Publié le Laisser un commentaire

Découverte d’un traitement révolutionnaire pour les diabétiques


Si vous souffrez de diabète ou de prédiabète, vous prenez peut-être de la metformine.

C’est le médicament prescrit en priorité aux diabétiques de type 2 pour diminuer leur résistance à l’insuline1.

Pourtant, une récente découverte faite par les chercheurs chinois de l’Université de Wuhan pourrait transformer la vie de millions de diabétiques.

En menant une analyse sur 14 essais cliniques et 1’068 diabétiques de type 2, ces scientifiques ont découvert qu’une simple substance végétale serait aussi puissante que la metformine2.

A raison de 500mg trois fois par jour, l’extrait de cette plante épineuse aiderait à :

  1. Réduire la production de glucose dans le foie
  2. Améliorer la sensibilité à l’insuline
  3. Stimuler l’absorption du glucose sanguin par les cellules
  4. Diminuer le taux de sucre dans le sang

Avec des résultats au moins égaux à ceux de la metformine, ce remède naturel serait ENFIN UNE ALTERNATIVE SOLIDE au traitement officiel.

C’est un formidable espoir pour tous les malades du diabète de type 2.Car, contrairement à la metformine, ce traitement naturel n’aurait pas d’effet secondaire.

Si vous êtes sous metformine, vous pourriez vous attendre à souffrir :

  • De graves troubles gastro-intestinaux (crampes d’estomac, vomissements, diarrhée)3 comme pour la moitié des patients suivant ce traitement.
  • D’une carence en vitamine B9 et B12 augmentant le risque d’infarctus et d’AVC.4
  • Du risque (rare mais bien réel !) de déclencher une acidose lactique5, une maladie mortelle due à la sous-oxygénation des cellules.
  • D’une chute du niveau de testostérone6 si vous êtes un homme, ruinant votre virilité et votre vie intime.
  • De dégâts sur la thyroïde suite à une baisse possible du taux de TSH (l’hormone thyroïdienne) chez les personnes souffrant déjà d’hypothyroïdie.7

A l’inverse, tenez-vous bien, le seul effet secondaire de cette substance naturelle serait de… trop faire baisser votre glucose sanguin ! Cela pourrait arriver si vous preniez ce traitement naturel en même temps que de la metformine.

Malgré de tels bienfaits, il faut regarder la vérité EN FACE : il y a peu de chances que votre médecin vous en parle.Je suis même prête à parier que cela n’arrivera pas.

Cela fait 40 ans qu’en France, on prescrit de la metformine, sous le nom de glucophage, aux diabétiques de type 28.

Je vous ai parlé du diabète. Mais ce que je m’apprête à vous révéler vous concerne aussi si vous souffrez de douleurs articulaires, d’ostéoporose, de la maladie d’Alzheimer, d’hypertension, de problèmes de prostate…

En tant que patient, vous continuez d’être tenu à l’écart des dernières avancées de la médecine par les plantes.Depuis quelques années, la recherche sur les plantes médicinales est pourtant en pleine ébullition:

  • Une étude menée en 20149 a révélé que la consommation quotidienne d’ail réduirait la tension artérielle autant qu’un traitement hypertenseur. voir les bienfaits de l’ail
  • Le safran réduirait le déclin cognitif chez les malades atteint de la maladie d’Alzheimer en stade léger à modéré10.
  • Chez les hommes souffrant d’hypertrophie de la prostate, une supplémentation de 6 mois avec un extrait de palmier nain permettrait d’augmenter de 70% le flux urinaire11.
  • L’extrait normalisé de feuilles de ginkgo bilboa permettrait de ralentir la détérioration de la vue chez les patients souffrant de glaucome.12
  • Vous le voyez, il s’agit de remèdes simples, peu coûteux et faciles à trouver. Vous pourriez vous les procurer en pharmacie ou même en magasin bio, sans avoir à présenter une ordonnance.

Prenez le cas de cette substance végétale active contre le diabète de type 2.Depuis la découverte faite par les chercheurs chinois, de nombreuses autres recherches sont venues confirmer son impact non seulement sur le diabète mais aussi sur :

  • La perte de poids, en particulier chez les personnes obèses13;
  • La réduction du cholestérol et des triglycérides dans le sang avec une efficacité supérieure à la metformine14;
  • Le ralentissement de la progression du cancer de la prostate grâce à une action sur les récepteurs à la testostérone15.

On fait comme s’il n’existait pas d’autre traitement que la metformine.Et il en va de même pour :

  • Les statines prescrites pour baisser le taux de cholestérol alors que tous les essais cliniques ont montré leur inefficacité sur la prévention des infarctus et des AVC16. En revanche, on sait que les statines augmentent les risques de diabète17, mais aussi de glaucome, de dysfonctionnement des reins et du foie18!
  • Une étude franco-britannique19 vient de confirmer les effets secondaires de la nouvelle formule du Levothyrox (fatigue, douleurs, troubles de la concentration, pertes de cheveux), imposée aux patients souffrant d’hypothyroïdie.
  • Les anti-inflammatoires utilisés pour calmer les douleurs articulaires augmenteraient le risque de crise cardiaque de 48% en seulement quelques jours, d’après une étude scientifique publiée en mai 2017 dans le British Medical Journal20.
  • Il s’écoule 80 millions de boîtes de médicaments anti-acide chaque année en France21 alors que, sur le long-terme, ce traitement multiplierait par trois le risque de cancer de l’estomac22.
  • L’ordonnance classique contre l’hypertension comprend très souvent des diurétiques: ils visent à diminuer le volume de liquide dans le corps et donc à réduire la pression sanguine. Mais, en même temps, ils chassent le potassium et le magnésium de l’organisme, absolument indispensables à la régulation de la tension artérielle23.
  • Pour chacune de ces maladies, il existe pourtant des alternatives naturelles qui ont fait leur preuve.

Ils ne peuvent pas être brevetés par l’industrie pharmaceutique. Impossible pour Big Pharma de vous les faire payer à prix d’or. Vous pouvez même les trouver directement dans la nature ou les mettre dans votre assiette !

Publié le Laisser un commentaire

Tu devrais manger plus de légumes.



Il se trouve que plusieurs études scientifiques(1)(2) récentes ont mis en lumière certains légumes réputés « sains », mais qui sont en réalité dangereux pour la santé.

Pourtant, ces légumes sont recommandés dans la plupart des régimes et des méthodes pour perdre du poids.

C’est une erreur monumentale : ces légumes contiennent en fait une protéine, la lectine, qui attaque la paroi de vos intestins. Jusqu’à les rendre « poreux ».

Et les conséquences sur la santé peuvent s’avérer très graves

Attention : je ne parle pas seulement de troubles digestifs : constipation, ballonnements, flatulences, douleurs abdominales…

Non, je fais aussi référence à des pathologies que vous ne penseriez pas directement à associer à un problème intestinal : 

  • Une fatigue chronique
  • Des douleurs articulaires
  • Des problèmes de peau
  • Une prise de poids inexpliquée
  • Des fringales incontrôlables

Et même des troubles cognitifs… Ce n’est pas pour rien que les spécialistes ont surnommé l’intestin « le deuxième cerveau ».

