Publié le Laisser un commentaire

La Broderie sur tulle (suite)

Le point de bâti contrarié

C’est une succession de points devant, faits dans la diagonale du tulle en montant puis en descendant dans un mouvement ondulé. Travaillez de gauche à droite, en piquant d’abord l’aiguille vers le haut et ensuite vers le bas, en décalant légèrement vers la droite à chaque fois. Ce point peut être utilisé en point de fond, si vous réalisez de rangées les unes contre les autres.

le point de bâti contrarié

Le point de feston

Il est semblable au point de feston que vous connaissez bien. Pour le bourrage passez un point de bâti très petit à travers chaque maille du tulle, avec le même fil que celui employé pour le feston. Travaillez comme d’habitude de gauche à droite, en passant l’aiguille à travers la boucle du fil, puis en prenant à chaque point, une maille du tulle déjà brodé au point de bâti

le point de bâti

Le point de feston en zigzag

Comme le point précédent, celui ci sert en principe de bordure aux ouvrages en tulle. Passez un fil de bâti pour réaliser le bourrage, Ce dernier est un point de repère appréciable pour broder des zigzags réguliers. Lorsque le motif est terminé, coupez soigneusement le tulle qui dépasse sur le bord des nœuds du point de feston.

le point de feston en zigzag

Le point de feston pour application

Le point de feston est tout indiqué pour fixer sur le tulle des applications de formes géométriques. Maintenez tout d’abord le motif de tulle découpé sur le tulle de base par un point de bâti sur ses contours, en décalant légèrement les hexagones des deux épaisseurs afin d’obtenir un effet décoratif, puis recouvrez le point de bâti par un point de feston. Utilisez un fil brillant comme le coton perlé pour donner plus de relief à ce travail.

le point de feston pour application

Le point de raccommodage.

Il est énormément utilisé dans la broderie du tulle, car il est serré et délimite très bien les contours d’un motif. C’est un point d’ondes brodé non seulement en ligne droite, mais aussi en ligne diagonale. Pour le réaliser employez un fil très souple, comme le mouliné, qui se divise en brins, et peut ainsi s’adapter aux tulles de différentes grosseurs.

le point de raccomodage

Le point de raccommodage festonné.

C’est le point d’ondes, complétez du point de feston. Prenez une maille de tulle, une fois en haut, une fois en bas, mais en sortant vers le bas. Passez l’aiguille à travers la boucle du fil à broder, comme pour le point de feston. Pour obtenir plus de solidité, surtout sur les bords, d’un ouvrage qui seront découpés, vous pouvez travailler ce point sur deux mailles du tulle au lieu d’une .

Le point de raccommodage festonné

Une bordure avec des applications.

Cet ouvrage remonte au début du siècle, il tire parti de la transparence de tulle et joue avec les différentes dimensions des points. Préparez tout d’abord une bande de tulle, en délimitant ses bords par un fil de bâti, puis appliquez cette bande sur une autre bande de tulle plus large, en formant de jolies arabesques. Tournez dans les angles arrondis en fronçant le bord inférieur de la bande, ou pliez la pour les angles droits. Pour que le motif se répète régulièrement, placez sous le tulle un papier de soie, sur lequel sont tracées les arabesques. Les deux bandes de tulle qui délimitent la bordure, sont appliquées directement en formant un petit ourlet.

bordure avec application

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *