Publié le Laisser un commentaire

Rétention d’eau : les aliments qui font éliminer

Sommaire

•1.La figue : diurétique et laxative

•2.L’asperge stimule l’élimination

•3.L’ananas résorbe la cellulite et l’oedème

•4.L’artichaut facilite la diurèse

•5.Blette, poireau, fenouil, navet, céleri : la soupe anti rétention d’eau

•6.Le concombre draine

•7.La pêche, un excellent diurétique !

•8.Le raisin aide à éliminer l’eau

•9.Quelles eaux choisir ?

•10.Melon, pastèque : on ne s’en prive pas !

•…

La figue : diurétique et laxative

Diurétique, la figue fait partie des aliments « anti rétention d’eau ». Elle présente en plus des vertus laxatives, nutritives et a l’avantage d’être riche en calcium, magnésium et vitamines.

En pratique : La figue se conserve mal. C’est pour cela qu’on la trouve plus facilement sous forme séchée. A vous de voir celle que vous préférez, sachant tout de même qu’elle est moins calorique fraîche que sèche (60kcal/100g contre 230kcal/100g).

L’asperge stimule l’élimination

« L’asperge renferme de l’asparigine, une substance qui stimule l’élimination » indique Valérie Orsoni, spécialiste de la minceur. Elle dispose également d’un « rapport très favorable entre potassium et sodium » souligne le Dr Franck Senninger. Si le sodium retient l’eau, le potassium, lui, contre cette action en favorisant la bonne élimination de l’eau. Résultat : on dégonfle !

En pratique : L’asperge se déguste fraîche, verte ou blanche, au moins 1 à 2 fois par semaine !

L’ananas résorbe la cellulite et l’oedème

« Fruit riche en potassium […] l’ananas est diurétique. Il aide ainsi à résorber cellulite et œdème » explique le Dr Laurence Levy-Dutel, nutritionniste. Comme il est riche en fibres insolubles, il lutte contre la paresse intestinale. Un autre bon point pour dégonfler !

En pratique : L’ananas est un fruit disponible surtout l’hiver. Il se déguste frais, nature, seul ou accompagné d’autres fruits.

L’artichaut facilite la diurèse

« L’intérêt de l’artichaut réside dans un sucre particulier : l’inuline. Ce sucre est un fructosane qui facilite la diurèse c’est-à-dire l’élimination de l’eau » explique le Dr Franck Senninger, médecin nutritionniste. Sa richesse en potassium fait aussi de l’artichaut un aliment diurétique.

En pratique : En salade, en légume, en quiche… on ajoute l’artichaut régulièrement à ses repas pour maintenir une bonne élimination.

Blette, poireau, fenouil, navet, céleri : la soupe anti rétention d’eau

Blette (ou « bette »), poireau, fenouil, navet et céleri-rave sont des légumes diurétiques parce qu’ils sont riches en potassium. Ce minéral favorise l’élimination urinaire de l’eau. Ces légumes participent également à l’amélioration du transit comme ils sont riches en fibres (un atout ventre plat !).

En pratique : Vous pouvez manger ces légumes seuls au quotidien ou associer leurs bienfaits en les cuisinant en soupe.

A noter : La betterave qui est de la même famille que la blette possède aussi des propriétés diurétiques. Même chose pour l’oignon qui appartient aux liliacées, comme le poireau.

Le concombre draine

On le trouve toute l’année au supermarché est c’est tant mieux ! Du fait de sa teneur élevée en potassium et de son très faible taux en sodium, le concombre favorise le drainage et la bonne élimination rénale. C’est en plus le légume vert le moins calorique, donc idéale quand on fait attention à sa ligne !

En pratique : Le mieux est de le consommer nature avec juste un peu de sel et de poivre… mais on peut s’autoriser de temps en temps un peu de crème fraîche pour assaisonner le concombre.

La pêche, un excellent diurétique !

Quand elle est bien mûre, la pêche est un excellent diurétique ! Elle est même légèrement laxative ce qui active la digestion. Bref, c’est un fruit idéal quand on souffre de rétention d’eau.

En pratique : La pêche est un fruit difficile à conserver et fragile. Elle s’apprécie fraîche en salade.

Le raisin aide à éliminer l’eau

La richesse en eau et en potassium du raisin lui confère un effet légèrement drainant. En consommer régulièrement peut ainsi aider à éliminer l’eau qui stagne dans les tissus et entraîne des oedèmes. Il dispose aussi d’une quantité intéressante de fibres alimentaires qui facilitent le transit.

En pratique : Chasselas et muscat sont les deux types de raisin les plus fameux et les plus fréquents sur les étals. Disponibles en automne et en hiver, ils se mangent seuls, dans une salade de fruits, avec du fromage ou encore dans du fromage blanc !

Quelles eaux choisir ?

Ce n’est pas parce qu’on souffre de rétention d’eau qu’on doit boire plus ou moins d’eau pour éliminer. « L’important est de boire en fonction de sa soif » rappelle le Dr Arnaud Cocaul, nutritionniste. Il faut simplement faire attention à éviter les eaux trop salées* c’est-à-dire qui sont riches en chlorure de sodium (plus de 50mg/1litre) car elles favorisent la rétention d’eau dans l’organisme.

*Les eaux les plus salées sont gazeuses : Vichy Celestin (1172 mg/L), St Yorre (1708 mg/L), Arvie (650 mg/L), Quézac (255 mg/L), Badoit (150 mg/L).

Melon, pastèque : on ne s’en prive pas !

Le melon comme la pastèque sont riches en potassium, un minéral qui aide à éliminer l’eau en excès. Ces fruits disposent aussi d’un bon équilibre entre potassium et sodium ce qui favorise les échanges hydriques et prévient les gonflements dûs à la rétention d’eau.

En pratique : Melon et pastèque sont surtout disponibles l’été. Dès que vous les voyez, faites le plein !

Publié le 2 commentaires

12 Remèdes Naturels Particulièrement Efficaces contre le Rhume

Le rhume n’est pas une maladie grave. Mais il est pénible, fatiguant et peut parfois durer longtemps. Lors d’un rhume, vous avez parfois le nez qui coule, ou au contraire se bouche. Parfois, vous avez la gorge en feu, la tête en vrac, un peu de fièvre.

Pour toutes ces sortes de symptômes, vous trouvez dans cette liste l’astuce qui vous convient afin de vous sortir de cette galère. Et vous en avez même une qui vous aidera à éviter d’attraper les petits maux de l’hiver.

I. Une Infusion Efficace Ail et Thym

La goutte au nez, vous avez juste pris un petit coup de froid. Si vous n’avez rien contre l’ail et le thym,

a). prendre 3 ou 4 gousses d’ail

b. les faire bouillir dans 1/2 litre d’eau pendant quelques minutes

c. y ajouter 2/3 branches de thym et faire infuser pendant 10 min

Boire et Dormir

II. L’Enveloppement Magique au Fond du Lit

Contre le rhume et la fièvre on s’enveloppe dans son lit Un rhume un peu plus costaud que d’habitude, avec de la fièvre qui commence à monter, il ne faut plus hésiter : vite un enveloppement au fond du lit.

Une fois ce remède de grand-mère préparé, j’enfile mon pyjama, ou je m’enroule dans une grande serviette de bain. Je bois ma tisane et zou… au lit ! Je me glisse sous une grosse couette et je ne bouge plus. L’intérêt ici est de transpirer. Cette transpiration vous donnera l’impression d’une bonne fièvre. C’est bon signe, la guérison est là

III. La recette du bon vieux grog au rhum et au citron est une institution

Faîtes chauffer de l’eau et préparez vous un thé à la verveine pour ses propriétés apaisantes. Ensuite, ajoutez simplement un peu de rhum brun (traitez le rhume par le rhum et non l’inverse), du jus de citron et une bonne cuillère de miel. Cette potion magique va permettre à votre corps de garder l’énergie dont vous avez besoin pour lutter contre les toxines de votre rhume. Normalement, avec ce breuvage la température de votre corps devrait augmenter puis baisser totalement et faire disparaître la fièvre.

IV. L’Huile Essentielle de Lavande

Apaisante l’huile essentielle de lavande soigne les rhumes Enrhumé, on se sent épuisé. Afin de dégager le nez tout en aidant son corps à se reposer et se relaxer, rien de tel qu’un remède à la lavande.