A l’origine de ces troubles se trouve… Une poignée de légumes que nous consommons tous régulièrement depuis notre enfance !

Ce problème est tellement répandu – et pose de tels problèmes de santé publique – que les scientifiques utilisent les termes « épidémie silencieuse » pour l’identifier.

Heureusement, nous avons en nous le remède qui permet de solutionner ces problèmes intestinaux.

Il s’agit d’un nutriment produit par nos intestins eux-mêmes, le butyrate. C’est un acide gras qui répare les parois intestinales, améliore la digestion et aide à réduire l’inflammation. Pour produire le butyrate, vous avez besoin d’avoir certaines bactéries dans vos intestins.

Pour avoir ces bactéries en suffisance dans vos intestins, vous devez consommer en suffisance certains aliments crus…Ces aliments qui « nourrissent » les bonnes bactéries ne sont pas forcément agréables à consommer crus : il s’agit de l’ail, des oignons, du pissenlit, ou encore de la chicorée sauvage…

Sources :

Extrait de la lettre de Nutrition solution

(1) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1933252/

(2) https://www.researchgate.net/publication/265615_Dietary_Lectins_as_Disease_Causing_Toxicants

Publié le Laisser un commentaire

Cancer et Ivermectine

🇫🇷

Quand vous allez sur le site de l’institut national de la santé américain( NIH) et que vous tapez Ivermectine et Cancer vous tombez sur ça « L’ivermectine a de puissants effets antitumoraux, notamment l’inhibition de la prolifération, des métastases et de l’activité angiogénique, dans une variété de cellules cancéreuses. Cela peut être lié à la régulation de multiples voies de signalisation par l’ivermectine via la kinase PAK1. D’autre part, l’ivermectine favorise la mort programmée des cellules cancéreuses, notamment l’apoptose, l’autophagie et la pyroptose. L’ivermectine induit l’apoptose et l’autophagie sont mutuellement régulées » Allez vérifier par vous même https://www.nih.gov/

🇺🇸

Go check it out for yourself https://www.nih.gov/

Voir aussi l’ail tue 14 types de cancer

Ivermectine – le traitement du Covid est maintenant soutenu par 113 études, dont 73 ont été examinées par des pairs. https://t.me/drue86/11936

Le charbon actif, la chlorophylle, la chlorelle, la spiruline, la mousse de mer irlandaise, le C-60, Power Immunity, le sauna infrarouge, le thé vert, l’eau alcaline, les probiotiques, la cannelle et le miel cru, l’avocat, l’ail, le curcuma, la coriandre, le gingembre, les légumes crucifères et les légumes à feuilles sont également d’excellents détoxifiants pour le corps.

Publié le Laisser un commentaire

10 aliments détox pour garder votre foie en parfaite santé

Chez un adulte en bonne santé, le foie pèse 1,5 kg. Le foie fait partie des organes vitaux du corps humain. Il assure un grand nombre de fonctions essentielles à notre survie. Notamment la digestion, le métabolisme, les défenses immunitaires et le stockage des nutriments. C’est aussi une glande qui secrète des substances chimiques, qui agissent à travers l’organisme. De fait, le foie est la seule partie de notre corps qui est à la fois un organe et une glande. Un foie en bonne santé régule la composition chimique du sang et élimine les toxines nocives de notre organisme.

Lors de la digestion, il transforme les nutriments absorbés par les intestins pour qu’ils soient utilisables par l’organisme. Le foie assure aussi une fonction de stockage de vitamines, de fer et de glucose. De plus, le foie assure la transformation de l’insuline, de l’hémoglobine et de plusieurs autres hormones. Enfin, le foie détruit les vieux globules rouges et synthétise des substances chimiques qui coagulent le sang. C’est précisément parce qu’il assure un si grand nombre de fonctions vitales qu’il est extrêmement important de prendre soin de votre foie et de le maintenir en bonne santé. En effet, une alimentation et un style de vie malsains peuvent surcharger et engorger votre foie, l’empêchant ainsi d’éliminer les toxines et la graisse.

Un foie en mauvaise santé augmente le risque d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de fatigue chronique, des maux de tête, des troubles digestifs, des allergies et de plusieurs autres affections médicales. Heureusement, il existe plusieurs aliments qui peuvent nettoyer, revigorer et détoxifier le foie naturellement. Découvrez les 10 meilleurs aliments pour garder votre foie en bonne santé

1. Ail

L’ail est un super aliment détox qui agit sur le foie en stimulant la production d’enzymes ce qui élimine les toxines du corps. Par ailleurs, l’ail contient 2 composés organiques, l’allicine et le sélénium, qui aident à purifier et protéger le foie de la dégénération toxique. Mais ce n’est pas tout. L’ail réduit les niveaux de cholestérol et de triglycérides, deux substances qui surchargent le foie et perturbent son bon fonctionnement. Pour garder votre foie en bonne santé, consommez de l’ail frais et cru. À l’inverse, évitez l’ail haché, l’ail en poudre ou l’ail déshydraté. Comment faire • Mangez 2 à 3 gousses d’ail cru quotidiennement. • Incorporez de l’ail à vos recettes le plus souvent possible.

A lire: « les vertus de l’ail cru« , « L’ail plus puissant que les antibiotiques« 

2. Pamplemousse

Grâce à sa haute teneur en vitamine C, en pectines et en antioxydants, le pamplemousse facilite la détoxification du foie. La pamplemousse contient aussi un puissant antioxydant, le glutathion, qui neutralise les radicaux libres et purge le foie. Les propriétés détox du glutathion agissent aussi sur les éléments-traces métalliques, des métaux toxiques hautement nocifs à notre organisme. Par ailleurs, le pamplemousse contient de la naringinine, un flavonoïde qui favorise l’élimination des graisses. Comment faire • Chaque matin, buvez un verre de jus de pamplemousse fraîchement pressé ou encore mieux savourez un pamplemousse entier.

Si vous suivez un traitement médicamenteux, consultez votre médecin. En effet, manger du pamplemousse peut interagir avec certains traitements et entraîner des effets indésirables.

À lire : « Médicaments et Pamplemousse : Danger !« 

3. Betterave rouge

Avec une haute teneur en flavonoïdes et en bêta-carotènes, la betterave rouge stimule et facilite l’ensemble du fonctionnement du foie. De plus, la betterave rouge élimine naturellement les toxines du sang.

Comment faire • Incorporez la betterave rouge dans vos plats le plus souvent possible. • Préparez-vous cette recette de salade de betterave rouge détox : • Ingrédients : 150 g de betteraves rouges (râpées ou coupées en dés), 2 cuillères à soupe d’huile d’olive extra vierge pressée à froid et le jus d’un demi-citron pressé. • Mélangez tous les ingrédients. • Pendant la journée, mangez 2 cuillères à café de cette salade toutes les 2 h, sur une période d’une semaine.

