Publié le Laisser un commentaire

Les jours Siciliens

Parmi les broderies de jours, une de plus connues est la broderie de jours siciliens sur fils tirés, qui date des débuts de la Renaissance italienne.

Les jours siciliens sont réalisés en bandes ou frises, avec des angles et reproduisent les motifs de la fin du XVe siècle et ceux du XVIe siècle. Trois techniques différentes permettent de les réaliser.
la première la plus ancienne, mais aussi la moins utilisée s’appelle »Jours sur fils tirés 1400″ la seconde la plus courante « Jour sur fils tirés 1500 » et la troisième qui a presque disparue « jours sur fils tirés 1700 »

LES JOURS SUR FILS TIRES 1500

Ce sont les plus employés. Traditionnellement, ils font partie de la broderie « blanche », mais peuvent être utilisés sur des toiles colorées, travaillées avec des fils de couleurs, pour obtenir des résultats modernes et agréablement variés.

Le tissu utilisé doit être à trame solide, même s’il est fin.

Si la trame du tissu est large, vous pouvez utilisé du coton perlé, votre travail s’en trouvera facilité. Mais avant tout choisissez le motif, qui peut être isolé ou bien formé une frise continue, dont vous limiterez les contours sur le fond par un point devant ou un point de piqure (fig1).

Choisissez un motif parmi ceux proposés pour une broderie a points comptés, car chaque point devant, ou de piqure doit être de la même largeur que les fils tirés : cela veut dire que que si vous devez travailler sur quatre fils tirés (avec quatre fils laissé au milieu) vous devez faire chaque contour du motif sur un nombre de de points divisible par quatre. Sur ce point devant ou de piqure, travaillez au pont de cordonnet sur le fond, et ensuite seulement tirez les fils de tissu autour du dessin, en vous aidant de la pointe de l’aiguille. Veillez bien à ne pas tirer au-delà de la marge prévue pour les fils tires (fig2)

fig2

Coupez les fils du début et à la fin avec des ciseaux extrêmement fins et pointus. Tirez d’abord les fils horizontaux, puis les fils verticaux, ou vice versa, selon le motif central. Si les fils sont tirés sur une très grande largeur, vous pouvez faire cette opération au fur et à mesure de la réalisation de l’ouvrage, afin que les fils ne se déplacent pas ou ne s’emmêlent pas.

Brodez au point de cordonnet en diagonale, c’est la technique la plus rapide.
Sortez l’aiguille sur le bord de l’ouvrage et faites trois ou quatre points enroulés sur la première petite colonne verticale (fig 3).

fig 3

Glissez ensuite l’aiguille sous les fils tirés horizontaux, a droite puis broder au point de cordonnet une petite colonne horizontale (Fig4)

fig 4

Continuez ainsi à broder une colonne verticale, puis une horizontale en montant obliquement sur une ligne en zig zag (Fig 5)

Fig 5

Sur les figures 3-4 et 5 nous avons toujours laissé l’ouvrage orienté de la même façon, pour montrer la position de l’aiguille au cours du travail, cependant vous pouvez tourner l’ouvrage chaque fois que vous changez de de colonne de façon que l’aiguille soit plus maniable, la pointe tournée vers vous.

Les points de rencontre entre deux colonnes n’offrent pas de problème, si vous glissez régulièrement l’aiguille sur l’envers en passant d’une colonne à l’autre. Les fils des extrémités lorsque vous passez d’une rangée à l’autre sont dissimulés par le point de cordonnet qui délimite toute la frise brodée.

Nous vous conseillons de vous exercer à faire les jours siciliens sur un échantillon de grosse toile. Lorsque vous dominerez cette technique et surtout lorsque vous serez capable de déterminer d’un seul coup d’œil la larguer des fils tirés. Vous pourrez passer à la réalisation plus délicate d’un napperon ou d’une nappe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *