’eau afin de diluer le goût. Du miel peut être ajouté pour que ce sirop soit plus agréable.

23 – Équilibre du taux de cholestérol

Le Dr. Gurewich, professeur de médecine à l’université de Tufts a identifié 150 composants de l’oignon qui participent tous à l’augmentation du taux de bon cholestérol jusqu’à 30 % et à l’abaissement du mauvais taux de cholestérol. La moitié d’un oignon par jour est suffisant pour produire ces résultats

24 – Fatigue mentale et nerveuse

Les oignons sont une source de silicium qui est nécessaire pour la bonne santé des nerfs et pour réduire la fatigue mentale. Incluez-les journellement dans votre nourriture.

25 – Furoncle

Faire bouillir des oignons jusqu’à ce qu’ils deviennent mous, ou s’ils sont crus, les réduire en purée, et ajouter de l’huile végétale afin qu’ils ne durcissent pas. Étaler ce mélange sur une bande de tissu et appliquer sur le furoncle. Cela aura aussi un effet stimulant sur les plaies qui durent depuis longtemps.

26 – Goutte

Préparez un cataplasme d’oignon cru en râpant ou en hachant l’oignon et placez sur l’endroit douloureux. Laissez en place toute la nuit.

27 – Grippe

Mélangez deux tiges d’ail et trois d’oignons, hachés fin et passez-les au mixer avec un peu d’eau. Ajoutez 3 cuillères. à soupe d’huile d’olive. Donnez 1 cuillère. à soupe selon le besoin.

28 – Hémorroïdes

Il est reconnu que le fait de manger des oignons cuits arrêtera le saignement et la douleur des hémorroïdes. Une personne disait que lorsque les oignons étaient mangés le saignement s’arrêtait, mais que lorsque les oignons étaient enlevés des repas, le saignement recommençait.

29 – Hoquet

Un remède rapide pour ce problème est de prendre une cuillère. à soupe de jus d’oignon cru chaque demi-heure. (Si vous possédez une centrifugeuse, le jus peut être préparé à l’aide de cet appareil. Lorsque l’oignon est placé dans la centrifugeuse, l’odeur et le goût restent dans l’appareil et y restent pour un bon moment. Si vous ne possédez pas de centrifugeuse, placez un oignon d’une taille moyenne à large, coupé en tranches, dans votre mixer avec ¼ de tasse d’eau et mixez jusqu’à ce que cela soit juteux. Filtrez et utilisez suivant les instructions. Il est possible de faire de même avec de l’ail..)

30 – Infection pulmonaire

Faites bouillir des oignons, réduisez-les en purée, et placez le tout entre deux couches de tissu. Appliquez sur la cage thoracique pendant environ 2 heures.

31 – Infection Urinaire

Prenez le jus de 3 oignons, 3 radis noirs et de 5 citrons, mélangez-les et utilisez 1 cuillère. à café, 5 fois par jour.

32 – Maux d’oreilles / infection des oreilles

Coupez un oignon en deux, faites cuire au four pendant 5 minutes, laissez-le refroidir et serrez les moitiés contre l’oreille. Cela soulagera lorsque la douleur sera trop pénible. Cela possède également des propriétés antibiotiques.

33 – Ongles des mains ou des pieds

Les ongles fragiles des pieds ou des mains peuvent s’améliorer en les frottant avec le jus d’un oignon plusieurs fois par jour. Vous pouvez également.

34 – Prévention du cancer

Les oignons consistent en des substances concentrées qui contiennent du soufre, et qui peuvent empêcher la transformation des cellules en grosseur cancéreuse. Une demi tasse d’oignons par jour, crus ou cuits, peut accélérer votre quotient de prévention du cancer.

35 – Saignement de nez ou de gencives

Prenez le jus d’un oignon et mélangez-le à du vinaigre de cidre. Cette solution peut être utilisée en cas de saignement de nez, en mettant quelques gouttes dans les narines à l’aide d’un compte-gouttes. Vous pouvez également garder le même mélange dans la bouche pendant quelques minutes si vos gencives saignent.

36 – Sirop contre la toux

Pour faire un sirop contre la toux, mélangez 500 grammes d’oignons hachés dans une demi-tasse de miel, et ajoutez ½ cuillère. à café de poivre de Cayenne. Gardez ce mélange au chaud dans de l’eau chaude ou dans un lieu chaud. Utiliser 1 cuillère. à café lorsque le besoin s’en fait sentir.

37 – Taux de glycémie ou de glucose

Il a été montré dans différents tests que l’oignon possède un effet hypoglycémique. Des extraits d’oignons, provenant d’oignons séchés, furent donnés et ont fait baisser de manière considérable le taux de glycémie. Ainsi, toute personne atteinte de diabète bénéficierait grandement d’une utilisation journalière d’oignon.