4. Citron

Si le citron possède un effet important de détox, c’est grâce à sa teneur en limonène, un antioxydant qui stimule la production d’enzymes dans le foie. De plus, le haute teneur en vitamine C du citron stimule la production d’autres enzymes qui régulent la digestion. Enfin, le citron facilite l’absorption des minéraux par le foie. Comment faire • Buvez de l’eau citronnée régulièrement à la maison en mélangeant le jus d’un citron pressé dans une cruche d’eau. Si vous le souhaitez, ajoutez un peu de miel de thym pour adoucir le goût. • Si vos citrons sont bio, vous pouvez aussi ajouter quelques bouts d’écorce finement hachés.

5. Thé vert

Boire du thé vert quotidiennement aide votre organisme à éliminer les toxines et les dépôts de graisse, tout en augmentant votre niveau d’hydratation. Une étude publiée dans l’International Journal of Obesity indique que la haute teneur en catéchine du thé vert stimule le foie en accélérant le catabolisme des lipides. Par conséquent, le thé vert empêche le stockage de la graisse dans le foie. Ce breuvage bienfaisant est aussi connu pour protéger le foie des effets nocifs de substances toxiques, comme l’alcool. À long terme, le thé vert est un traitement préventif et curatif efficace contre les maladies hépatiques. Selon une autre étude publiée dans Cancer Causes and Control, les personnes qui boivent du thé vert réduisent considérablement leur risque de développer un cancer du foie.

Comment faire • Buvez 2-3 tasses de thé vert quotidiennement. Si vous le souhaitez, adoucissez votre thé avec du miel de lavande. • Évitez de boire trop de thé vert, car cela peut avoir un impact négatif sur votre foie et votre organisme. Lire : « le Thé vert« 

6. Avocat

Selon une étude récente de l’American Chemical Society, l’avocat contient de puissants composés chimiques qui peuvent réduire les lésions hépatiques. Tout comme le pamplemousse, l’avocat est riche en glutathion, un antioxydant nécessaire au bon fonctionnement du foie et à l’élimination de toxines nocives à notre organisme. Grâce à sa haute teneur en acides gras insaturés, l’avocat aide à réduire le « mauvais » cholestérol (les lipoprotéines de basse densité) et à augmenter les niveaux du « bon » cholestérol (les lipoprotéines de haute densité). Or, c’est précisément le « bon » cholestérol qui est beaucoup plus facile à transformer pour le foie. Par ailleurs, l’avocat contient plusieurs minéraux, vitamines et éléments nutritifs d’origine végétale qui assurent le bon fonctionnement du foie et aident votre organisme à métaboliser la graisse plus rapidement.

Pour soigner les lésions hépatiques, mangez 1-2 avocats par semaine pendant 2 mois.

À lire: « Les 5 Vertus de l’Avocat« 

7. Curcuma

Le curcuma est un des aliments les plus connus et les plus efficaces pour nettoyer le foie. Cette plante herbacée, originaire du sud de l’Asie, aide l’organisme à mieux digérer et à mieux transformer la graisse. C’est la curcumine, le pigment naturel qui donne sa couleur jaune au curcuma, qui stimule la production de la glutathion S-transférase, une enzyme qui agit comme un des principaux agents de détoxification du foie. Par ailleurs, la glutathion S-transférase favorise la régénération des cellules hépatiques détériorées.

Comment faire Mélangez 1/4 de cuillère à café de curcuma bio en poudre dans un verre d’eau et faites bouillir. Buvez ce mélange 2 fois par jour pendant 2 semaines. • Pensez à incorporer le curcuma dans vos recettes le plus souvent possible.

À lire : « Les 16 Vertus du Curcuma sur Votre Santé. »

8. Pomme

Le secret pour maintenir son foie en bonne santé, c’est de manger une pomme quotidiennement. La pomme est une excellente source de pectine, une fibre soluble qui participe à l’élimination des toxines de l’appareil digestif et qui diminue le taux de cholestérol sanguin. Grâce à ces deux actions bienfaisantes, la pectine évite la sollicitation excessive du foie par votre organisme. Enfin, la pomme contient aussi de l’acide malique, un nutriment naturel aux puissantes propriétés nettoyantes. L’acide malique élimine les agents carcinogènes du sang, ainsi que de nombreuses autres toxines.

Comment faire • Toutes les variétés de pommes possèdent ces bienfaits pour la santé de votre foie. Cependant, privilégiez les pommes bio, car leur effet bienfaisant est plus rapide que les pommes traitées aux pesticides. • Mangez une pomme bio ou buvez un verre de jus de pomme fraîchement pressé quotidiennement.

À lire : Les pommes françaises empoisonnées aux pesticides : la Justice donne raison à Greenpeace.

9. Noix

Grâce à leur haute teneur en acide aminé arginine, les noix aident le foie à éliminer l’ammoniac présent dans votre organisme. De plus, les noix contiennent aussi du glutathion et des acides gras oméga-3, des substances organiques qui favorisent le nettoyage naturel du foie. Et selon une étude dans la revue Journal of Agricultural and Food Chemistry, les polyphénols présents dans les noix protègent le foie des lésions hépatiques causées par la tétrachlorure de carbone et la galactosamine. Comment faire • Grignotez une poignée de noix quotidiennement. • Pour incorporez les noix à votre alimentation, essayez d’en ajouter à vos salades, vos plats d’accompagnement ou à vos desserts.

10. Brocoli

Un des moyens les plus faciles de renforcer la détox naturelle de votre foie est d’incorporer du brocoli à votre alimentation. Le brocoli est riche en glucosinolates, des composés organiques qui aident le foie à éliminer les agents carcinogènes et autres toxines nocives pour votre organisme. Grâce à sa haute teneur en fibres, le brocoli facilite la digestion. De plus, ce légume contient de la vitamine E, un des antioxydants essentiels au bon fonctionnement du foie Comment faire • Mangez 100 g de brocoli 3 fois par semaine pour maintenir votre foie en bonne santé.

Résultat Et voilà, maintenant vous connaissez les aliments naturels que vous pouvez manger pour maintenir votre foie en bonne santé 🙂 Pour la bonne santé de votre foie, les experts santé recommandent aussi d’éliminer ou de réduire la consommation des produits d’origine animale, de l’alcool, du sucre raffiné, des excès de caféine et des aliments transformés. Enfin, pour une meilleure santé générale, arrêtez de fumer car cela affecte TOUS les organes du corps, y compris le foie.

Lire: Nettoyage du foie

Publié le Un commentaire

L’ail tue 14 types de cancer et 13 types d’infection

L’ail tue 14 types de cancer et 13 types d’infection. Pourquoi les médecins n’en prescrivent pas?

L’ail est connu pour être un légume extrêmement efficace, qui peut fournir un nombre immense de bienfaits pour la santé. La liste des maladies que l’ail peut tuer est longue, et comprend:

Infection par Helicobacter pylori

Infection à Candida (levure)

Muguet (prolifération fongique dans la cavité orale)

Aflatoxicose associée aux mycotoxines

Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (MRSA)

Infection à Klebsiella

Infection par le VIH-1

Infection à Vibrio

Pseudomonas Aerigonosima (y compris les souches résistantes aux médicaments)

Mycobacterium tuberculosis, infection à Clostridium résistante aux médicaments

Infection à Cytomégalovirus

Infections virales (Herpes Simplex 1 et 2, virus Parainfluenza de type 3, virus de la vaccine, virus de la stomatite vésiculaire et le rhinovirus humain de type 2)

Infection au streptocoque du groupe B

Ce n’est qu’une petite partie des problèmes de santé où l’ail peut être d’une grande utilité en raison de ses puissantes propriétés pour lutter contre les infections.

