Publié le Laisser un commentaire

ASPIRINE

ASPIRINE (Source : Clinique Mayo)

Le Dr. Virend Somers est un cardiologue de la clinique Mayo. Il a écrit un article important dans le magazine

American College of Cardiology.

La majorité des crises cardiaques se passent le jour, entre 6.00 heures du matin et midi.

Avoir une crise cardiaque la nuit, au moment où le cœur doit fonctionner à son rythme le plus calme, signifie que quelque chose d’inhabituel s’est passé.

Somers et ses collègues essaient de démontrer depuis dix ans déjà que le coupable c’est l’apnée du sommeil.

1. Si vous prenez une aspirine tous les jours, le mieux c’est de la prendre le soir.

La raison : l’aspirine a une « mi-durée » de vie de 24 heures.

Donc : si la plupart des crises cardiaques se passent au petit matin, l’aspirine dans votre corps sera alors au plus fort.

2. Les Aspirines peuvent se garder pendant de longues années dans votre petite pharmacie. En vieillissant elles ont l’odeur du vinaigre.

Pourquoi garder des aspirines sur votre table de chevet ?

En dehors de douleurs dans le bras gauche, il y a encore d’autres symptômes signalant une crise cardiaque : des douleurs intenses dans le menton(et la maxillaire), la nausée et une forte transpiration. Mais ces symptômes se présentent moins souvent.

Notez : lors d’une crise cardiaque il est possible que vous n’ayez AUCUNE douleur dans la poitrine.

Si jamais vous vous réveillez à cause de douleurs intenses dans la poitrine, avalez immédiatement deux aspirines avec un peu d’eau.

Appelez ensuite les urgences (le 112) et prévenez un/e voisin/e ou membre de famille qui habite à proximité.

Dîtes au téléphone : « crise cardiaque »! et également que vous avez pris 2 aspirines.

Asseyez-vous sur une chaise près de la porte d’entrée et attendez les secours. SURTOUT !!! NE VOUS COUCHEZ PAS !

Un cardiologue a déclaré qu’une seule vie humaine pourra probablement chaque fois être sauvée si chaque personne qui reçoit cette info le transfère à 10 autres personnes !

Publié le Laisser un commentaire

15 astuces et remèdes de Grand-Mère pour maigrir vite.

Quand on cherche à perdre du poids, on a souvent envie d’obtenir rapidement des résultats visibles.

Bien sûr, la perte de poids passe souvent par un régime et la pratique du sport pour mettre toutes les chances de son côté.

Mais si, en plus, certaines astuces de grand-mères nous permettaient de maigrir plus vite ?

Avec quelques idées simples à mettre en œuvre et à associer à un régime et à de l’activité physique, nul doute que la fonte des kilos sera plus rapide, ou tout du moins plus facile.

Voici quelques solutions toutes bêtes à emprunter à nos chères grand-mères.

1.Boire de l’eau citronnée

Pressez 1/2 citron dans un litre d’eau à boire toute la journée. C’est détox, diurétique et vous pouvez boire jusqu’à 2 litres par jour de cette boisson.

2.Se brosser les dents après le déjeuner

Si on se brosse les dents matin et soir, mieux vaut aussi le faire le midi car garder le goût des aliments en bouche vous donnera envie d’en remanger le soir.

3.Poivrer tous les plats

Le poivre aide à la digestion et donc, il permet de brûler plus rapidement les graisses. Aussi, ne pas hésiter à poivrer tous vos plats.

4.Ne pas manger après 19 heures

Ainsi, vous allez faire le tour du cadran sans manger. Donc, vous allez puiser le soir et la nuit dans les réserves de graisses.

5.Boire du thé vert

Boire du thé vert permet de brûler 80 calories en plus chaque jour. C’est donc une astuce de grand-mère indispensable pour maigrir plus vite.

6.Mettre du persil dans tous les plats

Le persil est diurétique, combat la rétention d’eau et régule le taux de sucre dans le sang. Utilisez quotidiennement cet allié minceur dans vos plats

7.Boire de la tisane d’orties

Faites bouillir une poignée de feuilles d’orties dans un demi-litre d’eau pour vous concocter une tisane minceur très efficace pour évacuer les graisses.

8.Manger les pommes de terres froides

Les pommes de terre froides développent l’amidon résistant qui rassasie sans être assimilé sous forme de graisse. N’hésitez donc pas à les consommer ainsi.

9.Boire l’eau de cuisson des artichauts

L’eau de cuisson des artichauts a un goût amer certes, mais d’excellentes propriétés diurétiques. Ne la jetez plus et buvez-la pour maigrir plus vite.

10.Gommer au marc de café

La caféine est réputée comme composant minceur souvent utilisé dans les crèmes amincissantes. Aussi, se gommer les cuisses au marc de café permet de les affiner.

11.Faire ses courses le ventre plein

Cette astuce est particulièrement à suivre car faire les courses quand on a faim incite à acheter plus d’aliments à forte valeur calorique.

12.Croquer une tomate le matin

Croquer dans une tomate crue dès le matin peut vous aider à maigrir plus vite tout en régulant votre taux de cholestérol.

13.Manger de la soupe le soir

On le sait, il faut manger léger le soir. Une soupe de légumes vous rassasiera tout en vous apportant tout ce qu’il faut pour tenir jusqu’au lendemain.

14.Faire le ménage plus souvent

Les anciennes générations font plus le ménage que les nouvelles. Or, une heure de ménage fait perdre 200 calories alors ne lésinez pas sur le nettoyage

15.Manger des fruits au dessert

Au lieu d’un laitage ou d’un gâteau, manger un fruit à chaque fin de repas est une bonne habitude qui vous permettra de maigrir plus vite.

Publié le Laisser un commentaire

Une autre façon de se soigner… à la cuillère

Le vinaigre de cidre, sous forme de cocktail ou pris à la cuillère, présente bien des vertus thérapeutiques. Les indications ci-dessous montrent l’étendue de son spectre d’action :

Faiblesse, fatigue, fragilité face aux microbes et virus

Vous êtes souvent fatigués ? vous tombez malade dès qu’une personne tousse ou renifle dans votre entourage ? vous êtes allergique pour un rien… Faites des cures régulières du cocktail de Jarvis (sur environ 4 semaines et sans interruption en préventif) ou durant les périodes où vous vous sentez fragiles. Complétez cette cure en prenant de la vitamine C naturelle.

Rhumes et troubles des voies respiratoires

En cas de mal de gorge et d’enrouement, faites des gargarismes de vinaigre de cidre dilué (75 ml d’eau tiède avec 25 ml de vinaigre). Si l’inflammation est aiguë, gargarisez toutes les heures (recracher !).

En cas de toux bronchique, le vinaigre de cidre va favoriser la liquéfaction et l’expectoration des mucosités. Prenez 1 c. à café de ce sirop : 4 c. à soupe de miel liquide avec 5 c. à café de vinaigre de cidre. Buvez beaucoup de liquide (des infusions de thym très chaudes) pour aider les mucosités épaisses à se liquéfier.

Troubles cardiaques et circulatoires

Le vinaigre de cidre, on l’a vu, a la capacité de dissoudre les dépôts calcaires dans les parois artérielles (une coquille d’œuf se dissout en moins de 2 jours dans du vinaigre de cidre) et la pectine contenue dans le vinaigre de cidre stabilise le taux de cholestérol.

Si vous êtes concernés, buvez le cocktail de Jarvis plusieurs fois par jour et utilisez le plus possible le vinaigre de cidre pour cuisiner. Sa haute teneur en potassium renforcera en plus le muscle cardiaque.

Si vous souffrez de varices, imbibez un tissu de vinaigre de cidre et enveloppez vos jambes pendant 20 minutes.

En cas d’hémorroïdes, prenez des bains de siège où vous diluerez un verre de vinaigre de cidre et un verre d’infusion de sauge dans de l’eau tiède.

Troubles intestinaux

En cas de diarrhée, qu’elle soit provoquées par de méchantes bactéries ou par des médicaments, le corps perd quantité de liquide et de minéraux vitaux. Le vinaigre de cidre, bactéricide doux (il agit non par destruction mais par répulsion), reminéralisant, favorise le développement de la flore intestinale et régule le transit. Diluez 2 c. à café de vinaigre de cidre dans un verre d’eau et buvez-le avant les repas par petites gorgées jusqu’à disparition des maux.

En cas de constipation, buvez plusieurs fois par jour 2 c. à café de vinaigre de cidre diluées dans un verre d’eau et/ou prenez des bains de pieds tièdes (4 litres d’eau, un verre de vinaigre de cidre et 4 c. à café de sel).

Douleurs articulaires (arthrose, arthrite, rhumatismes, goutte)

En fluidifiant le sang épaissi par les aliments riches en protéines (comme les viandes), le vinaigre de cidre nettoie les toxines qui s’accumulent dans les jointures, les tissus et les organes. Pour prévenir les douleurs articulaires, buvez le cocktail de Jarvis dans un demi-verre d’eau avant le petit-déjeuner.

En cas de douleurs aiguës, faites un enveloppement froid du membre concerné ou, si la douleur est chronique, un enveloppement chaud au vinaigre de cidre dilué.

Troubles des reins et de la vessie

Le vinaigre de cidre favorise le rinçage des reins et de la vessie et prévient la formation de calculs rénaux et vésicaux. Buvez aux repas 2 c. de vinaigre de cidre diluées dans un verre d’eau. Là aussi, buvez des infusions (de pissenlit ou d’ortie) pour mieux éliminer.