38 – Taux élevé en silice

Il est reconnu que les oignons sont des aliments très riches en silice. La silice est un minéral qui est directement connecté avec l’absorption de tous les minéraux. Ce minéral est impératif pour l’élasticité des tissus des poumons et de leurs fonctions. Cela est aussi efficace pour les problèmes de peau, lésions, maladies des os, maladies du système intestinal, problèmes urinaires, et gencives qui saignent.

39. Cataplasme à l’oignon

L’oignon cru peut aussi être utilisé en tant que cataplasme Notamment, un cataplasme à l’oignon cru appliqué sur le front est un excellent traitement contre les maux de tête dues aux sinusites. Sachez que vous pouvez aussi soulager les douleurs liées aux cystite. Pour cela, il suffit d’appliquer de l’oignon cru sur la zone de la vessie pendant 40 min.

40. Pansement antiseptique

Saviez-vous que la peau transparente qui sépare les couches d’oignon possèdent des propriétés antiseptiques ? Vous pouvez donc très bien l’utiliser pour désinfecter les brûlures légères et les égratignures. Appliquez la peau transparente directement sur les zones affectées et recouvrez-la de gaze. L’autre avantage de ce pansement est qu’il réduit l’apparition des cicatrices

41. Rhume

Hachez finement des oignons et mettez-les dans des chaussettes. Enfilez les chaussettes avant d’aller vous coucher. Ce remède va faire baisser la fièvre et va soigner votre rhume

42. Bronchites

Faites cuire des oignons à la vapeur et enveloppez-les dans de la mousseline. Appliquez cette compresse faite maison sur la zone affectée de votre corps. Ce remède de grand-mère est efficace pour soigner les inflammations des voies respiratoires, comme les bronchites aiguë.

Tisane à l’oignon

En décoction, l’oignon conserve son action pectorale et émolliente. Celle-ci est donc indiquée contre la toux et la bronchite. Mettez trois oignons coupés en quartiers dans ½ litre d’eau et faites bouillir le mélange pendant 5 à 10 minutes. Filtrez et ajoutez, si vous le souhaitez, un peu de miel. À boire tout au long de la journée.

43. Otites et Abcès

La même recette sur l’extérieur de l’oreille dans le cas d’une otite, sur un furoncle pour le faire mûrir (afin qu’il éclate et se draine) ou sur un abcès dentaire pour réduire l’inflammation.

44. Pour les troubles ORL

Cette potion particulièrement efficace: • Émincez quatre oignons dans un litre d’eau chaude • Laissez macérer 2 ou 3 heures • Buvez un verre 2 ou 3 fois par jour L’oignon libère ainsi une puissante huile essentielle à la fois antivirale et antiseptique.

45. Le vin d’oignon

Plus facile à digérer, le vin d’oignon est une bonne alternative si vous souffrez de cystite, surmenage, anémie, vers intestinaux…Il vous suffit de mélanger dans une bouteille 300 g d’oignons hachés, 100 g de miel et 600 g de vin blanc. Laissez reposer pendant au moins 48 heures en agitant régulièrement et filtrez. Prenez entre 2 et 4 cuillerées à soupe par jour.

46. Oignon homéopathique

L’oignon sous forme homéopathique Allium Cepa est le traitement de référence si vous souffrez de coryza ou de rhume des foins, en particulier quand l’écoulement nasal irrite vos narines et si vous éternuez fréquemment. Prenez 5 granules en 5 CH, 3 fois par jour avant les repas.

47.Cataplasme d’oignon

Pour les engelures, brûlures ou en cas de douleurs articulaires, râpez de l’oignon cru et appliquez-le en cataplasme sur les régions douloureuses.

48.Le « diffuseur » à l’oignon

C’est un remède peu connu et pourtant simple et efficace pour soigner le rhume. Prenez un oignon et coupez-le en deux. Posez les deux parties sur votre table de nuit avant d’aller vous coucher. C’est vrai que ça sent un peu fort, mais les essences que l’oignon diffuse ainsi agiront sur le rhume pendant votre sommeil.

49- LES AUTRES UTILISATIONS DE L’OIGNON

  • – Frotter le sur la peau comme un insectifuge
  • – Utiliser le jus d’oignon pour repousser les mites
  • – Appliquer sur le cuir-chevelu pour activer la pousse capillaire
  • – Frottez le sur la peau pour réduire les tâches
  • – Polir le verre, le cuivre et éliminer la rouille sur le fer
  • – Pulvériser les plantes avec eau de cuisson d’oignon refroidie repoussera les insectes ravageurs

– Les oignons ont un organisme très sensible et absorbent toutes les matières malsaines. Si vous placez un oignon dans la chambre d’une personne malade, où l’air est infecté, l’oignon deviendra très sombre ou noir alors qu’il absorbera les matières empoisonnées.