La lavande. Elle permet de vous apaiser et évite les écoulements excessifs de votre nez ainsi que vos douleurs. Mettez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande sur un tissu et respirez.

lire aussi : les bienfaits de la lavande

V La Menthe « Stop Nez qui Coule »

Adieu à la petite rhinite empêcheuse de respirer correctement. Faîtes-vous tout simplement quelques infusions à la menthe pendant un jour ou deux :

1. Inhalez votre infusion lorsqu’elle est bien chaude.

2. Buvez-la. Si vous préférez, ou si vous voulez compléter, vous pouvez également respirer directement deux gouttes d’alcool de menthe (à éviter pour les plus jeunes enfants).

VI. Citron et Eau Salée « Débouche-Nez »

Parfois, les symptômes sont inversés. Au milieu de notre semaine de rhume, tout à coup le nez se bouche. C’est tout aussi pénible que l’inverse. Suivez alors à ce moment-là notre super astuce qui débouche le nez.

Versez quelques gouttes de citron dans une coupelle remplie d’eau. Mélangez bien. Approchez la coupelle de votre nez et aspirez un peu de liquide par une narine. Puis, rejetez l’eau dans le lavabo par la même narine. Faites la même chose avec l’autre narine. Il se peut qu’un peu d’eau passe dans votre gorge, ce n’est pas grave. Vous pouvez recommencer plusieurs fois l’opération.

Tout aussi efficace et rapide, l’eau salée. Versez une cuillère à café de gros sel dans un bol rempli d’eau chaude et procédez de la même manière.

VII. Une Prodigieuse Recette au Gingembre en Prévention

Ma Recette Maison Efficace contre les Petits Maux de l’Hiver.

Vous en avez marre de vous bourrer de médicaments au moindre rhume ou mal de gorge ? Avec cette recette maison, les petits maux de l’hiver ne feront pas le poids. Simple et efficace, elle vous aidera à lutter contre les baisses de tonus qui laissent la porte ouverte aux microbes. Soignez vos maux de gorge avec ce remède Les médicaments pris trop souvent ont tendance à faire baisser vos défenses naturelles. Tournez-vous plutôt vers des produits comme le citron, le miel et le gingembre, dont la combinaison boostent vos réactions immunitaires.

Ingrédients – 1 gros citron (bio de préférence) – 3 ou 4 cuillerées à soupe de miel – 1 morceau de gingembre frais – du thé vert

1. Coupez le citron en petites tranches.

2. Mettez les tranches dans un bocal (petit bocal à confiture par exemple).

3. Ajoutez le morceau de gingembre frais coupé en tranches fines.

4. Ajoutez les 3 ou 4 cuillerées à soupe de miel.

Fermez le récipient. Vous le mettez ensuite dans le réfrigérateur. Au bout de 24 heures environ, le contenu va se transformer en gelée.

Une Utilisation Simple Quand vous vous sentez un peu fatigué et que votre gorge commence à vous chatouiller, vite, allez chercher votre potion miraculeuse. Vous prenez une cuillerée à soupe de la gelée magique, que vous déposez au fond d’une tasse de thé vert, et vous versez dessus de l’eau bouillante. Buvez ce mélange, aussi souvent que cela vous conviendra ! Adieu les mots de gorge..

VIII. L’Eucalyptus et la Menthe Poivrée pour Mieux Respirer

Je me sers d’eucalyptus lors de mes rhumes et de mes angines, afin de désencombrer mes bronches et mon nez. J’en mets quelques gouttes dans mes infusions et mes inhalations. Attention, je ne la donne pas à mes jeunes enfants ! Je peux, en revanche, en mettre quelques gouttes dans un diffuseur. Si je veux en faire un usage externe, pour moi ou un enfant à partir de 10 ans, je la dilue.

– La menthe poivrée, quant à elle, a bien des vertus : sur un sucre elle apaise les maux de tête, ralentit les nausées, aide à la digestion et combat la constipation.

IX. La Feuille de Sauge en Boisson Chaude au Miel

La sauge est connue de nos grand-mères comme une plante magique en cas de gros rhume. Voici la recette que la mienne m’a transmise : – Remplissez une tasse de lait chaud. – Ajoutez-y deux cuillères café de miel. – Plongez-y 3 feuilles de sauge. – Laissez infuser au moins 10 min. – Enlevez les feuilles de sauge et buvez votre breuvage.

X. Le Bouillon de Poulet de Mamie

Certains scientifiques le disent : le bouillon de poulet que préparent nos grand-mères agit comme un anti-inflammatoire et aide le système immunitaire à se défendre. Il aide le mouvement des mucus dans votre nez et soulage la congestion nasale.

XI. Le Thé d’Echinacée

Il n’a jamais été prouvé scientifiquement que cette plante soignait les rhumes. Cependant, des études montrent que ceux qui en boivent guérissent plus vite de leur rhume que les autres.

Préparez-vous 3 tasses de thé d’échinacée par jour et constatez ses bienfaits. Dans tous les cas, quels que soient les remèdes que vous choisissez, pensez à vous moucher régulièrement, en jetant vos mouchoirs usagés rapidement. Buvez beaucoup d’eau et de boissons chaudes. Gardez une température de 20° maximum dans la maison. Lavez vos mains régulièrement et prenez des douches ou des bains chauds pour décongestionner.

Publié le Laisser un commentaire

10 bienfaits du thé blanc

1.Beaucoup d’antioxydants

Le thé blanc est riche en polyphénols appelés « catéchines ». C’est de là que viennent, pour l’essentiel, ses vertus pour la santé.

Les catéchines sont des antioxydants très puissants. Les antioxydants protègent les cellules contre les radicaux libres

L’excès de radicaux libres dans le corps peut avoir un effet néfaste. Leur présence est liée au vieillissement, à l’inflammation chronique, à un affaiblissement du système immunitaire, et à de nombreuses maladies

2.Le thé blanc maintient votre peau jeune

Une étude in vitro a montré que l’extrait de thé blanc protégeait les cellules de peau humaine contre les radicaux libres, et pouvait donc avoir un effet anti-vieillissement.

Dans une étude, des scientifiques ont découvert qu’appliquer un extrait de thé blanc sur la peau la protégeait contre les effets néfastes des rayons ultraviolets du soleil.

De nombreuses études ont montré que les catéchines du thé blanc supprimaient les composants cellulaires qui abîment les réseaux de fibres de collagène qui maintiennent la peau ferme et élastique.

3.Le thé blanc bon pour le cœur

Les polyphénols du thé blanc peuvent avoir un effet relaxant sur les vaisseaux sanguins et empêcher l’oxydation du cholestérol.Ils sont donc bons pour le cœur.

Une revue de cinq études scientifiques sur le thé blanc indique que les personnes qui boivent trois tasses de thé ou plus par jour ont 21 % de risques en moins de souffrir d’une maladie cardio-vasculaire.

4.Le thé blanc bon pour perdre du poids

La caféine et les catéchines du thé blanc aident à perdre du poids, en élevant le métabolisme de 4 à 5 %. Cela revient à brûler 70 à 100 calories par jour en plus, ce qui peut faire une grosse différence sur le long terme.

5.Le thé blanc bon pour les dents

Le thé blanc est également riche en tanins et en fluor. Combinés avec les catéchines, ils inhibent la croissance de la plaque dentaire, les bactéries qui prolifèrent sur les dents [11]. Le fluor rend la surface des dents plus résistante contre les acides fabriqués par les bactéries avec le sucre.

6.Effet anticancer, anti-ostéoporose, anti-Alzheimer et anti-Parkinson

De nombreuses études in vitro ont montré que le thé blanc avait des effets anticancéreux , contre l’ostéoporose , et pourrait protéger contre les maladies dégénératives du système nerveux (Alzheimer, Parkinson ).

7.Bien préparer votre thé blanc pour maximiser ses effets bienfaisants

Attention : pour bénéficier de tous ces effets bienfaisants, le thé blanc doit être infusé dans une eau chaude mais pas bouillante (85-90 °C). Laissez infuser cinq à huit minutes, servez, et laissez encore refroidir une minute ou deux. Il doit être consommé tel quel, sans lait, ni sucre, ni… petits gâteaux.

Publié le Un commentaire

3 tasses de Thé vert par Jour

Thé vert les raisons d’en boire 3 tasses par Jour !

