Publié le Un commentaire

7 vertus des amandes

On dit souvent que les amandes sont trop grasses ou trop salées… Mais au contraire, elles sont pleines de vertus ! Bonnes pour le cœur, excellentes pour l’estomac et le transit, antioxydantes… Il suffit de savoir comment les consommer ! Le point avec le Dr Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste.

1 Des amandes pour réguler le cholestérol

Consommer des amandes quotidiennement aide à baisser le taux de cholestérol dans le sang. C’est ce que démontre une étude réalisée en Iran (1) en 2010 sur l’action d’une supplémentation quotidienne d’amandes durant 4 semaines chez des patients sujets ayant un taux de cholestérol élevé.

Comme l’explique le Dr Arnaud Cocaul, nutritionniste, l’action anti-cholestérol de l’amande est principalement due aux fibres qu’elle contient, qui emprisonnent le mauvais cholestérol dans le tube digestif avant qu’il ne passe dans le sang, et en permettent l’élimination par les selles.

Quelle quantité d’amandes consommer pour réguler son cholestérol ? Consommez quotidiennement une poignée d’amandes, environ 30g grammes.

2 Les amandes anti brûlures d’estomac

L’huile contenue dans l’amande, qui en est extraite lorsqu’on la mâche, tapisse les parois de l’estomac, agissant comme une couche protectrice contre les brûlures d’estomac. C’est ce qu’auraient démontré plusieurs études réalisées par le Professeur Kleeberg (Les Aliments Qui Guérissent – Leduc éditions, 2008).

D’après ces études, la matière grasse de l’amande absorberait les acides de l’estomac. Plusieurs de ses composants naturels pourraient également avoir des effets régulateurs sur les secrétions trop excessives de sucs gastriques, mais comme l’explique le Dr Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste “ces phénomènes méritent des études scientifiques plus approfondies”.

Quelle quantité d’amandes consommer contre l’acidité gastriques ? En cas de brûlures gastriques, mangez quelques amandes fraîches. Chez certaines personnes, la peau des amandes peut être irritante. Si vous observez une gène digestive, retirez la peau avant de les consommer.

3 Amandes : des vertus contre l’hypertension

Manger des amandes tous les jours peut aider à réguler votre tension sanguine.

Les amandes renferment du potassium, un oligo-élément qui permet d’éliminer le sel en excès dans le sang. Mais cet effet n’est effectif que si vous choisissez des amandes non salées ! Sinon, vous obtiendrez l’effet inverse… Préférez donc les amandes fraîches, natures, ou séchées, mais évitez les amandes salées ou aromatisées du rayon apéritif.

Quelle quantité d’amandes consommer contre l’hypertension : “Manger quotidiennement une poignée d’amandes peut permettre de réguler votre HTA, en compensant le surplus de sel apporté par votre alimentation” explique le Dr Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste.

ATTENTION : contre l’hypertension, vous n’avez droit qu’aux amandes non salées !

Les amandes améliorent le transit

Les amandes sont bonnes pour le transit intestinal parce qu’elles sont gorgées de fibres.

On distingue deux types de fibres, toutes deux présentes dans l’amande :

– Les fibres solubles, à l’intérieur de l’amande, qui agglutinent les résidus alimentaires dans l’intestin pour leur permettre d’être évacués.

– Les fibres insolubles qui gonflent dans le tube digestif, en stimulant l’activité, et accélèrent le transit.

Quelle quantité d’amandes consommer pour le transit ? Intégrez l’amande à votre alimentation quotidienne, à raison d’une dizaine par jour. Préférez-la fraîche, et pour le transit, si vous en supportez la digestion, consommez aussi la pellicule de l’amande qui est pleine de fibres.

A noter : en plus d’être bonnes pour le transit, les fibres augmentent aussi l’impression de satiété ! Une poignée d’amandes fait donc une collation idéale

4 Les amandes : concentré de calcium

Les amandes sont gorgées de calcium : un plus pour un bon équilibre osseux.

Le calcium est le composant principal de nos os et de nos dents ! Il leur est nécessaire en termes de constitution, mais contribue aussi à les maintenir en bon état par un apport régulier. Le calcium joue aussi un rôle dans le bon fonctionnement du reste de l’organisme : il contribue aux contractions musculaires et à la coagulation du sang.

“Le calcium contenu dans l’amande est un excellent apport pour les personnes en carence, où ne consommant pas de produits laitiers par exemple” explique le Dr Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste. “L’amande peut aussi être un aliment à intégrer à son alimentation en cas d’ostéoporose” ajoute-t-il.

Quelle quantité d’amandes consommer pour ses os ? Intégrez l’amande à votre régime quotidien, à raison de 30 grammes maximum.

A noter : pour que le calcium soit bien assimilé par l’organisme, il vous faut de la vitamine D

L’amande : riche en magnésium, manganèse, phosphore, fer, Calcium et potassium ne sont pas les seuls nutriments que l’on trouve dans l’amande !

