Publié le Laisser un commentaire

Le tricot circulaire

Le tricot circulaire c’est l’art de créer sans couture donc plus esthétique.

les explications que nous vous donnons ci-dessous sont des généralités, aussi nous n’avons précisez ni le nombre de mailles, ni le nombre d’augmentations ou de diminutions car tout dépend du genre de fil utilisé.

les moufles

Montez un nombre de mailles qui correspond au tour du poignet, répartissez les sur 3 ou 4 aiguilles et tricotez en tournant en cote 1/1 ou 2/2 sur 5 cm environ, puis continuez en jersey en tournant *

*Le pouce sans augmentations Quand vous arrivez au début du pouce, vous partagez les mailles en deux parties égales, une moitié pour le dessus et l’autre pour la paume de la main. Sur les mailles de la paume à 2 ou 3 mailles après celles du dessus, mettez en attente 10 ou 12 mailles soit la moitié des mailles qui forment le pouce. Puis montez autant de mailles que celles que vous avez laissées en attente, et continuez à tricoter la moufle jusqu’au bout de la main comme indique Fig 1. Celle ci terminée, reprenez les mailles en attente et relevez des mailles sur celles qui ont été ajoutées.Repartissez les sur 4 aiguilles et tricotez le pouce, également en tournant. Diminuez les mailles du pouce en les prenant 2 par 2 jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que 2 ou 3. Coupez le fil et passez le dans ces mailles, puis tirez dessus pour resserrez et arrêtez.

moufle Fig 1

*Le pouce avec augmentations après 2 ou 3 tours de jerseys pour le pouce, marquez par un fil de couleur différente les 2 mailles qui correspondent à la base du pouce et continuez à travailler en augmentant de part et d’autre de ces deux mailles puis des mailles augmentées, 1 maille tous les 2 tours.(fig 2) Faites ces augmentations jusqu’à ce que vous obteniez le nombre de mailles nécessaire pour le pouce, mettez ces mailles en attente (Fig 3)et remplacez les en montant environ la moitie des mailles en attente. Puis terminez la main en diminuant tous les 2 tours ou à chaque tour, (Fig 4)une maille de part et d’autre des mailles ajoutées jusqu’à ce qu’il ne reste plus que 2 mailles sur les mailles ajoutées puis continuez à tricoter la main normalement. Quand le longueur de la main moins 2 cm est atteinte commencez les diminutions de la pointe; divisez les mailles en deux (une moitié pour le dessus et l’autre pour la paume de la main) puis diminuez de 1 maille de chaque coté des 2 mailles latérales c’est à dire celles qui séparent les deux parties. (fig 5) Puis relevez toutes les mailles du pouce, tricotez en rond et terminez comme indiqué précédemment.

moufle Fig 2
moufle Fig 3
moufle Fig 4
moufle Fig 5

Publié le Laisser un commentaire

une parka ouatinée

Les jours froids et gris se réchauffent et s’éclairent pour tous les petits enfants qui portent cette amusante parka, réalisée en tissu patchwork matelassé

smart

taille 4-6-8 ans

FOURNITURES : 1 m en 140 de large de tissu matelassé et l’équivalent de doublure pour le 4 ans, 1,10m en 140 de large de tissu matelassé et l’équivalent de doublure pour le 6 ans, 1,20m en 140 de large de tissu matelassé et l’équivalent de doublure pour le 8 ans, une fermeture à glissière ouvrante de 35 cm pour le 4 ans, de 40 cm pour le 6 ans , de 45 cm pour le 8 ans, deux tubinos de fil assorti.

COUPE : Le patron se compose de 8 Pièces que vous disposez sur le tissu et la doublure comme indique sur le plan de coupe

parka plan de coupe

REALISATION:

1- Assemblez les pièces 1 et 2 par A, couchez la couture vers le haut, surpiquez à 1cm de la couture

Parka Fig 1

2- Préparez les poches assemblez les pièces 3 et 4 par B, Pliez la pièce 3 endroit contre endroit en suivant la ligne de la pliure. Piquez laissez une ouverture pour retourner. fermer l’ouverture a points glissés, bâtissez les bords, surpiquez à l’emplacement indiqué, brodez les boutonnières épinglez la pièce 3 sur la pièce 1 à l’emplacement indiqué fixez par une piqure nervure

parka fig 2

3- Assemblez les épaules par C et D , soutenez la pièce 5 entre C et D assemblez les cotes par E ouvrez les coutures.

parka Fig 3

4- Assemblez les pièces 6 et 7 par F et G. Crantez couchez les coutures sur la pièce 7 surpiquez à 1 cm

Parka fig 4

5- Montez la capuche sur le vêtement faites correspondre H avec les coutures d’épaules, piquez l’encolure; crantez.

Parka fig 5

6- Fermé la pièce B faites correspondre I . Ouvrez la couture. Montez la manche faites correspondre J K et L avec la couture d’épaule

Parka Fig 6

Assemblez la doublure comme le vêtement (Pièces 1,2,5,6 et 7) appliquez la sur le vêtement endroit contre endroit piquez le haut et le bas. Laisser une ouverture pour coulisser le lien d’encolure.