Problèmes de dents et de bouche

Le vinaigre de cidre stoppe les inflammations d’origine bactérienne, stimule l’irrigation de la gencive. Pour conserver des gencives saines, rincez-vous la bouche matin et soir après vous être brossé les dents avec du vinaigre de cidre dilué dans l’eau (1 c. à café dans un verre d’eau).

Problèmes de peau

Acné : les composants du vinaigre de cidre purifient la peau et empêchent les inflammations, y compris celles qui sont dues au dérèglement hormonal de la puberté. Il est conseillé de boire un verre d’eau dans lequel vous aurez dilué deux c. à café de vinaigre de cidre avant chaque repas. Vous pouvez aussi vous faire des saunas faciaux. Remplissez un grand bol avec 1 l d’eau bouillante, 4 c. à soupe de vinaigre de cidre et des fleurs de camomille. Couvrez-vous la tête d’une serviette et placez le visage au-dessus du récipient dans la vapeur.

•Inflammations cutanées provoquées par des virus ou des bactéries : buvez un verre d’eau avec 2 c. à café de vinaigre de cidre aux repas. Appliquez des compresses de vinaigre de cidre et de farine de maïs ou de pommes de terre. En cas de virus (herpès ou le zona), tamponnez les zones concernées avec du vinaigre de cidre non dilué.

Piqûres de petits insectes : le vinaigre, appliqué immédiatement, arrête les démangeaisons (moustiques, aoûtats)

•Coups de soleil : le vinaigre de cidre calme et rafraîchit la peau rouge et douloureuse et empêche les infections. Appliquez le non dilué, doucement, sur les zones rouges. Et prenez un bain d’eau fraîche dans lequel vous aurez dilué 3 c. à soupe de vinaigre de cidre.

Affections gynécologiques

Le vinaigre de cidre régule aussi la flore vaginale (pertes blanches, etc.). Diluez une dose de vinaigre pour 4 doses d’eau, le tout à la température du corps. Achetez en pharmacie une seringue de 10 ml, coupez l’embout, pompez la solution préparée avec votre seringue et injectez la prudemment dans le vagin.

Dans le cas de règles abondantes, prendre le cocktail de Jarvis le matin. Il agit contre les saignements. Vous pouvez aussi pratiquer des bains de siège avant le début des règles (diluer un demi-verre de vinaigre de cidre dans de l’eau chaude).

Soins du corps

Buvez le matin à jeun un verre du cocktail de Jarvis. Il vous fortifiera tout en stimulant l’irrigation sanguine et les fonctions de la peau. Complétez ce régime par :

•des bains : pour détendre la peau et régénérer son film protecteur, prenez un bain dans lequel vous aurez versé 1 à 2 verres de vinaigre de cidre. Restez au moins 15 minutes et relaxez-vous.

•des massages : après le bain ou la douche, pratiquez un massage une fois par semaine. Remplissez votre lavabo d’eau chaude et versez un verre de vinaigre de cidre. Massez-vous le corps avec cette eau vinaigrée pour qu’elle pénètre bien dans la peau. Ne vous essuyez pas.

Pour nourrir, hydrater, lisser et protéger votre peau, voici comment faire une crème de soins à partir de ce que vous pourrez trouver dans votre cuisine :

– au yaourt et au vinaigre de cidre : mélangez 3 c. à soupe de yaourt nature, 1 c. à soupe de crème fraîche, 1 c. à soupe de miel (chauffé et bien fluide), 1 c. à café de vinaigre de cidre et 1 c. à café de jus de tomate. Remuez jusqu’à obtenir une pâte lisse. Appliquez cette crème la nuit.

– à l’avocat et au vinaigre de cidre : mélangez 3 c. à soupe d’avocat écrasé, 3 c. à café de miel, 2 c. à soupe de vinaigre de cidre et 2 c. à café de son de blé. Épaississez la pâte obtenue avec le son de blé. Étalez la préparation obtenue sur votre peau et laissez agir 30 minutes.

– See more at: http://www.alternativesante.fr/vingt-recettes-pour-vous-soigner-avec-le-vinaigre-de-cidre/#sthash.EiREVfCm.dpuf

Vinaigre de cidre : de nouveaux bienfaits découverts !

Pour contrôler les niveaux de sucre et d’insuline dans le sang

Voilà une bonne nouvelle pour les diabétiques. D’après une étude publiée dans la revue spécialisée Diabetes Care, le vinaigre de cidre peut réduire le niveau de sucre dans le sang après les repas. Une autre étude a permis de démontrer que boire un verre d’eau avec du vinaigre de cidre avant d’aller dormir aide à réguler le niveau de sucre pendant la nuit.

Dans une autre étude également publiée dans la revue spécialisée Diabetes Care, un groupe de personnes présentant une résistance à l’insuline a bu un mélange d’eau et de vinaigre de cidre juste avant un repas. Résultats : les patients qui avaient bu ce mélange avant de manger présentaient des niveaux plus bas d’insuline et une sensibilité beaucoup plus accrue à cette hormone, en comparaison avec le groupe témoin.

En d’autres termes, boire un mélange d’eau et de vinaigre de cidre avant les repas et avant d’aller dormir peut aider les patients souffrant de diabète de type II ou présentant une résistance à l’insuline (pré-diabétiques) à améliorer leur niveau de sucre et d’insuline dans le sang.

Pour réduire le cholestérol

D’après une étude publiée dans le British Journal of Nutrition, le niveau de graisse dans le sang avait considérablement diminué chez les souris qui avaient été alimentées avec de l’acide acétique (une substance présente dans le vinaigre de cidre) pendant 20 jours. Il est donc probable que le vinaigre de cidre puisse également avoir cet effet sur le niveau de cholestérol et de triglycérides des humains.

Du vinaigre de cidre pour maigrir

Les résultats d’une étude publiée dans une importante revue scientifique européenne montrent que manger un peu de pain imbibé de vinaigre de cidre avant chaque repas aide à augmenter la sensation de satiété, et donc à manger moins. De cette façon, cette habitude permettrait de perdre du poids à long terme. Il est probable que ce morceau de pain imbibé de vinaigre de cidre ne soit pas très agréable au palais pour beaucoup d’entre nous, mais on peut également le remplacer par un verre d’eau avec un peu de vinaigre avant chaque repas, afin de manger moins et d’ingérer beaucoup moins de calories.

Pour soulager les maux de gorge

Faire des gargarismes avec une solution diluée à base d’eau et de vinaigre de cidre aide à soulager les maux de gorge grâce à l’effet antiseptique et analgésique du vinaigre. Il faut bien se brosser les dents après chaque séance de gargarismes, car l’acide présent dans le vinaigre de cidre pourrait abîmer l’émail des dents.

Ainsi, boire trois verres d’eau avec une cuillère à café de vinaigre de pomme par jour apporte de multiples bienfaits à notre organisme. Mais il faut tout de même rester vigilant, car un excès de vinaigre de cidre pourrait endommager la muqueuse gastrique et l’émail de nos dents. N’oubliez pas non plus de consulter votre médecin traitant en cas de doute sur ce traitement !

Publié le 2 commentaires

Les 6 vertus de l’Avocat.

L’avocat est un complément alimentaire idéal pour un repas délicieux et bon pour la santé. On le voit souvent comme un ingrédient de salade ou de sandwich qui apporte un peu de crémeux. Mais ces dernières années l’avocat a vu sa cote de popularité en plein essor.

Découvrez vite 6 bonnes raisons d’en manger!

1. L’Avocat est plein de bonnes graisses L’avocat contient des graisses, certes, mais ces dernières sont bonnes pour la santé car ce sont des graisses monosaturées comme l’huile d’arachide ou l’huile d’olive. Il n’y a donc plus besoin de s’inquiéter de la consommation des graisses des avocats.

2. L’avocat est riche en éléments nutritifs qui sont anti-inflammatoires et protègent les cellules. L’avocat contient des phytostérols, des antioxydants caroténoïdes ou encore des oméga-

3. Retenez simplement qu’il aide à prévenir des maladies comme l’arthrose et des maladies cardio-vasculaires.

4. L’avocat aide à améliorer notre système immunitaire contre les maux liés au vieillissement de nos cellules.

5. L’avocat permet une absorption optimale Ce fruit contribue à l’absorption optimale des nutriments parce que ses énormes quantités d’acides oléiques facilitent la digestion. Il forme des molécules de transport qui peuvent aider à éliminer les aliments consommés en même temps que l’avocat.

6. L’avocat est une bonne source de fibres alimentaires L’avocat fournit environ 8 grammes de fibres alimentaires qui contribuent à maintenir une bonne digestion et à détoxifier notre corps.

C’est pour cette raison qu’on dit de ce fruit qu’il représente un aliment sain. Ainsi, lorsqu’ils sont pris en quantité modérée, les avocats n’empêchent en aucun cas la perte de poids. Il est vrai que ces fruits sont riches en calories, mais en raison de leur teneur en fibres et acides ils sont également bons pour la santé. Cet aliment pourrait donc rapidement devenir votre nouvel allié, en remplaçant les huiles ou graisses dans vos plats. Mais comme tout le reste, il est préférable de ne pas le consommer au quotidien, alors variez les plaisirs !

Publié le 2 commentaires

30 VERTUS DE LA BANANE !!!

Découvrez les nombreux bienfaits de ce fruit !!!

