Publié le Un commentaire

27 Aliments à ZERO calorie pour vous aider à perdre du poids.

Vous connaissez l’alimentation « zéro calorie » ? Selon cette théorie, en choisissant de consommer des aliments à faible apport calorique, l’énergie que vous brûlez en mangeant ces aliments dépasse le nombre de calories qu’ils contiennent. Cela signifie que le nombre de calories nécessaires pour consommer ces aliments dépassent le nombre de calories des aliments que vous mangez. Il est difficile de déterminer si cette théorie s’avère juste. Mais ce qui est sûr, c’est que les aliments à faible teneur en calories peuvent réellement vous aider à faire fondre vos kilos en trop.

La calorie est une unité de mesure inventée en 1824 par Nicolas Clément. Il a déterminé que ça représente la quantité d’énergie nécessaire pour faire augmenter la température de l’eau de 1 °C.

2500 calories / jour pour un homme. 2000 calories/ jour pour une femme.

Ces deux chiffres sont donnés à titre indicatif, pour un individu de taille moyenne et ayant des activités quotidiennes normales.

Pour un sportif ou une personne au repos, les apports sont à adapter. Dépasser les 3500 calories par jour pour une personne standard, c’est favoriser la production de masse graisseuse dangereuse dans le corps. Masse qui favorise l’obésité et les maladies.

Réduire son apport calorique quotidien c’est :

– Réduire les risques de développer un diabète de type 2.

– Réduire les risques de problèmes cardiaques.

– Soulager les articulations.

Dans cet article, on a sélectionné pour vous 20 aliments qui contiennent moins de 50 calories (pour une portion de 100 g).

Pour vous faire une idée de ce que cela représente, prenons à titre de comparaison le poulet. Considéré comme un aliment à faible apport calorique (à savoir 172 calories pour une portion de 100 g), le poulet est bien plus riche en calories que les 20 aliments de cette liste ! Oui, ces aliments sont vraiment faibles en calories. Et oui, grâce à eux, vous allez réellement pouvoir perdre du poids. Alors, sans plus attendre, découvrez les 20 aliments que vous pouvez consommer avec plaisir :

1. Le céleri-branche : Teneur pour 100 g : 16 calories

Le céleri est un drôle d’aliment. Quand on en mange, on n’a pas vraiment l’impression d’avoir quelque chose de consistant sous la dent. C’est sans grande surprise que l’on apprend que ce légume ne contient presque pas de calories ! La texture filandreuse de céleri-branche semble avoir été conçue spécialement pour retenir toute l’eau qu’il contient. Beaucoup de personnes mangent le céleri accompagné de fromage, un aliment riche en matières grasses. Mais si vous comptez vos calories, évitez ce genre d’accompagnement, sauf s’il est faible en matières grasses, comme par exemple le fromage blanc.

2. Les oranges : Teneur pour 100 g : 47 calories

Tout le monde sait que les oranges ont une haute teneur en vitamine C, mais elles ont aussi un des apports caloriques les plus faibles parmi les fruits. Reste à savoir si les calories brûlées quand on mange une orange dépassent réellement son apport calorique. Quoiqu’il en soit, n’oublions pas que l’objectif principal d’une alimentation faible en calories n’est pas d’éliminer totalement les calories, mais d’avoir un apport calorique en-dessous des apports journaliers recommandés. Le vrai but, c’est de réduire votre apport calorique, et une orange peut vous aider à atteindre cet objectif.

3. Le chou Teneur pour 100 g : 25 calories

Le chou possède de nombreuses propriétés bienfaisantes. En effet, il peut lutter contre l’apparition du cancer et des maladies cardiovasculaires. Mais saviez-vous que le chou figure aussi sur toutes les listes d’aliments qui peuvent aider à perdre du poids ? D’ailleurs, l’apport calorique du chou est si peu élevé que l’on brûle la plupart de ses 25 calories rien qu’en vaquant à nos tâches quotidiennes. Notre recette préférée pour profiter de tous ces bienfaits ? Une bonne soupe aux choux. C’est un repas remarquablement rassasiant mais qui contient beaucoup moins de calories que la plupart des soupes.

4. Les asperges Teneur pour 100 g : 20 calories

Les asperges sont un excellent choix d’accompagnement pour vos repas. Grâce à leur haute teneur en fibres, elles ont un effet rassasiant, mais sans exploser votre compteur de calories. Pour déguster les asperges, vous pouvez bien entendu les griller ou les faire cuire à la vapeur. Mais vous pouvez aussi ajouter quelques asperges crus à vos salades vertes, pour ajouter plus de croustillant. Lorsque vous cuisinez les asperges, prenez soin d’y aller doucement avec le beurre ou les matières grasses (car cela peut considérablement augmenter le nombre de calories).

5. Les betteraves Teneur pour 100 g : 43 calories

Pour profiter de la faible teneur en calories des betteraves, privilégiez la cuisson à la vapeur, la cuisson à l’eau ou encore la grillade. En effet, les betteraves macérées dans du vinaigre ont une teneur en calories plus élevée. Les betteraves sont par ailleurs riches en bétalaïnes, un antioxydant naturel que l’on trouve dans peu d’aliments et qui donne aux betteraves la couleur rouge qui les caractérise.