5 Stimule notre système immunitaire, Elle est aussi gorgée de magnésium, de manganèse, de phosphore, de fer, de soufre, de zinc, de cuivre et de vitamines B, A et E. Autant de nutriments indispensables au bon fonctionnement de notre organisme : ils nous renforcent en période de convalescence, assurent l’équilibre de notre système nerveux…

Comme l’indique Sophie Lacoste (Les Aliments Qui Guérissent, Leduc Editions 2008), les amandes peuvent être un bon complément contre la fatigue intellectuelle, ou physique, pour équilibrer le système nerveux et le système digestif.

6 Amandes : bourrées d’antioxydants

L’amande est l’un des oléagineux les plus intéressants en termes d’antioxydants, notamment grâce à la Vitamine E et au zinc qu’elle contient.

Les antioxydants sont des composés qui luttent contre les radicaux libres dans l’organisme, responsables du vieillissement et de l’apparition de certains cancers (2). Un régime alimentaire antioxydant contribue également au maintient d’une bonne santé cardiovasculaire et préviendrait l’apparition de certaines maladies dégénératives, comme Parkinson ou Alzheimer.

“Si l’amande n’est pas aussi antioxydante que les fruits et légumes colorés », explique le Dr Arnaud Cocaul, « elle reste un parfait aliment à ajouter à un régime alimentaire équilibré, non seulement en raison de ses vertus antioxydantes, mais aussi des sels et minéraux qu’elle contient”.

L’huile d’amande, un atout pour votre peau

L’amande peut aussi être un atout santé en application externe. Pour cela, on l’utilise sous forme d’huile.

7 “L’amande est effectivement connue pour ses vertus sur la peau », confirme le Dr Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste. “A ses propriétés hydratantes, s’ajoutent des vertus cicatrisantes et anti-inflammatoires conférées notamment par sa teneur en antioxydants”. L’amande est également gorgée de vitamines E, qui favorisent l’élasticité et la cicatrisation cutanée.

D’après Sophie Lacoste, (Les Aliments Qui Guérissent, Leduc Editions, 2008), elle est indiquée en application externe pour soulager les eczémas secs, les brulures légères, et les peaux sèches.

Que faire ? On trouve l’huile d’amande dans les magasins de produits bio. Beaucoup de cosmétiques sont à base d’huile (ou de lait) d’amande, mais ils peuvent aussi contenir des parabènes ou sont en si faible concentration que les bienfaits de l’amande s’y perdent.

Comment consommer l’amande ?

Comme c’est le cas pour beaucoup d’aliments, l’amande conserve mieux ses bienfaits lorsqu’elle subit peu ou pas de cuisson. Si vous la cuisinez, veillez donc à l’ajouter à la cuisson au dernier moment, pour l’exposer le moins possible à la chaleur.

Elle peut aussi se consommer fraîche ! Vous la trouverez sous cette forme sur les marchés, à la fin de l’été et au début de l’automne.

Sinon, elle existe sous toutes les formes que l’on connaît déjà : grillée, effilée, en poudre… Mais pensez à lire les étiquettes ! Évitez les amandes salées, qui feront plus de mal que de bien à votre organisme. Le Dr Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste, conseille de choisir les amandes en provenance des Etats-Unis. En tant que plus gros producteur d’amandes, elles y sont produites dans le cadre d’une réglementation contrôlée.

Pour une meilleure conservation et pour les protéger de l’oxydation, gardez vos amandes dans des bocaux hermétiques, à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Amandes : quelques mises en garde

Si l’amande est indéniablement une source de bienfaits pour votre santé au quotidien, elle en reste un aliment gras et riche, à consommer donc avec modération. Dans vos plats ou nature, tenez vous en à 30g par jour.

Il se peut que la pellicule de l’amande soit mal supportée par votre système digestif : riche en tanin, elle peut être irritante pour les parois intestinales. Si vous observez effectivement une gêne, retirez la peau avant de la consommer.

Attention aux réactions : Les oléagineux sont parmi les aliments les plus allergènes. Soyez donc prudents : si vous observez une quelconque réaction suite à la consommation d’amandes, comme des lèvres qui gonflent, de l’urticaire, des démangeaisons à l’intérieur de votre bouche ou des gonflements, adressez-vous immédiatement à un médecin.

Publié le 3 commentaires

CURCUMA

20 Vertus thérapeutiques du Curcuma sur votre santé.

Le curcuma est utilisé comme épice dans les préparations alimentaires, il est un des principaux constituants que l’on retrouve dans le curry. Mais, ses bienfaits restent encore peu connus : en effet, le curcuma est un médicament naturel contenant différentes vertus thérapeutiques.

C’est un antioxydant et un anti-inflammatoire puissant. Par conséquent, il peut aider à lutter contre un certain nombre de maladies chroniques, comme les maladies cardiaques, le diabète et la démence. Il a été prouvé que le curcuma réduit l’inflammation cellulaire et le stress oxydatif qui causent les maladies dégénératives. Il améliore la circulation sanguine, ce qui conduit à améliorer aussi les fonctions cognitives et accélère la cicatrisation.