Ses Atouts

Le thé vert est un bon moyen de retrouver la forme grâce à une consommation régulière. En effet, il est riche en vitamines B, vitamines C, vitamines E et provitamines A. De plus, il est aussi constitué de polyphenol (anti-oxydant) et de caféine pour l’énergie.

Le thé vert nous permet de vivre plus longtemps. A condition d’en boire 3 tasses par jour.

Moins de Maladies Cardio-Vasculaires, Maux de tête, rhume des foins, toux grasse, nausées, fébrilité ou perte d’appétit : voilà les situations où le thé vert pourra vous soulager.

Qu’il prévienne les risques de diabète et d’obésité, le thé vert a aussi d’autres tours dans son sac (ou dans son sachet…)

Connu pour ses nombreux bienfaits, le thé vert est un excellent remède contre la gueule de bois. Il permet d’apaiser le mal de tête grâce à ses propriétés reconnues. Plus vous en consommerez, et plus la durée de votre gueule de bois (qui peut durer plusieurs jours, oui) en sera diminuée.

22 Bienfaits du Thé Vert

Je suis un grand buveur de thé vert. Si j’en bois autant, c’est surtout parce que j’ai toujours entendu dire que c’était bon pour la santé.

Récemment, une amie m’a même dit que le thé vert était un bon moyen de perdre du poids ! Ça m’a poussé à faire des recherches sur les bienfaits du thé vert, dont on parle si souvent.

Pourquoi le thé vert ?

Le thé vert est connu pour ses bienfaits médicinaux depuis des millénaires. On trouve ses origines en Chine. Mais il est consommé dans l’Asie entière pour ses multiples vertus. C’est une boisson qui a plusieurs utilisations, allant de réduire la tension artérielle à traiter le cancer. Et pourquoi pas le thé noir, alors ? Bonne question, car les deux proviennent de la même plante : le théier ! La différence entre le thé noir et le thé vert se trouve dans le traitement des feuilles.

Le thé noir est fabriqué de telle manière à ce qu’il y ait une fermentation des feuilles.

Au contraire, le thé vert est traité pour éviter cette fermentation.

Le résultat est que le thé vert préserve ses niveaux naturels d’antioxydants, sous forme de polyphénols. Ce sont ces antioxydants qui vont donner au thé vert ses bienfaits naturels. Voici une liste des bienfaits surprenants du thé vert – des bienfaits que vous ne connaissez sûrement pas. Il s’agit de bienfaits qui font encore objet de débat, alors faites vos propres recherches si vous comptez consommer le thé vert à des fins médicinales.

1. Perte de poids.

Vous avez sûrement entendu parler du métabolisme. Il s’agit du procédé par lequel notre corps brûle des calories. Le thé vert augmente notre métabolisme. Les polyphénols du thé vert vont intensifier l’oxydation de la graisse. Ils vont aussi convertir nos aliments en calories.

2. Diabète.

Le thé vert pourrait aider à contrôler le diabète. Il fonctionne comme régulateur de nos niveaux de glucose, après les repas. Du coup, il évite les pics d’insuline et l’accumulation de graisse.

3. Maladies cardio-vasculaires.

Les chercheurs en médecine pensent que le thé vert agit sur le revêtement des vaisseaux sanguins. Ça les aide à rester plus souples et à mieux résister aux changements de tension artérielle. En plus, le thé pourrait prévenir la coagulation du sang – la cause principale des infarctus !

4. Cancer de l’œsophage.

Le thé vert réduit le risque de cancer de l’œsophage. Beaucoup de chercheurs pensent que le thé vert est capable de tuer les cellules cancéreuses. En plus, il agirait sans endommager les cellules saines autour du cancer.

Le thé vert a des effets préventifs mais aussi cothérapeutiques sur le cancer grâce un polyphénol très puissant appelé EGCG (épigallocatéchine gallate). Il soutient la guérison de la plupart des cancers : cancer du sein, de la prostate, du côlon, du foie, de la vessie, des poumons, de l’estomac et les leucémies (cancers du sang).

5. Cholestérol.

Les médecins distinguent le bon cholestérol (le HDL) du mauvais cholestérol (le LDL). Le thé vert réduit le mauvais cholestérol. En plus, il améliore le ratio bon cholestérol / mauvais cholestérol.

6. Maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

Des chercheurs ont découvert que le thé vert retarde la détérioration provoquée par les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Des recherches sur les souris indiquent que le thé vert protège et répare les neurones.

7. Caries dentaires.

Le thé vert contient un puissant antioxydant, la catéchine. Plusieurs recherches suggèrent que la catéchine peut tuer les bactéries et virus qui sont la cause des pharyngites et des caries dentaires.

8. Tension artérielle.

Boire du thé vert régulièrement réduirait le risque de tension artérielle.

9. Dépression.

La théanine est un acide aminé présent dans le thé. C’est une substance qui a un effet reposant et tranquillisant : un avantage de plus pour les buveurs de thé !

10. Antiviral et antibiotique.

La catéchine possède aussi des vertus antivirales et antibiotiques, ce qui fait du thé vert un traitement très efficace. En effet, des recherches indiquent que le thé vert ralentirait la propagation de beaucoup de maladies, de la grippe au cancer !

11. Pour la peau.

Le thé vert serait aussi bon pour lutter contre les rides et le vieillissement de la peau. En effet, le thé vert est un antioxydant qui en plus agirait aussi comme anti-inflammatoire. Selon plusieurs recherches, l’usage local du thé protègerait aussi la peau des coups de soleil.

12. Prévient la calvitie.

13. Améliore le métabolisme

J’ai souvent entendu dire que le thé vert était excellent pour le régime. Il aide à éliminer, me fait du bien. Plus j’en bois, plus je prends soin de moi !

14. Renforce l’émail des dents.

15 Réduit la plaque et les bactéries dans la bouche.

16. Fournit des antioxydants.

Les flavonoïdes (des anti-oxydants) contenus dans le thé vert sont à l’origine des effets bénéfiques qu’il nous procure. Tout comme le cacao et le vin (ce dernier avec modération).

17. Protège des empoisonnements alimentaires.

18. Prévient la mauvaise haleine.

19. Detoxifie.

20 Diminue le risque d’AVC

Nos petits chercheurs scientifiques français ont trouvé un bienfait supplémentaire au thé vert : il diminue également le risque d’AVC (accident vasculaire cérébral). Rien que ça.

21. Maintient le système circulatoire en bonne santé.

22. Prévient de la démence.

Les quantités à boire

Ok, vous êtes convaincus sur les bienfaits de cette boisson miracle. Maintenant la question importante – combien de tasses faut-il boire par jour ? Les recherches ne sont pas unanimes. La plupart préconisent de boire 2 à 5 tasses de thé par jour.

Tout bénéfice demande quelques contraintes. Anne-Marie Roussel, professeur de biochimie, le confirme : il faut boire 3 tasses de thé par jour pour profiter de ses bienfaits.

Inutile d’en boire 1 litre par jour pour autant. D’autant que si vous êtes enceinte, il ne faut pas en abuser car trop de thé vert risque d’empêcher l’absorption de fer dans votre organisme.

3 tasses quotidiennes suffisent et nous font le plus grand bien. Prendre de bonnes habitudes J’en bois une tasse tous les matins pour bien commencer la journée, une autre le midi après mon repas, et une dernière dans l’après-midi pour couper la journée.

Le thé vert permet également de bien m’hydrater tout au long de la journée, si toutefois je n’aime pas trop boire de l’eau plate.

Par contre, notez bien que le thé contient de la caféine ! Si vous réagissez mal à la caféine, prenez soin de vous limiter à 1 tasse par jour.

Attention, le thé contient aussi du tanin. Vu que le tanin peut réduire l’absorption de fer et d’acide folique, il est préférable de l’éviter si vous essayez de tomber enceinte (ou si vous l’êtes déjà) !

Enfin, vous pouvez aussi essayer de mélanger le thé vert avec d’autres ingrédients aux vertus surprenantes, comme le gingembre par exemple. Voilà, à bien regarder ces vertus, on pourrait se demander pourquoi on boirait autre chose que du thé vert ! 🙂

voir aussi réutilisation du thé

Publié le 2 commentaires

Vertus du thym

On connaît tous le thym. Cette herbe aromatique qui fait partie intégrante de la cuisine française traditionnelle. Mais on connaît un peu moins ses vertus médicales. Le thym commun que l’on trouve dans nos cuisines (thymus vulgaris) est un ingrédient indissociable des remèdes de grand-mères. Ses effets et bénéfices pour la santé sont nombreux et reconnus.