6. Le concombre Teneur pour 100 g : 16 calories

Le concombre est un aliment qui contient énormément d’eau. Tout comme le céleri-branche, il n’est pas étonnant qu’il contienne peu de calories. C’est pourquoi les concombres sont un accompagnement parfait pour préparer des salades composées — surtout avec d’autres légumes à faible teneur en calories. Le concombre est un excellent aliment pour maigrir. Vous pouvez en mangez à votre faim tout en maintenant le nombre de calories de vos repas au minimum. Associés à un mode de vie plus actif, vous pouvez réellement faire pencher la balance en votre faveur — au sens propre et figuré.

7. Le citron Teneur pour 100 g : 16 calories

Rassurez-vous, on ne s’attend pas à ce que vous fassiez des repas en mangeant exclusivement du citron Cependant, il est bon de savoir que vous pouvez utiliser le citron autant que vous voulez, sans aucun risque d’exploser votre compteur de calories. C’est pourquoi le citron est un accompagnement parfait pour vos aliments, qu’il s’agisse d’un simple verre d’eau ou vos recettes préférées de poisson, comme notre délicieux filet de colin au four sauce citron. En plus, les bienfaits du citron sur votre santé sont bien connus. C’est un aliment alcalinisant et à haute teneur en antioxydants.

8. Le chou-fleur Teneur pour 100 g : 25 calories

Le chou-fleur fait partie des aliments les plus faibles en calories. Si ce n’est pas suffisant pour vous convaincre, ce légume de la famille des brassicacées possède aussi de puissants bienfaits pour votre santé. Et ces bienfaits sont nombreux. Le chou-fleur est un anti-inflammatoire ; il stimule le fonctionnement de l’appareil digestif et il régule le système cardio-vasculaire. Somme toute, le chou-fleur est un aliment idéal pour vous aider à perdre du poids. Et à seulement 25 calories pour 100 g, vous allez facilement brûler toute sa teneur en calories rien qu’en faisant la cuisine,

9. Les champignons Teneur pour 100 g de chanterelles : 38 calories

Quelle que soit la variété de champignons que vous choisissez, il est plus que probable que ceux-ci contiennent très peu de calories. C’est simple, les champignons et les calories ne sont simplement pas faits l’un pour l’autre. Par conséquent, lorsque que vous utilisez les champignons dans vos recettes préférées, vous pouvez vraiment manger à votre faim. Même les champignons de Paris, un des champignons les plus populaires, ont une faible teneur en calories (à savoir seulement 22 calories pour 100 g). C’est sûrement pour ça que les végétariens utilisent les champignons pour remplacer le bœuf.

10. La pastèque Teneur pour 100 g : 30 calories

Malgré son goût naturellement sucré, la pastèque contient peu de calories. D’ailleurs, la pastèque est l’aliment le plus sucré sur notre liste d’aliments à moins de 50 calories. Autre bonne nouvelle : non seulement la pastèque est un fruit délicieux que vous pouvez dévorer, mais elle est aussi bourrée d’antioxydants. En plus, la pastèque peut aussi stimuler votre métabolisme de base pour vous aider à brûler encore plus de calories. La pastèque n’a qu’un seul problème : elle est tellement délicieuse qu’il faut faire attention à ne pas trop en manger.

11. Les courgettes Teneur pour 100 g : 17 calories

Vous aimez les courgettes ? Ça tombe bien, car c’est un légume particulièrement faible en calories — et pas seulement en tant que plat d’accompagnement. En effet, la courgette se décline en plusieurs variantes appétissantes, ce qui en fait la reine de l’été : cake aux courgettes, quiche aux courgettes, gratin aux courgettes, etc. En plus, ce légume particulièrement polyvalent contient si peu de calories qu’il est presque impossible de prendre de poids en le mangeant. Cependant, comme dit le proverbe, « qui ne mesure, guère ne dure ». Par conséquent, profitez des bienfaits et de la faible teneur en calories des courgettes, mais n’exagérez pas trop non plus !

12. Les tomates Teneur pour 100 g : 17 calories

Les tomates sont un des meilleurs aliments pour la santé. Peu surprenant qu’elles figurent sur notre liste d’aliments à faible teneur en calories. Outre leur faible apport calorique, les tomates sont aussi riches en lycopène, un pigment naturel aux propriétés anticancéreuses. Le lycopène est par ailleurs connu pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires. Et à seulement 17 calories pour 100 g de tomates, vous allez brûler sa teneur en calories rien qu’en préparant le repas. Associées à d’autres aliments sur cette liste, vous pouvez facilement préparer de délicieux repas parfaitement équilibrés et à faible teneur en calories.

13. Le pamplemousse Teneur pour 100 g : 42 calories

Le pamplemousse possède une solide réputation d’aliment brûle-graisse pour mincir à petit prix. Cette réputation est largement méritée, car le pamplemousse accélère les métabolismes qui fonctionnent au ralenti. Par ailleurs, les médecins recommandent aux patients cardiaques de manger du pamplemousse suite à une intervention chirurgicale. Certes, le pamplemousse n’est pas l’aliment avec le moins de calories sur notre liste. Mais à seulement 42 calories pour 100 g, ce n’est certainement pas en mangeant du pamplemousse que vous allez grossir. De fait, le pamplemousse peut vous aider à réduire votre apport calorique quotidien et à faire fondre les kilos en trop.

