Publié le Laisser un commentaire

L’huile de thym tue jusqu’à 97% des cellules cancéreuses

4 août 2021 Des études ont montré que l’huile essentielle de thym tue le cancer du poumon, le cancer de l’ovaire et les cellules cancéreuses du sein.

L’huile essentielle de thym (Thymus vulgaris) contient 20 à 54 % de thymol. Le thymol appartient à une classe naturelle de composés appelés « biocides ». Les biocides sont des substances capables de détruire les organismes nuisibles.

Lorsque l’huile de thym est utilisée avec d’autres produits biocides, tels que le carvacrol, cela entraînera une augmentation des propriétés antimicrobiennes.

Le thym est originaire de la région méditerranéenne et était à l’origine utilisé en Grèce. Aujourd’hui, ils utilisent encore du thym mélangé à de l’huile d’olive dans la cuisine.

Il a été démontré que l’huile de thym tue jusqu’à 97 % des cellules cancéreuses du poumon. Des recherches récentes ont montré que si le thym et l’huile d’olive sont mélangés, ce mélange augmentera la disponibilité de l’hydroxytyrosol, le composé anticancéreux le plus puissant de l’huile d’olive.

Cela pourrait expliquer pourquoi les Grecs ont environ la moitié du taux de cancer par rapport aux États-Unis et au reste de l’Europe.

L’huile essentielle de thym a également été utilisée dans la médecine ayurvédique et traditionnelle en raison de ses puissantes propriétés antioxydantes, antibactériennes et antifongiques (candida).

De plus, des chercheurs de l’Université Celal Bayar en Turquie ont mené une étude pour découvrir quel effet le thym (Thymus serpyllum) pourrait avoir sur les cellules cancéreuses du sein. Ils ont rapporté dans la revue Nutrition and Cancer comment le thym (Thymus serpyllum) a causé la mort des cellules cancéreuses du sein.

Les auteurs de l’étude ont conclu que le thym « pourrait être un candidat prometteur dans le développement de nouveaux médicaments thérapeutiques pour le traitement du cancer du sein ».

Mode d’administration :

– interne : prendre habituellement 1 à 3 gouttes (selon les cas) 3 fois par jour, mélangées à un peu de miel, à jeun, toutes les 15 minutes avant de manger. Les huiles volatiles ne sont pas administrées diluées en interne dans de l’eau ou du thé.

– externe : massage, friction (2-3 gouttes pour 10 ml d’huile de base), inhalations, aromathérapie

Publié le 6 commentaires

8 vertus de la cannelle

Fatigue, cholestérol, rhume, troubles digestifs… Faites confiance à la cannelle pour rebooster votre santé ! Utilisée dans de nombreux plats et pâtisseries, cette épice est un excellent remède au quotidien. Mode d’emploi et conseils pour bien la choisir avec le Dr Christine Cieur-Tranquard, docteur en pharmacie.

Cannelle en baton

1 Elle combat les rhumes et les états grippaux

« La cannelle est riche en aldéhyde cinnamique, un puissant antibactérien, antiviral, antifongique et antiparasitaire à large spectre. Elle stimule en plus le système immunitaire », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Faire chauffer l’équivalent d’un bol d’eau avec 1 cuillère à café d’écorce de cannelle et 2 clous de girofle. Couvrir dès ébullition et retirer du feu. Laisser infuser 10 à 15 min en ajoutant un demi citron et 1 cuillère à soupe de miel. A faire 1 à 2 fois par jour jusqu’à rétablissement.

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

2 Elle calme les ballonnements

« Les propriétés antiseptiques et anti-infectieuses de la cannelle s’accompagnent d’une protection et d’une modification positive de la flore intestinale. La cannelle calme les crampes gastro-intestinales, combat les ballonnements et les flatulences, et soigne les diarrhées », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Verser 150ml d’eau sur 1 cuillère à café rase d’écorce de cannelle finement coupée (ou en poudre). Couvrir, laisser infuser 15 min. Filtrer. Boire 3 tasses par jour, après les repas, par cures de 7 à 10 jours quand surviennent les symptômes.

Précaution : Respectez les doses. En grande quantité, cette tisane entraîne de la tachycardie, une augmentation de la fréquence respiratoire, du péristaltisme intestinale*, de la sudation, et des somnolences.

* contractions physiologiques du tube digestif qui se font du haut vers le bas pour permettre la progression des aliments.