Un antalgique et un anti-bactérien

L’action antalgique du curcuma permet de traiter les douleurs liées au rhumatisme, à l’arthrite ou encore celle dues à la tendinite. Il possède également un effet antibactérien très efficace : pour en bénéficier il vous faut en saupoudrer vos plaies et blessures.

Pour faire désenfler une entorse

La broméline (un anti-inflammatoire) contenue dans le curcuma permet de réduire le gonflement lié à une entorse. Préparez une pâte à base de maïzena, de sel et de poudre de curcuma à parts égales (une cuillerée à café de chaque). Faites-la suffisamment épaisse pour en tartiner la zone enflée, enroulée cette mixture d’une bande en coton ou d’un vieux chiffon qui ne craint pas les taches et laissez agir pendant 20 minutes. L’enflure devrait avoir diminué le lendemain.

Soulage les douleurs articulaires (arthrose, arthrites) Le curcuma aussi efficace que l’ibuprofène contre l’arthrose

2 g de curcuma est aussi efficace que 800 mg d’ibuprofène pour soulager les douleurs de l’arthrose, les effets secondaires en moins (l’ibuprofène peut provoquer des trous dans l’estomac).

En 2014, une étude réalisée sur 40 personnes souffrant d’arthrose du genou a montré qu’une supplémentation avec 1 500 mg de curcumine par jour pendant 6 semaines réduit les douleurs du genou.

Cette étude a porté sur des personnes souffrant d’arthrose du genou mais ces résultats peuvent aussi bien vous intéresser si vous souffrez de douleurs au niveau de vos hanches, vos épaules, vos mains, vos pieds, votre dos.

Les rhumatismes sont principalement causés par une inflammation. La curcumine va agir au cœur de vos articulations pour éteindre le feu provoqué par cette inflammation [5].

Peu importe l’endroit où vous avez mal, le mécanisme d’action sera le même et vous pouvez donc espérer ressentir une vraie différence au quotidien pour descendre et monter des escaliers, conduire votre voiture, faire vos courses, votre ménage ou simplement vous promener ou sortir de votre lit sans douleur.

La polyarthrite rhumatoïde (inflammation des articulations) :

Une étude clinique randomisée, et en double-aveugle, a montré que la curcumine réduisait le gonflement des articulations, la raideur matinale, et facilitait la marche chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde.

Une autre étude a comparé chez 107 patients arthrosiques ayant des scores de douleur égaux ou supérieurs à 5, les effets de 2 g de curcuma à ceux de 800 mg d’ibuprofène par jour, sur une période de 6 semaines.

Un stimulant digestif

Le curcuma stimule l’appétit, et il agit également comme un protecteur de la muqueuse gastrique. En véritable médicament naturel, il prévient et traite ainsi les troubles gastriques. Mais ce n’est pas tout, consommer du cucurma permet aussi de guérir les ulcères d’estomac.

Pour traiter une maladie intestinale chronique

Les problèmes gastro-intestinaux, dont le syndrome du côlon irritable, l’ulcère gastrique, la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

207 patients atteints du syndrome du côlon irritable ont reçu des extraits standardisés de curcuma. Après 4 semaines de traitement 56 % des patients avaient vu une réduction de leur syndrome.

Lors d’une étude, des chercheurs ont observé que 48 % de patients ayant reçu 600 mg de curcumine 5 fois par jour avaient vu leurs ulcères gastriques disparaître après 4 semaines. Après 12 semaines, 76 % de cette même population n’avaient plus d’ulcères gastriques

le curcuma qui entre dans la composition de plats souvent gras est bourré de vitamines et de minéraux excellents pour le tube digestif. Ses propriétés anti-inflammatoires empêchent la formation de cholestérol, réduisent la glycémie dans le sang et assainissent les intestins. La consommation de curcuma est donc vivement recommandée pour ceux d’entre vous qui souffrent de ballonnements, d’un taux de cholestérol élevé ou d’une digestion difficile.

Associé au fenugrec et au gingembre, le curcuma sous forme de gélules de 1000 mg (à acheter dans un magasin de produits naturels) permet de traiter une maladie de Crohn, un syndrome de l’intestin irritable ou tout problème inflammatoire de l’intestin. Voyez un naturopathe pour connaître la durée et la posologie du traitement. Ce remède entièrement naturel a permis de soigner 75% des patients atteints d’une maladie intestinale chronique dans le cadre d’une étude.

Un possible remède anti-cancer

La molécule de curcumine contenu dans le curcuma a une action anti-cancéreuse qui empêcherait l’évolution du cancer du sang et des tumeurs malignes.

