Publié le Laisser un commentaire

L’huile de pissenlit: l’huile qui transforme la peau.

?

Le pissenlit ou dent de lion ( Taraxacum officinale) est une plante connue par tout le monde , et souvent dégustée en salade dépurative ou même en succédané de café ( racines).

Mais saviez-vous que ses fleurs, macérées dans de l’huile, ont des effets cosmétiques restructurant sur nos peaux ?

Les capitules de fleurs transmettent leurs propriétés clarifiantes et antioxydantes à l’huile, et, lors d’applications régulières, agissent sur l’élastine et le collagène, à la manière des meilleures crèmes anti-âge…

Cette huile soulage les peaux dites atopiques ( acné, eczéma, psoriasis) , amène une protection accrue lors des premières expositions au soleil et gomme les rides sur le long terme.

La recette:

Choisir un lieu de cueillette préservé à l’abri des pollutions.

Par beau temps et le matin de préférence, cueillir des fleurs de pissenlit appelées les capitules.

Pour rester dans une énergie haute, n’oubliez pas de remercier ces belles fleurs jaunes.

Laissez-les sécher brièvement (2 à 3h ) et rapidement sinon elles se transforment en aigrettes blanches, vous savez les petits parachutes!

Le but est d’enlever de l’humidité pour éviter que la préparation ne fermente et pourrisse.

Remplissez un bocal de verre transparent de ces fleurs( sans les tasser) et recouvrez d’un mélange d’huiles : 80% de tournesol oleïque bio et 20% d’huile de noisette bio (une huile nourrissante à la texture très fine, qui pénètre vite la peau).

Puis on visse le couvercle et on expose le tout au soleil doux du printemps ( à l’extérieur), en mettant une belle intention dans votre future huile…le maître-mot étant la douceur.

On ouvre quotidiennement par beau temps pour laisser s’échapper l’eau résiduelle( 45mn environ) en veillant à ne pas la renverser… on peut mettre une gaze ponctuellement.

La durée d’exposition, la solarisation dure 4 à 5 semaines en moyenne et personnellement je la laisse exposée aux éléments (lune, pluie, soleil…), toute la période.

En cas de grands froids, je poursuis l’opération près d’un lieu tempéré ( radiateur, poêle à bois)…dans une atmosphère douce et tranquille…
L’ambiance joue sur la qualité des macérations…!

Puis exprimer ( presser, en langage botanique), filtrer, re-conditionner et étiqueter … c’est prêt!

Vous venez de concocter un remède ancien des campagnes, puissant:
L’huile anti-âge au pissenlit!

Celles et ceux qui connaissent pourront la retravailler en crème ou en baume…

À utiliser en massages bichonnants et réguliers dans le temps, sur le visage et sur les autres parties du corps que vous aurez choisi …

Je reste toujours admiratif devant cette ‘simple’ plante qui possède autant de force et de vertus…

Laisser un commentaire