En règle générale, les fruits contiennent plus de calories que les légumes. Mais en choisissant les bons fruits, vous pouvez contrôler votre apport calorique tout en apportant plus de goût et de saveur à vos repas.

14. Les choux de Bruxelles Teneur pour 100 g : 43 calories

De tous les aliments, ce sont sûrement les choux de Bruxelles qui ont la plus mauvaise réputation. Qui n’a pas vu un enfant essayer de filer en douce ses choux de Bruxelles à Médor, sous la table ? C’est bien dommage, car les choux de Bruxelles sont littéralement remplis de nutriments mais contiennent relativement peu de calories.

Les choux de Bruxelles font aussi partie de la famille des brassicacées. De fait, ils partagent les bienfaits du chou, du brocoli et du chou-fleur. Agrémentés de fromage ou d’un peu de beurre, ils sont encore plus délicieux. Mais attention, car cela peut considérablement augmenter leur nombre de calories. De fait, prenez soin de ne pas trop forcer la dose sur les matières grasses et de trouver le juste milieu pour un repas délicieux et équilibré.

15. Le chou kale Teneur pour 100 g : 49 calories

Le chou kale est tellement bon pour votre santé qu’il faudrait en manger beaucoup plus souvent. Il est riche en protéines, en fibres, en vitamines, en minéraux et en nutriments essentiels. Et ce n’est pas tout. Non seulement le chou kale est bon pour votre santé, mais il a aussi une faible teneur en calories. Alors, si vous cherchez un en-cas à faible teneur en calories, essayez cette alternative aux chips. Il suffit de faire cuire quelques feuilles de chou kale au four, et de les agrémenter d’un peu de sel et d’épices de votre choix.

16. Les navets Teneur pour 100 g : 28 calories

Certes, peu de personnes auront vraiment envie d’un repas composé exclusivement de navets. Mais il est bon à savoir que les navets ont peu d’impact sur votre apport calorique quotidien. Le navet est un légume que l’on retrouve de temps à autre dans les recettes. Mais le plus souvent, c’est en accompagnement qu’on le déguste. Et comme les asperges, vous pouvez aussi essayer de l’ajouter à vos salades vertes pour ajouter un peu de croustillant. Par ailleurs, les navets possèdent des propriétés anti-inflammatoires. De fait, manger des navets peut vous aider à soigner les maladies générées par une inflammation excessive de l’organisme.

17. Les pommes Teneur pour 100 g : 52 calories

« Une pomme chaque matin éloigne le médecin. » Le dicton se confirme : riche en antioxydants, en vitamines, en minéraux et en fibres, la pomme ne mérite vraiment pas son statut de fruit interdit. Si vous surveillez de près votre apport calorique quotidien, les pommes sont une valeur sûre. Pour éviter de succomber au grignotage malsain, comme les chips et autres « cochonneries », la pomme est le parfait en-cas naturel. Pour tenir bon jusqu’au prochain repas, vous pouvez toujours compter sur une bonne pomme pour grignoter SANS prendre de kilos en plus.

18. Les oignons Teneur pour 100 g : 40 calories

Les oignons sont un des aliments les plus utilisés dans nos recettes. Et heureusement pour nous, car ils ont aussi une faible teneur en calories. Certes, très peu de gens croquent un oignon comme on croquerait une pomme. Mais encore une fois, il est bon à savoir que ce n’est pas en ajoutant de l’oignon émincé ou haché à vos recettes et soupes préférées que vous allez faire exploser votre compteur de calories. On classe souvent les oignons dans la catégorie d’aliments bienfaisants sur la santé qui peuvent vous aider à perdre vos kilos en plus. Par ailleurs, plusieurs études scientifiques indiquent que les oignons sont riches en flavonoïdes hautement bénéfiques à l’organisme. À découvrir : Les Bienfaits des Oignons sur la Santé.

19. Les carottes Teneur pour 100 g : 41 calories

Vous saviez sûrement déjà que manger des carottes est bon pour la vue. Mais il y a d’autres bonnes raisons d’incorporer ce légume à votre alimentation. Grâce à leur faible index glycémique, les carottes peuvent vous aider à réguler votre taux de glycémie. Par ailleurs, elles sont un diurétique naturel. De fait, elles aident à éliminer l’eau et l’excès de sodium de votre organisme. Enfin, les carottes possèdent aussi des propriétés anti-inflammatoires pour vous aider à soulager vos inflammations.

20. Le brocoli Teneur pour 100 g : 34 calories

Le brocoli est tout simplement un super-aliment. Il n’y a pas d’autre manière de le présenter. Ce légume regorge de molécules anti-cancer, est bourré d’éléments essentiels et a une faible teneur en calories. Mais le brocoli a aussi une haute teneur en fibres qui régulent le fonctionnement de votre appareil digestif, un bienfait indispensable pour les personnes qui essaient de perdre du poids. Et grâce à sa haute teneur en protéines végétales, le brocoli peut aussi vous aider à développer plus de masse musculaire lors de vos entraînements de remise en forme.