Des chercheurs de l’UCLA (Université de Los Angeles), ont trouvé que la curcumine – le principal composé du curcuma – a prouvé ces propriétés anti-cancer dans une étude qui a impliqué 21 participants souffrant de cancers de la tête et du cou. On a donné à chacun des participants deux comprimés de curcumine à mâcher contenant 1000 milligrammes de cette substance. Après l’évaluation des résultats, les chercheurs ont constaté en examinant la bouche des patients que les enzymes responsables de la propagation et de la croissance du cancer étaient inhibées par les compléments de curcumine. Ainsi, l’apport de curcumine a stoppé la propagation des cellules malignes.

Une étude récente publiée dans la revue Asian Pacific Journal of Cancer Prevention, par exemple, a trouvé que l’administration de curcumine, en fonction du dosage, a efficacement activé l’apoptose des cellules de cancer du foie, ce qui signifie qu’elle a conduit ces cellules nocives à mourir.

Une étude datant de 1987 a étudié les effets de la curcumine sur le pouvoir mutagène (capacité de mutation de l’ADN) de plusieurs toxines et a constaté que la curcumine était un antimutagène efficace contre plusieurs substances mutagènes et cancérigènes de consommation courante ou de l’environnement.

– Une étude publiée en 2008 dans la revue scientifique Cancer Prevention Research a montré que la curcumine inhibe la motilité (la capacité à se déplacer) des cellules du cancer du sein et leur propagation.

– Un an plus tard, une étude publiée dans la revue Molecular Pharmacology a observé que la curcumine inhibe la croissance des cellules cancéreuses du pancréas, et accroît la sensibilité des cellules à la chimiothérapie.

– Une autre étude de 2009 a constaté que la curcumine favorise la mort cellulaire des cellules du cancer du poumon

– En Inde, où le curcuma est très régulièrement consommé dans l’alimentation, la fréquence de 4 cancers très répandus chez nous – cancer du côlon, du sein, de la prostate, du poumon – est 10 fois plus faible.

Au centre anticancer de Clermont- Ferrand, la révolution a déjà commencé. La curcumine est utilisée dans des cas avancés de cancer du sein et de cancer de la prostate. Le Pr Philippe Chollet, oncologue, explique que « la curcumine est un agent préventif du cancer ».

Ce sont d’abord ses vertus dites « pro-apoptotiques » qui lui confèrent ce pouvoir. L’apoptose n’est ni plus ni moins qu’un suicide de la cellule cancéreuse.

« Le curcuma joue ce rôle d’aspirateur » des cellules dangereuses. Plus exactement, la curcumine va freiner le développement des cellules cancéreuses et aider votre corps à les éliminer plus facilement.

La curcumine est également utilisée pour accroître l’efficacité des chimiothérapies et réduire leurs effets indésirables (nausée, diarrhée, fatigue, douleur, perte de poids…

Il apparaît que la curcumine agit contre le cancer de plusieurs façons :

Elle inhibe la prolifération des cellules des tumeurs

Aide le corps à détruire les cellules mutantes afin de les empêcher de se répandre dans votre corps

Inhibe la transformation de cellules normales en cellules de tumeur

Empêche le développement des vaisseaux sanguins nourrissant la tumeur

Inhibe la synthèse d’une protéine considérée comme essentielle pour la formation des tumeurs.

Les effets du cucurma se font aussi sentir chez les personnes du troisième âge car celui-ci stimule le système immunitaire et de ce fait protège contre la maladie d’Alzheimer.

Pour perdre du poids sainement

Le curcuma est aussi un brûleur de graisses efficace dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré. Il ne vous fera pas fondre si vous êtes déjà mince, mais sera un allié puissant si vous avez besoin de perdre quelques kilos. Vous pouvez prendre une gélule contenant 1000 mg (ou 1 g) de curcumine avant chaque repas pour augmenter la capacité de votre organisme à brûler les graisses. Il assainit aussi le foie, désintoxique tout l’organisme et améliore votre transit intestinal. Si la poudre de curcuma est un ingrédient essentiel de la cuisine orientale, son pouvoir thérapeutique est renforcé quand il est pris en-dehors des repas.

Efficace contre le diabète

En Inde (encore), le curcuma est déjà employé depuis longtemps pour lutter contre le diabète.

De récentes études accréditent son emploi dans le diabète de type 1 pour stimuler la sécrétion d’insuline dans le pancréas, et même pour prévenir très efficacement le diabète de type 2 chez des individus prédisposés (état de surpoids et d’obésité par exemple).

Le curcuma se prend en poudre de rhizome séché : soit ½ cuillère à café à 1 cuillère à café par jour (environ 60 mg à 200 mg de curcuminoïdes).

En cas de résistance, les doses peuvent être majorées par l’emploi d’extrait normalisé de curcuminoïdes : soit 200 mg à 400 mg de curcuminoïdes, 3 fois par jour (extraits normalisés à 95 %).