  • – Même pour le ménage L’oignon est tellement important qu’on l’utilise même pour le nettoyage : « L’oignon est aussi utile pour le ménage. Avec lui vous arrivez très facilement à nettoyer des casseroles par exemple. C’est incroyable tout ce qu’on peut faire avec. » Pour cela, rien de plus simple : coupez-le en deux et frottez votre vaisselle, les vitres, les lames des couteaux…

Il redonnera même son éclat au cuir de votre sac ou de votre ceinture.

A la lecture de cette liste on ne peut que remercier la nature ;et nos anciens pour leurs recettes guérisseuse ,et pourquoi ne pas dire tout haut »Un oignon par jour, éloignera le médecin pour toujours »

Publié le Un commentaire

Persil : 10 raisons santé d’en abuser

Plante aromatique très fréquente dans notre cuisine, le persil est excellent pour la santé.

Le persil facilite la digestion. On peut aussi utiliser le persil pour ses propriétés décongestives et diurétiques. Le persil élimine la mauvaise haleine et purifie le sang.

Vos yeux sont irrités à cause d’une conjonctivite ? Ils vous brûlent et pleurent… Et vous savez que si vous n’intervenez pas rapidement ils gonflent. pour soulager rapidement les conjonctivites, il suffit d’utiliser du persil.

Comment faire 1. Faites bouillir 1 litre d’eau. 2. Rincez une botte de persil. 3. Enlevez les tiges. 4. Faites infuser le persil dans l’eau chaude, préalablement bouillie, pendant 10 minutes. 5. Trempez une compresse stérile dans l’infusion. 6. Appliquez la compresse sur votre œil pendant environ 15 minutes. Note : veillez à ce que la compresse ne soit pas trop chaude.

Une infusion de persil contre les troubles digestifs

Crampes ou brûlures d’estomac ? Douleurs dans le ventre ? Remontées acides ? Pas de doute, si ces symptômes apparaissent après le repas, vous digérez mal. Rien de mieux alors que de faire appel au persil.

En pratique : Jetez une cuillère à soupe de persil plat dans 250 ml d’eau, et laissez infuser 10 minutes environ. Filtrez et buvez après le repas. Attention : Si les symptômes persistent, consultez un médecin. Le remède proposé ici ne peut en aucun cas se substituer aux médications classiques

Un cataplasme contre les rhumatismes

Une articulation douloureuse n’est jamais une partie de plaisir. Pour vous soulager, testez le persil.

En pratique : Le cataplasme : Faites chauffer un gros bouquet de persil dans un demi litre d’eau. Une fois l’ébullition atteinte, baissez le feu et laissez frissonner 2 min. Mixez le persil grossièrement égoutté avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive jusqu’à l’obtention d’une pâte. Etalez-la ensuite encore chaude sur un tissu de coton fin. Appliquez le cataplasme sur l’articulation douloureuse. Renouvelez-le au bout de 2 heures après avoir rincé la peau à l’eau tiède.

Ou l’infusion : 1 cuillère à soupe pour 250ml d’eau, à infuser pendant 10 min.

Soulager la toux de la bronchite

Le symptôme le plus évident de la bronchite reste cette toux persistante, nécessaire pour dégager les bronches chargées en mucus. Favorisant l’expectoration, le persil est conseillé dans ce cas-là. En pratique : Ciselez du persil et laissez-le infuser dans de l’eau bouillante pendant 5 minutes. Filtrez le mélange et buvez.

Il aiderait à maigrir ! Le persil a des vertus diurétiques importantes et ses fibres permettent de réduire le stockage des graisses. Il possède aussi des propriétés modératrices d’appétit. En clair, il est d’une aide précieuse quand on veut perdre du poids et se débarrasser de la cellulite disgracieuse.

En pratique : Agrémentez vos plats de persil frais le plus souvent possible.

Pour une meilleure efficacité, consommez-le sous forme de jus ou de suc. Pour cela, passez un demi bouquet de persil frais rincé au mixeur, seul ou en association avec d’autres légumes.

La tisane de graines de persil est également extrêmement diurétique. Laisser tremper 15 minutes 1/2 cuillère à café de graines par tasse d’eau. Buvez une demie tasse de la préparation 2 à 3 fois par jour, sans dépasser 15 jours de prises au maximum.

Moins de risque d’AVC grâce au persil

Les antioxydants présents dans le persil, notamment l’apigénine, permettent de réduire les dommages causés par les radicaux libres du corps, impliqués dans l’apparition des maladies cardiovasculaires. Le persil pourrait ainsi contribuer à prévenir les risques d’AVC, sous réserve d’une alimentation équilibrée.