La banane est le fruit préféré des athlètes et ce n’est pas pour rien! En effet, à elle seule, la banane contient des nutriments, des vitamines, des fibres et des sucres naturels, comme le saccharose et le fructose. Cela fait partie des raisons pour lesquelles manger des bananes régulièrement peut vous aider à rester en bonne santé Trois sucres naturels, le sucrose, le fructose et le glucose, combinés avec des fibres, ces trois sucres font de la banane le fruit qui offre le plus d’énergie à celui qui en consomme. Des recherches ont même prouvé que manger deux bananes suffisent largement pour disposer d’une énergie nécessaire pour un entraînement rigoureux de 90 min.!

Environ 90 kcal pour une banane pas trop grosse, contre 70 kcal pour une petite pomme, ça ne fait pas une si grosse différence. Pas question donc de la diaboliser comme un aliment trop riche ! « La banane reste un fruit, avec une densité nutritionnelle très intéressante pour finalement pas tant de calories que ça. D’autant qu’elle a un très bon effet satiétant et un index glycémique pas trop élevé si on la choisit pas trop mûre » confirme le Dr Franck Senninger, nutritionniste.

1. La dépression

La banane contient du tryptophane, du protéine que le corps convertit automatiquement en sérotonine, un relaxant qui améliore l’état émotionnel d’une personne dépressive. La banane contient aussi de la vitamine B6 qui régularise le niveau de glucose dans le sang, lequel intervient aussi sur l’état émotionnel d’une personne dépressive.

2. L’anémie

La banane est très riche en fer et peut stimuler la production d’hémoglobine dans le sang, aidant dans le traitement d’une anémie.

3. La pression

Riche en potassium mais faible en sel, la banane est le fruit idéal pour combattre la pression et ainsi réduire le risque de crise cardiaque. D’ailleurs manger régulièrement de la banane peut réduire le risque de décès par crise cardiaque d’environ 40%.

4. La concentration

Grâce à un taux élevé de potassium, la banane rend les pupilles plus alertes et aide ainsi à avoir plus de concentration.

5. La constipation

Les fibres contenus dans la banane pour stimuler les mouvements intestinaux réguliers et fournir un soulagement naturel pour la constipation et aide la régularité si elle est inclut dans l’alimentation quotidienne.

6. Gueule de bois

Après une soirée trop arrosée, faites une barbotine à la banane, sucrée au miel pour guérir une gueule de bois. Cette composition calme l’estomac et avec l’aide du miel, elle fait grimper le niveau de sucre dans le sang. Le lait quant à lui intervient dans le système en l’hydratant et en le calmant.

7. Brûlures d’estomac

Si vous souffrez de brûlures d’estomac, mangez une banane pour calmer la douleur parce qu’elle contient un anti-acide naturel.

8. Nausées matinales

Sujet à des nausées matinales, prenez une banane comme collation entre les repas; cela aide à garder et à stabiliser le niveau de sucre dans le sang.

9. Piqûres de maringouin

La première geste à faire est de frictionner la région affectée avec l’intérieur d’une pelure de banane. Cela aide à réduire l’enflure et l’irritation.

10. Nervosité

La banane est riche en vitamines B et aide ainsi à calmer le système nerveux.

Une banane apporte environ 25% de nos AJR en vitamine B6. Or, cette vitamine est bien connue pour son rôle dans la régulation du système nerveux, donc de l’humeur, via la synthèse de certains neurotransmetteurs comme la sérotonine. Elle participe à calmer la nervosité, l’irritabilité, éviter les petites sautes d’humeur… « Mais attention, ce n’est pas un aliment « magique » anti-déprime, parce qu’on ne trouve pas tout dedans. Elle apporte des choses intéressantes mais il faut l’associer à d’autres aliments, par exemple à des eaux minérales riches en magnésium et à des céréales pour les apports en tryptophane, qui jouent aussi sur l’humeur », note le nutritionniste.

11. Ulcères

La banane est le seul fruit cru qu’on peut manger sans inconfort dans la lutte contre les problèmes intestinaux. Elle neutralise l’hyperacidité et réduit l’irritation pour protéger au mieux l’estomac.

12. La température

Pour les femmes enceintes, la banane est le fruit idéal pour rafraîchir et baisser la température. Il en va de même pour la fièvre.

13. Désordre affectif

Ceux qui souffrent de DAS trouveront en la banane un produit relaxant émotionnel naturel grâce au tryptophane qu’elle contient.

14. La cigarette

Pour aider à arrêter de fumer, la banane grâce aux vitamines B6 et B12 qu’elle contient, peut aider le corps à récupérer des effets de manque de nicotine.

15. Stress

Riche en potassium, un minéral vital qui aide à normaliser les pouls, envoie en même temps de l’oxygène au cerveau et régularise la rétention d’eau, la banane consommée en collation peut aider lorsque vous êtes stressé.

16. Les verrues

Pour se débarrasser d’une verrue, il suffit de prendre un morceau de peau de banane et de la placer sur la verrue, le côté jaune vers le haut. Utilisez un « diachylon » ou un ruban chirurgical pour maintenir la peau en place.

17. Son potassium prévient l’AVC et l’ostéoporose

Il existe souvent un déséquilibre entre sodium et potassium dans notre organisme, en raison d’une alimentation globalement trop salée. Cet excès de sodium peut favoriser l’hypertension mais aussi la rétention d’eau. « Le potassium est un minéral essentiel également si l’on souffre d’ostéoporose, car il permet de freiner l’acidification et la déminéralisation osseuse », ajoute le Dr Senninger. Enfin, une étude récente vient de montrer que des apports élevés pourraient diminuer le risque d’AVC. On a donc toujours intérêt à consommer un peu plus de potassium. Or, on en trouve dans la banane : environ 500 mg pour une petite banane, soit 1/6ème des AJR

18 Ses fibres sont douces pour nos intestins

La banane contient à la fois des fibres solubles et insolubles (souvent plus difficiles à digérer). « Elle est généralement bien supportée, même si on les intestins fragiles, car la majorité de ses fibres sont peu irritantes », explique le Dr Senninger. Un avantage par rapport à d’autres fruits donc. C’est d’ailleurs le seul fruit conseillé en cas de gastro-entérite car il est doux pour les intestins et redonne des forces sans aggraver la situation. Seule précaution, même si cela n’est pas vrai chez tout le monde, elle peut avoir tendance à constiper : il ne faut pas en consommer trop (pas plus d’une par jour) si on constate cet effet.

19 Protège contre les ulcères

La banane est utilisée dans un régime alimentaire comme nourriture contre les troubles intestinaux en raison de sa texture douce. Il est le seul fruit cru qui peut être consommé sans augmenter le stress. Il neutralise également l’hyperacidité et réduit l’irritation du revêtement de la muqueuse de l’estomac.

20 Évite les diarrhées chroniques

Les bananes sont excellentes pour arrêter les diarrhées parce qu’elles donnent du volume au repas, sont lourdes, riches en fibres et pourtant non-irritantes pour le système de digestion. De plus, elles sont riches en potassium, ce qui aide à remplacer le potassium perdu durant ce trouble de santé.

21 Protège de maladies cardio vasculaires

Manger une banane après chaque repas permettrait de réduire la quantité de radicaux libres dans le corps et diminuer l’oxydation du mauvais cholestérol. Ces deux facteurs sont impliqués dans le développement des maladies cardiovasculaires.

Les bananes contre l’infarctus : les bananes sont une excellente source de vitamine B6 et de vitamine C, de fibres alimentaires et de manganèse. Mais elles contiennent aussi beaucoup de potassium, un élément qui s’est beaucoup raréfié dans l’alimentation des populations occidentales depuis 30 ans. Le potassium est nécessaire pour conserver une pression artérielle normale et un bon fonctionnement du cœur. Manger une banane (pas trop mûre) par jour peut donc aider à prévenir l’hypertension artérielle et à protéger contre l’infarctus.

22 favorise la perte de poids

Une étude réalisée sur des obèses et personnes diabétiques a été effectuée afin de savoir si les effets de l’amidon de la banane provoque une sécrétion de l’insuline et éventuelle prise de poids. Cette étude a révélé que la consommation quotidienne de 24 grammes de banane pendant près de 4 semaines a généré une perte de poids de 1,2 kg tout en améliorant la sensibilité à l’insuline (Voir article sur les 6 rôles de l’insuline). D’autres études ont été effectuées sur l’effet des fruits sur la perte de poids grâce à leur teneur importante en fibres, il résulte que manger des fruits permettrait de perdre du poids (Voir l’étude en Anglais : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12620529)

L’amidon est considéré comme un composant essentiel conduisant à la perte de poids. Ce constituant augmente l’effet de satiété et réduit considérablement votre appétit, ce qui conduit à consommer moins de calories journalières…Les fibres alimentaires permettent de ralentir la diffusion des Calories dans votre organisme. Ainsi, même si la banane contient pas mal de Calorie, sucre, fructose, ce fruit contient des fibres = banane et perte de poids sont liés.

La sérotonine est stimulée après consommation de la banane. Elle permet à votre organisme de supporter la sensation de faim et de gérer votre stress. De plus, il est prouvé que la sérotonine augmente votre thermogenèse, donc votre dépense Calorique.

Le potassium va pouvoir rééquilibrer la balance sodium/potassium qui est trop souvent en déséquilibre à cause de l’alimentation moderne. Ainsi, vous allez pouvoir éliminer l’eau sous cutanée. Vous pourrez donc maigrir avec la banane de manière directe en perdant de l’eau.