Ce légume étonnant a été utilisé pour traiter et guérir le cancer à travers les âges. Hippocrate recommandait la consommation de grandes quantités d’ail écrasé en tant que remède contre le cancer.

Si vous décidez de guérir votre cancer en utilisant cet ingrédient comme anti-fongique, vous devriez prendre au moins 5-6 gousses d’ail (écrasé) par jour. Il y a environ 12 gousses dans une tête d’ail entière.

Notez que vous devez le laisser reposer pendant au moins 15 minutes après qu’elles aient été écrasées. Ce laps de temps est nécessaire pour libérer une enzyme (allinase) qui produit ces composés anti-fongiques et anticancéreux.

Vous pouvez manger de l’ail cru ou cuit dans le cadre des repas, mais selon les recherches, les suppléments d’ail ne produisent pas les mêmes résultats anticancéreux et anti-fongiques.

L’ail s’imprègne dans la littérature de recherche: la base de données biomédicale connue sous le nom de MEDLINE, fournie par la National Library of Medicine, contient 4245 résumés d’études sur l’ail.

D’après les données qui y sont fournies, l’ail est extrêmement important pour prévenir ou traiter plus de 150 problèmes de santé, allant du cancer au diabète, des infections à l’accumulation de plaque dans les artères, des dommages à l’ADN à l’empoisonnement au mercure.

Dans la recherche sur Greenmedinfo.com, il est indiqué que l’ail est efficace dans 167 problèmes de santé ou symptômes de maladie, mais la plus grande densité de la recherche se trouve dans le rôle de l’ail pour la prévention et/ou le traitement des maladies cardiovasculaires et des cancers, les deux principales causes de décès dans les pays à revenu élevé.

Peu coûteux, à l’épreuve du temps, sûr et délicieux, les remèdes naturels et les épices comme l’ail sauvent des vies, et par conséquent, dans les temps anciens, beaucoup valaient leur pesant d’or.

voir aussi :L’ail 100 fois plus puissant que les antibiotiques, L’ail cru c’est bon pour la santé, le baume antibiotique a l’ail

Publié le Un commentaire

L’ail cru c’est bon pour la santé

Connaissez-vous les bienfaits de l’ail sur la santé ? Pas vraiment ? Et bien, c’est le moment d’en savoir plus sur ce remède naturel méconnu ! Nous vous avions déjà parlé des vertus antiseptiques de l’ail mais savez-vous que celui-ci permet également de traiter naturellement plusieurs maladies ?

1.L’Ail cru, c’est Bon pour la Santé !

Consommer de l’ail cru constitue un très bon traitement pour notre corps notamment pour lutter contre les maladies telles que la toux, le rhume ou le mal de gorge. Pas de doute, si vous êtes malade, l’ail est le remède qu’il vous faut pour guérir rapidement ! Soyez courageux et forcez-vous à manger une gousse d’ail 3 fois par jour jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux. Courage ! Votre enfant ne se sent pas très bien ? Il tousse ? Pensez à utiliser l’ail pour le soulager efficacement. Une cuillerée à café de jus d’ail toutes les 2 à 3 heures devrait permettre à votre petit bout de chou de retrouver toute son énergie.

2. Un Remède très Efficace

Pour lutter contre les maux de tête, les entorses ou encore les petites infections de la peau, l’ail est encore et toujours votre allié. Le traitement à utiliser pour se débarrasser de ces petits bobos est d’une simplicité enfantine. Il vous suffit de frotter l’huile d’ail directement sur la partie à traiter pour soulager le mal. Vous l’avez sans doute compris, conservez toujours une gousse d’ail dans les placards de votre cuisine, ça peut toujours servir !

3. Luttez contre la perte des cheveux

Si vous perdez vos cheveux, sachez que l’ail peut vous aider. En effet, l’ail a une teneur élevée en allicine, un composé organique que l’on trouve aussi dans l’oignon. Or, l’allicine est réputée pour lutter contre la perte des cheveux.

Voici comment faire : – Coupez des gousses d’ail dans le sens de la longueur. – Frottez la partie intérieure des gousses sur votre cuir chevelu. – Pour un meilleur résultat, appliquez une pression sur la gousse, de manière à en extraire son jus.

Il existe une autre méthode : – Faites macérer quelques gousses d’ail dans de l’huile d’olive. – Utilisez cette huile pour masser votre cuir chevelu.

4. Combattez les éruptions d’acné

Au lieu d’acheter un traitement contre l’acné bourré de produits chimiques, essayez plutôt l’ail. En effet, l’ail possède de puissantes propriétés antioxydantes. Par conséquent, il est particulièrement efficace pour lutter contre les bactéries génératrices de l’acné. Suivre un traitement est simple : il suffit de frotter une gousse d’ail sur la zone affectée.

5. Soignez et évitez les rhumes

Grâce à sa teneur élevée en antioxydants, l’ail est hautement bénéfique au système immunitaire.

Profiter de ces propriétés en traitement préventif est simple. Il suffit d’incorporer un peu d’ail dans votre alimentation quotidienne. (En plus, c’est délicieux.) Si vous attrapez un rhume, vous pouvez aussi essayer l’infusion à l’ail pour un traitement curatif : – Hachez un peu d’ail et trempez-le dans de l’eau chaude pendant 10-15 min. – Puis, filtrez l’infusion et buvez. – Pour adoucir le goût, ajoutez un peu de miel ou de gingembre.

6. Soulagez votre psoriasis

Une des autres vertus de l’ail est sa propriété anti-inflammatoire. Par conséquent, c’est un traitement efficace pour soulager les démangeaisons du psoriasis. Pour une peau lisse et sans éruptions, frottez de l’ail sur la zone affectée.

7. Contrôlez votre poids

L’ail peut aussi vous aider à contrôler votre poids. Des chercheurs coréens ont étudié le sujet : Selon leurs résultats, les souris qui bénéficient d’une alimentation avec une teneur élevée en ail perdent du poids et accumulent moins de graisse. Par conséquent, essayez d’incorporer plus d’ail dans votre alimentation pour réduire votre tour de taille — en plus, c’est délicieux !

8. Éliminez les mycoses

Les athlètes sont souvent sujets aux mycoses, entre les orteils. Or, l’ail est aussi un puissant antifongique. Il élimine les champignons (et surtout les démangeaisons qui y sont associées). Il suffit de faire un bain de pieds dans un récipient avec de l’eau chaude et une bonne quantité d’ail pressé.