En pratique : Si vous faites partie des sujets à risque, consommez, à titre préventif, du persil régulièrement, que ce soit en assaisonnement, en jus, en tisane…

Attention toutefois, le persil est une herbe riche en vitamine K. Pour les personnes suivant des traitements anticoagulants (comme le Coumadine® ou Sintrom®), ne consommez pas de persil à des fins thérapeutiques sans avoir au préalable consulté votre médecin.

Contre les cystites et calculs rénaux

Si vous souffrez de troubles urinaires telles la cystite(à condition qu’elle ne soit pas aiguë) et l’urétrite, la racine de persil vous soulagera grâce à ses propriétés diurétiques. Elle peut être également utilisée pour prévenir et traiter les calculs rénaux. Au quotidien, elle favorise l’élimination rénale des déchets toxiques, responsables des douleurs et des contractures musculaires.

En pratique : Consommez un maximum de 6 g par jour de feuilles et de racines de persil, via l’alimentation ou en infusion. Laissez infuser 2 g dans 150 ml d’eau bouillante. Buvez cette préparation 3 fois par jour. Attention : Si les symptômes persistent, consultez un médecin. Le remède proposé ici ne peut en aucun cas se substituer aux médications classiques.

Il diminuerait le risque de cancer

Cancer du foie, de l’estomac, de la peau, du cerveau, du sein ou encore de la thyroïde, autant de tumeurs que le persil pourrait prévenir ! Cette herbe aromatique contient en quantités significatives de l’apigénine. Des chercheurs américains* ont prouvé, sur des rats, l’efficacité de cette substance de la famille des flavonoïdes, dans la lutte contre le cancer. Elle limiterait la propagation des cellules cancéreuses. Une alimentation riche en apigénine contribuerait à diminuer les risques de cancer. En pratique : Ajoutez du persil plat dans votre alimentation le plus souvent possible.

* Molecular basis for the action of a dietary flavonoid revealed by the comprehensive identification of apigenin human targets,S 2013, Daniel Arango, Kengo Morohashi, Alper Yilmaz, Kouji Kuramochi, Arti Parihar, Bledi Brahimaj, Erich Grotewold and Andrea I. Doseff

Il réveille le teint

Lorsque vous vous regardez dans le miroir, la seule chose que vous voyez c’est ce voile gris qui ternit votre teint ! Une lotion au persil éliminera les impuretés présentes sur votre visage, rendant tout son éclat à votre peau ! Légèrement anti-inflammatoire, cette lotion, idéale pour les peaux sèches, fragiles ou irritables, atténuera les rougeurs. En pratique : Portez à ébullition 50 cl d’eau dans laquelle vous aurez plongé un bouquet de persil plat ou frisé. Baissez ensuite le feu et laissez frémir 15 min. Filtrez. Votre lotion est prête à être utilisée matin et soir. Vous pouvez la conserver 5 à 6 jours, dans un flacon opaque fermé, dans le panier à légumes de votre réfrigérateur. Pensez à la sortir 15 min avant l’utilisation pour qu’elle ne soit pas trop froide.

Le persil régule les cycles menstruels

Grâce à la présence de l’apiol dans son essence, le persil possède des propriétés emménagogues. En effet, cette substance agit sur l’appareil circulatoire et sur les muscles lisses, permettant ainsi de stimuler le flux sanguin dans la région pelvienne et l’utérus. Il peut ainsi être conseillé en cas d’aménorrhée et de dysménorrhée, pour rétablir les règles interrompues ou perturbées, tout en soulageant les douleurs menstruelles. En pratique : Laissez infuser 2 ou 3 cuillères à soupe de persil dans 1 ou 2 tasses d’eau bouillante, selon votre goût.

Pourquoi il est déconseillé pendant l’allaitement

Le persil fait partie des plantes capables de ralentir voire de stopper la montée de lait. Il est donc déconseillé aux mamans allaitantes d’en consommez en grande quantité (1/2 botte). En revanche, une pointe de persil en assaisonnement dans une salade n’aura pas de conséquence sur la lactation. Si vous souhaitez ralentir ou stopper la montée de lait, buvez une tisane de persil 2 à 3 fois par jour.

Sources

– Les herbes aromatiques, c’est malin, Alix Lefief-Delcourt, Ed. Leduc’s, 2013

– Herbes aromatiques, Marie Borrel, Ed. Eyrolles, 2013

– Les plantes médicinales, Andrew Chevallier, Gründ, 2008

– Mini-encyclopédie des médecines naturelles, France Loisirs