La Vitamine C va vous permettre de perdre DAVANTAGE de Calories lorsque vous faites du sport. Ainsi la banane va contribuer à vous faire avoir un apport de Vitamine C

Il faut comprendre que la banane n’est pas un aliment magique, mais contient des nutriments nécessaires à la perte du poids, selon Lisa Drayer, l’auteur du livre « Le régime de la beauté » : Elle estime que la banane apporte des résultats impressionnants au début du fait qu’elle dispose d’un taux important de fibres et qu’elle apporte peu de calories (malgré le fait que ce soit l’un des fruits les plus riches en glucides).

23 Possède la capacité antioxydante

La dopamine, puissant antioxydant hydrosoluble de la famille des catécholamines (tout comme celle secrétée par le corps), a été identifiée dans la banane. Les teneurs en dopamine varient de 80-560 mg pour 100 g de peau et de 2.5-10 mg pour 100 g de pulpe, même dans les bananes mûres prêtes à consommer.

La dopamine a démontré une activité antioxydante similaire à celle de la vitamine C, reconnue comme un antioxydant hydrosoluble particulièrement puissant. La banane contient à la fois de la dopamine et de la vitamine C (15 mg pour 100 g de banane). Elle fait donc partie des aliments antioxydants.

24 diminue l’anxiété

La banane est le principal fruit qui contient du potassium, qui permet de renforcer le système nerveux en contrôlant les troubles d’anxiété et de stress.

25 Aide a détendre le système nerveux

Grâce à sa bonne teneur en vitamine B6 (0,4 mg pour 100g) et en magnésium (33 mg pour 100g)1, la banane améliore l’humeur et le bien-être général. Le magnésium apporte de l’énergie à l’organisme et favorise la transmission des influx nerveux. Ce minéral joue également un rôle essentiel dans l’équilibre psychique et émotionnel, l’apport quotidien recommandé est de 400 à 500 mg par jour.

26 Soulage les piqures d’insectes

Avant d’utiliser la crème pour piqûres d’insectes, essayer de frotter la zone affectée avec l’intérieur d’une peau de banane. Cela réduit l’enflure et l’irritation.

27 Réduit le risque de cancer du colon

Aux États-Unis, les bananes sont les fruits les plus consommés et les Américains en mangent plus chaque année que les pommes et les oranges combinées. Beaucoup d’entre nous apportent à la maison un tas de bananes du magasin et les mangent tout au long de la semaine. Elles commencent par être jaune verdâtre et sans tache, mais au fil du temps, les bananes mûrissent naturellement. Finalement, elles commencent à développer des taches brunes, qui grandissent de plus en plus jusqu’à ce que la banane entière soit couverte de brun. Beaucoup de gens sont repoussés par des bananes brunes et pensent que cela signifie qu’elles sont pourries, de sorte qu’ils les jettent. Il est logique que la plupart des fruits qui deviennent bruns sont en effet pourris et peu appétissant. Cependant, les taches plus sombres d’une banane est en fait une bonne chose. En effet, plus les bananes sont mures plus elles contiennent de Facteur de Nécrose Tumorale (TNF de l’anglais : tumor necrosis factor,). Le TNF est une substance de lutte contre le cancer qui aide à lutter contre les cellules anormales dans notre corps. Plus précisément, le TNF aide à faciliter la communication entre les cellules dans notre système immunitaire et il guide le mouvement des cellules vers les zones de notre corps qui sont enflammées ou infectées

La recherche a confirmé que le TNF trouvé dans les bananes mûres interfère avec la croissance des cellules tumorales et les empêche de se propager en provoquant la mort cellulaire ou l’apoptose. Cela, en conjonction avec les niveaux élevés d’antioxydants qui se retrouvent également dans les bananes, stimule notre système immunitaire et peut également augmenter nos globules blancs. La prochaine fois que vous verrez une banane avec des taches brunes, ne passez pas à côté. Au lieu de cela, mangez là et donnez à votre corps un mini-boost de santé et de l’énergie supplémentaire.

Outre les taches brunes et leurs qualités de renforcement du système immunitaire, les bananes ont un certain nombre d’autres avantages pour la santé. Voici quelques-uns des principaux avantages que les bananes peuvent vous donner.

28 Réduit le risque de cancer rénal

29 Diminue le taux de Glycémie

la banane possède un index glycémique pas trop élevé si on la choisit pas trop mûre » confirme le Dr Franck Senninger, nutritionniste.

30 Diminue de 40% le risque d’infarctus

les bananes contribuent à abaisser la tension artérielle et à vous protéger contre les accidents vasculaires cérébraux ou les crises cardiaques, car elles sont faibles en sodium et riches en potassium, ce qui en fait un aliment sain pour le cœur.

31 Donne de l’énergie

Manger une banane ou deux avant une séance d’entraînement vous donne assez d’énergie pour durer une heure ou plus. Les hydrates de carbone à faible teneur en glycémie, les vitamines et les minéraux soutiennent votre corps afin d’augmenter son endurance, tandis que le potassium aide à prévenir les crampes musculaires.

Publié le Laisser un commentaire

Dormir sans chauffage est meilleur pour la santé

Selon des Études Scientifiques, Dormir sans chauffage est meilleur pour la santé.

Avez-vous déjà pensé à la température de la chambre dans laquelle vous dormez ? Moi, pas vraiment ! J’ai souvent souvent froid aux mains et aux pieds. Donc, je vous avoue que je préfère me glisser dans des draps qui ne sont pas glacés !

En même temps, dormir dans des draps de lit trop chauds n’est pas vraiment la solution pour moi car l’excès de chaleur me réveille la nuit. Alors, existe-t-il un juste milieu pour bien dormir la nuit ? Existe-t-il une température optimale pour mieux dormir ?

Selon les études scientifiques, la réponse est oui ! La température idéale d’une chambre pour un sommeil optimal se situe entre 15 et 19 °C. Ce n’est pas moi qui le dit mais le Dr Christopher Winter, directeur médical de la Clinique de Neurologie et de Médecine du Sommeil à Charlottesville aux États-Unis. Par ailleurs, les températures supérieures à 24 °C ou inférieures à 12 °C peuvent perturber votre sommeil.

Quelle est l’explication scientifique ?

La température du corps varie naturellement, baissant et augmentant tout au long de la journée. Elle atteint son point le plus élevé en début d’après-midi et son point le plus bas vers 5 h du matin. Lorsque l’on s’endort, le corps baisse sa température naturellement. Et c’est précisément en aidant votre corps à baisser sa température plus rapidement que vous profitez d’un sommeil réparateur. D’après le Dr Cameron Van den Heuvel du Centre de Recherches sur le Sommeil à l’université d’Australie-Méridionale : « Environ 90 min avant de s’endormir, la zone centrale de l’organisme commence à baisser en température, ce qui intensifie la sensation de fatigue chez les adultes. Ces changements physiologiques se produisent bien avant l’heure du coucher, parfois sans que l’on s’en rende compte. »

4 bonnes raisons de dormir sans chauffage Dormir au frais a de nombreux bienfaits pour la santé au quotidien.

Voici 4 bonnes raison de dormir sans chauffage :

1. On s’endort plus rapidement

L’explication est simple comme bonjour. En plaçant votre corps dans un espace plus confortable pour s’endormir, c’est précisément ce qu’il fait, et ce de manière plus rapide. En revanche, si la température de votre chambre est trop élevée ou trop basse, votre organisme va perdre de l’énergie à essayer de réguler la température du corps. Résultat, vous allez passer la nuit à vous retourner dans votre lit.

2. On dort mieux et plus profondément

Lorsque votre corps ne dépense plus d’énergie pour réguler sa température interne, vous profitez d’un sommeil plus profond et plus réparateur. D’ailleurs, une étude australienne a démontré que dormir au frais peut réduire les symptômes de certains types d’insomnies.

3. On lutte contre le vieillissement

Une étude scientifique a prouvé que dormir dans une chambre avec une température entre 15 et 20 °C favorise la production de la mélatonine, une des meilleures hormones contre le vieillissement.

4. On réduit les risques des troubles du métabolisme

Dans cette étude qui a duré 4 mois, des chercheurs ont établi que lorsque l’on dort dans une pièce avec une température de 19 °C, l’organisme brûle plus de calories une fois éveillé. De plus, cela augmente aussi la quantité de tissu adipeux brun (ce que l’on appelle aussi la « bonne graisse ») dans notre organisme. Le tissu adipeux brun se distingue par sa capacité à brûler les calories, et non à les stocker. Avec le temps, cela peut considérablement réduire le risque de certains troubles du métabolisme, tel que le diabète.

Comment faire pour dormir « bien au frais » ?

Il existe des solutions pour réguler la température de votre maison sans dépenser une grosse fortune. De loin, la solution la plus efficace est d’investir dans un thermostat programmable. Cet appareil va vous permettre d’automatiquement varier la température de votre maison tout au long de la journée, selon le niveau de confort souhaité et même lorsque vous êtes absent, et programmer le chauffage 1 ou 2 heures avant de rentrer à la maison pour avoir une température optimale.

Et comment dormir au frais pendant l’été ?

Voici 7 conseils pour dormir bien au frais pendant les nuits chaudes de l’été :

– Mettez votre drap de dessus au congélateur, et sortez-le juste avant de vous coucher.

– Dormez nu. Moins de vêtements = moins de chaleur.