9. Élimine les boutons de fièvre

Voici un remède efficace contre les boutons de fièvre :

– Écrasez une gousse d’ail. – Appliquez la pâte sur la zone affectée et laissez agir quelques minutes. Les propriétés anti-inflammatoires de l’ail aident à soulager la douleur et réduisent l’inflammation des boutons de fièvre. Pour un traitement plus rapide, il est aussi conseillé de prendre des compléments alimentaires à base d’ail

10.Pour bien dormir

Beaucoup de gens aujourd’hui placent une gousse d’ail sous leurs oreillers chaque nuit. Ce rituel vous aidera à dormir mieux. La forte concentration de zinc aidera à détendre tous vos muscles pendant le sommeil.

voir aussi baume maison à l’ail

Publié le Un commentaire

Comment préparer le baume antibiotique à l’ail

Pour réaliser ce baume antibiotique aux multiples bienfaits, il suffit de se rappeler de la règle 3×3 ! Il y a trois ingrédients : l’huile de noix de coco vierge, l’huile d’olive extra vierge et un ail frais. Pour la préparation, vous aurez besoin de trois bonnes cuillères à soupe de chaque ingrédient.

La préparation

Faites chauffer l’huile de noix de coco à feu doux, puis rajoutez l’huile d’olive et mélangez le tout. Lorsque le mélange est bien chaud et homogène, ajouté de l’ail coupé en petits morceaux, faites le revenir et retirez le tout du feu. Mixez la préparation dans un mixeur (vous pouvez également la passer au moulin au café ou au mortier), filtrez le tout et versez le liquide dans un flacon ou un petit pot. Voilà, votre baume antibiotique et analgésique est prêt ! Conservez-le au réfrigérateur : vous pourrez l’utiliser pendant deux semaines maximum.

Une petite remarque

Lorsque la préparation vient tout juste d’être préparée, elle ressemble à du lait et sa couleur est blanche. Mais le mélange deviendra peu à peu épais et se transformera en baume très doux. Après plusieurs heures au réfrigérateur, sa consistance moins liquide vous permettra de l’appliquer facilement.

Si vous êtes arrivé(e) jusqu’ici, bravo ! Vous savez désormais comment préparer un baume à l’ail naturel. Juste une petite précision : même avec l’huile de noix de coco, l’odeur de l’ail sera la plus forte. Il vaut donc mieux utiliser ce baume quand on reste à la maison, car l’odeur contaminera également vos vêtements. Le mieux est de choisir des vêtements pour le traitement et de ne pas les mélanger aux autres pour le lavage.

Vous l’avez vu, il n’y a rien de plus facile que de préparer un baume antibiotique maison, un remède naturel qui prendra soin de toute la famille !

Publié le 2 commentaires

Baume antibiotique maison à l’ail

L’ail est un aliment utilisé partout dans le monde, mais très peu connaissent ses vertus médicinales. Pendant des siècles, la médecine naturelle l’a utilisé dans plusieurs traitements, car l’ail est capable de lutter contre les infections, les champignons et les bactéries, et il aide aussi à nettoyer et à purifier le sang. Ces incroyables propriétés sont à la portée de tous : il suffit de piler l’ail pour libérer une substance appelée allicine, que l’on retrouve dans beaucoup de médicaments produits par l’industrie pharmaceutique ! Nous vous proposons donc d’élaborer un baume antibiotique à l’ail que vous pourrez utiliser dans de nombreux cas.

Il faut toujours de l’ail à la maison !

Vous pouvez appliquer de l’ail pilé sur les blessures : cela soulagera la douleur et évitera de possibles infections, car l’allicine voyagera dans les vaisseaux sanguins. Si vous en consommez directement, l’ail vous aidera à préserver votre flore bactérienne et protégera votre estomac des médicaments.

Quant aux infections provoquées par des champignons, comme le pied d’athlète par exemple, vous pouvez utiliser un baume à l’ail et recouvrir ensuite vos pieds avec des chaussettes que vous réserverez à cet effet et que vous jetterez à la fin du traitement. Vous pouvez appliquer ce baume sur des éruptions cutanées comme l’acné et l’herpès (génital et buccal).

Vous pouvez également frotter de l’ail contre votre poitrine pour vous protéger des rhumes et de la pneumonie, et sur le nez pour soulager un sinusite ou une rhinite. Pour finir, il ne faut pas oublier que l’ail est un puissant analgésique et antibiotique si on en frotte un peu dans les oreilles.

voir aussi Comment préparer le baume antibiotique à l’ail

Publié le 2 commentaires

L’ail 100 fois plus puissant que les antibiotiques

L’ail s’avère 100 fois plus efficace que les antibiotiques et agit en un temps record

ail en tete

Une découverte significative de l’Université de l’État de Washington montre que l’ail est 100 fois plus efficace que deux antibiotiques populaires pour combattre des maladies causées par des bactéries responsables de toxi-infections alimentaires. Leur travail a été publié récemment dans le Journal de Chimiothérapie Antimicrobienne, une suite des précédentes recherches de l’auteur dans Microbiologie Appliquée à l’Environnement qui a démontré de manière concluante qu’un concentré d’ail était efficace pour inhiber la croissance de la bactérie Campylobacter jejuni.

L’ail est probablement l’un des plus puissants aliments naturels. C’est l’une des raisons pour laquelle les gens qui suivent un régime méditerranéen ont des vies aussi saines et longues. L’ail est aussi très performant en laboratoire de recherche.

« Ce travail me passionne beaucoup parce qu’il montre que ce composé a le potentiel de réduire des bactéries pathogènes de l’environnement et de nos aliments » a dit Xiaonan Lu un chercheur docteur en sciences et auteur principal de l’article.

L’une des découvertes les plus intéressantes est que l’ail augmente le niveau global d’antioxydants dans le corps. Scientifiquement connu sous le nom d’Allium sativa, l’ail est célèbre dans l’histoire pour sa capacité à combattre les virus et les bactéries. Louis Pasteur a remarqué en 1858 que les bactéries mourraient quand elles étaient arrosées d’ail. Depuis le Moyen-Âge, l’ail a été utilisé pour guérir les blessures, broyé ou en tranches et appliqué directement sur les blessures pour inhiber la propagation de l’infection. Les russes nomment l’ail, la pénicilline russe.

« C’est la première étape vers un développement ou une réflexion vers de nouvelles stratégies d’intervention », a dit Michael Kokel, co-auteur de recherches sur le Campylobacter jejuni pendant 25 ans.

« Le Campylobacter est une des causes bactériennes les plus fréquentes des toxi-infections alimentaires aux États-Unis et probablement dans le monde » a dit Konkel. Quelque 2,4 millions d’américains sont atteints chaque année d’après le Centre américain de Contrôle et de Prévention des Maladies, avec des symptômes comme de la diarrhée, des douleurs abdominales et de la fièvre.

Les bactéries sont également responsables dans presque un tiers des cas du déclenchement d’une maladie paralysante rare connue sous le nom de syndrome de Guillain-Barré.

Le disulfure de diallyle est un composé organosoufré dérivé de l’ail et de quelques autres plantes de la famille Allium. Il est produit pendant la décomposition de l’allicine libéré quand on écrase l’ail.

Lu et ses collègues ont observé la capacité du disulfure de diallyle à tuer les bactéries quand elles sont protégées par un biofilm visqueux (sécrété par la bactérie, NdT), ce qui les rend 1000 fois plus résistantes aux antibiotiques que les cellules bactériennes flottant librement. Ils ont découvert que le composé peut facilement pénétrer le biofilm protecteur et tuer les cellules bactériennes en se combinant avec un enzyme contenant du soufre, et de ce fait changer la fonction de l’enzyme et bloquer efficacement le métabolisme de la cellule.