21. L’aubergine Teneur pour 100 g : 24 calories

Elle est riche en fibres, en minéraux et en vitamines. L’aubergine est une petite merveille de la nature qui emprisonne les graisses et les entraîne avec elle pendant la digestion au lieu de les laisser s’installer tranquillement sur nos popotins. Atout malin ? Si on la cuit à la vapeur, elle gonfle dans l’estomac et agît comme un coupe-faim naturel.

22. Le melon Teneur pour 100 g : 48 calories

Comment résister au melon ? Hypo calorique, il contient 95 % d’eau. Savoureux, diurétique, il favorise le drainage et l’élimination des toxines. Blindé de vitamines, vous pouvez le consommer sans modération mais de préférence en début de repas car le melon a tendance à donner de l’appétit. Atout Malin ? La vitamine E, anti oxydante elle prévient le vieillissement cellulaire.

23.Le brugnon Teneur pour 100 g : 64 Calories

C’est le cousin de la pêche en moins calorique. Tonique, diurétique et coupe faim. Comment avons nous fait pour nous en passer ? Une telle merveille de la diététique ne peut que trouver sa place dans notre alimentation. Il contient très peu de sucre, parfait donc en cas de petit creux ou en dessert pour terminer le repas sur une note plus douce. Atout malin ? Sa richesse en vitamine A pour une peau éclatante et rayonnante.

24. Les cerises Teneur pour 100 g : 68 calories

Riches en eau en fibres et en potassium, elles stimulent le fonctionnement intestinal et sont diurétiques (élimination des toxines). Attention cependant, manger trop de cerises peut avoir un effet laxatif. De plus, à l’inverse du brugnon les cerises contiennent beaucoup de sucre. Ce sont leurs propriétés détoxifiantes qui nous intéressent surtout. Atout malin ? Garder les queues de cerises pour se faire une tisane détox drainante.

25.Les radis Teneur pour 100 g : 20 Calories

Un petit bonheur à croquer tant pour le plaisir que pour le corps. Ces petits légumes captent les graisses et les éliminent. Riches en fibres, en minéraux, ils facilitent la digestion et le transit intestinal. A déguster avec un peu de pain complet beurré (tout doux sur le beurre…) mais sans sel. Atout malin ? Les radis luttent contre la rétention d’eau, à l’origine de la cellulite, génial non ?

26.Le saumon Teneur pour 100 g : 200 Calories

Certes, il s’agit d’un poisson gras, mais ce sont de bonnes graisses, alors pourquoi s’en priver ? Riche en Omega 3, il oriente le métabolisme en production d’énergie, au lieu de stocker les graisses. Il apporte protéines et minéraux, qu’il faut continuer à consommer même en période de régime. Le saumon aide au développement de la masse musculaire, n’hésitez pas à pratiquer un sport à côté… Atout malin ? Sa teneur en vitamines B (1, 2, 3, 5, 6, 12) pour avoir de l’énergie à revendre.

27.Les épinards Teneurs pour 100 g : 25 Calories

Appelés « Balais de l’estomac », les épinards sont un véritable stimulant digestif et ont un pouvoir rassasiant très élevé. Comme ils sont pauvres en calories, il est impossible de ne pas les intégrer à un régime. Crus, en salade, cuits, ils sont une source de vitamines A, C, B9 et E, de fer et de magnésium qui apportent énergie et vitalité. Atout malin ? Leur teneur en fer. Pour avoir la pèche comme Popeye !

Fruits : abricot, airelle, ananas, brugnon, cerise, citron, citron vert, clémentine, fraise. framboise, mangue, melon, myrtille, orange, pamplemousse, papaye, pastèque, pêche, pomme,

Légumes : ail, algue, asperge, aubergine, betterave, brocoli, carotte, céleri, champignon, chou, chou-fleur, chou kale, concombre, courgette, courge butternut, cresson, endive, épinard, haricot vert, laitue, navet, oignon, radis, tomate,

15 Aliments à manger pour perdre du poids rapidement

Publié le Laisser un commentaire

20 Anti-douleurs naturels que vous avez déjà dans votre cuisine.

Saviez-vous que certains ingrédients de votre cuisine sont des anti-douleurs efficaces qui peuvent remplacer les médicaments ? Des études indiquent même que certains aliments peuvent surpasser les médicaments ! Voici 20 anti-douleurs naturels que vous pouvez trouver dans votre cuisine

1. Soigner une douleur musculaire avec du gingembre

Des chercheurs Danois ont demandé à des participants souffrant de douleurs musculaires d’agrémenter leur repas avec du gingembre. En moins de 2 mois, le changement de régime a soulagé jusqu’à 63 % leurs douleurs musculaires et articulaires, ainsi que leurs gonflements et raideurs. Les experts attribuent ces vertus anti-douleurs à un des composants du gingembre, le gingérol. Ils pensent que le gingérol prévient la production des hormones qui déclenchent la douleur. La dose quotidienne prescrite par l’étude : ajoutez au moins 1 cuillère à café de gingembre séché ou 2 cuillères à café de gingembre frais haché à vos repas.