Antiseptique, cicatrisant, régénérant et anti-Inflammatoire

Le thym à l’action antioxydante se combine à un effet antibactérien.

Il agit principalement sur les voies respiratoires, la peau et l’appareil digestif. Pour une grippe, un refroidissement, un rhume ou une bronchite, on peut l’utiliser en infusion ou en cataplasme à appliquer directement sur les poumons. Pour un effet contre l’acné, ou pour désinfecter une plaie peu profonde, on l’utilisera en lotion. En cas de ballonnements ou de problèmes digestifs, il suffit de l’ajouter à vos plats ou en d’en faire une infusion qui viendra ponctuer un repas un peu trop copieux. C’est magique et ça fonctionne vraiment ! J’utilise le thym depuis des années pour me soigner. D’ailleurs voici un remède tout simple …

L’inhalation ou bain de vapeur au thym

On est enrhumé, la tête comme une pastèque et une fâcheuse tendance à « barler du dez » ! Pour décongestionner tout ça et libérer nos voies respiratoires, voici une recette toute simple : Ingrédients – une casserole – une serviette de toilette – deux branches de thym – de l’eau

Comment faire

1. Faites bouillir l’eau. 2. Plongez les branches de thym dans l’eau. 3. Stopper le feu. 4. Laissez infuser 2 min, le temps que les principes actifs du thym commencent à se libérer.

Comment l’utiliser

Il faut se mettre la tête au-dessus de la casserole de façon à ce que notre nez vienne aspirer la vapeur. Oui, je sais ce n’est pas facile, le nez bouché, mais la vapeur va faire son effet et vous pourrez bientôt respirer… La serviette servira à créer une tente au-dessus de nous et de la casserole pour créer un mini sauna dans lequel il faudra rester 5 à 10 minutes.

La vapeur va libérer notre pauvre petit nez bouché et le thym, antiseptique, nous débarrasser des bactéries et microbes responsables de ce mauvais rhume ! On n’oubliera pas de se moucher le nez correctement à la sortie du bain de vapeur pour le libérer définitivement. C’est une opération simple, peu coûteuse et efficace qui pourra être répétée autant de fois qu’on le voudra jusqu’à disparition du rhume !

2. Infusion au thym

Faites infuser 1 brin de thym par tasse et buvez-en 3 à 4 tasses par jour. Vous pouvez boire cette infusion entre chaque repas ou avec un peu de miel, si vous la buvez à jeun. Cette infusion soulage les infections intestinales persistantes, les rhumes, la grippe et peut même combattre l’angine. Ce remède marche très bien car les feuilles de thym contiennent un désinfectant extrêmement efficace. C’est d’ailleurs pour cette raison que vous pouvez aussi frotter des feuilles de thym sur les piqûres d’araignée et ensuite nettoyez la zone affectée à l’infusion de thym. Pour soigner une infection cutanée ou une irritation de la peau, prenez un bain dans lequel vous avez macéré au préalable des brins de thym en grande quantité. Les bains aromatiques au thym sont un traitement efficace pour soulager le rhumatisme et l’arthrose.

Par ailleurs, ils sont connus pour leur effet stimulant sur les personnes convalescentes et les enfants souffrant de léthargie. Pour encore plus de soulagement contre le rhumatisme, vous pouvez aussi appliquer un cataplasme chaud à base de thym finement haché sur les zones affectées. Enfin, vous pouvez aussi utiliser un « dentifrice » maison à base thym pour désinfecter et faire disparaître les aphtes récurrents. Pour cela, macérez 100 g de brins de thym dans 50 cl d’eau de vie, pendant quelques jours. Puis, trempez votre brosse à dent dans cette solution pour vous brosser les dents mais aussi tout l’intérieur de la bouche

Publié le Laisser un commentaire

10 Bienfaits du Thé noir sur la santé

Vous pensez que le thé noir est mauvais pour la santé ? Alors vous allez être surpris ! Bien évidemment, si on en consomme 3 litres par jour, l’émail de vos dents risque d’en prendre un coup. Mais consommer avec modération, le thé noir est bien meilleur que vous ne le pensez !

Des études scientifiques ont montré que le thé noir avaient des bienfaits méconnus. Le thé vert comme le thé noir sont issus d’un arbuste appelé Camellia Sinesis. Mais les processus de fabrication sont différents. En effet, en plus d’être flétries, roulées et chauffées, les feuilles de thé noir sont fermentées avant le processus final de dessication. Pour profiter des bienfaits du thé noir, sachez qu’il est recommandé de ne rien ajouter dedans. Aucun additif tel que le lait ou le sucre. Voici les 10 bienfaits du thé noir sur la santé si vous en buvez régulièrement 1 ou 2 tasses :

1. Améliore l’hygiène dentaire

Des études menées par l’association Tea Trade Health Research suggèrent que le thé noir réduit la formation de la plaque dentaire. D’après ces études, il limite aussi la croissance des bactéries qui favorisent la formation de cavités et des caries dentaires. Ce sont les polyphénols contenus dans le thé noir qui éliminent les bactéries responsables des caries. Ils empêchent aussi le développement des enzymes qui permettent à la plaque dentaire de s’accrocher sur nos dents.

2. Fortifie le cœur

Le Dr Arab L. et ses confrères ont rédigé un article scientifique intitulé « Consommation de thé vert et noir et risque d’accident vasculaire cérébral : une méta-analyse ». Ils constatent que, indépendamment du pays d’origine, les personnes qui consomment 3 tasses de thé ou plus par jour voient le risque de subir une crise cardiaque diminuer de 21 % par rapport aux personnes qui consomment une tasse ou moins de thé noir par jour.

3. Un antioxydant efficace

Le thé noir contient des polyphénols. Ce sont des antioxydants qui aident à limiter les dommages causés à l’ADN par l’association de tabac et d’autres produits chimiques toxiques.

Ces antioxydants sont différents de ceux contenus dans les fruits et légumes. Ainsi, si on en consomme régulièrement, ils apportent des bienfaits différents et un mode de vie plus sain.

4. Aide à prévenir le cancer

Même si pour être catégorique, d’autres études devront le confirmer, il a été prouvé ces dernières années que les antioxydants comme le polyphénol et les catéchines contenus dans le thé jouent un rôle dans la prévention de certains types de cancer. Il semble en effet que les femmes qui boivent du thé ont un risque moins élevé de développer un cancer des ovaires, par rapport aux autres femmes.

5. Rend les os plus forts

Il semble également que ceux qui boivent régulièrement du thé ont des os plus solides et moins de probabilité de développer l’arthrite grâce aux composés phytochimiques présents dans le thé.

6. Diminue le risque de diabète

Une étude a été menée auprès de personnes âgées vivant dans les îles méditerranéennes. Elle a permis de découvrir que les personnes qui consommaient du thé noir depuis longtemps à un niveau modéré, soit 1 ou 2 tasses par jour, ont une probabilité inférieure de 70 % de développer un diabète de type 2.

7. Diminue le stress

On a tous déjà ressenti les bienfaits apaisants et relaxants du thé noir. Non seulement, le thé noir aide à ralentir le rythme après une longue journée mais ce n’est pas tout. Des études montrent que l’acide aminé L-theanine trouvé dans le thé noir aide aussi à vous détendre et à mieux vous concentrer. Il a également été montré que le thé noir réduisait les niveaux de l’hormone de stress, le cortisol, lorsqu’il est régulièrement consommé en quantités modérées.

8. Fortifie le système immunitaire

Le thé noir contient des antigènes de la classe alkylamine qui aident à stimuler notre système immunitaire. En outre, il contient également des tanins qui ont la capacité de lutter contre les virus et donc de nous protéger contre la grippe, la grippe d’estomac et d’autres virus auxquels nous sommes couramment exposés au quotidien.

9. Protège le système digestif

En plus d’améliorer notre système immunitaire, les tanins soignent aussi les maladies gastriques et intestinales. Et si vous avez fait un repas copieux, une tasse de thé noir peut aussi vous aider à faciliter l’activité digestive de votre intestin.

10. Donne un coup de boost

Contrairement à d’autres boissons qui ont une teneur en caféine élevée, la faible quantité de caféine dans le thé aide à améliorer la circulation sanguine vers le cerveau sans exciter le cœur. Il stimule également le métabolisme et le système respiratoire, ainsi que le cœur et les reins.