Le Dr Curtay, rédacteur des Dossiers Santé & Nutrition, est pour sa part un fan absolu du curcuma, dont il a fait un compagnon de tous les jours. Voici son conseil :

« Une façon simple d’intégrer le curcuma dans son quotidien est d’acheter de la poudre de curcuma (bio) et de la saupoudrer sur vos plats salés. Personnellement, je ne vais jamais au restaurant ou en voyage sans mon flacon. Mieux, vous pouvez faire, comme moi, un mélange de poudres. Par exemple : curcuma, gingembre, ail ou ail des ours, oignon. »

Pour nourrir le cuir chevelu

Mélangez un peu d’huile de noix de coco (ou d’olive) et une cuillerée à café de poudre de curcuma pour former une pâte à faire pénétrer dans le cuir chevelu mouillé avant le lavage. Laissez agir pendant 15 minutes puis rincez. Lavez-vous les cheveux et coiffez-vous comme d’habitude. Ce masque capillaire empêche l’apparition des pellicules, renforce les cheveux et réduit les démangeaisons.

Pour augmenter les capacités intellectuelles

Les adeptes des plats épicés l’auront sans doute remarqué : la consommation de curcuma dans un plat de curry augmente l’agilité mentale, elle est donc indiquée tout le long de votre vie pour empêcher l’apparition de pathologies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer. La curcumine contenue dans le curcuma préserve la flexibilité des neurotransmetteurs et empêche donc vos neurones de se gripper. Ce bienfait peut donc expliquer pourquoi il y a quatre fois moins de personnes atteintes de maladie d’Alzheimer en Inde qu’en Europe.

La curcumine a également le pouvoir de prévenir la maladie d’Alzheimer

Comme pour le cancer, la prévalence de cette maladie est quatre fois plus faible en Inde que dans les pays occidentaux. Une étude a même confirmé le fait que les personnes consommant le plus de curcuma étaient celles qui étaient les moins touchées par la maladie d’Alzheimer.

Cette prouesse est rendue possible grâce à ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires qui protègent vos neurones. On a également découvert que la curcumine réduit la formation des plaques amyloïdes ainsi que la formation de fibres à l’intérieur des neurones, deux facteurs liés à l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

La curcumine aide aussi votre cerveau à créer de nouveaux neurones, retardant le vieillissement cérébral .

Pour apaiser les tensions

Une consommation journalière de curcuma en poudre ou sous forme de gélules peut réduire vos tensions et faciliter le sommeil. Cette plante asiatique a aussi un effet apaisant sur le système nerveux et prévient le développement d’une dépression.

Pour conserver la viande

Les antioxydants contenus dans le curcuma empêchent aussi la viande de se gâter. La poudre de curcuma permettait autrefois de conserver la viande en l’enrobant de curcuma. Vous pouvez badigeonner une viande d’une marinade légère à base de curcuma, de citron et d’huile d’olive pour éviter qu’elle ne pourrisse si vous ne voulez pas la consommer tout de suite. Ce mélange attendrit aussi votre plat et lui donne une saveur délicieuse.

Le curcuma serait plus efficace que le Prozac pour traiter la dépression

Une étude publiée dans la revue Phytotherapy Research dit que le curcuma est non seulement efficace pour traiter la dépression, mais il peut même être plus efficace que certains antidépresseurs les plus courants actuellement sur le marché.

Alors que les études précédentes ont démontré l’efficacité du curcuma (curcumine) dans le traitement de la dépression grave, cette étude était le premier essai clinique en son genre, randomisé et contrôlé.

Des chercheurs du Department of Pharmacology of Government Medical College in Bhavnagar, Gurajat, en Inde, ont comparé les effets du Curcuma et du Prozac (fluoxétine), tous deux utilisés ensemble ou individuellement, chez 60 patients diagnostiqués d’un trouble dépressif majeur (TDM).

Selon GreenMedInfo.com, les chercheurs ont utilisé l’échelle de dépression de Hamilton pour mesurer leurs résultats.

« Nous avons observé que la curcumine a été bien tolérée par tous les patients. La proportion de réponses positives telles que mesurées par l’échelle HAM-D17 était plus élevée dans le groupe prenant les deux traitements combinés (77,8%) que dans le groupe fluoxetine [prozac] (64,7%) et dans le groupe curcumine (62,5%). Cependant, ces données n’étaient pas statistiquement significatives (p=0,58).

Fait intéressant, la variation moyenne du score HAM-D17 à la fin des six semaines était comparable dans les trois groupes (P=0,77). Cette étude fournit la première preuve clinique que la curcumine peut être utilisée comme un moyen efficace et sûr pour le traitement des patients souffrant de trouble dépressif majeur ou TDM, sans toutefois l’inconvénient des idées suicidaires ou autres désordres psychotiques ».

Alors que la lecture des conclusions des chercheurs indique qu’un traitement (le curcuma) est aussi efficace que le Prozac, elle ne rend pas compte des effets négatifs du Prozac, ce qui rend le curcuma considérablement plus fiable.Ce médicament est connu pour causer « des idées suicidaires ou d’autres désordres psychotiques », effets secondaires effrayants qui sont clairement absents dans l’utilisation du curcuma.