2. Soulager une douleur de dents avec des clous de girofle

Vous avez un mal de dent mais ne pouvez pas consulter un dentiste ? Selon une recherche de l’Université de Californie à Los Angeles, mâcher délicatement un clou de girofle peut atténuer la douleur et réduire l’inflammation des gencives pendant près de 2 h. Les experts indiquent que c’est dû à un composant du girofle, l’eugénol, un anesthésiant puissant et naturel. En bonus : ¼ de cuillère à café de girofle moulu pourrait aussi être bénéfique pour le cœur. Les scientifiques estiment que cette simple action stabilise notre taux de glycémie et réduit la production de cholestérol (qui bloque nos artères) en moins de 3 semaines.

3. Atténuer les brûlures d’estomac avec du vinaigre de cidre

Les experts pensent que siroter 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre mélangée à un grand verre d’eau (200 cl) avant chaque repas peut mettre fin aux brûlures d’estomac en moins de 24 h. « Le vinaigre de cidre est riche en acides malique et tartrique. Ce sont des aides digestifs puissants qui accélèrent la décomposition de graisses et protéines de manière à ce que l’estomac les évacue rapidement avant que les aliments remontent dans l’œsophage, ce qui déclenche les brûlures d’estomac », explique le Dr. Joseph Brasco, gastro-entérologue au Centre des Maladies de l’Appareil Digestif de Huntsville, aux États-Unis.

4. Soigner une otite avec de l’ail

Les otites mènent des milliers de français à consulter leur médecin chaque année. Pour guérir une otite rapidement, versez 2 gouttes d’huile d’ail tiède dans votre oreille, 2 fois par jour pendant 5 jours. Ce traitement simple peut guérir les infections plus rapidement que les médicaments prescrits par votre médecin, selon des experts de l’École de Médecine de l’Université du Nouveau-Mexique aux États-Unis. Plusieurs substances actives de l’ail (le germanium, le sélénium, et des composés du soufre) sont naturellement toxiques pour des douzaines de bactéries génératrices de ces douleurs. Pour préparer votre propre huile d’ail, voici la recette suggérée par le Dr. Teresa Graedon, co-auteur du livre Meilleurs Sélections de la Pharmacie Populaire : faire revenir 3 gousses d’ail dans 120 ml d’huile d’olive extra vierge pendant 2 minutes puis filtrer l’huile. Vous pouvez la conserver au réfrigérateur pendant au moins 2 semaines.

Pour que le traitement soit plus facile à mettre dans votre canal auditif, réchauffez légèrement l’huile avant de la verser dans votre oreille.

5. Apaiser les douleurs articulaires et les maux de tête avec des cerises

Selon les dernières études, 1 femme sur 4 souffre d’arthrose, de goutte et de maux de tête chroniques. Les chercheurs de l’Université de Michigan pensent qu’un simple bol de cerises par jour pourrait atténuer ces douleurs – et ce, sans les troubles d’estomac associés aux médicaments antidouleurs. Leur étude indique que les anthocyanes, le composant qui donne à la cerise sa couleur rouge, sont des anti-inflammatoires 10 fois plus puissants que l’aspirine et l’ibuprofène.

Le Dr Muraleedharan Nair, professeur de sciences alimentaires à L’Université de Michigan, explique : « Les anthocyanes aident à bloquer les enzymes puissants qui lancent l’inflammation du tissu. Ils sont par conséquent efficaces dans la prévention, ainsi que le traitement, de plusieurs types de douleurs. » Sa recommandation : savourez 20 cerises par jour (fraîches, surgelées ou séchées, peu importe), et continuez jusqu’à ce que votre douleur disparaisse.

6. Traiter les douleurs intestinales avec du poisson

Indigestion, syndrome de l’intestin irritable, maladie inflammatoire chronique de l’intestin… vous connaissez ?

Si vous ressentez souvent des douleurs intestinales, essayez de manger 500 g de poisson par semaine. En effet, plusieurs études indiquent que les acides gras du poisson, nommés EPA et DHA, réduisent de manière significative l’inflammation intestinale, les crampes, et les douleurs en général. Ces acides peuvent même soulager autant que les corticostéroïdes et autres médicaments sur ordonnance. « Les EPA et DHA sont des anti-inflammatoires puissants, naturels, et sans effets secondaires. Ils peuvent améliorer le fonctionnement de tout l’ensemble de l’appareil digestif » explique le biochimiste Barry Sears, président de la Fondation pour la Recherche sur l’Inflammation à Marblehead, Massachusetts aux États-Unis. Pour un meilleur résultat, privilégiez les poissons gras comme le saumon, les sardines, le thon, le maquereau, la truite et le hareng.