Les chercheurs ont découvert que le disulfure de diallyle était aussi 100 fois plus efficace que les antibiotiques appelés érythromycine et ciprofloxacine et qu’il agit souvent en un temps record.

Deux travaux précédents publiés l’an dernier par Lu et ses collègues de l’université en Microbiologie Environnementale et Appliquées et en Chimie Analytique ont montré que le disulfure de diallyle et d’autres composés organo-sulfurés tuaient efficacement des pathogènes d’origine alimentaire tels que le Listéria Monocytogénès et Escherichia Coli O157 : H7.

« Le disulfure de diallyle peut être utile pour réduire le niveau de Campylobacters dans l’environnement et pour nettoyer le matériel de transformation industrielle de l’alimentation, car on trouve dans les deux cas la bactérie dans le biofilm » a dit Konkel.

« Le disulfure de diallyle pourrait rendre beaucoup d’aliments moins dangereux » a dit Barbara Rasco, co-auteur des trois derniers articles et conseillère de Lu pour son doctorat en sciences alimentaires. « On peut l’utiliser pour nettoyer les surfaces de préparation alimentaire et comme conservateur dans les aliments emballés comme les salades de pâtes et de pommes de terre, les salades de choux et de la charcuterie ».

« Ceci ne prolongerait pas seulement la durée de consommation mais réduirait aussi la croissance de bactéries potentiellement nocives » a-t-elle dit.

La substance naturelle peut aussi être obtenue sans l’introduction artificielle de produits chimiques dangereux qui perturberaient ses capacités de réduction des maladies.

Ironiquement, beaucoup de chercheurs pensent que les antibiotiques peuvent être l’un des nombreux facteurs qui contribuent à obstruer les intestins des jeunes enfants.

Publié le Un commentaire

27 Aliments à ZERO calorie pour vous aider à perdre du poids.

Vous connaissez l’alimentation « zéro calorie » ? Selon cette théorie, en choisissant de consommer des aliments à faible apport calorique, l’énergie que vous brûlez en mangeant ces aliments dépasse le nombre de calories qu’ils contiennent. Cela signifie que le nombre de calories nécessaires pour consommer ces aliments dépassent le nombre de calories des aliments que vous mangez. Il est difficile de déterminer si cette théorie s’avère juste. Mais ce qui est sûr, c’est que les aliments à faible teneur en calories peuvent réellement vous aider à faire fondre vos kilos en trop.

La calorie est une unité de mesure inventée en 1824 par Nicolas Clément. Il a déterminé que ça représente la quantité d’énergie nécessaire pour faire augmenter la température de l’eau de 1 °C.

2500 calories / jour pour un homme. 2000 calories/ jour pour une femme.

Ces deux chiffres sont donnés à titre indicatif, pour un individu de taille moyenne et ayant des activités quotidiennes normales.

Pour un sportif ou une personne au repos, les apports sont à adapter. Dépasser les 3500 calories par jour pour une personne standard, c’est favoriser la production de masse graisseuse dangereuse dans le corps. Masse qui favorise l’obésité et les maladies.

Réduire son apport calorique quotidien c’est :

– Réduire les risques de développer un diabète de type 2.

– Réduire les risques de problèmes cardiaques.

– Soulager les articulations.

Dans cet article, on a sélectionné pour vous 20 aliments qui contiennent moins de 50 calories (pour une portion de 100 g).

Pour vous faire une idée de ce que cela représente, prenons à titre de comparaison le poulet. Considéré comme un aliment à faible apport calorique (à savoir 172 calories pour une portion de 100 g), le poulet est bien plus riche en calories que les 20 aliments de cette liste ! Oui, ces aliments sont vraiment faibles en calories. Et oui, grâce à eux, vous allez réellement pouvoir perdre du poids. Alors, sans plus attendre, découvrez les 20 aliments que vous pouvez consommer avec plaisir :

1. Le céleri-branche : Teneur pour 100 g : 16 calories

Le céleri est un drôle d’aliment. Quand on en mange, on n’a pas vraiment l’impression d’avoir quelque chose de consistant sous la dent. C’est sans grande surprise que l’on apprend que ce légume ne contient presque pas de calories ! La texture filandreuse de céleri-branche semble avoir été conçue spécialement pour retenir toute l’eau qu’il contient. Beaucoup de personnes mangent le céleri accompagné de fromage, un aliment riche en matières grasses. Mais si vous comptez vos calories, évitez ce genre d’accompagnement, sauf s’il est faible en matières grasses, comme par exemple le fromage blanc.

2. Les oranges : Teneur pour 100 g : 47 calories

Tout le monde sait que les oranges ont une haute teneur en vitamine C, mais elles ont aussi un des apports caloriques les plus faibles parmi les fruits. Reste à savoir si les calories brûlées quand on mange une orange dépassent réellement son apport calorique. Quoiqu’il en soit, n’oublions pas que l’objectif principal d’une alimentation faible en calories n’est pas d’éliminer totalement les calories, mais d’avoir un apport calorique en-dessous des apports journaliers recommandés. Le vrai but, c’est de réduire votre apport calorique, et une orange peut vous aider à atteindre cet objectif.

3. Le chou Teneur pour 100 g : 25 calories

Le chou possède de nombreuses propriétés bienfaisantes. En effet, il peut lutter contre l’apparition du cancer et des maladies cardiovasculaires. Mais saviez-vous que le chou figure aussi sur toutes les listes d’aliments qui peuvent aider à perdre du poids ? D’ailleurs, l’apport calorique du chou est si peu élevé que l’on brûle la plupart de ses 25 calories rien qu’en vaquant à nos tâches quotidiennes. Notre recette préférée pour profiter de tous ces bienfaits ? Une bonne soupe aux choux. C’est un repas remarquablement rassasiant mais qui contient beaucoup moins de calories que la plupart des soupes.

4. Les asperges Teneur pour 100 g : 20 calories

Les asperges sont un excellent choix d’accompagnement pour vos repas. Grâce à leur haute teneur en fibres, elles ont un effet rassasiant, mais sans exploser votre compteur de calories. Pour déguster les asperges, vous pouvez bien entendu les griller ou les faire cuire à la vapeur. Mais vous pouvez aussi ajouter quelques asperges crus à vos salades vertes, pour ajouter plus de croustillant. Lorsque vous cuisinez les asperges, prenez soin d’y aller doucement avec le beurre ou les matières grasses (car cela peut considérablement augmenter le nombre de calories).

5. Les betteraves Teneur pour 100 g : 43 calories

Pour profiter de la faible teneur en calories des betteraves, privilégiez la cuisson à la vapeur, la cuisson à l’eau ou encore la grillade. En effet, les betteraves macérées dans du vinaigre ont une teneur en calories plus élevée. Les betteraves sont par ailleurs riches en bétalaïnes, un antioxydant naturel que l’on trouve dans peu d’aliments et qui donne aux betteraves la couleur rouge qui les caractérise.