Publié le 3 commentaires

Sylvie Simon Santé/ Conscience Désinformation et Mensonges

Médecin, elle découvre la vérité sur les vaccins

Interview du Dr Suzanne Humphries, néphrologue à Fridley dans le Minnesota.

Cette néphrologue est non seulement docteur en médecine, mais aussi diplômée en Physique Théorique (Université Rutgers). Elle a dirigé un laboratoire de biochimie et enseigné la médecine interne et la néphrologie aux étudiants en médecine.

Comme beaucoup de médecins, j’ai, pendant des années eu une foi aveugle dans les vaccinations. Je croyais qu’elles étaient nécessaires, sûres et efficaces. Comme beaucoup de médecins, je n’ai jamais ouvert le moindre document pour me faire une opinion personnelle. Mais contrairement à beaucoup de médecins, je ne puis supporter d’adhérer à de faux paradigmes et je ne dois rien au gouvernement. Au cas où se présenterait le pire des scénarios et contrairement à la plupart des médecins, j’ai la possibilité de gagner ma vie sans avoir besoin d’une licence médicale. Je ne crains pas de clamer haut et fort la vérité que j’ai découverte. Les milliers de pages que j’ai consultées, les centaines d’heures de travail que j’ai consacrées à la recherche m’ont permis de découvrir l’horrible vérité par rapport à ce qui est fait aux gens, comme aux animaux partout dans le monde sous le faux prétexte de « santé publique ».

Jusqu’il y a deux ans, j’étais heureuse de faire mon travail de médecin et de m’occuper de personnes souffrant de graves maladies des reins. Il y a deux ans tout a changé. à la suite de plusieurs cas de problèmes rénaux qui s’étaient produits après les vaccinations chez des personnes qui auparavant étaient en parfaite santé, j’ai commencé à creuser davantage le thème des vaccinations que pendant longtemps j’avais cru ne pas être digne de quelque débat que ce soit.

J’ai commencé à étudier les vaccins leurs composants, ainsi que la science qui affirme leur innocuité et leur efficacité. à partir de ce moment, j’ai été submergée par une avalanche de vérités qui ont fait que je ne serai plus jamais la même. En fait, tout ce que je verrai à partir de maintenant ne sera plus jamais comme avant. Les maladies chroniques dégénératives, les troubles rénaux, les maladies auto immunes, de même que les autorités en place, plus rien ne sera plus jamais comme avant. Il y a maintenant des choses que je puis dire sans avoir peur de me tromper. Les vaccins n’ont pas sauvé l’humanité et ne la sauveront jamais. […]

Les vaccins sont dangereux et ne devraient jamais être injectés à qui que ce soit pour aucune raison. Les vaccins ne constituent pas la réponse adéquate aux maladies infectieuses. D’autres solutions sans danger existent. Je supplie les médecins d’aborder ce thème des vaccins avec un esprit ouvert. Je les implore pour qu’ils se documentent aux sources de la littérature alternative.

Je leur demande de comprendre que la littérature médicale a censuré tout ce qui pouvait induire le doute quant à la sécurité des vaccins. Je vous fais cette demande pour le véritable bien de l’humanité. De grâce, parents et médecins faites votre devoir ; les corps et les esprits des générations futures dépendent de ce que vous pourrez faire.

Au cours de cette interview, le Dr Humphries explique :

* Pourquoi elle s’est intéressée aux vaccins après avoir remarqué des troubles rénaux chez des patients qui venaient d’être vaccinés ;

* Pourquoi les vaccins sont souvent contaminés par des souches virales dont on ne parle pas et pourquoi l’industrie des vaccins a camouflé des contaminations vaccinales ( et a sciemment vendu des vaccins contaminés) ;

* Pourquoi une enquête est absolument nécessaire et pourquoi de nouveaux efforts doivent être déployés pour évaluer si les vaccins sont réellement sûrs et efficaces ;

* Pourquoi le conte de fées qui nous dit que « les vaccins ont éradiqué la polio » relève de la mythologie. Il s’agit de se rendre compte de ce qui s’est réellement passé ;

* Pourquoi on n’a jamais pu prouver que le vaccin contre la variole s’est avéré efficace contre cette maladie

* Pourquoi l’industrie du vaccin prend les choses trop à la légère et semble ignorer les règles rigoureuses de la démonstration scientifique (Elle utilise par exemple de faux placebos pour minimiser les effets secondaires) ;

* Pourquoi l’industrie du vaccin ne veut pas comparer les enfants vaccinés aux enfants non vaccinés (L’industrie est terrifiée des résultats qui pourraient apparaître) ;

* Pourquoi les enfants qui font la rougeole au cours d’épidémies de rougeole sont les mêmes enfants qui ont été vaccinés contre la rougeole ;

* Pourquoi les vaccins sont susceptibles de déprimer le système immunitaire tout en augmentant la vulnérabilité à d’autres infections :

* Pourquoi plusieurs maladies infectieuses de l’enfance comme la varicelle sont tout à fait naturelles, normales et même SALUTAIRES ;

* Pourquoi le comportement bizarre et non scientifique de l’industrie du vaccin est en train de provoquer l’érosion de la crédibilité de toute « science » ;

* Pourquoi de nombreuses personnes qui sont parties prenantes dans la promotion des vaccins ont des liens d’intérêts avec les compagnies pharmaceutiques ;

* Pourquoi l’industrie du vaccin ne peut pas tolérer que des questions intelligentes soient posées au sujet de la sûreté des vaccins.

Elle conclue « Les milliers de pages que j’ai consultées, les centaines d’heures de travail que j’ai consacrées à la recherche m’ont permis de découvrir l’horrible vérité par rapport à ce qui est fait aux gens comme aux animaux partout dans le monde sous le faux prétexte de “santé publique”. »

http://www.naturalnews.tv/v.asp?v=BAE7F6323813CFAFB8338173FB11D429

http://www.wat.tv/audio/part-of-the-healthranger-3cfeb_31wod_.html

http://www.NaturalNews.com/031173_vaccines_science.html

https://crowdbunker.com/v/qP7TDKrhBz un vaccin qui fait froid dans le dos

ou encore

Publié le Un commentaire

8 Bienfaits du Vin Rouge sur votre santé prouvés scientifiquement.

8 Bienfaits du Vin Rouge sur votre santé prouvés scientifiquement

Quoi de mieux qu’un bon verre de vin rouge pour se détendre après une longue journée ? Mais il n’y a pas que la détente. Plusieurs études scientifiques indiquent que le vin rouge peut aussi être bon pour la santé. Attention, les effets sont bienfaisants seulement si on boit avec modération. La modération, toujours la modération ! Voici les 8 prétextes que vous attendiez pour remplir un verre – comme si vous en aviez besoin ! 😉

1. Augmente l’espérance de vie

La peau du raisin noir contient du resvératrol. Selon des chercheurs de Harvard, ce composant peut nous protéger du vieillissement. Comment ? Il stimulerait la production d’une protéine qui repousserait plusieurs maladies dues à la vieillesse. Pendant pas moins de 29 ans, des chercheurs du Journal of Gerontology ont surveillé des consommateurs d’alcool Finlandais. Le résultat ? Les buveurs de vin rouge ont un taux de mortalité 34 % moins élevé que les buveurs de bière et d’alcool blanc !

2. Améliore la mémoire

Ce même resvératrol pourrait aussi améliorer la mémoire à court terme. Des chercheurs ont découvert que les participants à qui ils ont donné du resvératrol avaient une meilleure rétention d’information que ceux qui n’en ont pas eu. Leur hippocampe était aussi plus actif. L’hippocampe, c’est la région du cerveau chargée du développement de la mémoire, des connaissances, et des émotions.

3. Réduit le risque de maladies cardiovasculaires

Une recherche indique que les procyanidines seraient bénéfiques à notre santé cardiovasculaire. Et il s’avère que le tanin du vin rouge est bourré de procyadinines !

On en trouve aussi beaucoup de procyanidines dans les vins du Sud-Ouest (une région de France où les gens vivent plus longtemps que la moyenne). Enfin, une autre recherche de Harvard indique que les gens qui boivent avec modération sont moins susceptibles d’avoir un arrêt cardiaque.