7. Soulager le syndrome prémenstruel avec du yaourt

Selon des chercheurs de Yale, pas moins de 80 % des femmes souffrent du syndrome prémenstruel et de ses symptômes désagréables. L’explication : leur système nerveux réagit mal aux fluctuations mensuelles d’œstrogène et de progestérone. Mais une étude de l’Université de Columbia à New York indique que manger 2 pots de yaourt par jour réduit ces symptômes de 48 %. « Le yaourt est riche en calcium, un minéral qui apaise naturellement le système nerveux. Par conséquent, il a un effet préventif sur les symptômes douloureux, même quand les niveaux d’hormones fluctuent » explique le Dr Mary Jane Minkin, professeur de gynécologie à l’Université de Yale aux États-Unis.

8. Atténuer la douleur chronique avec du curcuma

Des études démontrent que le curcuma, une épice populaire en Inde, est 3 fois plus efficace pour le traitement des douleurs que l’aspirine, l’ibuprofène, ou le naproxène. En plus, selon une étude de l’Université de Cornell, le curcuma soulage les douleurs chroniques chez 50 % des patients qui souffrent d’arthrose et de fibromyalgie. C’est parce que l’actif principal du curcuma, la curcumine, inhibe naturellement la cyclo-oxygénase 2, une enzyme qui produit des hormones génératrices de douleur, explique le chercheur en nutrition Dr Julian Whitaker, auteur du livre Inverser le Diabète. Voici la dose quotidienne préconisée par l’étude : saupoudrez 1/4 de cuillère à café de curcuma sur vos plats de riz, volaille, viande ou légumes.

9. Soulager les douleurs de l’endométriose avec de l’avoine

La solution pour soulager ces douleurs pourrait bien être un simple bol d’avoine. Chez les femmes atteintes d’endométriose, le tissu recouvrant la cavité utérine (l’endomètre) se développe dans d’autres organes. Les experts pensent que ce sont ces cellules migratoires qui transforment la menstruation en un véritable cauchemar. Elles provoquent une inflammation importante, qui à son tour déclenche des douleurs qui précèdent ou accompagnent les règles. Ces douleurs peuvent même perdurer l’intégralité du mois. Heureusement, les chercheurs ont découvert qu’un régime riche en avoine réduisait les douleurs de l’endométriose chez 60% des femmes et, ce, en moins de 6 mois.

Selon le Dr Peter Green, professeur de médecine à l’Université de Columbia, aux États-Unis, c’est parce que l’avoine ne contient pas de gluten, une protéine qui est à l’origine des douleurs chez les femmes. En effet, le gluten déclenche des inflammations chez beaucoup de femmes, ce qui rend l’endométriose douloureuse.

10. Apaiser la douleur des ongles incarnés avec du sel

Les experts disent que des milliers de Français souffrent d’ongles incarnés chaque année. Mais des chercheurs de L’Université de Stanford en Californie ont trouvé que tremper ses pieds régulièrement dans des bains de sel tièdes peut guérir ces infections douloureuses en moins de 4 jours seulement.

Le sel va naturellement soulager l’inflammation. En plus, le bain de sel agit comme antiseptique et élimine rapidement les bactéries qui génèrent le gonflement et la douleur. Voici comment faire : mélanger 1 cuillère à café par 250 ml d’eau et chauffer l’eau au plus chaud possible sans que cela vous brûle bien sûr. Trempez vos pieds 2 fois par jour pendant 20 minutes jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’infection.

11. Prévenir le ballonnement avec de l’ananas

Vous êtes ballonné ? Les chercheurs de L’Université de Stanford ont découvert qu’avec 165 g d’ananas, votre problème peut se résoudre en moins de 3 jours.

Pourquoi ? Parce que l’ananas est plein d’enzymes protéolytiques, qui aident à la digestion et accélèrent la décomposition des protéines génératrices de douleurs dans l’estomac et l’intestin grêle.

12. Détendre les courbatures avec de la menthe poivrée

Vous souffrez de courbatures et de douleurs musculaires ? Selon Mark Stengler, docteur en médecine naturopathe et auteur du livre Thérapies Soignantes du Médecin Naturel, les « nœuds » musculaires perdurent pendant des mois s’ils ne sont pas soignés convenablement. Sa recommandation : prendre des bains avec 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée 3 fois par semaine. L’eau chaude détend les muscles tandis que l’huile de menthe poivrée agit sur les nerfs.

Selon Stengler, cette combinaison soulage les crampes avec 25 % plus d’efficacité que les antidouleurs en vente libre. La probabilité que les courbatures réapparaissent est aussi réduite de 50 %. Et si vous n’avez plus d’huile essentielle de menthe poivrée, vous pouvez en trouver ici.

13. Soigner les douleurs de dos avec du raisin

Mal au dos ? Les raisins pourraient bien être la solution. Des études récentes de l’Université de l’Ohio suggèrent que manger 100 g de raisin par jour détend les vaisseaux sanguins et améliore le flux sanguin vers le tissu endommagé du dos. Et, ce, en moins de 3 h après la dégustation du raisin !

C’est une nouvelle particulièrement bonne car les vertèbres et disques intervertébraux, qui absorbent les chocs, dépendent du flux sanguin pour son apport d’oxygène. Voilà pourquoi le flux sanguin est essentiel pour soulager le tissu endommagé.