Parka fig 7

Fermez les pieces 8 de la doublure.Laissez une ouverture pour coulisser l’élastique des poignets. Assemblez la piece 8 en tissu à la doublure. Piquez le bas et retourner, fixez le haut à points de cotes

parka fig 8

9- Surpiquez les pièces 1, 5 et 8 aux emplacements indiqués. Coulissez les élastiques, fixez le bas par une piqure. Fermez l’ouverture des manches à points glissés. Bâtissez la fermeture à glissière sur la doublure jusqu’au repère M.Piquez, bâtissez le dessus le long de la fermeture à glissière; fixez par une piqure, posez les boutons, surpiquez les pièces 6 et 7 à 2,5 cm. Coulissez les liens

parka fig 9

Publié le Laisser un commentaire

Une couronne fleurie

une couronne fleurie

Dimensions : la couronne fait 70 cm de diamètre extérieur et 40 cm de diamètre intérieur soit un motif de 15 cm de largeur pour une table de 90 cm de diamètre.

Fournitures: 1,30 en 130 de large de toile écrue, du coton mouliné DMC

Points employés: Passé plat pour les aplats, Points de plumetis: pour certains pétales étroits, Points de tige pour les tiges, Points de sable pour l’intérieur des certains pétales, Point devant pour une partie du feuillage, Broderie anglaise pour les œillets, Points de feston pour le bord de la nappe.

Réalisation: Tracez sur le carré de toile la circonférence de la nappe, puis le centre pour tracer ensuite les circonférences de la couronne, décalquez les motifs, Brodez en vous reportant pour l’emplacement des coloris à la photo. Brodez la nappe au point de feston avec le coton blanc. Coupez le tissu au ras des noeuds du feston, Repassez

Publié le Laisser un commentaire

La broderie de Madère

broderie de Madère

Ce point se distingue de la broderie anglaise par des œillets posés cote à cote, produisant un effet plus ajouré. La broderie de Madère, comme la broderie anglaise, se mélange aux autres points classiques de la broderie blanche.

Publié le Laisser un commentaire

Le point de Pise

Il est composé de motifs découpés beaucoup plus grands que ceux de la broderie anglaise. Les espaces vides sont garnis de colonnes brodées au point de cordonnet.

Dans ce cas aussi, dessinez les motifs avec du papier calque et un crayon noir bien pointu. Faites des points devant sur le bord supérieur et en passant à l’emplacement des colonnes, tendez les fils sur le bord opposé, puis revenez sur le bord supérieur pour former la base des colonnes (Fig5A)

Fig 5A

Ne coupez pas le coton à broder mais revenez à la base de chaque colonne pour les broder au point de cordonnet en veillant à ne pas accrocher le tissu du dessous avec la pointe de l’aiguille (Fig 6 A). Coupez ensuite le tissu au milieu du motif: repliez les bords et brodez les au point de cordonnet (Fig 6 B)

Fig 6 A et 6 B

Les motifs brodés au point de Pise sont toujours classiques, légèrement ondulés ; les colonnes sont placées a intervalles réguliers (Fig 7)

smart

Le point de Pise se marie aussi très bien avec les autres points de la broderie blanche

Publié le Laisser un commentaire

La broderie Anglaise

smart

Son succès fut immense en Angleterre sous le règne de la reine Victoria. Les coiffes, les tabliers et les ombrelles étaient ornées de ce point ravissant qui mettait en valeur de façon extraordinaire le coton venu des colonies anglaises.

Traditionnellement la broderie anglaise appartient à la grande catégorie de la broderie blanche, comme tous les points de jours où le blanc met en valeur les espaces vides.

La broderie anglaise se mêle souvent à des motifs brodés au point de plumetis, au point de bourdon, au point de festons

Cependant actuellement cette broderie se réalise aussi en couleur, ton sur ton et parfois avec des coloris contrastants. Le motif classique est composé d’œillet faits a intervalles réguliers à l’aide d’un poinçon. Quelque fois, les œillets s’allongent en gouttes d’eau,dans ce cas il est nécessaire de découper le tissu. Avant de commencer le travail, bâtissez le tissu à broder sur un papier toile; vous obtiendrez un meilleur résultat et vous éviterez les risques de déchirure.

Dessinez les œillets avec du papier calque et un crayon noir tres pointu. Tracez des motifs très réguliers (Fig 1)

broderie anglaise fig 1

Faites quelques points devant sur les contours (Fig 2)

broderie fig 2

Sur les points devant brodez au point de cordonnet très serré (Fig 3)

broderie fig 3

Le point de cordonnet terminé, perforez le milieu du rond avec un poinçon , en le poussant à fond, tout d’abord sur l’endroit et ensuite sur l’envers de façon qu’il élargisse bien les fils du tissu (Fig 4)

broderie fig 4

Si le motif est très grand et que le poinçon ne suffit pas, utilisez un crayon ou un objet rond semblable. Vous pouvez également faire une petite encoche au milieu de l’oeillet avec la pointe des ciseaux. Agrandissez le trou et si nécessaire, terminez par un deuxième point de cordonnet fait par dessus le premier. Si le motif de la broderie anglaise est composé non seulement d’un œillet, mais aussi de gouttes d’eau, ou de feuilles, il est nécessaire de découper le tissu