6. Le concombre Teneur pour 100 g : 16 calories

Le concombre est un aliment qui contient énormément d’eau. Tout comme le céleri-branche, il n’est pas étonnant qu’il contienne peu de calories. C’est pourquoi les concombres sont un accompagnement parfait pour préparer des salades composées — surtout avec d’autres légumes à faible teneur en calories. Le concombre est un excellent aliment pour maigrir. Vous pouvez en mangez à votre faim tout en maintenant le nombre de calories de vos repas au minimum. Associés à un mode de vie plus actif, vous pouvez réellement faire pencher la balance en votre faveur — au sens propre et figuré.

7. Le citron Teneur pour 100 g : 16 calories

Rassurez-vous, on ne s’attend pas à ce que vous fassiez des repas en mangeant exclusivement du citron Cependant, il est bon de savoir que vous pouvez utiliser le citron autant que vous voulez, sans aucun risque d’exploser votre compteur de calories. C’est pourquoi le citron est un accompagnement parfait pour vos aliments, qu’il s’agisse d’un simple verre d’eau ou vos recettes préférées de poisson, comme notre délicieux filet de colin au four sauce citron. En plus, les bienfaits du citron sur votre santé sont bien connus. C’est un aliment alcalinisant et à haute teneur en antioxydants.

8. Le chou-fleur Teneur pour 100 g : 25 calories

Le chou-fleur fait partie des aliments les plus faibles en calories. Si ce n’est pas suffisant pour vous convaincre, ce légume de la famille des brassicacées possède aussi de puissants bienfaits pour votre santé. Et ces bienfaits sont nombreux. Le chou-fleur est un anti-inflammatoire ; il stimule le fonctionnement de l’appareil digestif et il régule le système cardio-vasculaire. Somme toute, le chou-fleur est un aliment idéal pour vous aider à perdre du poids. Et à seulement 25 calories pour 100 g, vous allez facilement brûler toute sa teneur en calories rien qu’en faisant la cuisine,

9. Les champignons Teneur pour 100 g de chanterelles : 38 calories

Quelle que soit la variété de champignons que vous choisissez, il est plus que probable que ceux-ci contiennent très peu de calories. C’est simple, les champignons et les calories ne sont simplement pas faits l’un pour l’autre. Par conséquent, lorsque que vous utilisez les champignons dans vos recettes préférées, vous pouvez vraiment manger à votre faim. Même les champignons de Paris, un des champignons les plus populaires, ont une faible teneur en calories (à savoir seulement 22 calories pour 100 g). C’est sûrement pour ça que les végétariens utilisent les champignons pour remplacer le bœuf.

10. La pastèque Teneur pour 100 g : 30 calories

Malgré son goût naturellement sucré, la pastèque contient peu de calories. D’ailleurs, la pastèque est l’aliment le plus sucré sur notre liste d’aliments à moins de 50 calories. Autre bonne nouvelle : non seulement la pastèque est un fruit délicieux que vous pouvez dévorer, mais elle est aussi bourrée d’antioxydants. En plus, la pastèque peut aussi stimuler votre métabolisme de base pour vous aider à brûler encore plus de calories. La pastèque n’a qu’un seul problème : elle est tellement délicieuse qu’il faut faire attention à ne pas trop en manger.

11. Les courgettes Teneur pour 100 g : 17 calories

Vous aimez les courgettes ? Ça tombe bien, car c’est un légume particulièrement faible en calories — et pas seulement en tant que plat d’accompagnement. En effet, la courgette se décline en plusieurs variantes appétissantes, ce qui en fait la reine de l’été : cake aux courgettes, quiche aux courgettes, gratin aux courgettes, etc. En plus, ce légume particulièrement polyvalent contient si peu de calories qu’il est presque impossible de prendre de poids en le mangeant. Cependant, comme dit le proverbe, « qui ne mesure, guère ne dure ». Par conséquent, profitez des bienfaits et de la faible teneur en calories des courgettes, mais n’exagérez pas trop non plus !

12. Les tomates Teneur pour 100 g : 17 calories

Les tomates sont un des meilleurs aliments pour la santé. Peu surprenant qu’elles figurent sur notre liste d’aliments à faible teneur en calories. Outre leur faible apport calorique, les tomates sont aussi riches en lycopène, un pigment naturel aux propriétés anticancéreuses. Le lycopène est par ailleurs connu pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires. Et à seulement 17 calories pour 100 g de tomates, vous allez brûler sa teneur en calories rien qu’en préparant le repas. Associées à d’autres aliments sur cette liste, vous pouvez facilement préparer de délicieux repas parfaitement équilibrés et à faible teneur en calories.

13. Le pamplemousse Teneur pour 100 g : 42 calories

Le pamplemousse possède une solide réputation d’aliment brûle-graisse pour mincir à petit prix. Cette réputation est largement méritée, car le pamplemousse accélère les métabolismes qui fonctionnent au ralenti. Par ailleurs, les médecins recommandent aux patients cardiaques de manger du pamplemousse suite à une intervention chirurgicale. Certes, le pamplemousse n’est pas l’aliment avec le moins de calories sur notre liste. Mais à seulement 42 calories pour 100 g, ce n’est certainement pas en mangeant du pamplemousse que vous allez grossir. De fait, le pamplemousse peut vous aider à réduire votre apport calorique quotidien et à faire fondre les kilos en trop.

En règle générale, les fruits contiennent plus de calories que les légumes. Mais en choisissant les bons fruits, vous pouvez contrôler votre apport calorique tout en apportant plus de goût et de saveur à vos repas.

14. Les choux de Bruxelles Teneur pour 100 g : 43 calories

De tous les aliments, ce sont sûrement les choux de Bruxelles qui ont la plus mauvaise réputation. Qui n’a pas vu un enfant essayer de filer en douce ses choux de Bruxelles à Médor, sous la table ? C’est bien dommage, car les choux de Bruxelles sont littéralement remplis de nutriments mais contiennent relativement peu de calories.

Les choux de Bruxelles font aussi partie de la famille des brassicacées. De fait, ils partagent les bienfaits du chou, du brocoli et du chou-fleur. Agrémentés de fromage ou d’un peu de beurre, ils sont encore plus délicieux. Mais attention, car cela peut considérablement augmenter leur nombre de calories. De fait, prenez soin de ne pas trop forcer la dose sur les matières grasses et de trouver le juste milieu pour un repas délicieux et équilibré.

15. Le chou kale Teneur pour 100 g : 49 calories

Le chou kale est tellement bon pour votre santé qu’il faudrait en manger beaucoup plus souvent. Il est riche en protéines, en fibres, en vitamines, en minéraux et en nutriments essentiels. Et ce n’est pas tout. Non seulement le chou kale est bon pour votre santé, mais il a aussi une faible teneur en calories. Alors, si vous cherchez un en-cas à faible teneur en calories, essayez cette alternative aux chips. Il suffit de faire cuire quelques feuilles de chou kale au four, et de les agrémenter d’un peu de sel et d’épices de votre choix.