Abaisse le cholestérol

Antiseptique naturel

Empêche les gaz intestinaux

Soutien la santé du foie

Apaise les problèmes digestifs

Comme l’inflammation joue un rôle majeur dans la plupart des maladies chroniques, les chercheurs pensent que les vertus anti-inflammatoires de la curcumine pourraient offrir de l’espoir à des millions d’autres personnes.

Par exemple, pour celles qui souffrent de maladies digestives (maladie de Crohn, rectocolite, syndrome du côlon irritable) et qui ressentent un soulagement rapide de leurs symptômes lorsqu’elles prennent de la curcumine. Grâce à son action, les risques de complications diminuent aussi (cancer du côlon, occlusion intestinale). ;

Protège contre les maladies du cœur et des artères.

Les maladies des poumons

les maladies auto-immunes (sclérose en plaques, lupus, sclérodermie).

Et voilà, vous connaissez maintenant tous les bienfaits du curcuma sur votre santé.

Publié le Laisser un commentaire

19 Bienfaits des noix sur la santé

Les noix sont des fruits à coque que l’on trouve dès le début de l’automne. Elles se conservent parfaitement et peuvent se déguster tout au long de l’année. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’elles ont de véritables bienfaits pour notre corps y compris pour la peau et les cheveux. Que diriez-vous d’avoir une santé de fer ?

Le fait que les noix aient de nombreux bienfaits pour la santé n’est pas vraiment surprenant. En effet, les noix sont parmi les meilleures sources de nutriments tels que les vitamines B et E et les acides gras oméga-3. Elles sont bien meilleures pour votre santé que vous ne l’imaginez ! Que vous cherchiez un truc pour fortifier votre coeur, ralentir les signes de vieillissement ou simplement des astuces pour avoir une belle peau et de beaux cheveux, ne cherchez pas plus loin ! Les noix sont l’aliment qu’il vous faut.

Bienfaits sur la peau

1. Réduit la transpiration Les feuilles de noix contiennent du tanin, une substance naturelle qui réagit avec les protéines pour resserrer les pores de la peau. Cela a pour effet de « rétrécir » les glandes sudoripares et donc de réduire la transpiration. Faites bouillir des feuilles de noix séchées dans l’eau pour faire une décoction qui fonctionnera comme une lotion anti-transpirante. Un excellent moyen de dire au revoir aux déodorants chimiques. Cette lotion fonctionne aussi pour les pieds qui transpirent beaucoup.

2. Resserre les pores de la peau Le tanin dans les feuilles de noyer a un effet astringent sur la peau. Si vous avez tendance à avoir les pores de la peau du visage dilatés, utilisez une décoction de feuilles de noyer comme lotion. Cela améliore la structure de la peau et resserre les pores.

3. Fait disparaître les boutons Pas très gracieux d’avoir de l’acné sur le visage, n’est-ce pas ? Les feuilles de noix peuvent vous être utiles. Sachez que l’acné est dû aux glandes sébacées qui produisent trop de gras et bouchent les pores de la peau. Résultat, cela favorise la présence de bactéries qui infectent la peau et produisent un bouton.

Les feuilles de noix ont un effet anti-inflammatoire et aident à lutter contre les bactéries causant l’acné. Le remède est donc d’utiliser les feuilles de noyer pour en faire une infusion et vous laver le visage si vous avez de l’acné.

4. Rend la peau douce et souple L’huile de noix a un effet hydratant et nourrissant pour la peau. Elle contient une forte concentration en acides linoléniques qui fonctionnent comme un émollient. Cela comble l’espace entre les cellules de la peau pour lui donner un aspect souple et plus doux au toucher.

5. Permet d’exfolier la peau Broyez des noix pour en faire une poudre très sommaire. Elle a un effet légèrement abrasif pour éliminer les peaux mortes et améliorer la texture de la peau.

Si vous cherchez quelque chose de plus fort pour exfolier vos coudes ou vos talons par exemple, broyez quelques coquilles de noix. Mélangez-les avec votre gel douche et exfoliez les parties les plus sèches du corps.

6. Lutte contre les rides L’huile de noix est une huile extrêmement hydratante. Elle aide donc à combattre les méfaits des radicaux libres et ralentit les effets du vieillissement. L’huile de noix pourrait bien devenir votre secret de beauté pour une peau lumineuse qui respire la santé.

Bienfaits des noix pour les cheveux

7. Lutte contre la chute de cheveux Les acides gras oméga-6 contenus dans les noix, la vitamine B7 et la biotine aident à lutter contre la chute des cheveux. Mais ce n’est pas tout ! L’huile de noix renforce les follicules capillaires. Pensez à manger des noix régulièrement en petite quantité pour combler vos carences en biotine, responsable (entre autres) de la chute de cheveux.