4. Contribue à la santé des yeux

Des chercheurs Islandais ont comparé des participants qui ne boivent pas d’alcool du tout à d’autres qui en boivent avec modération. Le résultat a de quoi surprendre. Les buveurs d’alcool (avec modération) sont 32 % moins susceptibles d’avoir des cataractes que les non-buveurs !

5. Réduit le risque de cancer

Revoici notre fameuse petite protéine resvératrol.

Des chercheurs de l’Université de Virginie ont découvert qu’elle peut tuer les cellules cancéreuses. Le resvératrol affame les cellules cancéreuses en bloquant le développement d’une protéine dont elles se nourrissent.

6. Combat les caries et les bactéries de la bouche

Le vin contient certains antioxydants naturels, les polyphénols. Les chercheurs pensent que les polyphénols réduisent la croissance des bactéries de la bouche et peuvent prévenir les caries. Pour mettre leur théorie à l’épreuve, ils ont identifié les bactéries qui entraînent les maladies des dents et de la bouche. Ensuite, les chercheurs ont évalué l’effet de différents liquides sur ces bactéries. Le résultat est surprenant : le vin rouge est le plus efficace des liquides pour tuer ces bactéries.

7. Réduit le taux de cholestérol

Une nouvelle recherche indique que le vin rouge pourrait aussi réduire votre taux de cholestérol.

Des participants en bonne santé ont pris un supplément retrouvé dans le vin rouge. Leur niveau de LDL (le « mauvais » cholestérol) a chuté de 9 %. Quand on a donné le même supplément à des participants avec un taux élevé de cholestérol, leur niveau de LDL a chuté de 12 %.

8. Aide à combattre le rhume

Les antioxydants que l’on trouve dans le vin rouge repoussent le rhume. En effet, des chercheurs ont découvert que les personnes qui boivent 14 verres de vin par semaine ont 40 % moins de chance d’attraper un rhume

.

Vous voilà informés pour la prochaine fois que vous trinquerez ! À votre santé ! 🙂

Publié le 2 commentaires

Vertus du vinaigre de cidre

Une autre façon de se soigner… à la cuillère

Le vinaigre de cidre, sous forme de cocktail ou pris à la cuillère, présente bien des vertus thérapeutiques. Les indications ci-dessous montrent l’étendue de son spectre d’action :

Faiblesse, fatigue, fragilité face aux microbes et virus

Vous êtes souvent fatigués ?

vous tombez malade dès qu’une personne tousse ou renifle dans votre entourage ?

vous êtes allergique pour un rien… Faites des cures régulières du cocktail de Jarvis (sur environ 4 semaines et sans interruption en préventif) ou durant les périodes où vous vous sentez fragiles.

Complétez cette cure en prenant de la vitamine C naturelle.

Rhumes et troubles des voies respiratoires

En cas de mal de gorge et d’enrouement, faites des gargarismes de vinaigre de cidre dilué (75 ml d’eau tiède avec 25 ml de vinaigre).

Si l’inflammation est aiguë, gargarisez toutes les heures (recracher !).

En cas de toux bronchique, le vinaigre de cidre va favoriser la liquéfaction et l’expectoration des mucosités.

Prenez 1 c. à café de ce sirop : 4 c. à soupe de miel liquide avec 5 c. à café de vinaigre de cidre.

Buvez beaucoup de liquide (des infusions de thym très chaudes) pour aider les mucosités épaisses à se liquéfier.

Troubles cardiaques et circulatoires

Le vinaigre de cidre, on l’a vu, a la capacité de dissoudre les dépôts calcaires dans les parois artérielles (une coquille d’œuf se dissout en moins de 2 jours dans du vinaigre de cidre) et la pectine contenue dans le vinaigre de cidre stabilise le taux de cholestérol.

Si vous êtes concernés, buvez le cocktail de Jarvis plusieurs fois par jour et utilisez le plus possible le vinaigre de cidre pour cuisiner. Sa haute teneur en potassium renforcera en plus le muscle cardiaque.

Si vous souffrez de varices, imbibez un tissu de vinaigre de cidre et enveloppez vos jambes pendant 20 minutes.

En cas d’hémorroïdes, prenez des bains de siège où vous diluerez un verre de vinaigre de cidre et un verre d’infusion de sauge dans de l’eau tiède.

Troubles intestinaux

En cas de diarrhée, qu’elle soit provoquées par de méchantes bactéries ou par des médicaments, le corps perd quantité de liquide et de minéraux vitaux. Le vinaigre de cidre, bactéricide doux (il agit non par destruction mais par répulsion), reminéralisant, favorise le développement de la flore intestinale et régule le transit. Diluez 2 c. à café de vinaigre de cidre dans un verre d’eau et buvez-le avant les repas par petites gorgées jusqu’à disparition des maux.

En cas de constipation, buvez plusieurs fois par jour 2 c. à café de vinaigre de cidre diluées dans un verre d’eau et/ou prenez des bains de pieds tièdes (4 litres d’eau, un verre de vinaigre de cidre et 4 c. à café de sel).

Douleurs articulaires (arthrose, arthrite, rhumatismes, goutte)

En fluidifiant le sang épaissi par les aliments riches en protéines (comme les viandes), le vinaigre de cidre nettoie les toxines qui s’accumulent dans les jointures, les tissus et les organes. Pour prévenir les douleurs articulaires, buvez le cocktail de Jarvis dans un demi-verre d’eau avant le petit-déjeuner.

En cas de douleurs aigues, faites un enveloppement froid du membre concerné ou, si la douleur est chronique, un enveloppement chaud au vinaigre de cidre dilué.

Troubles des reins et de la vessie

Le vinaigre de cidre favorise le rinçage des reins et de la vessie et prévient la formation de calculs rénaux et vésicaux. Buvez aux repas 2 c. de vinaigre de cidre diluées dans un verre d’eau. Là aussi, buvez des infusions (de pissenlit ou d’ortie) pour mieux éliminer.

Problèmes de dents et de bouche

Le vinaigre de cidre stoppe les inflammations d’origine bactérienne, stimule l’irrigation de la gencive. Pour conserver des gencives saines, rincez-vous la bouche matin et soir après vous être brossé les dents avec du vinaigre de cidre dilué dans l’eau (1 c. à café dans un verre d’eau).

Combat la mauvaise haleine

Grâce à ses propriétés antibactériennes, le vinaigre de cidre est un remède efficace contre la mauvaise haleine. Comment faire : mélangez 2 cuillères à café de vinaigre de cidre dans 1 verre d’eau. Faites des gargarismes avec cette solution, par intervalles de 10 sec. Répétez jusqu’à ce que le verre soit vide.

Problèmes de peau

Acné : les composants du vinaigre de cidre purifient la peau et empêchent les inflammations, y compris celles qui sont dues au dérèglement hormonal de la puberté. Il est conseillé de boire un verre d’eau dans lequel vous aurez dilué deux c. à café de vinaigre de cidre avant chaque repas. Vous pouvez aussi vous faire des saunas faciaux. Remplissez un grand bol avec 1 l d’eau bouillante, 4 c. à soupe de vinaigre de cidre et des fleurs de camomille. Couvrez-vous la tête d’une serviette et placez le visage au-dessus du récipient dans la vapeur.

•Inflammations cutanées provoquées par des virus ou des bactéries : buvez un verre d’eau avec 2 c. à café de vinaigre de cidre aux repas. Appliquez des compresses de vinaigre de cidre et de farine de maïs ou de pommes de terre. En cas de virus (herpès ou le zona), tamponnez les zones concernées avec du vinaigre de cidre non dilué.

•Piqûres de petits insectes : le vinaigre, appliqué immédiatement, arrête les démangeaisons (moustiques, aoûtats)

Coups de soleil : le vinaigre de cidre calme et rafraîchit la peau rouge et douloureuse et empêche les infections. Appliquez le non dilué, doucement, sur les zones rouges. Et prenez un bain d’eau fraîche dans lequel vous aurez dilué 3 c. à soupe de vinaigre de cidre.

Combat les taches de vieillesse

Le vinaigre de cidre contient aussi du soufre. Cet élément est connu pour agir sur les effets du vieillissement. Par conséquent, le vinaigre de cidre est un traitement utile contre les taches de vieillesse.:

préparez un mélange de 2 cuillères à café de vinaigre de cidre et 1 cuillère à café de jus d’oignon. Appliquez ce mélange quotidiennement sur les taches de vieillesse. Elles vont commencer à disparaître après seulement 15 jours de ce traitement.