3 Elle donne de l’énergie

« La cannelle a une action sur le système sympathique de l’organisme. Elle est énergisante, stimulante physique et psychique, et même euphorisante », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Verser 150ml d’eau sur 1 cuillère à café rase d’écorce de cannelle finement coupée (ou en poudre). Couvrir, laisser infuser 15 min. Filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, en dehors des repas, sur des cures de 10 jours quand vous ressentez la fatigue psychique s’installer.

Précaution : Respectez les doses. La tisane de cannelle en trop grande quantité entraîne de la tachycardie, une augmentation de la fréquence respiratoire, du péristaltisme intestinale* et de la sudation, suivie de somnolence.

* contractions physiologiques du tube digestif qui se font du haut vers le bas pour permettre la progression des aliments.

4 Elle fait baisser le taux de triglycérides et de cholestérol

En faisant baisser la glycémie dans le sang, la cannelle entraîne une diminution du taux de cholestérol sanguin et des triglycérides. L’insuline (hormone régulatrice de la glycémie) joue un rôle important dans la régulation des gras. Selon une étude pakistanaise (2003), la prise journalière de 1 à 6g de cannelle pendant 40 jours diminuerait les taux de triglycérides de 23 % à 30 % et le « mauvais cholestérol » (LDL) de 7 % à 27 %. Une étude allemande (2006) a conclu aux mêmes bienfaits avec de 3 g de cannelle pendant 4 mois.

Consommation : 1 cuillère à café par jour dans l’alimentation.

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

5 Elle lutte contre les effets du vieillissement

« La cannelle contient en très grandes quantités des tanins (ex : la proanthocyanidine) qui ont un fort pouvoir antioxydant, piégeant ainsi les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : 1 cuillère à café par jour dans l’alimentation

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

6 Elle fait baisser la glycémie

La cannelle réduit l’augmentation de la glycémie après le repas et peut ainsi aider les pré-diabétiques et les diabétiques à mieux tolérer les repas. Une étude pakistanaise menée en 2003 a démontré que la prise quotidienne de 1 à 6 g de cannelle pendant 40 jours pouvait faire baisser la glycémie de 18 % à 29 % chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Une étude allemande (2006) a donné les mêmes résultats avec 3 g de cannelle pendant 4 mois.

Consommation : 1 cuillère à café par jour dans l’alimentation.

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

7 Elle stimule l’appétit

« La cannelle est un stimulant des glandes salivaires et des muqueuses gastriques. Elle contient un composé puissant, l’aldéhyde cinnamique, qui stimule l’appétit naturellement », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Verser 150ml d’eau sur une cuillère à café rase d’écorce de cannelle finement coupée (ou une quantité équivalente en poudre). Couvrir et laisser infuser 15 min. Filtrer. Boire 2 tasses par jour, 30 minutes avant les repas en cas de perte d’appétit sur une semaine.

Précaution : Respectez les doses. La tisane de cannelle en trop grande quantité entraîne de la tachycardie, une augmentation de la fréquence respiratoire, du péristaltisme intestinale* et de la sudation, suivie de somnolence.

* contractions physiologiques du tube digestif qui se font du haut vers le bas pour permettre la progression des aliments.

8. Sinusite chronique

Une pâte que vous pouvez utiliser pour soigner la sinusite chronique est composée d’1 cuillère à café de cannelle mélangée à 1 goutte d’eau. Mélangez jusqu’à obtenir une texture pâteuse. Appliquez la pâte sur les zones des sinus en évitant les yeux. Cette pâte rougit la peau et donne de légers picotements mais son efficacité contre la sinusite est remarquable.

Quelle cannelle choisir ?

Quelle provenance : « Choisissez la cannelle de Ceylan car elle renferme le plus de principes actifs. La meilleure cannelle est importée du Sri Lanka, de Malaisie, de Madagascar ou des Seychelles », explique Christine Cieur-Tranquard.

En poudre ou en rouleaux : Les falsifications sont fréquentes avec l’épice réduite en poudre car elle est mélangée avec d’autres espèces de cannelle de Chine ou du Vietnam par exemple. Préférez l’achat de rouleaux de cannelle que vous débiterez en petits copeaux le moment venu.

La conserver : Les bâtons perdent rapidement leur arôme. Conservez-les au frais, au sec, à l’abri de la lumière.

A savoir : La cannelle de Ceylan doit être de couleur ocre. La cannelle de Chine étant d’un rouge plus foncé tirant sur le brun.