14. Traiter les douleurs liées aux blessures en buvant de l’eau

Que ce soient vos pieds, vos genoux, ou vos épaules qui vous lancent, les experts de l’University de Manhattan sont certains : boire 8 verres de 235 ml par jour peut réduire votre temps de guérison à 1 semaine seulement. Pourquoi ? Les experts pensent que l’eau dilue puis purge l’histamine, un composant produit par le tissu musculaire endommagé qui génère la douleur. « De plus, l’eau est un pièce maîtresse du cartilage qui sert d’amortisseur aux os, du lubrifiant des articulations, et aussi des disques intervertébraux » ajoute Dr Susan M. Kleiner, auteur du livre Régime de la Bonne Humeur. « Quand ces tissus sont suffisamment hydratés, ils se meuvent et glissent l’un sur l’autre sans créer de douleur. » Attention : il faut s’assurer de bien respecter les doses prescrites. Un verre d’eau standard contient 26 ml, mais cela varie beaucoup entre les différents verres. Il est donc important de bien mesurer la contenance du verre qu’on utilise pour ce traitement.

15. Guérir la sinusite avec du raifort

Les études les plus récentes soulignent l’envergure du problème de la sinusite. En effet, c’est une infection qui ne se limite pas à l’obstruction des sinus et aux maux de tête. Ceux qui souffrent de sinusite sont 6 fois plus susceptibles de ressentir des douleurs généralisées. Le raifort à la rescousse ! Selon des chercheurs Allemands, ce condiment, qui nous fait parfois pleurer, peut naturellement stimuler la circulation du sang vers les cavités sinusales et guérir les infections plus rapidement que les décongestionnant en spray nasal. Voici la dose conseillée par l’étude : 1 cuillère à café par jour, soit nature ou en condiment, jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.

16. Soigner la cystite avec les myrtilles

150 g de myrtilles, sous toutes ses formes (fraîches, surgelés, ou en jus), peut réduire votre risque d’infections urinaires de 60 %, selon une étude conduite par l’Université Rutgers dans le New Jersey. C’est parce que les myrtilles sont chargées de tanin, un composant naturel des plantes. Le tanin entoure les bactéries de la vessie et les empêche de s’implanter et créer une infection, selon Dr Amy Howell de l’Université de Rutgers, aux États-Unis.

17. Soulager les aphtes avec du miel

Appliquez un peu de miel sur vos aphtes 4 fois par jour jusqu’à ce qu’ils disparaissent, et ils guériront 43 % plus rapidement que si vous aviez utilisé une crème prescrite par le médecin, selon une étude du Centre médical spécialisé de Dubaï, aux Émirats arabes unis. Les chercheurs ont découverts que les enzymes naturels du miel agissent sur l’inflammation, éliminent les virus envahissants et accélèrent les procédés réparateurs des tissus endommagés.

18. Apaiser les douleurs au sein avec les graines de lin

Une étude récente conclut qu’un ajout de 3 cuillères à soupe de graines de lin moulues soulage la sensibilité mammaire en moins de 12 semaines. Les chercheurs pensent que c’est parce que le lin produit naturellement des phytoœstrogènes, qui régulent les niveaux de l’estrogène – un générateur potentiel de douleur. Autre bonne nouvelle : pas besoin d’être cordon bleu pour incorporer cette graine bienfaisante dans votre alimentation. Essayez tout simplement de saupoudrer des graines de lin moulues sur un yaourt, une compote de pomme, ou même de l’incorporer dans une pâte à tartiner ou un smoothie.

19. Soulager la migraine avec du café

Vous avez tendance à avoir des migraines ? Boostez l’effet de votre antalgique en le suivant d’un café. Quoique soit le médicament que vous utilisez, les chercheurs de la Fondation Nationale des Maux de Tête, aux États-Unis, ont découvert que prendre votre médicament accompagné de 350 ml de café filtre augmente l’efficacité du traitement d’au moins 40 %. Les experts pensent que la caféine stimule les parois de l’estomac de manière, ce qui accélère l’absorption et l’efficacité des antidouleurs.

20. Atténuer les crampes aux jambes avec du jus de tomate

Au moins 1 personne sur 5 a des problèmes de crampes aux jambes. Le coupable ? Le manque de potassium. La douleur apparaît quand le potassium est éliminé par les boissons contenant de la caféine, ou une forte transpiration lors d’exercice physique. Mais des chercheurs de l’Université de Californie à Los Angeles ont découvert qu’en buvant 300 ml de jus de tomate par jour, non seulement on accélère la guérison des crampes mais on réduit aussi le risque qu’elles réapparaissent.

Publié le Laisser un commentaire

Rétention d’eau : les aliments qui font éliminer

Sommaire

•1.La figue : diurétique et laxative

•2.L’asperge stimule l’élimination

•3.L’ananas résorbe la cellulite et l’oedème

•4.L’artichaut facilite la diurèse

•5.Blette, poireau, fenouil, navet, céleri : la soupe anti rétention d’eau

•6.Le concombre draine

•7.La pêche, un excellent diurétique !

•8.Le raisin aide à éliminer l’eau

•9.Quelles eaux choisir ?

•10.Melon, pastèque : on ne s’en prive pas !

•…

La figue : diurétique et laxative

Diurétique, la figue fait partie des aliments « anti rétention d’eau ». Elle présente en plus des vertus laxatives, nutritives et a l’avantage d’être riche en calcium, magnésium et vitamines.