Affections gynécologiques

Le vinaigre de cidre régule aussi la flore vaginale (pertes blanches, etc.). Diluez une dose de vinaigre pour 4 doses d’eau, le tout à la température du corps. Achetez en pharmacie une seringue de 10 ml, coupez l’embout, pompez la solution préparée avec votre seringue et injectez la prudemment dans le vagin.

Dans le cas de règles abondantes, prendre le cocktail de Jarvis le matin. Il agit contre les saignements. Vous pouvez aussi pratiquer des bains de siège avant le début des règles (diluer un demi-verre de vinaigre de cidre dans de l’eau chaude).

Soins du corps

Buvez le matin à jeun un verre du cocktail de Jarvis. Il vous fortifiera tout en stimulant l’irrigation sanguine et les fonctions de la peau. Complétez ce régime par :

•des bains : pour détendre la peau et régénérer son film protecteur, prenez un bain dans lequel vous aurez versé 1 à 2 verres de vinaigre de cidre. Restez au moins 15 minutes et relaxez-vous.

•des massages : après le bain ou la douche, pratiquez un massage une fois par semaine. Remplissez votre lavabo d’eau chaude et versez un verre de vinaigre de cidre. Massez-vous le corps avec cette eau vinaigrée pour qu’elle pénètre bien dans la peau. Ne vous essuyez pas.

Pour nourrir, hydrater, lisser et protéger votre peau, voici comment faire une crème de soins à partir de ce que vous pourrez trouver dans votre cuisine :

– au yaourt et au vinaigre de cidre : mélangez 3 c. à soupe de yaourt nature, 1 c. à soupe de crème fraîche, 1 c. à soupe de miel (chauffé et bien fluide), 1 c. à café de vinaigre de cidre et 1 c. à café de jus de tomate. Remuez jusqu’à obtenir une pâte lisse. Appliquez cette crème la nuit.

– à l’avocat et au vinaigre de cidre : mélangez 3 c. à soupe d’avocat écrasé, 3 c. à café de miel, 2 c. à soupe de vinaigre de cidre et 2 c. à café de son de blé. Epaississez la pâte obtenue avec le son de blé. Etalez la préparation obtenue sur votre peau et laissez agir 30 minutes.

Atténue les marques de cellulite

Beaucoup de femmes utilisent déjà le vinaigre de cidre pour réduire la cellulite.: dans un récipient, mélangez 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre. Puis, appliquez le mélange sur les zones concernées. Massez votre peau en effectuant des massages circulaires

Élimine les odeurs corporelles

Le vinaigre de cidre est un remède efficace contre les odeurs corporelles. C’est parce qu’il a la capacité de réguler le niveau pH de la peau — ce qui aide à éliminer les bactéries génératrices de mauvaises odeurs. Pour les odeurs sous les aisselles : il suffit de frotter les aisselles avec un morceau de coton imbibé de vinaigre de cidre. Pour les odeurs des pieds : remplissez une bassine d’eau chaude et ajoutez 80 ml de vinaigre de cidre. Trempez vos pieds dans ce bain pendant 15 min, 1 fois par semaine.

Facilite la perte de poids

Depuis plusieurs siècles, le vinaigre de cidre est utilisé pour perdre du poids.: mélangez 2 cuillères à café de vinaigre de cidre dans 1 verre d’eau. Buvez ce mélange avant chaque repas.

Soulage les brûlures d’estomac

Les brûlures d’estomac apparaissent généralement après un repas — parfois même jusqu’à 2 h plus tard. Cette sensation est extrêmement désagréable — mais elle peut être soulagée par le vinaigre de cidre: mélangez 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre à 240 ml d’eau. Buvez ce mélange 3 fois par jour, avant chaque repas.

Lutte contre le diabète

Le vinaigre de cidre a une teneur élevé en acide acétique. Cet acide ralentit la vitesse d’assimilation des glucides. Quand on l’utilise pour soigner le diabète, il peut réduire le taux de sucre dans le sang de 15 à 30%. Comment faire : il suffit de débuter votre repas par une salade ou crudité assaisonnée d’huile et d’une rasade de vinaigre de cidre. Quelques ml de vinaigre vont suffire à réduire l’index glycémique des aliments de votre repas.

Faire disparaitre les Acrochordons

Les acrochordons, ce sont ces vilaines petites excroissances de peau. Ils se forment souvent sur le cou, les aisselles ou toutes autres parties du corps où il y a des plis de la peau. Beaucoup d’hommes et de femmes développent ces petites boules de peau sur le corps à partir d’un certain âge. Vous pensez qu’il est impossible de les enlever ? Et bien, sachez que les acrochordons peuvent bel et bien être retirés naturellement et sans aucun risque

1.Humidifiez un morceau de coton avec du vinaigre de cidre

2. Frottez le coton sur la petite boule de peau. 3. Recommencez l’opération 2 à 3 fois dans la journée.​ 4. Utilisez ce traitement naturel tous les jours pendant 1 semaine ou plus. 5. Au bout de quelques jours, l’excroissance de peau va changer de couleur et tomber d’elle-même.

Pour que ce truc soit bien efficace, pensez à bien presser le coton imbibé de vinaigre lorsque vous frottez l’acrochordon. Le but est que la petite boule de peau soit bien imprégnée de vinaigre. C’est en effet l’acidité du vinaigre qui va permettre de retirer l’acrochordon naturellement. Pour que ça soit encore plus rapide, vous pouvez laisser appliquer le coton imbibé de vinaigre sur l’acrochordon pendant 15 min. Utilisez un sparadrap pour que le coton tienne sur la peau.

Conseils en plus

Gardez à l’esprit que le vinaigre de cidre est acide. Il peut être à l’origine de petites démangeaisons lorsque vous suivez ce traitement. Pour minimiser ces picotements, diluez le vinaigre dans un peu d’eau avant de commencer le traitement.​

Pensez à aller voir un médecin avant d’appliquer ce remède. Il va ainsi pouvoir déterminer si ce petit problème cutané est bénin ou pas et s’il peut être traité avec du vinaigre de cidre.

N’utilisez pas cette méthode si vous avez un acrochordon sur la paupière car vous risquez de vous brûler les yeux. Mais pas de souci pour le reste du visage.

Les autres bienfaits du vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre non-pasteurisé est un remède naturel pour traiter plusieurs maladies — des maladies qui d’habitude nécessitent des antibiotiques ou des médicaments aux effets secondaires. Le vinaigre de cidre est un traitement particulièrement efficace pour :

– Éviter les intoxications alimentaires.

– Combattre les allergies (chez les humains comme chez les animaux).

– Éviter la fatigue musculaire suite à une activité physique.

– Renforcer le système immunitaire.

– Augmenter l’endurance.

– Renforcer le métabolisme de base (et par conséquent, faciliter la perte de poids).

– Améliorer la digestion et guérir la constipation.

– Apaiser les symptômes de l’arthrose et de la goutte.

– Éviter les calculs rénaux et les infections urinaires.

Vous pouvez utiliser le vinaigre en traitement préventif (pour la perte de poids et pour équilibrer le niveau pH).

Vous pouvez aussi l’utiliser en traitement curatif pour un état prononcé de brûlures d’estomac, toux, bronchite ou angine.

Quel que soit le traitement, voici comment faire : – Mélangez 2 cuillères à café de vinaigre de cidre dans 240 ml d’eau. – Buvez ce mélange 3 fois par jour (avant chaque repas).

– Vous pouvez aussi ajouter une cuillère à café de miel pur à ces mélanges, afin d’adoucir le goût.

La fabrication du vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre naturel est fabriqué en broyant des pommes fraîches issues de l’agriculture bio, pour en extraire le jus. Le jus est ensuite fermenté dans des fûts de chêne. Ce procédé augmente les qualités de fermentation naturelle des pommes broyées. C’est ce qui distingue le vinaigre de cidre des vinaigres d’alcool qu’on trouve en supermarché. Quand ce vinaigre arrive à maturité, une couche blanche de matière gélatineuse se forme dans le liquide, en suspension. C’est la « mère du vinaigre ». La mère est le produit des bactéries lorsqu’elles convertissent l’alcool en vinaigre (l’acide acétique).