8. Favorise la croissance des cheveux Appliquez de l’huile de noix sur votre cuir chevelu et massez-le. Pourquoi ? Car cela va nourrir les cheveux et favoriser leur croissance.

L’huile de noix contient des minéraux essentiels comme le fer, le zinc et le cuivre qui contribuent à la croissance de cheveux sains.

9. Élimine les pellicules Les pellicules proviennent souvent d’un cuir chevelu trop sec. De petits flocons de peau blancs tombent sur vos vêtements et sont franchement inesthétiques. Mais l’huile de noix est la solution efficace que peu de gens connaissent. Diluée, elle est couramment utilisée pour traiter les pellicules en hydratant le cuir chevelu

10. Colore les cheveux foncés Le brou de noix est utilisé depuis des siècles comme coloration naturelle pour les cheveux foncés. Cela donne des reflets cuivrés ou permet de foncer les cheveux châtains. Vous trouverez ici du brou de noix déjà en poudre. Il ne reste plus qu’à en faire une pâte en le mélangeant avec de l’eau et à l’appliquer sur les cheveux. Naturel et sain, en plus de colorer, il nourrit les cheveux. Bien plus naturel que les colorations chimiques !

Bienfaits des noix pour la santé

11. Améliore la santé de votre cœur Les noix contiennent un acide appelé acide ellagique qui fluidifie les accumulations de matières grasses dans les artères. Les noix sont riches en L-arginine, un acide aminé aux nombreux bienfaits pour les personnes qui souffrent ou ont un risque de maladie cardiovasculaire. Les dépôts de graisse dans les artères, appelés plaques, durcissent au fil du temps et bouchent vos artères, parfois même en bloquant totalement le flux sanguin. Cela entraîne une hypertension artérielle et des troubles cardiaques associés, comme un AVC ou une crise cardiaque. L’accumulation de plaques peut aussi entraîner des inflammations qui peuvent être résorbées par les noix car elles contiennent de l’acide alpha-linolénique (ALA), un acide gras oméga-3 essentiel. L’ALA est un anti-inflammatoire naturel qui aide à prévenir la formation de caillots de sang.

Ces acides gras peuvent également améliorer le fonctionnement des cellules endothéliales qui recouvrent la paroi interne des artères. Cela a pour effet de réguler l’élargissement et le rétrécissement des artères, modulant ainsi la tension artérielle. Ceux qui consomment des aliments riches en ALA ont 50% moins de chance d’avoir une crise cardiaque. Manger seulement 4 noix par jour augmente significativement vos niveaux de ALA. Et une consommation régulière de noix régule aussi le taux de cholestérol.

Les noix peuvent aussi réduire les problèmes liés à un rythme cardiaque irrégulier que l’on appelle arythmie. C’est pour cette raison que les professionnels de santé recommandent de manger des noix pour protéger votre cœur. Consommer plus de noix réduit de manière significative le risque de décès chez les personnes présentant un risque élevé de maladie cardiovasculaire.

En revanche, si vous essayez de vous débarrasser d’un herpès, évitez de manger des noix, ou mangez-en peu. En effet, la L-arginine en trop grande quantité peut réduire les taux de l’acide aminé lysine, ce qui peut faire apparaître des poussées d’herpès.

12. Ralentit le vieillissement Les noix contiennent beaucoup d’antioxydants comme les composés polyphénoliques et les flavonoïdes.

Ces molécules empêchent les cellules de votre corps de se détériorer à cause des radicaux libres. Vous savez maintenant comment ces noix ralentissent le vieillissement. les polyphénols que l’on retrouve dans les noix empêchent l’apparition des lésions hépatiques d’origine chimique.

Voici la conclusion des chercheurs : « Les noix ont une haute teneur en polyphénols, qui possèdent un pouvoir antioxydant élevé en se liant aux lipoprotéines responsables de l’athérosclérose in vivo. »Chez les humains, les études prouvent que les noix améliorent le taux sanguin des lipides, comme le cholestérol, le HDL, le LDL et les triglycérides. Elles améliorent aussi la fonction endothéliale et réduisent les inflammations, et ce sans aucune prise de poids. »

13. Diminue les risques de cancer Les noix contiennent des antioxydants comme l’acide ellagique et l’ellagitannine qui peuvent limiter la formation de certains cancers comme celui du côlon. Certaines études montrent que l’acide ellagique a le pouvoir de tuer les cellules cancéreuses dans le côlon. Les études sur les animaux ont également montré qu’il en était de même pour les cancers du sein, du rein et de la prostate.

Un régime riche en noix ralentit la croissance du cancer de la prostate de 30 à 40%.

Une poignée de noix par jour suffit pour réduire de 50 % le nombre et de la taille des tumeurs mammaires

Les chercheurs suggèrent donc qu’il est bénéfique d’inclure des noix dans son alimentation pour diminuer les risques de cancer.