En pratique : La figue se conserve mal. C’est pour cela qu’on la trouve plus facilement sous forme séchée. A vous de voir celle que vous préférez, sachant tout de même qu’elle est moins calorique fraîche que sèche (60kcal/100g contre 230kcal/100g).

L’asperge stimule l’élimination

« L’asperge renferme de l’asparigine, une substance qui stimule l’élimination » indique Valérie Orsoni, spécialiste de la minceur. Elle dispose également d’un « rapport très favorable entre potassium et sodium » souligne le Dr Franck Senninger. Si le sodium retient l’eau, le potassium, lui, contre cette action en favorisant la bonne élimination de l’eau. Résultat : on dégonfle !

En pratique : L’asperge se déguste fraîche, verte ou blanche, au moins 1 à 2 fois par semaine !

L’ananas résorbe la cellulite et l’oedème

« Fruit riche en potassium […] l’ananas est diurétique. Il aide ainsi à résorber cellulite et œdème » explique le Dr Laurence Levy-Dutel, nutritionniste. Comme il est riche en fibres insolubles, il lutte contre la paresse intestinale. Un autre bon point pour dégonfler !

En pratique : L’ananas est un fruit disponible surtout l’hiver. Il se déguste frais, nature, seul ou accompagné d’autres fruits.

L’artichaut facilite la diurèse

« L’intérêt de l’artichaut réside dans un sucre particulier : l’inuline. Ce sucre est un fructosane qui facilite la diurèse c’est-à-dire l’élimination de l’eau » explique le Dr Franck Senninger, médecin nutritionniste. Sa richesse en potassium fait aussi de l’artichaut un aliment diurétique.

En pratique : En salade, en légume, en quiche… on ajoute l’artichaut régulièrement à ses repas pour maintenir une bonne élimination.

Blette, poireau, fenouil, navet, céleri : la soupe anti rétention d’eau

Blette (ou « bette »), poireau, fenouil, navet et céleri-rave sont des légumes diurétiques parce qu’ils sont riches en potassium. Ce minéral favorise l’élimination urinaire de l’eau. Ces légumes participent également à l’amélioration du transit comme ils sont riches en fibres (un atout ventre plat !).

En pratique : Vous pouvez manger ces légumes seuls au quotidien ou associer leurs bienfaits en les cuisinant en soupe.

A noter : La betterave qui est de la même famille que la blette possède aussi des propriétés diurétiques. Même chose pour l’oignon qui appartient aux liliacées, comme le poireau.

Le concombre draine

On le trouve toute l’année au supermarché est c’est tant mieux ! Du fait de sa teneur élevée en potassium et de son très faible taux en sodium, le concombre favorise le drainage et la bonne élimination rénale. C’est en plus le légume vert le moins calorique, donc idéale quand on fait attention à sa ligne !

En pratique : Le mieux est de le consommer nature avec juste un peu de sel et de poivre… mais on peut s’autoriser de temps en temps un peu de crème fraîche pour assaisonner le concombre.

La pêche, un excellent diurétique !

Quand elle est bien mûre, la pêche est un excellent diurétique ! Elle est même légèrement laxative ce qui active la digestion. Bref, c’est un fruit idéal quand on souffre de rétention d’eau.

En pratique : La pêche est un fruit difficile à conserver et fragile. Elle s’apprécie fraîche en salade.

Le raisin aide à éliminer l’eau

La richesse en eau et en potassium du raisin lui confère un effet légèrement drainant. En consommer régulièrement peut ainsi aider à éliminer l’eau qui stagne dans les tissus et entraîne des oedèmes. Il dispose aussi d’une quantité intéressante de fibres alimentaires qui facilitent le transit.

En pratique : Chasselas et muscat sont les deux types de raisin les plus fameux et les plus fréquents sur les étals. Disponibles en automne et en hiver, ils se mangent seuls, dans une salade de fruits, avec du fromage ou encore dans du fromage blanc !

Quelles eaux choisir ?

Ce n’est pas parce qu’on souffre de rétention d’eau qu’on doit boire plus ou moins d’eau pour éliminer. « L’important est de boire en fonction de sa soif » rappelle le Dr Arnaud Cocaul, nutritionniste. Il faut simplement faire attention à éviter les eaux trop salées* c’est-à-dire qui sont riches en chlorure de sodium (plus de 50mg/1litre) car elles favorisent la rétention d’eau dans l’organisme.

*Les eaux les plus salées sont gazeuses : Vichy Celestin (1172 mg/L), St Yorre (1708 mg/L), Arvie (650 mg/L), Quézac (255 mg/L), Badoit (150 mg/L).

Melon, pastèque : on ne s’en prive pas !

Le melon comme la pastèque sont riches en potassium, un minéral qui aide à éliminer l’eau en excès. Ces fruits disposent aussi d’un bon équilibre entre potassium et sodium ce qui favorise les échanges hydriques et prévient les gonflements dûs à la rétention d’eau.

En pratique : Melon et pastèque sont surtout disponibles l’été. Dès que vous les voyez, faites le plein !