– Mettez une peluche au congélateur, et insérez-la entre vos cuisses.

– Utilisez un ventilateur pour faire circuler l’air frais dans votre chambre.

– Investissez dans un oreiller rafraîchissant qui absorbe naturellement la chaleur du corps.

– Trempez votre drap de dessus dans de l’eau fraîche ou de l’eau glacée puis essorez-le avant de vous coucher. En séchant, le drap va dissiper la chaleur de votre corps.

– Dormez avec un ou les deux pieds en dehors de la couverture.

Lire aussi Comment bien dormir

Publié le Un commentaire

Les 25 vertus de la bière

Une Lager glacée vous rafraîchira pendant un après-midi d’été chaud. Alors qu’une bonne Porter vous réconfortera plus efficacement qu’un câlin devant un feu de cheminée au cours d’une froide nuit d’hiver. Mais boire une bière a aussi des bienfaits sur la santé que peu de gens connaissent. Bien sûr, les personnes qui font attention à leur ligne ont tendance à éviter cette fameuse boisson au malt à cause de sa haute teneur en calorie

En effet, le nombre de calories pour une bière varie de 100, pour une bière légère, à quelques 220 calories pour une bière au malt, du style d’une Olde English High Gravity. Évidemment, boire plusieurs bières par jour conduit assurément à des abdos Kronenbourg ! Mais ce n’est pas une raison pour faire vœu de sobriété.

Voici 12 bienfaits de la bière qui vont vous surprendre :

1. Mieux contrôler sa consommation d’alcool

La bière a l’avantage d’être conditionnée en bouteille. C’est ainsi plus facile de se limiter à n’en boire qu’une seule ou au moins de savoir combien vous en avez bu !

2. La bière est riche en vitamines B

Grâce à sa levure, la bière est riche en vitamines B(B1, B2, B6 et B12).. Une bière non filtrée comporte un taux élevé de vitamines B3, B6 et d’acide folique. La vitamine B3 aide à la réparation des cellules et la B6 diminue les syndromes prémenstruels. L’acide folique est aussi reconnu pour diminuer les risques de cancer du colon. Pour exemple, une étude néerlandaise a constaté que les buveurs de bière avaient des niveaux de vitamine B6 de 30% plus importantes que leurs homologues ne buvant pas de bière et de deux fois plus importantes que les buveurs de vin.

La bière est également abondamment pourvue de vitamines B12 qui est un facteur anti-anémique présent dans très peu d’aliments.

3. Elle a une teneur élevée en fibres

La bière contient naturellement des fibres, qui agissent comme un laxatif naturel. La bière (en particulier les bières sombres) contient jusqu’à un gramme de fibres solubles dans chaque verre de 30 cl : contrairement au vin, par exemple, qui n’en contient pas. Or, les fibres ont un rôle important dans le transit intestinal (une carence en fibres peut conduire à des troubles gastriques et intestinaux : constipation ou diarrhée).

4. La bière : pour une meilleure digestion

Les fibres ralentissent aussi la vitesse à laquelle notre estomac élimine la nourriture. Résultat, cela réduit l’appétit. Donc pour éviter de trop manger, accordez-vous une bière avant le repas.

5. Elle réduit le stress

La bière protège du stress et des attaques cardiaques. Une consommation modérée d’alcool peut réduire le stress et l’anxiété qui sont des facteurs de maladies du cœur. Selon la Mayo Clinic, l’alcool diminue le risque d’avoir une attaque cardiaque et un accident vasculaire cérébral. Qu’est-ce qu’une consommation modérée ? Chez une femme, c’est environ 360 ml et chez un homme 720 ml d’alcool. Ne dépassez donc pas cette quantité. Des chercheurs de l’université de Montréal ont établi que deux verres de bière par jour diminuent le stress ou les angoisses liées au travail.

6. Les buveurs de bière ont moins de risques d’avoir un diabète de type 2

De nombreuses études scientifiques ont démontré que les buveurs de bière ont un risque d’avoir un diabète de type 2 inférieur de 30 % au reste de la population qui s’abstient de boire de la bière. Selon une étude de Harvard, les hommes qui boivent 1 ou 2 verres de bière par jour réduisent de jusqu’à 25 % le risque de développer un diabète de type 2. Le Dr Michel Joosten a mené son impressionnante étude sur pas moins de 38 000 hommes d’âge mûr. Il a observé que l’alcool de la bière augmente la sensibilité à l’insuline, ce qui a un effet positif sur la prévention du diabète. De plus, la bière est riche en fibres alimentaires solubles. Ces fibres d’origine végétale régulent le taux de sucre dans le sang et jouent un rôle alimentaire important chez les personnes atteintes de diabète.

7. Les buveurs de bière ont moins de risques d’avoir des calculs biliaires

Boire de la bière est associé à un risque moindre de développer des calculs biliaires, selon la Mayo Clinic. Les calculs biliaires sont constitués de cholestérol, de bile et de bien d’autres choses qui provoquent des douleurs à l’estomac. Et personne n’a envie de vivre ça…

8. La bière a des vertus antimicrobiennes

Le houblon, ces fleurs amères utilisées dans le brassage de la bière, sont connues pour être des antimicrobiens, ce qui pourrait permettre de lutter contre certaines maladies.

9. La bière, c’est bon pour les muscles

Le houblon comporte des éléments qui évitent aux muscles de se détériorer. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on conseille de boire une bière pour éviter les courbatures après le sport.

10. La bière améliore la mémoire

Elle a taux élevé de silicium Boire 2 bières par jour pourrait aider à la prévention de la maladie d’Alzheimer, selon une étude réalisée en 2007 à l’Université de Alcala en Espagne. Les buveurs de bière présentent un risque plus faible de développer un trouble cognitif, tels que la maladie d’Alzheimer et la démence. Selon plusieurs études, dont certaines remontant jusqu’en 1977, la bière réduit le risque de ces troubles cognitifs jusqu’à 23 %. Cependant, ​les chercheurs ne savent toujours pas pourquoi la bière a le pouvoir de lutter contre les troubles cognitifs. Pourtant les statistiques parlent d’eux-même car au total, ces études ont été menées sur plus de 365 000 personnes. Une théorie suggère qu’une consommation modérée d’alcool améliorerait la circulation sanguine et donc le métabolisme du cerveau. Une autre explication probable est liée à la haute teneur en silicium de la bière. En effet, les chercheurs pensent que le silicium protège le cerveau en atténuant les effets nocifs de l’aluminium dans le corps, qui est l’une des causes probables d’Alzheimer.

11. La bière : bonne pour les os!

Boire modérément de la bière est bon pour la densité osseuse. Une étude de 2009 a conclu que les niveaux élevés de silicium dans la bière peuvent être bons pour votre densité osseuse. La bière pourrait permettre de conserver des os solides. Des chercheurs de l’Université de Tufts ont découvert un lien entre la consommation de bière et une haute densité osseuse. Mais selon la même étude, la consommation excessive d’alcool conduit à une perte de la densité osseuse.

Différentes études ont montré que la bière a une forte teneur en silicium. Cela favorise la connexion entre les muscles et les tissus osseux et augmente la densité osseuse. La bière brune en particulier, avec sa grande quantité de houblon, contient du silicium. Une consommation modérée de bière brune peut effectivement prévenir du développement de l’ostéoporose. Conclusion, buvez avec modération !

12. La bière empêche la formation des caillots de sang

Les ingrédients contenus dans la bière préviennent la formation des caillots dans le sang.

13 La bière protège contre les infarctus

Un buveur de bière a 40 à 60% moins de risques de faire un infarctus que les gens qui n’en boivent jamais. La bière peut réduire le risque de maladies cardiaques Le vin rouge est souvent présenté comme un bon choix d’alcool pour la santé. Mais une étude de Kaiser Permanente y met un bémol. L’incidence des maladies du cœur pour les buveurs de bière restent toujours plus bas que pour les buveurs de vin ou de whisky. Des chercheurs de l’université de Scranton en Pennsylvanie ont découvert que les bières de type ale (bière brune à haute fermentation) et de type stout (telle que la Guiness) peuvent diminuer le risque d’une crise cardiaque. L’athérosclérose est une affection des parois artérielles, qui s’épaississent à cause du cholestérol et autres matières grasses. Selon l’Université d’Harvard, plus de 100 études ont déterminé un lien entre la consommation modérée de bière et la réduction du risque d’attaque cardiaque allant de 25 à 40%.

14. Cela facilite le lien social

Boire une bière de temps en temps peut aussi avoir des avantages en société. Une bière peut vous aider à vous détendre pour un premier rendez-vous galant, une réunion de famille ou un événement de réseautage. L’alcool peut aussi augmenter le courage et l’aptitude à bavarder facilement avec des inconnus, selon une étude de l’Université de Washington. Malheureusement, certaines personnes ne s’arrêtent pas à 1 seule bière. Pourquoi ? Car elles pensent que si 1 bière a des bienfaits sur eux, alors en boire d’autres aura certainement encore plus de bienfaits… Mais nous savons tous que boire plus de bière ne nous rend ni plus charmant ni plus attractif. Et tout le monde sait comment cette histoire se termine…

15. réduit de 40 % le risque des calculs rénaux

Une étude Finlandaise a constaté que la bière avait plus d’avantages rénaux que les autres boissons alcoolisées. En effet, chaque bouteille de bière consommée réduit le risque de développer des calculs rénaux de 40%. Selon une étude de 2015 de l’Institut national de Santé publique d’Helsinki, le risque de développer des calculs rénaux diminue avec l’augmentation de la consommation de bière. L’équipe de chercheurs du Dr Tero Hirvonen a mené une étude minutieuse sur 27 000 hommes d’âge mur.