14. Améliore la qualité du sperme En ajoutant simplement 100 g de noix à son régime alimentaire, il est possible d’améliorer la qualité de son sperme. En effet, l’amélioration est visible sur le nombre de spermatozoïdes, leur forme et leur taille, leur mobilité et leur vitalité. C’est probablement parce que les noix augmentent les niveaux d’acides gras oméga-6 et d’acides gras oméga-3 dans le sang, essentiels à la bonne santé des spermatozoïdes.

15. Ralentit le vieillissement du cerveau Avec l’âge, le cerveau se détériore petit à petit.

Les noix peuvent contribuer à retarder l’apparition de ces symptômes et aussi ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer. Pourquoi ? Les noix contiennent de nombreux composés neuroprotecteurs, notamment la vitamine E, vitamine B9, la mélatonine, les acides gras oméga-3 et les antioxydants comme les polyphénols, de l’acide gras α-linolénique, de l’acide folique qui tous empêchent les lésions nerveuses causées par les radicaux libres. Même chez les jeunes adultes, les noix sont bénéfiques car elles améliorent la capacité à trier les informations importantes dans un grand nombre d’informations. Une fonction cognitive essentielle du cerveau.

16. Aide à gérer le diabète de type 2 Si vous avez un diabète de type 2, essayez de manger des noix régulièrement.

Pourquoi ? Car dans une étude scientifique, des adultes diabétiques de type 2 en surpoids ont mangé 50 g de noix tous les jours pendant plusieurs mois. En seulement 3 mois, ils ont vu leur taux d’insuline à jeun baisser significativement. Cela indique que leur corps utilisait de l’insuline pour contrôler les niveaux de glucose plus efficacement qu’auparavant. La raison de ce bienfait ? Les noix possèdent des agents anti-inflammatoires qui protègent contre l’inflammation, responsable de la résistance à l’insuline.

17. Aide à s’endormir plus rapidement Saviez-vous que les noix contiennent de la mélatonine, une hormone qui sert notamment à s’endormir ? Et bien sachez que des études scientifiques ont démontré que les animaux qui mangeaient des noix produisaient davantage de mélatonine dans leur sang. Par conséquent, en mangeant des aliments riches en mélatonine comme les noix, cela vous aide à vous endormir plus vite et plus facilement. Et surtout à réduire le nombre de fois où vous vous réveillez la nuit.

18. Soulage et réduit l’arthrite La noix est l’un des aliments recommandés pour ceux atteints d’arthrite. L’arthrite est une affection qui provoque des douleurs dans les articulations et les endommagent. Les noix contiennent des acides gras oméga-3 qui peuvent réduire ces douleurs. Ce bienfait est démontré par le fait que lorsque l’on mange des noix, les marqueurs comme la protéine C-réactive diminuent.

19. Elles font perdre du poids Non les noix ne vous font pas prendre du poids ! Au contraire, elles peuvent même vous aider à perdre du poids et retrouver un poids idéal. En effet, cette étude a révélé que les personnes qui mangent des noix régulièrement, ou qui remplacent certains aliments par des noix, perdent environ 1 kg et plus d’1 cm de tour de taille. Enfin, sachez qu’en mangeant des noix, votre sensation de satiété augmente en seulement 3 jours. Résultat, vous grignotez moins et il est plus facile de maîtriser votre poids.

Vous devriez aussi manger la peau des noix ! Les cerneaux de noix sont entourés d’une fine pellicule ocre et légèrement amère. C’est d’ailleurs pour se débarrasser de cette amertume que certaines personnes enlèvent cette pellicule en trempant les noix dans de l’eau bouillante. Mais il ne faut pas l’enlever ! En effet, les chercheurs ont calculé que c’est dans cette pellicule que se trouvent 90% des antioxydants des noix. Cette fine couche est donc la partie la plus bénéfique à votre santé ! Pour augmenter les bienfaits des noix sur votre santé, il est conseillé de consommer seulement des noix bio, crues et non irradiées.

Comment conserver les noix ? les noix sont un fruit délicat, si elles ne sont pas séchées. Elles peuvent facilement périr et ainsi perdre les bienfaits de leurs précieux acides aminés.

Si vous achetez vos cerneaux de noix en vrac, évitez les noix qui ne sont pas charnues, qui ont une odeur de rance ou dont vous ne pouvez pas vérifier la qualité. Le mode de conservation des noix dépend de leur degré de maturité.

Pour les noix fraîches, mettez-les dans le bac à légumes du réfrigérateur et consommez-les rapidement (dans les 24 à 48 h) pour qu’elles conservent toute leur saveur.

Pour les noix sèches, c’est l’inverse. Ne les conservez pas au frais, sinon elles perdraient tout leur bon goût !

Vous pouvez améliorer la qualité des noix en les faisant tremper dans de l’eau pendant la nuit. Cela va permettre d’éliminer des enzymes inhibiteurs et de l’acide phytique. Après les avoir trempées, faites les sécher à basse température (entre 40 et 45°C) jusqu’à ce qu’elles retrouvent leur délicieuse texture croquante.