Elle est visible si on tient le liquide doré à la lumière. La mère peut être ajoutée à du cidre pour accélérer le procédé de fermentation. Les vinaigres de cidre qui contiennent de la mère ont des teneurs en enzymes et minéraux qui peuvent être absents d’autres vinaigres (à cause des différents procédés de fabrication – filtration, pasteurisation, etc.). Voilà pourquoi il est conseillé d’acheter seulement du vinaigre de cidre non pasteurisé, avec un taux d’acidité qui se situe idéalement entre 5 et 7. Cette boisson saine est naturellement probiotique. Le vinaigre de cidre non pasteurisé se trouve facilement dans les magasins bio.

Publié le Laisser un commentaire

La vie est un éternel miracle d’équilibre.

Bienfaits de la vitamine D :

La vitamine D est bonne pour le moral

Quand vous vous promenez au soleil, sur la plage, à la montagne ou dans la campagne, sentez-vous cette joie qui vous réchauffe le cœur ? Vous pouvez dire merci au soleil, aux douces ondes du ciel bleu, et à votre taux de vitamine D qui remonte dans votre sang.

Car la vitamine D est rare dans l’alimentation. Votre principale source est la vitamine D que votre peau fabrique sous l’effet des rayons du soleil.

Vous bénéficiez d’un effet antidépresseur démontré par la science. Mieux encore, la fameuse « dépression saisonnière » qui saisit beaucoup de gens l’automne et l’hiver, serait liée au manque de vitamine D, tout simplement.

Les études avaient déjà montré que les personnes très déprimées avaient souvent un faible taux de vitamine D, mais on sait maintenant que c’est aussi le cas des petites déprimes.

Selon les chercheurs, celles-ci commencent typiquement huit semaines après les derniers pics d’exposition au soleil, soit au mois de novembre.

La vitamine D réduit les infections et les allergies

Plus de promenades au soleil, c’est moins de maladies infectieuses.

La tuberculose elle-même était autrefois soignée par des bains de soleil, d’où la création des fameux « sanatoriums » en montagne ou sur les bords de mer ensoleillés. On donnait aussi aux malades de l’huile de foie de morue, riche en vitamine D. Le traitement pouvait être efficace, mais les médecins ignoraient à l’époque que cela tenait, dans un cas comme dans l’autre, à la vitamine D.

Aujourd’hui, on constate un pic de rhume, grippe, gastro, au milieu de l’hiver, quand le niveau de vitamine D de la population descend au plus bas. Un lien entre les deux phénomènes a pu être établi.

Car la vitamine D joue un rôle crucial pour réguler le système immunitaire.

Et cela joue dans les deux sens:

D’une part, elle rend plus résistant contre les infections.

D’autre part, elle évite les réactions exagérées du système immunitaire, comme les allergies et les maladies auto-immunes. Ce sont des maladies où le corps s’attaque lui-même, et qui sont très difficiles à traiter car on ne peut les arrêter sans affaiblir les défenses naturelles de l’organisme.

Mais les études ont montré que si ces problèmes ont déjà éclaté, ils pouvaient être efficacement contenus grâce à un meilleur taux de vitamine D dans le sang. Cela inclut la polyarthrite rhumatoïde mais aussi la thyroïdite de Hashimoto, la sclérose en plaques, la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, le syndrome de Goujerot-Sjögren, le lupus ou le psoriasis.

La vitamine qui donne les os solides

C’est le bienfait le plus connu de la vitamine D

Chacun sait en effet que les enfants qui manquent de vitamine D deviennent rachitiques. Les adultes qui manquent de vitamine D souffrent (entre autres) de déformation des os, de manque de densité osseuse, favorisant les fractures et donc les handicaps.

Pour avoir des os solides cependant, la plupart des gens se contentent de prendre des minéraux, comme le calcium et le magnésium.

Le problème est que, lorsque vous prenez du calcium alors que vous manquez de vitamine D et de vitamine K, le calcium ne va pas se fixer sur vos os. Il se dépose dans vos vaisseaux sanguins qui calcifient, ce qui prédispose aux infarctus, et même dans vos yeux, qui développent alors la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge).

En revanche, avec la vitamine D et la vitamine K, non seulement le calcium va se fixer sur vos os, mais vous allez beaucoup mieux l’absorber au niveau de l’intestin.

La vitamine D bonne pour le cerveau (et contre l’Alzheimer)

En vieillissant, nos fonctions cognitives, c’est-à-dire notre mémoire, notre rapidité d’esprit, nos perceptions, déclinent naturellement. Cependant, les scientifiques ont découvert que l’apparition de démences est associée à un manque de vitamine D.

Les chiffres sont impressionnants : selon une étude de 2012, les personnes âgées qui ont peu de vitamine D dans le sang (moins de 25 nmol/L) ont quatre fois plus de risques de problèmes cognitifs que celles qui ont de bons niveaux (plus de 75 nmol/L).

Dans une autre étude, les chercheurs ont constaté que les personnes qui ont peu de vitamine D ont 69 % de risques supplémentaires de maladie d’Alzheimer que celles qui ont un niveau normal. Les personnes très carencées ont même une hausse de leur risque d’Alzheimer de 120 % [9].

La vitamine D bonne contre les AVC

Des études ont aussi montré qu’il existe un lien entre un faible taux de vitamine D et un risque élevé de gros accident vasculaire cérébral, rupture d’anévrisme, et AVC mortel.

La vitamine D aide à atteindre son poids optimal

Une étude publiée dans la revue scientifique American Journal of Clinical Nutrition a conclu qu’un taux adéquat de vitamine D peut aider les femmes en surpoids à perdre leurs kilos en trop.

Deux groupes de femmes ont reçu des compléments de vitamine D ou un placebo (fausse vitamine D). Après 12 mois, celles qui avaient pris les compléments de vitamine D avaient perdu en moyenne 9,5 kilos, contre 6 kilos pour les autres.

La vitamine D vous fait vivre plus longtemps

En un mot comme en cent, le manque de vitamine D est lié à une forte hausse du risque de décès, toutes causes confondues, y compris par crise cardiaque et par cancer.

A noter que la vitamine D3 est, expérimentalement, un inhibiteur puissant des tumeurs. Elle peut « ordonner » à des cellules cancéreuses de se comporter à nouveau comme des cellules saines. Elle favorise leur suicide cellulaire et freine leur prolifération.

Quelle quantité prendre ?

L’idéal est de déterminer précisément quel est votre taux de vitamine D, en vous faisant mesurer votre taux sérique (taux dans le sérum sanguin, le sérum étant le liquide de votre sang, dans lequel baignent vos globules).

Visez un taux de vitamine D supérieur à 50 ng/mL, c’est celui qui apparaît comme protecteur contre les maladies chroniques dans les études scientifiques.

Pour atteindre ce taux, un complément alimentaire quotidien de 4000 UI de vitamine D est nécessaire, plus si vous sortez rarement, si vous êtes sous traitement médical, en surpoids ou si vous êtes âgé.

Contrairement à ce qui est raconté un peu partout, il n’y a aucun danger à prendre de la vitamine D, jusqu’à 20 000 UI par jour sur le long terme : c’est ce que viennent de démontrer conjointement les chercheurs en santé publique de l’université d’Alberta (Canada) et de l’université d’Harvard (Etats-Unis)

Les rares cas d’intoxication répertoriés concernent des prises de 25 000 UI ou plus, sur de très longues périodes.

Sous quelle forme ?

Rien n’est plus facile à trouver que de la vitamine D.

Ma préférence va cependant à la vitamine D3 naturelle (la forme la plus proche de celle synthétisée au soleil par votre peau), qui se prend quotidiennement.

Les apports sont donc plus réguliers, et correspondent mieux aux apports naturels que les doses « flash » de 50 000 ou 100 000 UI (Uvédoses).

Il existe plusieurs formes de vitamine D3 disponibles dans le commerce bio et en pharmacie : en comprimés, en gélules softgels, ou sous forme huileuse et biologique

– la plus pratique à mon avis :

• Vous avez un petit flacon spécialement conçu pour être transportable sans risque de se casser, et que vous pouvez avoir en permanence dans le tiroir de votre bureau, votre sac-à-main, ou même votre poche.

• Un seul flacon dure six mois, soit une saison entière de vitamine D (octobre à mars), pour une personne.

• Il suffit d’en prendre quelques gouttes, directement sur la langue, à n’importe quel moment de la journée.

• Il n’y a pas à casser d’ampoule, ni à avaler de comprimé ou de gélule indigeste ;

• Vous n’absorbez pas d’additif douteux ou chimique en même temps que votre vitamine D.