16. La bière : contre le mauvais cholestérol

Les fibres contenues dans la bière aident également à réduire vos niveaux de mauvais cholesterol (LDL). Des scientifiques ont prouvé que la consommation de bière contribue à augmenter le taux de bon cholestérol grâce à l’éthanol qu’elle contient. Deux bières par jour peuvent avoir un effet positif sur le taux de cholestérol..

17 . La bière : un bon remède contre l’insomnie

La bière contient de l’acide nicotinique et du lactoflavin, tous deux connus pour favoriser le sommeil !!! La bière est un somnifère naturel, notamment les bières de type ale, stout et lager (bière à fermentation basse). Dans le cerveau, ces bières stimulent la production de la dopamine, une molécule prescrite en traitement aux personnes souffrant d’insomnie. Une simple gorgée de bière suffit à augmenter les niveaux de dopamine dans le cerveau, selon une étude de la faculté de médecine de l’université de l’Indiana. Par conséquent, les buveurs de bière sont plus calmes et détendus. Pour profiter des bienfaits de la bière contre l’insomnie, les chercheurs précisent qu’une petite dose de 15 ml est suffisante, soit l’équivalent d’une cuillère à café.

18. La bière : remède contre les rhumes

Boire de la bière chaude est un très bon remède contre les rhumes! En effet, l’orge chauffée améliore la circulation sanguine et la respiration, elle aide également contre les douleurs articulaires et renforce votre système immunitaire.

Comment faire? Réchauffez une bouteille de bière au bain-marie et ajoutez-y ensuite quatre petites cuillères de miel.

19. La bière réduit les risques d’un AVC

La faculté de médecine de Harvard et l’American Heart Association (un organisme américain de soins cardiaques) ont tous deux mené des études sur les personnes qui boivent une quantité modérée de bière. Elles ont conclu que les buveurs de bière réduisent le risque d’un AVC jusqu’à 50 %, en comparaison aux non-buveurs. Les accidents vasculaires cérébraux les plus courants se produisent lorsqu’un caillot sanguin bloque la circulation de sang et d’oxygène vers le cerveau. Or, lorsque vous buvez de la bière, vos artères deviennent plus souples, augmentant ainsi le flux sanguin de manière significative. Par conséquent, boire de la bière empêche la formation des caillots sanguins. Et résultat, le risque d’un AVC réduit aussi exponentiellement.

20. La bière réduit le risque de la cataracte

Tout le monde sait que boire trop de bière rend la vision trouble. En revanche, à dose thérapeutique, la bière peut être hautement bénéfique à la santé de vos yeux ! Des chercheurs de l’université de Western Ontario ont démontré que la haute teneur en antioxydants de la bière, particulièrement les bières de type ale et s​tout, réduit le risque des maladies mitochondriales. En quelque sorte, les mitochondries sont les « centrales énergétiques » des cellules, convertissant le glucose en énergie. La cataracte résulte d’une lésion des mitochondries du cristallin de l’œil. Les antioxydants protègent les mitochondries de ces lésions. Par conséquent, les chercheurs de cette étude recommandent 1 verre de bière quotidien pour éviter les visites chez l’ophtalmo.

21. La bière pourrait lutter contre le cancer

La bière pourrait-elle aider à guérir du cancer ? C’est ce que pense une équipe de chercheurs scientifiques de l’université d’Idaho. Ces chercheurs ont présenté leurs résultats lors d’une conférence de la American Chemical Society (société savante américaine active dans le domaine de la chimie). Ils indiquent que le houblon, un des ingrédients principaux de la bière, serait efficace pour lutter contre le cancer et les maladies inflammatoires. En effet, l’humulone et la lupuline, 2 composants du houblon, possèdent la propriété d’arrêter la croissance bactérienne et des maladies bactériennes. Par conséquent, des recherches sont en cours pour trouver un moyen d’extraire ces composants du houblon ou de les synthétiser en laboratoire.

Des scientifiques allemands ont trouvé que le xanthohumol contenait du houblon qui peut prévenir la consommation excessive de testostérone, un facteur de risque important dans le cancer de la prostate. Dans le même temps, les chercheurs tentent d’examiner le xanthohumol tout seul et de l’introduire dans la recherche contre le cancer.

22. La bière aide à perdre du poids

Ce bienfait peut vous paraître contradictoire, vu la fameuse bedaine des gros buveurs de bière ! Cependant, des chercheurs de l’université d’État de l’Oregon pensent réellement que la bière peut aider à perdre des kilos en trop. Leur étude démontre que le xanthohumol, un composant végétal présent uniquement dans le houblon, réduit considérablement les risques du syndrome métabolique. Cette maladie est associé à l’obésité, l’hypertension, l’hyperglycémie et aussi à la diminution des taux du « bon » cholestérol, les lipoprotéines de haute densité (HDL). Toutefois, pour profiter des bienfaits de cette molécule « miracle », les chercheurs estiment qu’il faudrait boire plus de 3 500 pintes de bière par jour.

23. La bière nous protège de la démence.

Cela peut paraître étrange de consommer de l’alcool pour combattre la démence ! Toutes les personnes ayant déjà eu un blackout à cause de l’alcool doivent secouer la tête énergiquement. Mais le xanthohumol précédemment mentionné aide à prévenir le stress oxydant, l’un des facteurs de la démence. De fait, la consommation de bière (avec modération) vous aide à garder toute votre tête.

24. La bière plus efficace que le paracétamol pour combattre la douleur ?

Selon une nouvelle étude britannique, boire deux pintes de bière seraient plus efficaces pour combattre la douleur que prendre des analgésiques comme le paracétamol. Vous avez mal à la tête ? Ou des courbatures ? Et si vous preniez une bière pour vous soulager ? Ce conseil n’est pas aussi absurde qu’il n’y parait. En une certaine quantité, l’alcool lutterait en effet plus efficacement contre la douleur que les médicaments classiques. C’est du moins ce qu’affirme une étude britannique publiée fin 2016 dans la revue The Journal of Pain. Pour en arriver là, les auteurs de l’étude, des scientifiques de l’Université de Cambridge, ont analysé les résultats de 18 expériences incluant quelque 400 participants. Ces expériences consistaient à évaluer l’effet de différentes boissons alcoolisées et non-alcoolisées sur la douleur en matière de seuil et/ou d’intensité de souffrance. A l’issue de leur méta-analyse, les scientifiques ont constaté qu’une alcoolémie d’environ 0,8 gramme par litre produisait une « légère élévation du seuil de douleur » et une « réduction importante à modérée de l’intensité de la douleur ». Cette alcoolémie correspond à la consommation d’environ trois-quatre verres d’alcool ou deux pintes de bière.

L’alcool, un analgésique inefficace Ces résultats « suggèrent que l’alcool est un analgésique efficace qui fournit une réduction cliniquement significative de l’intensité de la douleur », écrivent les chercheurs. Néanmoins, l’étude ne permet pas de déterminer comment l’alcool réduit la douleur, par exemple s’il affecte les récepteurs du cerveau ou s’il agit plutôt sur l’anxiété qui accroit la sensation de douleur. Interrogé par The Sun, le Dr Trevor Thompson qui a dirigé l’équipe a résumé : « Nous avons trouvé des preuves solides que l’alcool est un anti-douleur efficace. Il peut être comparé aux opioïdes comme la codéine et son effet est plus puissant que celui du paracétamol ». Néanmoins, les scientifiques tiennent à rester prudents. Cette étude ne signifie évidemment pas qu’il faut opter pour une pinte de bière au moindre mal de tête. A titre de comparaison, une alcoolémie de 0,08 g/l correspond au taux légal autorisé au Royaume-Uni ou au Canada. Mais il dépasse celui autorisé en France fixé à 0,05 g/l. De même, l’étude ne signifie pas non plus que l’alcool est bon pour la santé.

25. La bière rend la peau plus belle

Bonne nouvelle pour le sexe féminin! Certaines vitamines présentes dans la bière régénèrent la peau et jouent un rôle positif sur les pigments. Votre peau est donc plus lisse et plus souple.

Convaincue? Alors c’est parti!

Deux bières pour la mémoire, deux pour la digestion, une autre pour les os, encore une pour les reins et le reste pour lutter contre le froid…Normalement avec ça, on devrait être en bonne santé…

… Non ???? …….de toutes façons cela se termine toujours par une mise en bière

Publié le Laisser un commentaire

Café : des vertus insoupçonnées ?

a découvrir: Le guide pratique pour savoir faire n’importe quel type de café.

Café noir, déca, expresso, la boisson torréfiée a construit sa réputation sur son effet excitant. Mais ses actions sur l’organisme sont bien plus vastes ! Face à la migraine, aux calculs biliaires ou à la maladie de Parkinson, les précieux grains de café dévoilent leurs nombreuses vertus. Petit plongeon dans la tasse.

Café noir, déca, expresso, la boisson torréfiée a construit sa réputation sur son effet excitant. Mais ses actions sur l’organisme sont bien plus vastes ! Face à la migraine, aux calculs biliaires ou à la maladie de Parkinson, les précieux grains de café dévoilent leurs nombreuses vertus. Petit plongeon dans la tasse.