16. Les navets Teneur pour 100 g : 28 calories

Certes, peu de personnes auront vraiment envie d’un repas composé exclusivement de navets. Mais il est bon à savoir que les navets ont peu d’impact sur votre apport calorique quotidien. Le navet est un légume que l’on retrouve de temps à autre dans les recettes. Mais le plus souvent, c’est en accompagnement qu’on le déguste. Et comme les asperges, vous pouvez aussi essayer de l’ajouter à vos salades vertes pour ajouter un peu de croustillant. Par ailleurs, les navets possèdent des propriétés anti-inflammatoires. De fait, manger des navets peut vous aider à soigner les maladies générées par une inflammation excessive de l’organisme.

17. Les pommes Teneur pour 100 g : 52 calories

« Une pomme chaque matin éloigne le médecin. » Le dicton se confirme : riche en antioxydants, en vitamines, en minéraux et en fibres, la pomme ne mérite vraiment pas son statut de fruit interdit. Si vous surveillez de près votre apport calorique quotidien, les pommes sont une valeur sûre. Pour éviter de succomber au grignotage malsain, comme les chips et autres « cochonneries », la pomme est le parfait en-cas naturel. Pour tenir bon jusqu’au prochain repas, vous pouvez toujours compter sur une bonne pomme pour grignoter SANS prendre de kilos en plus.

18. Les oignons Teneur pour 100 g : 40 calories

Les oignons sont un des aliments les plus utilisés dans nos recettes. Et heureusement pour nous, car ils ont aussi une faible teneur en calories. Certes, très peu de gens croquent un oignon comme on croquerait une pomme. Mais encore une fois, il est bon à savoir que ce n’est pas en ajoutant de l’oignon émincé ou haché à vos recettes et soupes préférées que vous allez faire exploser votre compteur de calories. On classe souvent les oignons dans la catégorie d’aliments bienfaisants sur la santé qui peuvent vous aider à perdre vos kilos en plus. Par ailleurs, plusieurs études scientifiques indiquent que les oignons sont riches en flavonoïdes hautement bénéfiques à l’organisme. À découvrir : Les Bienfaits des Oignons sur la Santé.

19. Les carottes Teneur pour 100 g : 41 calories

Vous saviez sûrement déjà que manger des carottes est bon pour la vue. Mais il y a d’autres bonnes raisons d’incorporer ce légume à votre alimentation. Grâce à leur faible index glycémique, les carottes peuvent vous aider à réguler votre taux de glycémie. Par ailleurs, elles sont un diurétique naturel. De fait, elles aident à éliminer l’eau et l’excès de sodium de votre organisme. Enfin, les carottes possèdent aussi des propriétés anti-inflammatoires pour vous aider à soulager vos inflammations.

20. Le brocoli Teneur pour 100 g : 34 calories

Le brocoli est tout simplement un super-aliment. Il n’y a pas d’autre manière de le présenter. Ce légume regorge de molécules anti-cancer, est bourré d’éléments essentiels et a une faible teneur en calories. Mais le brocoli a aussi une haute teneur en fibres qui régulent le fonctionnement de votre appareil digestif, un bienfait indispensable pour les personnes qui essaient de perdre du poids. Et grâce à sa haute teneur en protéines végétales, le brocoli peut aussi vous aider à développer plus de masse musculaire lors de vos entraînements de remise en forme.

21. L’aubergine Teneur pour 100 g : 24 calories

Elle est riche en fibres, en minéraux et en vitamines. L’aubergine est une petite merveille de la nature qui emprisonne les graisses et les entraîne avec elle pendant la digestion au lieu de les laisser s’installer tranquillement sur nos popotins. Atout malin ? Si on la cuit à la vapeur, elle gonfle dans l’estomac et agît comme un coupe-faim naturel.

22. Le melon Teneur pour 100 g : 48 calories

Comment résister au melon ? Hypo calorique, il contient 95 % d’eau. Savoureux, diurétique, il favorise le drainage et l’élimination des toxines. Blindé de vitamines, vous pouvez le consommer sans modération mais de préférence en début de repas car le melon a tendance à donner de l’appétit. Atout Malin ? La vitamine E, anti oxydante elle prévient le vieillissement cellulaire.

23.Le brugnon Teneur pour 100 g : 64 Calories

C’est le cousin de la pêche en moins calorique. Tonique, diurétique et coupe faim. Comment avons nous fait pour nous en passer ? Une telle merveille de la diététique ne peut que trouver sa place dans notre alimentation. Il contient très peu de sucre, parfait donc en cas de petit creux ou en dessert pour terminer le repas sur une note plus douce. Atout malin ? Sa richesse en vitamine A pour une peau éclatante et rayonnante.

24. Les cerises Teneur pour 100 g : 68 calories

Riches en eau en fibres et en potassium, elles stimulent le fonctionnement intestinal et sont diurétiques (élimination des toxines). Attention cependant, manger trop de cerises peut avoir un effet laxatif. De plus, à l’inverse du brugnon les cerises contiennent beaucoup de sucre. Ce sont leurs propriétés détoxifiantes qui nous intéressent surtout. Atout malin ? Garder les queues de cerises pour se faire une tisane détox drainante.

25.Les radis Teneur pour 100 g : 20 Calories

Un petit bonheur à croquer tant pour le plaisir que pour le corps. Ces petits légumes captent les graisses et les éliminent. Riches en fibres, en minéraux, ils facilitent la digestion et le transit intestinal. A déguster avec un peu de pain complet beurré (tout doux sur le beurre…) mais sans sel. Atout malin ? Les radis luttent contre la rétention d’eau, à l’origine de la cellulite, génial non ?

26.Le saumon Teneur pour 100 g : 200 Calories

Certes, il s’agit d’un poisson gras, mais ce sont de bonnes graisses, alors pourquoi s’en priver ? Riche en Omega 3, il oriente le métabolisme en production d’énergie, au lieu de stocker les graisses. Il apporte protéines et minéraux, qu’il faut continuer à consommer même en période de régime. Le saumon aide au développement de la masse musculaire, n’hésitez pas à pratiquer un sport à côté… Atout malin ? Sa teneur en vitamines B (1, 2, 3, 5, 6, 12) pour avoir de l’énergie à revendre.

27.Les épinards Teneurs pour 100 g : 25 Calories

Appelés « Balais de l’estomac », les épinards sont un véritable stimulant digestif et ont un pouvoir rassasiant très élevé. Comme ils sont pauvres en calories, il est impossible de ne pas les intégrer à un régime. Crus, en salade, cuits, ils sont une source de vitamines A, C, B9 et E, de fer et de magnésium qui apportent énergie et vitalité. Atout malin ? Leur teneur en fer. Pour avoir la pèche comme Popeye !

Fruits : abricot, airelle, ananas, brugnon, cerise, citron, citron vert, clémentine, fraise. framboise, mangue, melon, myrtille, orange, pamplemousse, papaye, pastèque, pêche, pomme,

Légumes : ail, algue, asperge, aubergine, betterave, brocoli, carotte, céleri, champignon, chou, chou-fleur, chou kale, concombre, courgette, courge butternut, cresson, endive, épinard, haricot vert, laitue, navet, oignon, radis, tomate,

15 Aliments à manger pour perdre du poids rapidement