Publié le Laisser un commentaire

LA COSMETIQUE NATURELLE ET MINIMALISTE

La cosmétique a considérablement évolué ces dernières décennies.
La loi nous protège avec une réglementation rigoureuse sur les composants des cosmétiques.
En effet, certaines substances toxiques ne sont pas autorisées, d’autres le sont mais avec un dosage maximum défini.

Cependant, la réglementation ne prend pas en compte le nombre considérable de cosmétiques faisant désormais partie de notre quotidien, multipliant ainsi la quantité de ces substances dangereuses sur notre peau. Dangereuses pour notre santé, celle de nos enfants, nos embryons, mais également pour l’environnement.
Il en va de la santé de notre planète entière, ainsi que des futures générations.

Il faut bien comprendre qu’une crème annoncée «nourrissante à l’huile de jojoba», sera composée à 80% d’eau stérile, de paraffine issue du pétrole, de tas d’adjuvants (émulsifiants, tensio-actifs, fragrances synthétiques…) et contiendra peut-être moins de 1% d’huile de jojoba.
Qu’elle soit bio ou pas, cette proportion ne peut prétendre agir efficacement sur le dessèchement de votre peau.
Certes, après application, votre peau sera toute douce (effet immédiat de la paraffine) mais la peau ne reconnaissant pas les produits issus de la pétrochimie, elle ne les absorbera pas, ils feront un simple film qui partira une fois la peau nettoyée.
Cependant une partie de ces substances peuvent pénétrer dans l’organisme.
Ne serait-il pas plus judicieux d’augmenter considérablement cette proportion de jojoba à 50% par exemple ?

La cosmétique de nos arrières grand-mères était vraiment très cohérente et très efficace, mais peu rentable pour les grands industriels.
Acheter des crèmes, lotions, shampoings… s’est inscrit peu à peu dans les mœurs afin surtout de nous faire consommer et sur-consommer.

Revenons donc au naturel, simple et efficace.

Laisser un commentaire