Le café, boisson riche en caféine multiplie les propriétés. Connaissez-vous tous ses bienfaits sur la santé ?

Le café est une boisson riche en caféine, et les effets de cette dernière sont sérieusement étudiés depuis quelques années, afin d’en identifier les différentes propriétés.

La teneur en caféine dépend du type de café :

L’arabica, plus onéreux que le robusta, contient plus de saveur et moins de caféine. C’est pour cette raison que l’on trouve souvent des mélanges d’arabica et de robusta.

La teneur en caféine dépend du mode de préparation :

Lors de la préparation d’un café, plus la durée de contact avec l’eau est grande, plus le taux d’extraction de la caféine est important. Donc, contrairement à une idée préconçue, un expresso allongé sera plus excitant qu’un café serré, car la durée de contact eau/café est plus importante. De plus, plus la surface de contact entre le café et l’eau est augmentée, par exemple en moulant le café plus fin, plus le café obtenu aura un taux de caféine élevé.

Certaines maladies très graves semblent aussi sensibles à la caféine. Une étude récente montre que le risque de contracter la maladie de Parkinson est diminué chez les consommateurs de café, sans que les mécanismes soient entièrement connus.

Cette étude se vérifie aussi pour certains cancers, notamment le cancer du sein chez la femme ainsi que les formes les plus dangereuses du cancer de la prostate chez l’homme qui sont clairement moins fréquents chez les consommateurs de café

SELON PLUSIEURS ÉTUDES

On considère qu’il n’y a pas de risque pour un adulte en bonne santé jusqu’à 400 mg/jour, ce qui correspond tout de même à au moins 5/6 cafés.

Sachant que toutes les recherches évoquées concernent des consommations en dessous des 400 mg par jour, il semble donc raisonnable de consommer 3 à 4 cafés par jour, afin de minimiser les problèmes et d’optimiser les effets du café

Les scientifiques aiment le café ! Si la caféine excite particulièrement l’attention des chercheurs, d’autres éléments comme les antioxydants sont aussi à l’étude.

Vigilance garantie !

Principal motif de consommation du café : la recherche d’un effet stimulant. La caféine allonge en effet la durée de vigilance et retarde l’apparition de la sensation de fatigue, notamment lors des tâches intellectuelles ou répétitives. Cette substance agit aussi positivement sur la conduite automobile : des études scientifiques ont montré qu’elle améliore les réflexes et la perception visuelle1. Mais ces effets varient fortement selon la sensibilité des individus et s’avèrent plus marqués chez les petits consommateurs de café.

Une boisson peu calorique

En parfait stimulant de l’organisme, la caféine entraîne même une augmentation des dépenses énergétiques de base ! Respiration, maintien de la posture, activité intellectuelle consomment alors 16 % d’énergie en plus lorsque le corps est sous l’emprise de la caféine. Mais cette dépense ne représente pas pour autant un pouvoir « amaigrissant » du café ! La boisson est de toute façon très peu calorique, puisqu’une tasse de café apporte seulement 2 à 5 kcal. A condition de le boire sans sucre bien sûr !

Digestif et anti-migraineux

En France, le café pris après le repas est une véritable institution. Cette tradition se base sur un effet réel de la caféine puisque celle-ci facilite la digestion en augmentant la sécrétion de salive et d’enzymes digestives et en favorisant le transit intestinal. Ce breuvage reste néanmoins déconseillé aux personnes souffrant d’une pathologie à l’œsophage ou à l’estomac.

Le café est aussi réputé pour son action anti-migraineuse ! Car la caféine exerce une constriction des vaisseaux sanguins du cerveau, ce qui a pour effet une diminution de l’intensité et de la durée des migraines. Associée au paracétamol ou à l’aspirine, elle entraîne également un effet analgésique plus intense.

Dopé au café ?

La caféine peut aussi influencer la performance sportive : au niveau du système nerveux, elle facilite la vigilance et entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque. Au niveau du tissu adipeux, elle mobilise les graisses comme principale source d’énergie au cours d’un effort physique. Ce qui permettrait d’économiser les réserves musculaires de glycogène et de ralentir l’apparition de fatigue ! Par ailleurs, la caféine agit indirectement sur les muscles en augmentant la force de contraction musculaire. Tous ces bénéfices sont relevés pour une consommation modérée de café, soit l’équivalent de 2 à 3 tasses. Inutile donc, pour le sportif, d’en boire des litres avant une compétition !

Un antioxydant de choix

Outre la caféine, le café contient des substances dites antioxydantes, dont les propriétés sont de plus en plus étudiées. Ces polyphénols agissent comme protecteurs face au vieillissement cellulaire et aux mutations des cellules à l’origine de cancers. Les propriétés antioxydantes du café sont ainsi parmi les plus élevées de toutes les boissons, avec le thé. Pour autant, le rôle de l’expresso dans la prévention du cancer du côlon n’est pas encore élucidé. Face au cancer le plus fréquent d’Europe, les chercheurs restent cependant unanimes : la consommation de café ne présente aucun risque d’apparition ou d’aggravation.

Une protection contre Parkinson ?

L’effet positif de la caféine semble se confirmer dans la maladie de Parkinson, trouble neurodégénératif qui touche 3 % des sujets de plus de 65 ans. De nombreuses études de population avaient déjà permis d’observer une fréquence moindre de la maladie chez les buveurs de café réguliers. Le facteur de protection est estimé à environ 30 % pour les sujets consommant au moins deux tasses de café par jour. Si le mode d’action reste encore imprécis, de récents travaux expérimentaux ont mis en évidence un mécanisme neuroprotecteur : la caféine agirait directement au niveau de certaines parties du cerveau impliquées dans le contrôle du mouvement, ce qui améliorerait les capacités motrices des patients atteints

2.Fini les calculs

La caféine offrirait également une protection contre les calculs biliaires. Une vaste étude menée sur plus de 7 800 infirmières américaines a révélé que les femmes buvant quatre tasses de café ou plus par jour étaient 25 % moins à risque d’avoir des calculs biliaires. D’autres travaux ont montré un impact encore plus marqué chez les hommes puisque la réduction des risques pouvait atteindre 45 % !

Attention : les effets positifs du café sont liés à des doses modérées ! La consommation excessive génère des effets négatifs tels que nervosité, anxiété, agressivité, insomnie ! Alors à boire sans abuser ! Pas la peine d’en rajouter.

Publié le 6 commentaires

8 vertus de la cannelle

Fatigue, cholestérol, rhume, troubles digestifs… Faites confiance à la cannelle pour rebooster votre santé ! Utilisée dans de nombreux plats et pâtisseries, cette épice est un excellent remède au quotidien. Mode d’emploi et conseils pour bien la choisir avec le Dr Christine Cieur-Tranquard, docteur en pharmacie.

Cannelle en baton

1 Elle combat les rhumes et les états grippaux

« La cannelle est riche en aldéhyde cinnamique, un puissant antibactérien, antiviral, antifongique et antiparasitaire à large spectre. Elle stimule en plus le système immunitaire », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Faire chauffer l’équivalent d’un bol d’eau avec 1 cuillère à café d’écorce de cannelle et 2 clous de girofle. Couvrir dès ébullition et retirer du feu. Laisser infuser 10 à 15 min en ajoutant un demi citron et 1 cuillère à soupe de miel. A faire 1 à 2 fois par jour jusqu’à rétablissement.

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

2 Elle calme les ballonnements

« Les propriétés antiseptiques et anti-infectieuses de la cannelle s’accompagnent d’une protection et d’une modification positive de la flore intestinale. La cannelle calme les crampes gastro-intestinales, combat les ballonnements et les flatulences, et soigne les diarrhées », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Verser 150ml d’eau sur 1 cuillère à café rase d’écorce de cannelle finement coupée (ou en poudre). Couvrir, laisser infuser 15 min. Filtrer. Boire 3 tasses par jour, après les repas, par cures de 7 à 10 jours quand surviennent les symptômes.

Précaution : Respectez les doses. En grande quantité, cette tisane entraîne de la tachycardie, une augmentation de la fréquence respiratoire, du péristaltisme intestinale*, de la sudation, et des somnolences.

* contractions physiologiques du tube digestif qui se font du haut vers le bas pour permettre la progression des aliments.

3 Elle donne de l’énergie

« La cannelle a une action sur le système sympathique de l’organisme. Elle est énergisante, stimulante physique et psychique, et même euphorisante », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Verser 150ml d’eau sur 1 cuillère à café rase d’écorce de cannelle finement coupée (ou en poudre). Couvrir, laisser infuser 15 min. Filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, en dehors des repas, sur des cures de 10 jours quand vous ressentez la fatigue psychique s’installer.

Précaution : Respectez les doses. La tisane de cannelle en trop grande quantité entraîne de la tachycardie, une augmentation de la fréquence respiratoire, du péristaltisme intestinale* et de la sudation, suivie de somnolence.

* contractions physiologiques du tube digestif qui se font du haut vers le bas pour permettre la progression des aliments.

4 Elle fait baisser le taux de triglycérides et de cholestérol

En faisant baisser la glycémie dans le sang, la cannelle entraîne une diminution du taux de cholestérol sanguin et des triglycérides. L’insuline (hormone régulatrice de la glycémie) joue un rôle important dans la régulation des gras. Selon une étude pakistanaise (2003), la prise journalière de 1 à 6g de cannelle pendant 40 jours diminuerait les taux de triglycérides de 23 % à 30 % et le « mauvais cholestérol » (LDL) de 7 % à 27 %. Une étude allemande (2006) a conclu aux mêmes bienfaits avec de 3 g de cannelle pendant 4 mois.

Consommation : 1 cuillère à café par jour dans l’alimentation.

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

5 Elle lutte contre les effets du vieillissement

« La cannelle contient en très grandes quantités des tanins (ex : la proanthocyanidine) qui ont un fort pouvoir antioxydant, piégeant ainsi les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : 1 cuillère à café par jour dans l’alimentation

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

6 Elle fait baisser la glycémie

La cannelle réduit l’augmentation de la glycémie après le repas et peut ainsi aider les pré-diabétiques et les diabétiques à mieux tolérer les repas. Une étude pakistanaise menée en 2003 a démontré que la prise quotidienne de 1 à 6 g de cannelle pendant 40 jours pouvait faire baisser la glycémie de 18 % à 29 % chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Une étude allemande (2006) a donné les mêmes résultats avec 3 g de cannelle pendant 4 mois.

Consommation : 1 cuillère à café par jour dans l’alimentation.

Précaution : Aucune connue si vous respectez les doses.

7 Elle stimule l’appétit

« La cannelle est un stimulant des glandes salivaires et des muqueuses gastriques. Elle contient un composé puissant, l’aldéhyde cinnamique, qui stimule l’appétit naturellement », explique Christine Cieur-Tranquard.

Consommation : Verser 150ml d’eau sur une cuillère à café rase d’écorce de cannelle finement coupée (ou une quantité équivalente en poudre). Couvrir et laisser infuser 15 min. Filtrer. Boire 2 tasses par jour, 30 minutes avant les repas en cas de perte d’appétit sur une semaine.

Précaution : Respectez les doses. La tisane de cannelle en trop grande quantité entraîne de la tachycardie, une augmentation de la fréquence respiratoire, du péristaltisme intestinale* et de la sudation, suivie de somnolence.

* contractions physiologiques du tube digestif qui se font du haut vers le bas pour permettre la progression des aliments.

8. Sinusite chronique

Une pâte que vous pouvez utiliser pour soigner la sinusite chronique est composée d’1 cuillère à café de cannelle mélangée à 1 goutte d’eau. Mélangez jusqu’à obtenir une texture pâteuse. Appliquez la pâte sur les zones des sinus en évitant les yeux. Cette pâte rougit la peau et donne de légers picotements mais son efficacité contre la sinusite est remarquable.

Quelle cannelle choisir ?

Quelle provenance : « Choisissez la cannelle de Ceylan car elle renferme le plus de principes actifs. La meilleure cannelle est importée du Sri Lanka, de Malaisie, de Madagascar ou des Seychelles », explique Christine Cieur-Tranquard.

En poudre ou en rouleaux : Les falsifications sont fréquentes avec l’épice réduite en poudre car elle est mélangée avec d’autres espèces de cannelle de Chine ou du Vietnam par exemple. Préférez l’achat de rouleaux de cannelle que vous débiterez en petits copeaux le moment venu.

La conserver : Les bâtons perdent rapidement leur arôme. Conservez-les au frais, au sec, à l’abri de la lumière.

A savoir : La cannelle de Ceylan doit être de couleur ocre. La cannelle de Chine étant d’un rouge plus foncé tirant sur le brun.

Publié le Laisser un commentaire

Sept conseils pour prendre soin de votre cerveau

Le cerveau est une parfaite machine qui est beaucoup plus qu’un ensemble de neurones et de cellules gliales : il renferme un précieux trésor composé d’expériences vécues et de souvenirs qui déterminent en grande partie notre personnalité.Un coffre où l’on peut placer chaque jour de nouvelles choses qui le cultivent et qui le feront rester en bonne santé.

Prendre soin de votre cerveau requiert la connaissance de certaines pratiques qu’il faut appliquer quotidiennement : des habitudes alimentaires et des comportements grâce auxquels la matière grise peut conserver un état optimal qui permet de prévenir, ou du moins de retarder, l’apparition de certaines maladies.

Notre style de vie permet parfois d’éviter bien des maux : le stress, l’hypertension, le cholestérol, l’obésité, etc., donnent lieu non seulement à des accidents neuro-vasculaires, mais aussi à de simples céphalées causées par un excès de stress et d’anxiété. Voilà pourquoi nous devons veiller à mener un style de vie adéquat !

Améliorer nos capacités cognitives nous permettra aussi de réduire nos inquiétudes concernant les petits oublis, la sensation « d’avoir quelque chose sur le bout de la langue »… des détails qui ont de l’importance dans le quotidien. Prenez donc note !

Des conseils pour prendre soin de votre cerveau

1. Prendre soin de sa réserve cognitive

Tout ce que l’on a vécu, ressenti et même souffert fait partie de notre « magasin cérébral »; ce sont des souvenirs qui bâtissent le cerveau en lui apportant les fondations sur lesquelles il peut se construire et dans lesquels il peut puiser des émotions et apprendre, pour être capable de prendre des décisions en se basant sur ce qu’il a déjà vécu. Voilà ce que l’on appelle la réserve cognitive.

Plus elle est grande, plus le cerveau est protégé face au vieillissement prématuré, car elle favorise la création de nouvelles connexions cérébrales qui renforcent la matière neuronale. Cela renforce la protection face à d’éventuelles maladies. D’où l’importance d’expérimenter et d’apprendre de nouvelles choses tous les jours !

2. Veiller à une bonne alimentation

Le cerveau est un organe qui demande beaucoup d’énergie ; en fait, il consomme à lui seul 20 à 30% des calories ingérées. Mais il faut éviter de consommer trop de graisses, et encore moins d’aliments industriels, qui à la longue rendent difficile l’entretient d’une bonne santé cérébrale. Les nutritionnistes conseillent donc la consommation des éléments suivants, que vous pourrez trouver dans les aliments que nous indiquons :

Le tryptophane : essentiel pour l’apprentissage. On le retrouve dans des aliments comme le poisson, les œufs, les fruits secs, la banane, l’ananas et l’avocat.

voir aussi : « les bonnes raisons de manger des œufs« , « Les bienfaits de la banane« , « les vertus de lavocat« 

La choline : le soja et les œufs en sont riches. Elle est indispensable pour la transmission des impulsions nerveuses vers les muscles.

La L-glutamine : elle sert à produire l’acide gamma-aminobutyrique (GABA) dans le cerveau, qui aide à rester de bonne humeur et à se sentir mieux. On la trouve dans les graines de sésame et dans les graines de tournesol.

Les flavonoïdes : essentiels à la synapse des neurones, ils réduisent le vieillissement neuronal et améliorent la mémoire. On les trouve dans les flageolets, dans le chocolat et dans le vin rouge.

L’acide alpha-lipoïque : également indispensable pour les neurones, il combat le stress et neutralise les radicaux libres. On le trouve dans les légumes verts comme les épinards, la laitue, le chou, le brocoli…

La vitamine E : elle contribue au bon déroulement de l’activité neuronale et prévient l’oxydation des membranes neuronales. On la trouve dans le curry, dans les asperges, dans l’avocat, dans les noix, dans les cacahouètes, dans les olives et dans l’huile d’olive.

3. L’activité physique

Certaines études affirment que l’activité physique prévient ou retarde l’apparition de maladies comme l’Alzheimer ou la maladie de Parkinson. Il suffit de marcher une heure par jour, de faire du vélo, de pratiquer de la natation ou de faire une activité quelconque de manière quotidienne pour améliorer les connexions entre ses neurones.

4. Mieux gérer ses émotions

Savez-vous quel est l’un des pires ennemis de la santé cérébrale ? Il s’agit du stress, en effet. Notre style de vie, nos obligations quotidiennes, l’anxiété, etc. nous font accumuler des toxines, ce qui empêche le bon fonctionnement du cerveau et entraîne l’oxydation des tissus. À la longue, le cerveau vieillit prématurément. D’où l’importance de considérer les choses avec calme, de donner de la priorité aux pensées positives et de voir les choses d’une nouvelle perspective, avec plus de sérénité, afin de préserver sa santé physique et mentale.

5. Les relations sociales

Être entouré d’amis et de membres de la famille qui nous apportent leur expérience, leur réconfort, du dialogue et du courage nous aide à avoir un plus grand intérêt pour la vie. Notre cerveau se nourrit de ces expériences qui rendent sa réserve plus forte et puissante, ce qui l’aidera à rester jeune et en forme !

6. Dormir un minimum de 7 ou 8 heures

Le repos est un besoin fondamental pour le corps et pour le cerveau. Ce dernier en a particulièrement besoin pour réaliser ses fonctions, comme l’organisation et le stockage des souvenirs et des expériences vécues. Le cerveau est très actif pendant la nuit, mais ne réalise correctement ses fonctions que si nous sommes plongés dans un sommeil profond.

7. La stimulation cognitive

En plus de l’exercice physique, le cerveau a besoin de réaliser sa propre activité et de faire face à ses propres défis quotidiens qui graissent positivement ses engrenages et l’aident à rester jeune et en bon fonctionnement. On peut jouer aux échecs avec un ami ou un membre de la famille, faire des mots croisés ou des sudokus, lire un livre, dessiner… Pourquoi ne pas commencer à tenir un journal intime et exprimer les expériences vécues au long de la journée ? Ce sont de petits défis qui font travailler le cerveau. N’hésitez pas à les essayer !